ERROR 404 BLOG NOT FOUND

ERROR 404 BLOG NOT FOUND

Par Le Gamer aux Mains Carrees Blog créé le 04/11/11 Mis à jour le 12/11/17 à 13h12

Ce blog n’'existe PLUS. Si tu y as accès, c’'est que tu n’'existes plus non plus. Au mieux, tu es l'’émergence d’'une anomalie systémique au sein d'’une structure virtuelle parfaite. Mais ça pourrait être pire. Tu pourrais attendre impatiemment la sortie de Kingdom Hearts III.

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Jouer RP (ou "jouer Roleplay") : barbarisme à caractère néologique désignant l'action d'interpréter un personnage "au plus près de sa réalité", dans le cadre d'un média de divertissement tel que le jeu de rôle ou le jeu vidéo, en privilégiant l'authenticité de l'expérience aux mécaniques ludiques internes de l’½uvre. Exemple : "mon chocobo s'est enfui, holala, quelle déveine, je vais devoir rentrer à pied", quand le joueur a la possibilité de se téléporter directement à son véhicule ou au dernier lieu de repos qu'il a visité.

 

Par extension : excuse fumeuse utilisée par le Gamer aux Mains Carrées pour faire n'importe quoi, n'importe quand, n'importe comment (comme d'habitude), et ne pas lire les textes affichés à l'écran "parce que c'est écrit trop petit" (syn. : mauvaise foi).  Exemple : "comment ça, on peut directement se téléporter à son véhicule ou au dernier lieu de repos visité ? Ah non mais je sais bien mais je m'en fiche, moi. C'est pas roleplay".

 

 Niveau 10

 

Non content d'être le meilleur moyen de monter l'aptitude "survie" de Gladiolus au niveau 10 avant d'entamer le chapitre 8 (véridique), jouer RP vous permettra de faire le tri entre vos amis sincères et ceux qui le sont moins, quand ces derniers réaliseront (toujours par exemple-comme-ça-au-hasard) que vous n'avez pas revendu un seul bout de tôle ramassé par terre, et que vous en avez pour 500000 gils au bas mot dans votre besace ("ha oui mais c'est un souvenir de voyage, ça, ça a une valeur sentimentale. Quarante kilos de valeur sentimentale, même, pour être plus précis").

 

Ou quand vous déclarerez que vous ne louez jamais de Chocobos parce que "c'est galère à retrouver après un combat", et qu'ils vous apprendront que vous possédez un appeau exprès pour les rappeler ("non mais je te jure que je ne l'avais pas, ça, avant. Ils ont dû faire une mise à jour cette nuit pour le rajouter. Non et puis ça me paraît un peu facile, tout ça. C'est pas très très roleplay").

 

Ou quand ils s'apercevront qu'à défaut d'avoir revendu un seul poil de Qiongji ("parce que c'est tout doux"), par contre, vous vous êtes débarrassé des armes uniques qu'ils pouvaient servir à améliorer ("oui mais elles ne correspondaient pas à mes personnages, tu comprends ?").

 

Ou quand vous ne découvrirez la magie qu'au niveau 70 parce que vous attendrez en vain qu'un PNJ vous l'apprenne.

 

Ou quand vous resterez persuadés jusqu'au chapitre 10 qu'il n'y a que deux sphériers (un pour Noctis, un pour ses compagnons), juste parce que vous n'avez pas pris le temps d'appuyer une fois de plus sur la gâchette latérale ("il n'y a pas de gâchette latérale dans la vraie vie. ET MOI JE JOUE ROLEPLAY").

 

S'ils acceptent encore de vous parler après ça, c'est qu'ils vous aiment pour de vrai. Dans le cas contraire, vous serez vite fixés - et Scotland Yard également, quand ils retrouveront votre corps sans vie flottant dans la tamise ("à en juger par les marques de savate en travers de sa tronche, le pauvre a dû mettre fin à ses jours en se rouant lui-même le visage de coups de pieds". "Mouais, je sais pas, chef. Ça me paraît pas très roleplay, comme façon d'en finir").

 

 Le Roleplay à son paroxysme

 

L'occasion de clore ce dossier sur une touche plus légère (comprendre : propre à jeter le discrédit sur son auteur jusqu'à la sortie de Final Fantasy XVI, ce dont vos arrières-arrières-petits enfants pourront témoigner), avec une parodie maison d'un des titres les plus populaires de la regrettée "Chanson du Dimanche", programme musical satyrique diffusé sur Youtube de 2007 à 2012.

 

Sur une idée (brillante) de sa majesté sérénissime moi-même (™) et co-écrite par mon comparse Snake_in_a_box (un ami sincère, pour le coup, il l'a prouvé en retenant les siens), cette version unplugged chantée avec fougue par dessus la piste audio d'origine (qu'on aura plaisir à réécouter au passage) accompagnera agréablement tous vos déplacements à dos de poulet, vos fêtes d'anniversaire ou vos pires cauchemars.

