ERROR 404 BLOG NOT FOUND

ERROR 404 BLOG NOT FOUND

Par Le Gamer aux Mains Carrees Blog créé le 04/11/11 Mis à jour le 23/08/17 à 19h02

Ce blog n’'existe PLUS. Si tu y as accès, c’'est que tu n’'existes plus non plus. Au mieux, tu es l'’émergence d’'une anomalie systémique au sein d'’une structure virtuelle parfaite. Mais ça pourrait être pire. Tu pourrais attendre impatiemment la sortie de Kingdom Hearts III.

Ajouter aux favoris
Signaler

Leçon précédente. 

 

Fort de ces conseils avisés, vous voilà fin prêts, à votre tour, à rater votre RPG comme des spécialistes et à rejoindre la famille anticréative - mais hyperlucrative - des éditeurs next gen, pour rafler avec eux le pactole convoité.

 

Même si ces considérations techniques auront parfois pu vous paraître absconses, gardez à l'esprit que « dollar, dollar, dollar, euro, yen, dollar, yen, euro », et ne laissez aucun artiste, aucun rêveur ou aucune muse vous détourner de votre cap initial. Résistez aux sirènes, aux Ifrit, aux Shiva... Gardez les rênes de votre entreprise, fermement, - et les reines avec eux. Enfermez ces dernières au plus sombre d'un donjon de com', de pub ou de marketing ultrabright, et faites ériger par dessus un gigantesque centre commercial, dans les rayons duquel vos héroïnes, modernes et transparentes, pourront acheter leurs strings et leurs tatoos lavables. L'Heroic Fantasy, faites-en tout, absolument tout, mais surtout son contraire. Lorgnez du côté des Sims plutôt que du Silmarilion. Remplacez l'âme par le paraître. Remplacez le fond par la forme. Soyez actuels. Soyez commerçants. Toute société se doit d'avoir les divertissements qu'elle mérite. Plus explicitement : les divertissements qui lui ressemblent.

 

Des huit leçons qui précèdent, ne retenez que la substantifique moëlle : il s'agit pour vous de créer le jeu le plus lisse et le moins original possible, de manière à obtenir un produit mondialement exploitable - jusqu'au dernier pixel. Rien de sorcier (ou d'enchanteur), au bout du compte, il suffit de suivre le mouvement, d'imiter Electronic Arts, Capcom, Konami, Microsoft... La voie vous est tracée, elle est aussi rectiligne qu'un labyrinthe de Final Fantasy XIII, vous ne pouvez pas vous perdre en chemin.

 

Mais gare aux sursauts d'inventivité ! Un accident est si vite arrivé...

 

 

Chaque jour, répétez-vous comme un mantra que votre succès dépend de votre capacité à faire en sorte... que ce n'en soit pas un.

 

Comme dans tout RPG qui se respecte, votre destin est entre vos mains.

 

 

 

Tâchez juste d'appuyer sur les boutons entre deux cinématiques.

 

 

 

Et si vous procédez ainsi, si vous ne déviez pas, si vous résistez aux pressions des vieux fans passéistes, alors, plus jamais, je vous le promets les yeux dans les yeux, nous ne reverrons une Celes s'élancer dans le vide, crier son désespoir sans pouvoir prononcer un mot, croire mourir puis renaître par un morceau d'étoffe. Plus jamais, nous n'aurons à supporter un Zidane sur la scène d'un théâtre arrimé au ciel, ni les applaudissements, les hourras de la foule, ni les farces ou les tragédies de bois et de ficelles. Plus jamais, les regards fuyants d'un Locke trop amoureux pour pouvoir aimer à nouveau.Plus jamais, deux enfants, pétrifiés dans un sacrifice avant la fleur de l'âge, mais avec un sourire aux lèvres à défier des titans. Plus jamais, une âme dans une marionnette, qui fait le choix de tout abandonner pour que tout continue - tant pis si c'est sans elle. Plus jamais, de vaisseau à la proue insolente, pour fendre la terre en deux et déchirer le ciel. Plus jamais, une fille devenue femme par un simple pardon. Plus jamais, un Moggle qui manque son pas de danse. Plus jamais, les cheveux d'une fille plus guerrière que princesse, en tribut dans le vent. Plus jamais un homme digne, debout, à la fenêtre de son empire, dans l'attente de sa fin, d'un feu à l'autre bout du monde.

 

 Plus jamais ça non plus. Plus jamais "elle".

 

Nous n'aurons plus, je vous le jure, à nous demander s'il nous faut attendre un compagnon ou fuir avant que l'univers s'écroule, ni à choisir avec Cecil de recommencer à zéro, et de renoncer au pouvoir qui bouillonne dans nos veines enténébrées. En lieu et place, nous personnaliserons à l'infini des traits ou des morceaux d'étoffes, choisirons des tenues, des coiffures, des silhouettes qui seront le miroir de notre peu de substance.

 

 

Quant à moi, si l'on me permet, je conclurai par un message intime et personnel, au risque de me répéter là :

 

 

Square Enix, je t'aime beaucoup. D'amour, même. Pur et sincère, c'est vrai. Mais là, il faut qu'on parle. Ça ne peut plus durer comme ça, toi et moi. Il faut qu'on mette les choses au clair. Tu as changé. Au début, quand on s'est rencontré, je m'en souviens encore, tu étais naïve, pas très très jolie (ce visage carré, cette silhouette tassée, je crois que je m'en souviendrais toujours) mais tu avais un charme fou, comme on dit. Tu n'étais pas plus haute que trois pommes, ou pas loin, mais tu chantais à l'opéra... Bon, d'accord, pas très bien, parce que tu n'avais pas non plus une très belle voix. Mais même sans ça, tu rougissais un peu, tu baissais les yeux et tu aurais pu avoir tous les hommes du monde à tes pieds, si seulement tu l'avais voulu. Des Draco par milliers, je te le jure. Aujourd'hui, tu es toujours belle, ne te méprends pas. Tu as mûri, tu as grandi, tu as pris de l'assurance, tu as cessé de baisser les yeux, tu oublies de rougir, tu ne rosis même plus, au contraire, tu aguiches... Tu t'es fait refaire les lèvres, les fesses, la poitrine, le visage, tu t'es fait gommer les cernes et les rides - je peux comprendre, c'est réussi. Seulement voilà : je ne reconnais plus celle que j'ai tant aimée. J'ai l'impression de vivre avec une étrangère. Je ne retrouve plus rien du charme qui m'a fait chavirer. Et plus tu t'embellis, moins je ressens des choses, pour toi. J'en suis le premier affligé, c'est vrai. Alors je me dis que peut-être, si je t'écrivais un poème, un sonnet ou une ode, comme par enchantement, oui, tu redeviendrais comme avant... Un mot au creux de ton oreille, et tu te remémorerais qui tu es vraiment, d'où tu viens, ce qui a fait de toi ce que tu es. Je peux rêver, n'est-ce pas ? Mais je me dis aussi que ce que je devrais t'écrire, c'est ton Final Fantasy XV, ou XVI, ou peu-importe-le-numéro. Comme ça, juste par amour, juste pour te rappeler quand tu chantais l'opéra en 16 bits de bonheur. Et tu sais, ce Final Fantasy, il ne commencerait pas par des gunfights, ou des pluies de vaisseaux spatiaux, ou des effets pyrotechniques à ne plus savoir où porter les yeux.

