ERROR 404 BLOG NOT FOUND

ERROR 404 BLOG NOT FOUND

Par Le Gamer aux Mains Carrees Blog créé le 04/11/11 Mis à jour le 12/05/17 à 21h33

Ce blog n’'existe PLUS. Si tu y as accès, c’'est que tu n’'existes plus non plus. Au mieux, tu es l'’émergence d’'une anomalie systémique au sein d'’une structure virtuelle parfaite. Mais ça pourrait être pire. Tu pourrais attendre impatiemment la sortie de Final Fantasy XV.

Ajouter aux favoris
Signaler
Pi.R.Carré - Pour changer d'aire

 

J'ouvre les yeux.

Néant, chaos, vertige.

La routine.

Il me faut un moment pour me rappeler où je me trouve. A savoir : où je me trouvais, avant que l'endormissement ne commence à peser sur mes paupières, et que mon esprit ne s'égare dans des pensées fantasques sans plus se soucier ni de cohérence, ni de rationalité (ou disons encore moins que d'habitude, le cas échéant).

Ma chambre, évidemment. Noire comme la nuit. Ce qui est plutôt normal, du reste, vu qu'il fait nuit - et que je n'ai pas dû me coucher plus de quarante minutes plus tôt. Mais déjà : l'insomnie. Encore.

L'angoisse.

Pas un bruit, pas un mouvement. Le vent s'est tu.

J'étouffe, j'ai besoin d'air. Il faut que je respire, là, maintenant, tout de suite.

Machinalement, je serre ma peluche Majin Bu contre ma poitrine, je murmure un « tout ira bien » destiné à nous rassurer l'un l'autre, puis je me lève. Mais je n'allume pas la lumière, non. Je n'en ai pas besoin. L'ombre et moi, nous ne formons qu'un, depuis ce qui me semble des siècles. Car il en a toujours été ainsi : l'ombre, moi, Gotham, et sans cesse ces cauchemars, ces cris, ces silhouettes ailées qui m'obsèdent et qui... bon, ok, c'est vrai, j'ai commencé la Cour des Hiboux avant de me coucher. Excellent, au passage : le Dark Knight au mieux de sa forme. Mais là n'est pas mon propos.

Je ne suis pas seul. Je le sais. Je le sens. Cette peur panique ne se justifie pas. Ce n'est même pas la mienne, d'ailleurs. Elle plus atavique, plus... animale.

Tiraillé par cette angoisse incompréhensible, machinalement, je me dirige vers la porte-fenêtre, je l'ouvre et...

 

Aussitôt, un détail inhabituel attire mon attention. Mon instinct ne me jouait pas des tours. Quelque chose ne va pas. C'est sûr et certain. Quelque chose n'est pas conforme à l'idée que je me fais de la réalité. Au coeur des ténèbres, dans l'angle, tapie entre la fenêtre et le volet : une forme sombre, indistincte, immobile, et qui n'aurait pas dû se trouver là. Parce qu'il n'y a rien du tout, là, je le sais bien. J'habite ici, je suis mieux placé que quiconque pour le savoir. Sauf qu'a contrario, il y a quelque chose. Et même : quelque chose de volumineux. Quelque chose qui m'observe, peut-être, du haut de ses hypothétiques mille yeux pédonculés, prêt à me sauter au visage pour y planter ses crochets venimeux. Quelque chose qui n'est pas là par hasard. Quelque chose qui est venu exprès pour moi. Tout est possible, puisque la situation présente, elle, ne l'est pas. Avec des mouvements prudents, calculés, j'opère un retrait stratégique et, suant à grosses gouttes, je referme la fenêtre. Sur ces entrefaites, protégé par le verre de la vitre, je m'approche de l'amas informe et, à travers celle-ci, j'observe. Attentivement. Il n'en faut pas plus pour que la terreur glace jusqu'aux plus intimes tréfonds de mon âme. Mauvaise nouvelle : ça a au moins un oeil, et cet oeil est fixé sur moi.

Ah, et ça a aussi des pattes et des griffes au bout, visiblement. Bon. Ça ne part pas super-super bien, c't'affaire-là. La bonne nouvelle, par contre, c'est que bien que ce soit trop gros pour être un rat, ça reste trop petit pour être Cthuluh. C'est déjà ça de pris.