 

 

Il commencerait par "il était une fois".

 

 

With Love.

 

Ton dévoué.

 

 

 

 L.

 

 

 

 

 

 

De la Fantasy, Mesdames Messieurs.

 

Oui, je sais, ça fait bizarre.

 

Vous pensez bien. On n'a plus l'habitude...

 

 

 

 

 

 

                                                                                   *

 

 

 

 

Et pour completer ce tour d'horizon avec plus d'horizons encore :

 

 

 

ANNEXES :

 

 

 

Puisque certains esprits chagrins ne manqueront pas de rétorquer que "la critique est facile et que blablabla et que blablabla", je me permets d'ajouter au tableau deux documents datés de 2001, qui leur donneront peut-être l'occasion de me rendre la monnaie de ma pièce - pour peu qu'ils soient lecteurs.

 

 

Mon Final Fantasy X (document de travail) 

 

(écrit quelques mois avant la sortie du véritable épisode X, pour le plaisir)

 

 

Mon Final Fantasy : The Spirits Within

 

(écrit sept jours après la sortie du film en salle, pour évacuer un peu de la déception. C'était le bon temps où j'en avais. Du temps).

 

 

 

 

MORE FRIENDS :

 

 

Pour celles et ceux qui auraient manqué ces pépites :

 

 

 

Le test tout à fait objectif de Final Fantasy Theatrythm

 

(par Monsieur ZigEnfruke et moi-même)

 

 

Le test encore plus objectif de Final Fantasy XIII

 

(par sa Seigneurie Krystal Warrior)

 

 

 

Fan-Fiction : Quand Final Fantasy rencontre Doctor Who, épisode 1

 

Fan-Fiction : Quand Final Fantasy rencontre Doctor Who, épisode 2

 

(par le grand Snake_in_a_Box)

 

 

 

Et parce qu'un peu de contradiction, c'est bien aussi :

 

 

Hommage à Final Fantasy X

 

Test de Final Fantasy Theatrythm

 

 

(signés Maniax)

 

 

*

 

 

BONUS (?)

 

 

Le Tuto "Final Fantasy" ? Des avis UNANIMES :

 

 

 

 

 

*

 

 

 

ALL PICTURES AND (REAL) ARTWORKS ARE COPYRIGHT SQUARE ENIX

ALL RIGHTS RESERVED

Ajouter à mes favoris Commenter (42)

Commentaires

Onink
Signaler
Onink
Bon dossier, belle preuve d'amour pour une saga que tu considères (sans doute) comme perdue. Ce n'est pas vraiment mon avis, mais je comprend totalement le tiens! Je pourrais cependant affirmer que mes FF préférés sont les opus psone (excepté le 8) et le 6 que je fais en ce moment, les épisodes assez "anciens" donc. Paradoxalement mon FF préféré est le... 12. Comme quoi, je ne peux pas m'attrister sur le devenir de la série en ayant adoré un épisode si récent (même si c'est une équipe de dev' différente, certes).
Au risque de "choquer" certains, j'ai bien apprécié le 13 (système de combat vraiment réussi et passionnant contre les gros monstres, scénario et perso pas si cons que ça... même si le gros défaut vient de l'omniprésence des cinématiques, filmées par un cameraman atteint de parkinson).

Ce qui me gonfle réellement par contre, c'est les design de Nomura (juste le design) et le sur-essorage de la licence (leçon 8).

Bwef, c'est du bon tout ça, agréable à lire (ça m'aura pris du temps!), dommage que ces pavés seront tes derniers sur gameblog.
Jamic
Signaler
Jamic
Bon ben comme tout le monde : merci pour ce dossier drôle et bien écrit.
Astal
Signaler
Astal
Un grand merci pour ce dossier que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ! :)

J'ai été un peu déconcertée au début parce que je n'arrivais pas à déterminer si tu en rajoutais parfois un peu - voire beaucoup - pour l'humour (que j'adore !) ou parce que tu avais cordialement détesté certains opus (pauvre FFX :P), mais j'ai rapidement compris que j'étais tombée sur plus hardcore que moi ! (malgré ma propre collectionnite aiguë, jamais je n'achèterai l'OST d'FFXIII-2, jamais ! :P)

Ta conclusion exprime pleinement ce que je ressens envers Square Enix et les Final Fantasy, ça m'a vraiment touchée. J'ai découvert la série (et les RPG) avec la sortie du IXe opus, j'ai acquis tous les FF numérotés (sauf les XI et XIV) depuis et je ne suis que trop d'accord avec toi, même si à mes yeux, l'esprit FF n'est vraiment mort qu'avec FFX-2, hélas.

Alors merci encore, et au plaisir de te relire ! :)
Strife
Signaler
Strife
"Mais on peut aussi le prendre comme un hommage/somme reprenant tous les codes et procédés qui ont fonctionné dans les épisodes précédents, afin de livrer un dernier Final Fantasy "total" avant la mort de l'âme de la licence"

Ha mais je suis tout-à-fait d'accord là-dessus, et j'ai moi-même pris beaucoup de plaisir à jouer à FFIX. Seulement, comme c'est ce qui est mis en avant par le service marketing, je rappelle qu'il y'a d'autres aspects moins reluisants.
C'est justement l'échange équivalent: Trop de monde s'arrète aux bons côtés de FFIX et sont imperméables à toute critique sur cet épisode, alors je remet du poids d'un côté pour équilibrer la balance.

Enfin voilà quoi, on s'est compris ;)
Sombre Plume
Signaler
Sombre Plume
*Passe par ici*

*lit ceci* :

j'essaie de faire abstraction des mouvements pro ou anti et de leurs excès, qui ont toujours une inicende négative sur les jeux ou films en eux-mêmes.


Oh que oui ! Il y a qu'à voir les gens qui crient au génie quand il s'agit d'un certain mec en chauve souris fait par un certain réalisateur visionnaire et vraiment très doué !

*repart aussi discrètement qu'il est venu* *sans rien dire* *et quand tout le monde à tourné la tête 1 sec*

*fin de thème musicale de danny eflman*
Kurokami
Signaler
Kurokami
Soejima a bossé sur Catherine, Shin Megami Tensei III Nocturne, Devil Survivor et les Devil Summoner outre les Persona :). J'aime beaucoup son style car j'apprécie le style manga. Ensuite, j'ai évoqué ce nom pour dire que chaque artiste a sa patte graphique, je n'appelais pas à faire une comparaison entre les deux sagas. Des sagas diamétralement opposées selon ou devrais-je dire : deux façons de concevoir le J-RPG. C'est comme ceux qui comparent Eiichiro Oda et Masashi Kishimoto c'est pas pareil lol
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Voilà, merci, c'est ça l'esprit.

Ces dernières heures, je commençais à désespérer un peu, je dois dire.
Grâce à toi, l'échange équivalent est respecté, il n'y aura pas de nouveaux homonculus aujourd'hui.
Normalement. :)
Catharsis
Signaler
Catharsis
Excellent dossier, plein de bon sens et de bonnes blagues, j'ai adoré :D

J'imagine que ça a du te prendre un temps fou à rédiger, donc chapeau ! ;)
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Désolé, je coupe court, je suis fatigué, là.
Je vais finir par prendre les choses mal alors que je ne devrais pas, rapport avec ce qui se passe ailleurs dans ce dossier.
Là, par exemple, je commence à sentir poindre de la moquerie, ainsi qu'une forme de "mais-tu-ne-sais-pas-du-tout-de-quoi-tu-parles-alors-que-moi-si". Je me fais sans doute des idées, la lassitude aidant, mais je préfère passer à autre chose, avant que les choses ne dégénèrent pour rien.

Tu ne comprends pas mon point de vue, je comprends le tien mais je ne le partage pas, fin de l'histoire.
Désolé d'être sec pour rien, peut-être, j'espère que si je surinterprète, tu m'accorderas les circonstances atténuantes en fonction de ce que j'essaie de régler à côté. merci.
Kyalie
Signaler
Kyalie

"J'ai jamais parlé d'anachronisme ^^" : ben un New York Doll dans un monde d'heroic fantasy, c'est un peu anachronique quand même. Image IPB

sauf que les ceintures/fermetures éclairs ne s'intègrent pas au monde, elles ne sont là que pour l'esbroufe

Exemple : pour moi, dans un univers médiéval, les looks et étoffes seront forcément un peu tous les mêmes : fonctionnels, abimés, salis (couleurs passées), lavables à la main, ça cadre avec un monde sans Mir Couleur. Wakka, je ne trouve son design ni sympa, ni original. Juste inapproprié.

Mais qu'est-ce que tu parles de monde médiéval ? Oo
J'ai pas vu Nomura travailler sur un seul FF tendance médiévale =|
Pis on est pas dans le rpg occidental, où il faut forcément que les gens portent des guêtres et autres tuniques ; je considère pas du tout FF6 comme médiéval. Quant à FF9 la salopette orange pétant de Grenat te dérange pas pour ton monde médiéval ?
Tu sembles appliquer le besoin de réalisme d'un vrai moyen-âge à des persos de 'fantasy' qui ne me paraissent plus avoir quoique ce soit à voir avec la fantasy à la D&D depuis longtemps.
Y a aucune notion chronologique qui doivent s'appliquer aux design de ces personnages, puisque l'important c'est qu'ils collent avec leur environnement, ce que Wakka réussit très bien (contrairement à Lulu, malgré ses tresses et ses bijoux qui eux correspondent).

Pour Soejima quand je cherche sur Google je tombe que sur les Persona, vous voulez qu'on compare les FF aux Persona du point de vue identité graphique ? Oo
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
@Kyalie :

"J'ai jamais parlé d'anachronisme ^^" : ben un New York Doll dans un monde d'heroic fantasy, c'est un peu anachronique quand même. ;)

"Oui mais ça c'est normal, t'as le chevalier et le gros bourrin, mais tout de suite quand tu tombes dans le type de gabarit 'normal' ben il est super maigrichon".

Ben ça vaut aussi pour Nomura, d'une certaine manière. D'ailleurs, les persos d'Amano les plus glam, les plus effimnés et les plus maigrichons, ce sont ses versions des persos dudit Nomura. Parce que sinon, à part Cecil (dont j'aime beaucoup le design "osé" malgré le fait qu'il m'ait choqué sur le moment), je n'en vois pas tant que cela. Même Edgar ou Setzer ne cadrent pas trop avec la description...

"Oui je trouve plus marquant les design de perso de Nomura ; même si on peut le limiter à ceintures/fermetures éclair, on pourrait en faire de même avec les zigouigouis d'Amano et ses formes cornues".

sauf que les ceintures/fermetures éclairs ne s'intègrent pas au monde, elles ne sont là que pour l'esbroufe, elles n'ont aucune finalité, à part "meubler" le vide. Ou l'habiller, pour être précis. Mais ne comparons plus Amano et Nomura, on ne s'en sortra pas, on est trop "impliqués" pour avoir du recul. Kurokami a ccité Soejima ailleurs et ça me paraît intéressant de déplacer le propos à ce qui est comparable. Pour moi, sur une approche du dessin et du design similiaire, Soejima réussit là où Nomura reste en rade. Qu'en penses-tu ?