Perplexe, dans un élan de bon sens tardif, je me résous enfin à allumer la lumière.

 

MONUMENTALE ERREU...

Oui, non j'en fais un peu trop, je l'avoue.

 

Après un long face-à-face incrédule avec la « chose » (qui en a de toute évidence autant à mon service), je mobilise la totalité de mes facultés intellectuelles et de mes connaissances en biologie terrestre pour en déduire, avec une certitude de 85 %, qu'il s'agit d'une créature de type mammifère,  vraisemblablement connue sous le nom sinistre d'écureuil gris.

Celui-ci a dû se glisser sous le volet pour échapper à l'un de ses prédateurs naturels : matous, corneilles et autres étudiants éméchés qui « aiment bien les zanimaux rigolos avec des poils dessus et hooo t'as une tâche pistache hi hi hi » (pour les plus fréquentables d'entre eux). Ou alors il voulait juste me mater en sous-vêtements, ça reste envisageable. Ou bien c'est un écureuil mécanique envoyé du futur par Skynet pour m'empêcher de faire mes nuits et, à long terme, de devenir le chef de la résistance. Je crois l'avoir entendu cliqueter à une ou deux reprises, mais sans doute ne suis-je que le jouet de mon imagination.

Bref. Dix minutes de communion silencieuse à travers le carreau plus tard, sur un dernier regard façon « I KNOW WHAT YOU FEEL, BRO » - toi et moi, petit écureuil, perdus, tous deux, dans un monde cruel et sans pitié qui ne nous ressemble pas et dans lequel nous devons nous cacher pour ne pas être victimes de notre différence, rejetés, pourchassés, mis au ban d'une société qui nous craint et nous... J'ai décroché après. J'ai dû m'endormir, ou une conn*rie dans le genre.

Au matin, après ma traditionnelle demi-heure de Mirror of Fate quotidienne (pour me préparer psychologiquement à ma journée, et réviser les fondamentaux relatifs à la vie en société), par acquis de conscience, je jette un oeil inquiet par la fenêtre, sans trop savoir si j'espère que mon visiteur nocturne soit toujours là, ou qu'il aie répondu à l'appel des  étendues libres et sauvages du campus universitaire. Mais il est toujours là. Roulé en boule. A la même place. Oui, et il bouge, hein, je vous vois venir, avec vos gros sabots, bande de sans-coeurs. Toujours aussi terrorisé, hélas (ou bien c'est juste ma tronche qui lui fait cet effet, c'est très possible aussi, il faudra que je demande à P.Y.T., à l'occasion). Vulnérable.

En un mot : über-kawaii.

Bon, ça ne surprendra personne : je ne suis pas à proprement parler un spécialiste en écureuils (du coup, ce pourrait tout aussi bien être un alligator nain, hein - ce expliquerait bien des choses en termes de jambe qui saigne, mais c'est une autre histoire), cependant j'en viens à me demander si ce ne serait pas un bébé, séparé de sa maman, elle-même tuée par des vilains chasseurs sans scrupules juste pour s'amuser ? Tout à coup, vague de souvenirs incontrôlable : Bouba, Bambi, Rox et Rouky, tout est remonté d'un seul coup. Nouvelle compétence débloquée : empathie avec les écureuils. Je ne me rappelle plus de combien ça coûtait, en points d'expériences, dans Vampire la Mascarade, et je ne suis pas convaincu que ce soit très utile, mais s'il y a bien une chose que j'ai retenue en lisant le blog de Joniwan, c'est que « tout ce qui est gratuit est bon à prendre, dès lors qu'on n'a pas à payer pour l'obtenir ». Avant de partir, je lui laisse donc quelques miettes de biscottes aux cinq céréales (je lui aurais bien mitonné ma spécialité, le cassoulet en boîte William Saurin, mais ensuite, je n'aurais pas su quoi faire avec le corps), un peu d'eau dans une écuelle, et je pars pour ma journée de surf sur Gameb... euuuuuh... de travail.

 

Un peu tracassé, je l'avoue.

Un bébé écureuil à charge.

Je ne suis clairement pas prêt pour ça...

Et d'abord, qu'est-ce qui prouve qu'il est bien de moi (à part la lueur d'intelligence dans le regard) ?