"Je trouve le design de Wakka typiquement très sympa et original, alors qu'Amano a du mal à sortir de son combo haut informe/pantalon moulant (ou sarouel)/babouches/écharpe et foulards bariolés (ou armure cornue) pour les hommes.
Et bizarrement quand Nomura imite ça (Caius et Noel ?) on crie au grotesque.
Dans le genre objectif, ça se pose là".

Wakkaaaaa... noooooonnnn ! On ne pourra décidément pas s'entendre. Exemple : pour moi, dans un univers médiéval, les looks et étoffes seront forcément un peu tous les mêmes : fonctionnels, abimés, salis (couleurs passées), lavables à la main, ça cadre avec un monde sans Mir Couleur. Wakka, je ne trouve son design ni sympa, ni original. Juste inapproprié. Comme quoi, chacun a vraiment sa vision...

Quant à l'imitation de Nomura... justement, une fois de plus, ça n'a rien de personnel, donc ce n'est pas étonnant que ccela n'aille pas à ses persos.

"Mais non =|
Sin n'est qu'un reste de la guerre Bevelle/Zanarkand, avec un invoqueur, devenu simple entité 'sénile', qui n'existe plus que pour invoquer".

C'est vrai, j'ai un peu vite caricaturé. J'ai du mal à mettre le doigt sur ce qui me gène vraiment, mais au moins en partie le côté "Scoubi Dou" de Sin. Une grosse baleine, on lui enlève son masque, hop, c'est une invocation, on lui enlève son masque, c'est un invokeur, on lui enlève son masque, c'est le père de Tidus... c'est too much d twist à mon goût. Et ça part trop dans tous les sens.

Mais bon, encore une fois, c'est une question d'attendus et de sensibilité : tu es sensible au charme du X, moi beaucoup moin. Donc forcément, tu seras trop indulgent(e) et moi pas assez. :D
Poussinmadikera
Signaler
Poussinmadikera
Ayéééé !! A fini !!!! A lu, a tout compris ! Par contre la prochaine fois, sur un jeu que je connais ! ^^ Oui en mode boulet jusqu'au bout !
Kyalie
Signaler
Kyalie

Moi, quand je le regarde, je ne vois pas de côté anachronique dans sa manière de s'habiller.

J'ai jamais parlé d'anachronisme ^^

On ne peut pas dire que Mash ou Cayenne soient de parfaits illustrations du personnage maigrichon au rouge à lèvre fuschia.

Oui mais ça c'est normal, t'as le chevalier et le gros bourrin, mais tout de suite quand tu tombes dans le type de gabarit 'normal' ben il est super maigrichon.
Et Cecil en palouf, c'est quand même drolissime (d'ailleurs pendant un moment je me suis demandée si c'était pas Amano qui avait designé Caius X))


Que Nomura ne soit pas un illustrateur, j'entends bien, mais justement, je trouve que c'est un manque qui se ressent dans la platitude dans ses designs. Il sait dessiner, il se débrouille, mais son style est commun, il n'a aucune étincelle, rien qui le distingue de la masse, et nombre de gens sur DeviantArt le surclassent largement. Or je trouve que quand on a comme mission de créer des personnages pour un jeu de grande envergure, un niveau de créativité juste "sympa sans plus" est très insuffisant.

Je trouve pas, pour moi le design est vraiment indépendant du style - et ayant quelques années de modélisations de perso à partir de style très divers qu'il faut réinterpréter, je sais de quoi je parle :P
Oui je trouve plus marquant les design de perso de Nomura ; même si on peut le limiter à ceintures/fermetures éclair, on pourrait en faire de même avec les zigouigouis d'Amano et ses formes cornues.
Je trouve le design de Wakka typiquement très sympa et original, alors qu'Amano a du mal à sortir de son combo haut informe/pantalon moulant (ou sarouel)/babouches/écharpe et foulards bariolés (ou armure cornue) pour les hommes.
Et bizarrement quand Nomura imite ça (Caius et Noel ?) on crie au grotesque.
Dans le genre objectif, ça se pose là.

Sin, il est pas vraiment méchant, il ne ferait rien aux gens s'ils n'utilisaient pas de technologie. Ben il suffisait de demander, non ?), je trouve ça techniquement très maladroit, en termes d'écriture.

Mais non =|
Sin n'est qu'un reste de la guerre Bevelle/Zanarkand, avec un invoqueur, devenu simple entité 'sénile', qui n'existe plus que pour invoquer.

Quant à l'explication commune qui implique effectivement la technologie, c'est que ce sont les générations actuelles qui continuent d'être punies pour l'utilisation de la technologie de leurs ancêtres comme arme de destruction. En espérant qu'un jour la 'malédiction' cessera.
Kurokami
Signaler
Kurokami
Un appel venu du coeur et beaucoup de joueurs partagent ce sentiment. J'aimerais un retour au classicisme d'antan mais l'heure est au changement et Square Enix l'a adopté. Entre FFXIII et sa linéarité, le multi de DraQue, que va t-il rester du J-RPG ? Une inspiration pour des titres alliant savoir faire jap' et occidental afin de donner vie, je l'espère, à de très bons jeux.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Mais justement, je trouve que le style de dessin d'Amano fait intégralement partie de ses design de persos. Et c'est ce qui fait en partie leur charme, d'ailleurs.

J'apprécie de ldécouvrir le regard que tu portes sur Locke. Moi, quand je le regarde, je ne vois pas de côté anachronique dans sa manière de s'habiller. J'ai toujours trouvé que ça collait bien à l'univers, sans alliances de couleurs improbable ou de mauvais goût. Le Glam, c'est quand même nettement plus chamarré et flashy, dans le genre. Même si je peux concevoir qu'on retrouve des motifs transposés de l'un à l'autre, vu quon ne crée jamais à partir de rien. Et si on prend la plupart des autres persos du VI, je trouve au contraire les designs "sages" et "dans le ton". On ne peut pas dire que Mash ou Cayenne soient de parfaits illustrations du personnage maigrichon au rouge à lèvre fuschia. Alors oui, oui, oui, votre honneur, je pose la question : comment peut-on oser détester Amano comme chara designer ? COMMEEEEEEEEEEENT ?????? :D

Ceci étant, ça va. J'adore Bowie, Gackt m'indifère, donc la comparaison me sied malgré tout. Quel homme, ce Bowie, quand même. :lol:

Que Nomura ne soit pas un illustrateur, j'entends bien, mais justement, je trouve que c'est un manque qui se ressent dans la platitude dans ses designs. Il sait dessiner, il se débrouille, mais son style est commun, il n'a aucune étincelle, rien qui le distingue de la masse, et nombre de gens sur DeviantArt le surclassent largement. Or je trouve que quand on a comme mission de créer des personnages pour un jeu de grande envergure, un niveau de créativité juste "sympa sans plus" est très insuffisant.

Quant à FFX... il y a toujours des questions de ressentis qui émèrgent, au final, c'est inévitable. Il y a ce qui nous parle et ce qui ne nous parle pas. Pour FFX, ça ne me parle pas, parce que finalement, l'intrigue des 3/4 du jeu repose sur une sorte de gros malentendu, en fait (Sin, il est pas vraiment méchant, il ne ferait rien aux gens s'ils n'utilisaient pas de technologie. Ben il suffisait de demander, non ?), je trouve ça techniquement très maladroit, en termes d'écriture. Mais ça n'empêche pas que ça puisse fonctionner, heureusement.
Kyalie
Signaler
Kyalie
Je te parle pas du style de dessin d'Amano, je te parle de ses design de persos, c'est différent.
J'ai lutté pour trouver une réf stable du foulard de Locke, donc j'en ai vu passer des artworks, et oui on est en plein glam avec les motifs tigrés, panthère, pantalons moulants, forts contrastes de couleurs, rouge à lèvres improbables, et personnages maigrichons. Si Nomura s'inspire de Gackt alors Amano s'inspire de Bowie.
J'aime Amano l'illustrateur mais je suis pas loin de détester Amano le chara designer; et Nomura n'a pas vraiment la prétention d'un illustrateur.

J'imagine que pour FFX c'est une histoire de ressenti :)
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Narga :

THANX !


@Strife :


Faut replacer les choses dans leur contexte, aussi. FF IX, il venait... après le VIII. Et après le VIII, quoi qu'on nous serve, comme tambouille, ça ne pouvait qu'être magique.

Après, c'est comme pour Sephiroth, victime de sa bogossitude, j'essaie de faire abstraction des mouvements pro ou anti et de leurs excès, qui ont toujours une inicende négative sur les jeux ou films en eux-mêmes. J'ai aimé FF IX, je m'en tiens là. Je le dirais tout autant si j'étais la seule personne sur terre à prendre sa défense.

Je comprends qu"on puisse prendre son contenu comme du fan-service. Mais on peut aussi le prendre comme un hommage/somme reprenant tous les codes et procédés qui ont fonctionné dans les épisodes précédents, afin de livrer un dernier Final Fantasy "total" avant la mort de l'âme de la licence (il y a un texte sur la fin qui possède un second niveau de lecture, allant plus ou moins dans ce sens, mais impossible de m'en souvenir. ça m'avait marqué, à l'époque : je m'étais dit "mais non, ce n'est pas la fin, allons, il va y avoir l'épisode X..." Ben tiens ;) ).

Quant aux cinématiques, elles sont spectaculaires, mais sans en rajouter, et avec un p'tit côté Pixar pas désagréable pour deux sous. Pour moi, FF IX est donc une synthèse réussie. Mais effectivement, c'est une synthèse plus qu'un nouveau jeu. ;)
Strife
Signaler
Strife
Multani, Liehd, vous êtes décevants! Franchement, FFIX est un peu la quintessence du fan-service et de la récup gratuite, je regrette que vous n'en voyiez que les bons côtés :P

Pas spectaculaire? Atomos, Bahamut, et Alexander dans des cinématiques de destruction massive, un combat de jedi entre mages noirs, Djidane qui surfe sur des lianes (Tidus n'a rien inventé) ...
Des personnages qui sont juste assez construits pour éviter le cliché, et encore, à part Djidane/Dagga/Freyja...

Non, vraiment, FFIX serait tellement mieux sans le overhype de ses fans, mais tellement! ;)
Narga
Signaler
Narga
BRAVO!
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
@Sombre Plume :

Merci, tu me rassures !
Mais effectivement, je vois bien ce que tu veux dire. :D


@Mister Minister :


Merci pour le lien, j'y jetterai un oeil demain, très certainement, ça m'intrigue.
Pour les designs, rien à ajouter (je fais bref, mais pour le coup, il est super tard. pardon ;) ).

Pour les musiques, pour prendre un exemple plus parlant, en écoutant certains thèmes de FF XIII-2, j'avais l'impression d'entendre une version "lyophilisée" de certains thèmes de Persona 3, beaucoup plus iconoclastes;, audacieux et jusqu'au-boutistes, dans le même genre. Je pense aussi à un rap, qui est très loin d'égaler un morceau "amateur" d'OC remix de facture similaire. Je pense aussi à Libera me from Hell, de Gurren Laagan, qui reste un peu maladroit quand même, mais beaucoup plus osé et jubilatoire que les trop plates tentatives de créativité cadrée qu'on entend dans la BO sus-mentionnée.



Et oui, il doit y avoir mon grand âge qui fait que nous ne percevons pas les mêmes choses de la même façon, forcément. faut bien que l'expérience serve à quelque chose. A 20 ans, par exemple, les mangas, j'adorais ça, j'achetais tout ce que je pouvais et je trouvais ça toujours super-génial-surtout-s'il-y-a-des-bogoss-androgynes. Aujourd'hui, je ne peux plus, c'est viscéral : j'en lis beaucoup moins, je sélectionne beaucoup plus, sur d'autres critères. Pareil pour les séries, les films, les jeux vidéos... pas par volonté, hein. ça se fait tout seul : on évolue, qu'on le veuille ou non. Mais généralement, on ne le regrette pas.