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Mais un écureuil ?

Bon. C'est décidé. Ce midi, je lui vole du pain à la cantoche de la boîte. Et s'il est encore là ce soir, je lui donne un petit nom. Ensuite, j'en fais mon familier et quand il atteint l'âge adulte, qu'il fait deux mètres de haut et qu'il crache du feu, je m'en sers pour partir à la conquête du monde. Ou est-ce que je confonds avec les Behemots ? Pas grave, j'aviserais au moment voulu. M'enfin, c'est malin : maintenant, s'il disparaît, je vais m'inquiéter pour lui, me demander si tout va bien, s'il se nourrit correctement, s'il pense bien à se protéger pendant ses rapports sexuels... et s'il ne disparaît pas, ben, je ne pourrais plus rentrer chez moi le week-end, de peur qu'il ne se sente une seconde fois abandonné.

Oh, et sinon, je me demande ce que ça sent, le caca d'écureuil.

 

Bah, peu importe, je le saurais bien assez tôt.

Ajouter à mes favoris Commenter (19)

Commentaires

angryanonymous2
Signaler
angryanonymous2
Such... such... AWESOMENESS !!
Permettez-moi de me mettre à genou pour avoir fait ma drama-queen en ce jour béni des dieux japonais, alors que tant de génie pêtait en gerbes étincelantes au sein d'un internet béat.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
@Celim :

C'était soit lui, soit moi. J'en ai bien peur.
La loi de la nature, tout ça...
Après, il aurait sans doute eu moins de mal que moi à utiliser correctement les plaques chauffantes.


@Hyna :

Hélas, hélas, j'ai eu beau presser le pas pour le retrouver, le coeur battant, je ne l'ai pas trouvé à mon retour. Il n'avait touché ni aux biscottes, ni à l'eau. J'imagine qu'il s'est remis de sa frayeur, au bout de quelques heures, et qu'il est parti vers de nouvelles univers. Y'avait rien de plat sur la route qui lui ressemblait. C'était déjà ça. :(


@Poussin :

Je suis rentré, il s'était déjà barré, il n'est pas revenu. ça répond à ta question ? :evil:


@Critobulle :

Tout ça faisait effectivement partie de mes projets à moyen termes, mais hélas tous ces beaux rêves sont partis en fumée quand il a décidé de s'émanciper tout seul comme un grand... :( Pourtant, oui, je suis convaincu qu’ils auraient fait un beau couple, avec Mr Ragondin...


@Noiraude :

S'il est toujours là, alors, c'est qu'il a vachement bossé la compétence "camouflage thermo-optique" en mon absence...
Noiraude
Signaler
Noiraude
Bon, il est toujours là ? On veut la suite !
Critobulle
Signaler
Critobulle
Excellent, je lui présenterai Mr Ragondin, et je pense qu'ensemble, ils créeront enfin un monde utopique régit par des rongeurs avec des soldats-lapins, asservissant l'espèce humaine pour les âges à venir ! :wub:
Poussinmadikera
Signaler
Poussinmadikera
Trop choupi ! :wub: Bon si tu arrives à en prendre soin, je veux être tata dans les 9 mois qui suivent !
Quoi ? Je ne le sais pas mais je suis déjà morte ! Bon ok !
Hyna
Signaler
Hyna
Adorable :3 , prenez-en soin ^^
Sirtank
Signaler
Sirtank
Celim a tout compris lui.
3uReka
Signaler
3uReka
Ah ouai quand même ... P.Y.T, mes respects oO
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Et donc, tu l'engraisses et après tu le manges.
Claaaaaaaâaaaaasse.