@Kyalie :

Je ne trouve pas le scénario de FFX complexe, je le trouve complètement bancal et "artificiel", c'est très différent. (à part la fin et l'histoire de Tidus, on l'aura compris) ;) Pour moi, les twist y étaient trop "faciles" et pas très cohérents. Les choses arrivent comme ça parce qu'elles doivent arriver comme ça et que sinon, il n'y a pas de scénario, pour moi. j'ai vraiment vécu Sin comme une grosse escroquerie. :)

Mais je rappelle à toute fin utile que Mister minister a mis le doigt sur un point important : je suis un vioque, donc il est fort possible que l'âge ait aigri ma façon de voir et que je sois devenu plus intransigeant.

Quant à Amano, vraiment de loin dans le brouillard, le glam, alors. Amano, son style est saturé d'influences diverses, mais ce serait plus les estampes propres à sa culture, l'Art Nouveau, l'Art Moderne, ... On ne peut pas réduire son travail au seul aspect de son dessin : il y a la technique utilisée, la mise en forme, la composition, la mise en couleur qui entrent en ligne de compte. ça excède le seul cadre du "des yeux fins et des lèvres Gemey maybelline Emo N°9".
Et de toi à moi, Glam Rock > Japan Rock. :)


@Multani :

OUI, absolument, rien à redire, on se comprend tout à fait :)
Multani
Signaler
Multani
Je suis d'accord avec le gamer aux mains anguleuses sur FFIX. C'est un peu l'antithèse des FF 3D. C'est un jeu peu spectaculaire, qui se concentre sur les personnages, leur histoire, leurs préoccupations, leurs faiblesses.
Tout ça enrobé d'un humour omniprésent et de graphismes colorés. Résultat: on s'attache aux personnages. Bibi est touchant de naïveté, Steiner amuse par sa loyauté aveugle, Djidane divertit par son côté roublard, etc...

On peut y rester hermétique, mais tout le début de FFIX, le bateau, la pièce de théâtre, les péripéties qui y sont liées, font partie de mes plus grands moments de jeu vidéo.
Parce qu'on a le sourire aux lèvres, que c'est subtil et bien vu, et surtout parce que c'est drôle. Ce que les épisodes suivants ont complètement oublié. A mon plus grand regret...
Kyalie
Signaler
Kyalie
Encore une fois, je ne vois pas ce que tu trouves de vraiment complexe dans FFX ; au final, tout est expliqué et de façon assez claire.
MisterMinister> le problème des scénarios de Nojima, depuis le 8 (et à l'exception du 10, j'insiste), ce qui inclut Kingdom Hearts 2/BBS, et Parasite Eve 3, c'est que le fond reste dans le fond, et jamais on ne vient expliquer la complexité du truc en 1er plan ; dans KH:BBS, le joueur essaie désespérément de recoller les morceaux du scénar entre Ventus/Sora/Roxas, mais au 1er plan t'as juste "oh salut Lea, on vient de se rencontrer mais tu es mon ami pour la vie maintenant !". Wtf.
Et c'est également le reproche qu'on peut faire aux deux FF13 : ce sont les relations entre les personnages qui sont mises en avant, et t'as l'impression que jamais l'intrigue, quand bien même elle serait intéressante, ne vient se mêler à ça, ne vient au 1er plan, là où FF7 était extrêmement réussi à ce niveau-là. Si le déséquilibre s'est bel et bien amorcé avec FFX, où on sentait que l'accent était mis sur les personnages, l'intrigue y restait malgré tout prépondérante.

Par contre si le style de Nomura évoque le J-rock, celui d'Amano m'évoque le Glam rock alors bon :P
MisterMinister
Signaler
MisterMinister
Merci pour cette longue réponse qui m'éclaire sur les points où nos avis divergent. Et surtout, merci pour les compliments, j'avais l'impression que ma réponse était brouillon, et avait peur que tu me ranges dans la catégorie "troll" :P

Alors, sur le scénario de XIII dont les ficelles sont grossières, je suis partiellement d'accord avec toi. Sur la forme, oui. La trame scénaristique est un voyage pseudo-iniatique à la con, comme dans beaucoup de shônen. Cependant, et c'est là que l’œuvre est intéressante, c'est qu'elle dispose d'un nombre de niveaux de lecture assez impressionant. Plutôt que de tomber dans le plagiat, je t'invite (mais repose-toi d'abord, tu l'as bien mérité) à lire cet excellent dossier : http://gameweb.fr/ar...xiiixiii-2.html ! En cela, je te rejoins un peu, le scénario est grand public sur la forme, mais le tour de force de Square Enix est d'avoir dans le même temps créé un fond intelligent.

Concernant le chara design, je pense avant tout qu'ici, aucun argument ne peut prévaloir sur l'autre, étant donner qu'il s'agit surtout d'une histoire de sensibilité propre à chacun. J'aime bien plus le style de Amano, mais le style de Nomura ne me dérange pas outre-mesure (sauf dans FF8, curieusement...). Et si, ce style se calque sur ce qui se fait dans le domaine du J-Rock, il est évident que cela plaît au grand public et à la jeunesse japonaise, on a la preuve quotidiennement sur les divers forums que cela est relativement incompatible avec les goûts occidentaux. Donc, encore une fois, cela démontre bien un prise de position culturelle aussi moderne et grand public soit-elle. Mais, je me répète, je peut tout à fait comprendre que ce style te déplaise, c'est une histoire de goûts et de couleurs.

Les musiques, donc :P Encore une fois, c'est une histoire de goûts, et de toute manière, je ne suis pas expert en ce domaine, et je ne peux presque pas recconaître une bonne musique d'une mauvaise musique. Reste que j'adore les compositions de Uematsu, et apprécie à sa juste valeur l'OST de XIII qui au moins le mérite de me proposer de la musique que je n'écoute jamais, et donc de me dépayser. En revanche, je dois bien avouer que les morceaux de Hamauzu ne collent pas toujours à ce que l'on voit à l'écran.

Enfin voilà, je pense également que de part mon jeune âge, je n'ai pas ton expérience vidéoludique ce qui peut peut-être expliquer que je suis incapable de voir les défauts que tu pointes.
Pour finir, j'aime autant que toi débattre avec toi (ouhlà ?!) car c'est argumenté et intelligent, chose rare sur Internet.
Sombre Plume
Signaler
Sombre Plume
(non mais il est drôle ton artticle voir très drôle, mais moi je part souvent du principe que ce qui est drôle "malgré soit" est autrement drôle ^^ tu vois ce que je veux dire ? XD

Non mais ta pleins de compliments de toutes manières, je laisse les autres s'en charger pour moi à ce niveau =) je pense pareil que eux XD
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Le bon merci d’à votre bon cœur, vraiment. Je me répète mais mine de rien, ça aura représenté pas mal de travail et de nuits courtes. On apprécie d’autant plus les commentaires ou likes, dans ce genre de situations. Même si on aimerait plaire à tout le monde, pas pour l’ego, mais parce que quand on est un bisounours (tendance Vegeta, mais bisounours quand même) dans l’âme, on veut que les textes postés fassent plaisir aux gens, et non qu’ils leur gâchent (relativement) quelques précieuses minutes de vie.

Mais enfin, ça aura été une belle surprise que vous m’avez fait en plébiscitant ainsi et en m’amenant en home. Alors même que je m’apprête à donner à ce blog une orientation plus confidentielle et moins populaire, ça me permet de finir cette « première saison » sur un feu d’artifice. Et ça, c’est grâce à vous ! :D


@Snake :

Tout ce qui précède est écrit pour en arriver là. C’est le paragraphe qui donne son sens au dossier et qui en explique la finalité, en mettant en lumière ce qui, jusque-là, n’était que suggéré entre les lignes.

J’ai romancé un peu, t’as vu ?

Tu as reconnu tous les passages évoqués ? y’en a, j’avoue, j’ai un peu poussé, mais c’était mon fanboyisme qui ressortait (enfin !). :lol :



@Joniwan :


C’était bien le but ! Préserver les générations futures ! :evil :


@CCCP :

C’était bien le but aussi ! D’ailleurs, ça doit se sentir, mais c’était ce que j’écoutais en écrivant cette conclusion. Je n’ai eu qu’à me laisser porter, en somme…


@Kelun :

Sur Stargate, pour te rassurer, je m’explique dans les coms de la leçon 1 ! ;)


@Gondalar :

Comme tu dis, chacun sa croix : le IX est un de mes épisodes favoris, mais j’avoue être plus réceptif à ces univers de type « conte de fée » qu’à un monde « réaliste » comme Spira, par exemple, que j’ai déjà l’impression de connaître (au moins en partie) tant il ressemble au nôtre. Au IX, j’y ai joué comme un « RPG Pixar », et je l’ai trouvé excellent dans le genre.


@Vilain Pabo :

Waow, carrément ? ça me touche. Bon, tout ce qui précède et suit me touche aussi, mais là, tu y va fort. Je ne te mentirais pas : c’est très agréable ! :D

Et qui sait ?

Il paraît que ce dossier à commencé à m’échapper pour faire un petit tour du web, alors… Peut-être aurais-je bientôt droit à un retour des principaux intéressés ?

Si ce retour est un procès, je compte sur les professionnels de Phoenix Wright parmi vous, hein, ça va sans dire. :;)


@Sombre Plume :

Avec grand grand plaisir pour le débat IRL, d’autant qu’a priori, il est pour bientôt. On interdira juste les armes contondantes à une main et les épées vorpales à + 10 contre les liches et les zombies…

Par contre, je ne suis pas certain que le coup des commentaires plus drôles que le dossier soit vraiment un compliment, si ? :D En tout cas, j’ai eu grand plaisir à les lire et à y répondre, même si j’aurais voulu avoir un p’tit mot pour tout le monde, et développer plus longuement certains de mes mini-pavés. C’est que c’est du boulot ! ;)


@Mister Minister :


Merci pour ton point de vue développé et argumenté, ce fut très intéressant à lire, et très juste, d’une certaine manière. J’ai vraiment aimé le lire et j’en respecte l’érudition, même si je suis loin d’être toujours d’accord moi-même.

Car, comme je l’écrivais en réponse ailleurs, quand je joue ou survol les FF « polémiques », ayant une petite expérience de l’écriture scénaristique, je vois toutes les ficelles, et je trouve ça extrêmement frustrant, voire préjudiciable. Des ficelles, ne nous leurrons pas, il y en a tout le temps, mais le « but du jeu », c’est de faire en sorte qu’elles soient le moins apparentes ou le moins stéréotypées possibles. Or aujourd’hui, comme pour le cinéma Hollywoodien ou le manga tout public, la situation économique étant ce qu’elle est, les financeurs ne veulent plus prendre de risques et utilisent toujours les mêmes recettes « magiques », qui souvent se retournent contre eux (regarde Sakaguchi et les Créatures de l’Esprit…).

Pour le chara design, là aussi, je vais me répéter mais c’est le contraire : je trouve le style de Nomura sympa, mais archi-classique dans le genre manga. A part les aspects moches (vêtements, coupes de cheveux), il n’y a rien de personnel qui se dégagent de ses dessins (au contraire de ses concurrents : regarde le designer de FF XI, ou celui de SaGa Frontier…). Et ça, c’est préjudiciable aussi quand à côté de ça, les personnages sont aussi vides à trop être lissés pour le grand public et enfermé dans des boîtes Hollywoodiennes. Les extravagances vestimentaires pourraient être agréables et intéressantes si elles étaient fonctionnelles, cohérentes avec l’univers (et leur fonction) et pas aussi proche de ce qui se fait dans les milieux J-Rock. Là, pour moi, on ne voyage pas du tout, au contraire.

Au sujet des musiques, ce ne sont pas les chœurs, ou le côté jazzy, ou le côté techno, ou rock, ou whatever qui me dérange, au contraire, bien utilisé, ça peut être magique. Ce que je reproche, c’est qu’on utilise tous ces procédés, à nouveau, de la façon la plus lisse et « grand public » possible, sans les audaces qui devraient aller de paire. Quand j’écoute les morceaux avec des chœurs de FFXIII-2, même s’ils sont chouettes, j’ai l’impression de les avoir déjà entendus mille fois ailleurs. Alors que Dancing Mad, avec ses sonorités 16 bits, ben… Pareil : One Winged Angel, quand tu l’entends pour la première fois lors du combat final, alors que tu n’y attends pas, c’est un choc dans le bon sens du terme. Sauf que maintenant, on l’a tellement entendu sous une forme ou une autre qu’il a perdu toute sa superbe.