Celim.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Mais puisque je vous dis qu'il n'est PAS prisonnier ! Vous me lisez, des fois, ou vous ne regardez que les images ? ;)
Il a réussi à "entrer", il peut sortir sans problème, il y a assez d'espace entre le bas du volet et le sol. C'est juste que de toute évidence, retourner dans le monde cruel des hommes le branche moyen-moyen. Peut-on l'en blâmer ? B)
P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
@ Eureka : autiste > all !
3uReka
Signaler
3uReka
Mais pourquoi tu as pas ouvert les volets pour le libérer ... ? oO
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
@Joniwan :

Je précise quand même qu'il est là de son plein gré (plus ou moins. A mon avis, il a été poursuivi et s'est perdu) : à tout moment, il peut passer sous le volet et repartir vers de nouvelles aventures... du reste, il aurait pu tomber plus mal. Je suis totalement incapable de prendre soin correctement de lui, mais je ne lui veux que du bien. C'est déjà pas mal. :)


@Karas :

Il est carrément choupi-kawaii. On dirait un Pokemon, mais en vrai. :lol:


@Snake :

Pour les coincer entre une fenêtre et un volet ? Je ne suis pas sûr que la DASS approuve. ;)


@Furieux :

Viens te caler entre ma fenêtre et mon volet, je te donnerai des miettes de biscottes aussi. B)


@Cinemax :

Et moi qui lui cherche un nom depuis ce matin... ALORS QUE PENDANT TOUT CE TEMPS, IL ETAIT LA, SOUS MES YEUX ! :lol: Tidus, mais c'est bien sûr. S'il est encore là quand je rentre, il sera officiellement baptisé Tidus.
Pour ce qui est d'en prendre soin... j'ai déjà réussi à lui voler du pain. ;)


@Skalp :

En effet, tu fais bien de me reprendre. Je rajoute ça de suite.
skalp-hell
Signaler
skalp-hell
dans ton titre il manque un "innommable" quelque part ^^
Cinemax
Signaler
Cinemax
Appelle le Tidus !
Et prends en soin ! ^^
MrFurieux
Signaler
MrFurieux
Ca donne faim.
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
T'es prêt pour avoir des enfants maintenant :yes:
Karas
Signaler
Karas
Il est choupi-kawaii !!!! Sinon, chapeau pour le titre à la façon Amourmétier :)
Joniwan
Signaler
Joniwan
le pauvre xD

Édito

 

pour : "Le Gamer aux Mains Carrées, l'homme qui murmurait à l'oreille du manque de race"

(Du coup je ne sais pas trop comment je dois prendre cette distinction)

 

Gameblog Community Award de l'article de l'année 2016 pour un post sans texte, c'est sûr, ça fait toujours plaisir, mais c'est quand même assez surprenant.

Ce qui l'est beaucoup moins, par contre, c'est que ce post traite ENCORE de Final Fantasy.

 

Bref, pour de vrais "articles de l'année" passionnants, passionnés, pertinents et bien écrits, allez plutôt lire :

- Migaru

- Noiraude

- Snake_in_a_box

 

 ET QUE CA SAUTE, COMME TIDUS DANS L'INTRO DE FFX !

 

*

 

Parce qu'on n'est pas tous nés avec des doigts aux mains (fonctionnels, en tout cas) !

 

Parce qu'on a tout à fait le droit de ne pas savoir parer aux jeux de combats, ou de ne pas savoir freiner aux jeux de course automobile, ou de ne pas savoir diriger son bonzhomme à Resident Evil 1 !

 

Parce qu'on n'est pas tous à l'aise avec plus de deux boutons, surtout quand il faut alterner leur utilisation !

 

Parce qu'on n'est pas tous au courant qu'on est au XXIème siècle et que de toute façon, c'était mieux avant !

 

Parce qu'on est libre de préférer acheter nos jeux à Cash Converter plutôt qu'à Micromania !

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrés vous propose des tests périmés et de mauvaise foi, des dessins réalisés à la hache, à l'arrache et avec des mains carrées (aussi), des découvertes culturelles à manger son code du psychiatre (sans sauce) et autres billevesées qui vous demanderont au mieux beaucoup d'indulgence, au pire du prozac. Mais surtout, surtout, depuis quelques mois, du gros troll qui tache.

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrées se veut un blog tout à fait inutile, sous-documenté, sous-illustré et sous-créatif, qui ne vous guidera en rien dans vos futurs achats ou vos quêtes du fini-à-200%. Le Joueur aux Mains Carrées fait un plus gros score à Tetris s'il laisse les pièces descendre sans toucher à la manette.

 

Tout est dit.

 

Enfin, le Joueur aux Mains Carrées est fan de Mr Patate, Paul Binocle et Boulet, dont il s'évertue à plagier les meilleures idées, des fois que. 

Archives

Favoris