J’aime la complexité scénaristique (trop, même) mais seulement quand c’est une complexité maîtrisée. Chrono Cross, Xenogears, Rebus, ou même FFVII, pour moi, ce sont des réussites, sur ces plans-là. Ce qui me gène, à nouveau, c’est quand il s’agit d’une fausse complexité, qui n’est finalement qu’un foisonnement, comme dans FF VIII, X ou XIII. Quand on a pas l’étoffe d’un vrai scénariste WTF, je trouve qu’il est plus sage de faire comme pour le VI ou le IX : écrire une belle histoire, intéressante, variée, rythmée, qui se tient bien, et développer les personnages ou les évènements qui la jalonnent pour lui donner du « corps ».

Pour les histoires d’amour, c’est pareil : il ya ce qui est fait, et comment c’est fait. Celle qui est développée entre Cecil et Rosa dans le IV est certes bateau, mais elle reste jolie tout plein parce qu’elle est traitée toute en nuance, sans gros sabots. Pareil pour Zidane et Garnet. Celle de Celes et Locke est un modèle du genre, à mon sens. Rien de sensationnel, mais la bonne réplique, au bon moment, sans appuyer le trait, sans imposer de bisou, sans explicite forcené…

Enfin, j’ai adoré l’épisode VII, entre autres pour son changement d’univers. Donc ce n’est pas tant le changement, qui m’ennuie, que le changement stéréotypé/formaté. Quand dans une cinématique d’intro, j’ai l’impression de voir Star Wars épisode 1, oui, ça me pose problème. Si encore, ce n’est qu’une seule et unique fois, je suis prêt à passer outre. Mais pas à chaque épisode. Il existe suffisamment de possibilités (une seule limite : l’imagination) pour qu’on n’ait pas à se retrouver confronté aux mêmes univers, sur le fond comme la forme, à peine modifiés sur le plan graphique. Si tu sors un RPG avec des vaisseaux spatiaux, à l’épisode suivant, remplace-les par des dirigeables… C’était ce que faisait la saga à partir du VI, avec son ambiance pré-industrielle, et ça a duré jusqu’au IX inclus. Au moins de mon point de vue.


Mais on pourrait débattre longtemps, et ce serait à n’en pas douter très intéressant, car je le répète, même si nos façons de voir divergent souvent radicalement, je trouve ton approche très pertinente, argumentée et intelligente. Et ça, j’aime !



@X-K :


Je ne demanderais pas mieux (avec un Lucifer’s Call à 3 euros au Game du coin, je souffre de le laisser dans le rayon), mais le temps me manque trop pour ça. Je serais obligé de m’en tenir à Persona 3 (et à devil Survivor quand il sortira sur 3DS, quand même)… mais c’est à mon cœur défendant !



@Ten’shi :


Oui, FFVI vaut qu’on fasse des efforts… et perso, en mon temps, j’ai appris l’anglais en me faisant les Final Fantasy Legend Gameboy au dictionnaire. J’ai peiné sur le premier, eu plus de facilités sur le deuxième, pas eu besoin du dico sur le troisième. Et ensuite, je n’ai plus eu besoin de bosser l’anglais, mais en fac.
Et on dit que les jeux vidéo, c’est le mal… ;)


@CCCP :

C’est que j’ai plus de mal à apprécier la valeur du travail de Nojima que celle des dessins de Nomura, forcément. Il a quand même des bonnes idées, parfois, et je suis fan de sa réécriture d’Evangelion dans l’épisode VII, donc ça m’est plus difficile d’en dire du mal, ou même d’émettre quelques bémols. Mais mes chapitres sur scénarios, personnages et mondes le visent quand même un peu beaucoup, sans le nommer. :D

Édito

 

pour : "Le Gamer aux Mains Carrées, l'homme qui murmurait à l'oreille du manque de race"

(Du coup je ne sais pas trop comment je dois prendre cette distinction)

 

Gameblog Community Award de l'article de l'année 2016 pour un post sans texte, c'est sûr, ça fait toujours plaisir, mais c'est quand même assez surprenant.

Ce qui l'est beaucoup moins, par contre, c'est que ce post traite ENCORE de Final Fantasy.

 

Bref, pour de vrais "articles de l'année" passionnants, passionnés, pertinents et bien écrits, allez plutôt lire :

- Migaru

- Noiraude

- Snake_in_a_box

 

 ET QUE CA SAUTE, COMME TIDUS DANS L'INTRO DE FFX !

 

*

 

Parce qu'on n'est pas tous nés avec des doigts aux mains (fonctionnels, en tout cas) !

 

Parce qu'on a tout à fait le droit de ne pas savoir parer aux jeux de combats, ou de ne pas savoir freiner aux jeux de course automobile, ou de ne pas savoir diriger son bonzhomme à Resident Evil 1 !

 

Parce qu'on n'est pas tous à l'aise avec plus de deux boutons, surtout quand il faut alterner leur utilisation !

 

Parce qu'on n'est pas tous au courant qu'on est au XXIème siècle et que de toute façon, c'était mieux avant !

 

Parce qu'on est libre de préférer acheter nos jeux à Cash Converter plutôt qu'à Micromania !

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrés vous propose des tests périmés et de mauvaise foi, des dessins réalisés à la hache, à l'arrache et avec des mains carrées (aussi), des découvertes culturelles à manger son code du psychiatre (sans sauce) et autres billevesées qui vous demanderont au mieux beaucoup d'indulgence, au pire du prozac. Mais surtout, surtout, depuis quelques mois, du gros troll qui tache.

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrées se veut un blog tout à fait inutile, sous-documenté, sous-illustré et sous-créatif, qui ne vous guidera en rien dans vos futurs achats ou vos quêtes du fini-à-200%. Le Joueur aux Mains Carrées fait un plus gros score à Tetris s'il laisse les pièces descendre sans toucher à la manette.

 

Tout est dit.

 

Enfin, le Joueur aux Mains Carrées est fan de Mr Patate, Paul Binocle et Boulet, dont il s'évertue à plagier les meilleures idées, des fois que. 

Archives

Favoris