 

 

 

Avec, pour l'illustrer : un florilège des clichés de Prompto les plus...

roleplay (on va dire).

 

 

[Les grands malades qui voudraient tenter le karaoké trouveront les paroles à cette adresse, prêtes à l'emploi, et je leur souhaite plein de courage pour venir à bout de tous les Kupo-Kupo-Kweh].

 

 

Déterminé à ne pas m'arrêter en si bon chemin, je vous propose également une soluce perso pour vaincre aisément l'adversaire le plus coriace du jeu.

 

 

 

Peut-être pas la plus conventionnelle, mais sans conteste la plus roleplay.

 

 

Et parce qu'on ne saurait clore ce dossier sur ces ignominies qui font injure, c'est certain, à tout ce que l'univers possède de beau et de bon (c'est à dire rien du tout, si vous avez lu attentivement le papier du Comte Zaroff), nous nous quitterons sur une sélection de fanarts et de documents officiels dont nous veillerons à mentionner le copyright chaque fois que nous en aurons connaissance (n'hésitez surtout pas à nous signaler tout oubli dont vous auriez connaissance en commentaire).

 

En espérant que ces quelques pages auront tenu leur promesse (elles !) et qu'elles vous aurons permis de poser un autre regard sur ce jeu si imparfait, mais si attachant - quand bien même ne vous auraient-elles pas convaincu.

 

En espérant aussi que vous aurez eu autant de plaisir à les lire que je n'en ai eu à les rédiger - mais que cela vous aura pris vachement moins de temps quand même, parce que j'ai l'impression d'avoir commencé à écrire quand ils ont annoncé Final Fantasy Versus XIII (ce qui ne nous rajeunit pas).

 

En espérant, enfin, que vous êtes plus de trois à l'avoir lu, parce que vu ce que j'y ai investi comme efforts, ça me ferait un peu de peine quand même (mais hé, c'est l'jeu, ma pauvre Lucette !).

 

Bon et puis si avec tout ça, Square Enix ne m'offre pas un poste de Community Manager - ou plus judicieusement celui de scénariste sur le prochain épisode de la saga (ou au moins un bon de réduction de 10 euros à valoir sur l'ensemble de son catalogue), je me coupe une jambière du short et je m'inscris au club de water-polo !

 

 

 

This was a dossier based on a fantasy based on reality.

 

C'est tout pour moi, vous pouvez retrouver une activité normale (genre courir chez votre revendeur pour y acheter le jeu, quitte à prendre la console avec – choisissez donc la collector, si c'est le cas. Je suis payé à la commission).

 

Avant toute chose, tâchez de ne jamais oublier la belle leçon de vie que le jeu nous donne (et à plusieurs reprises!) : la météo est formidable aujourd'hui mais s'il fait trop chaud, t'as qu'à enlever ta veste.

 

 

 *

 

 

Oh, et le premier qui écrit que ce dossier est un travail de Titan se mange une beigne. Non parce qu'il bosse pas beaucoup, le père Titan, dans ce jeu. Parlez de travail de Ramuh, à la rigueur...

 

 

*

 

 

 Par notre -Dan- national (croqués sur le vif <3 ) :

 

 

 

 

  

 

 Ce grand fou m'en a fait cadeau depuis, un IMMENSE merci à lui !

 

 

 

Par Omomuki High Jump (doujin circle) :

 

 

 

 

Par [Auteur Inconnu] :

 

 

 

 

 Par Zeroin_kun :

 

 

Par Jon-Lock :

 

 

Par [Auteur Inconnu] :

 

 

 

Par JoseDalisayV  :

 

 

 

Par [Auteur Inconnu] :

 

 

Par Rousteinire :

 

 

Par Mawa Setiawan :

 

 

Par [Auteur Inconnu] :

 

 

Par Daniel Bogni :

 

 

 

Par Thanomluk :

 

 

 

Par Muzzaki :

 

 

Par Daniel Longman :

 

 

Par [Auteur Inconnu] :

 

 

Par Tetsuya Nomura :

 

 

 

Concepts arts officiels :

 

 

 

*

 

(Auteur inconnu, encore. Mais pouvait-on rêver  plus charmante façon de prendre congé ,

après tout ce temps passé ensemble ? ;) )

 

*

 

 

Pour prolonger au-delà de l'épisode XV, des fois que vous n'auriez pas eu votre dose de Final Fantasy (ce qui semble assez improbable tout de même, mais on ne sait jamais...) :

 

Deux précédents dossiers que vous ne lirez nulle part ailleurs :

 

Final Fantasy VII, si Evangelion m'était (re)conté

 

Vision d'Escaflowne : Final Fantasy VI s'anime entre les lignes

 

*

 

Article précédent                              Retour au Sommaire   

 

ALL OFFICIAL PICTURES AND OFFICIAL ARTWORKS ARE COPYRIGHT SQUARE ENIX

USED FOR ILLUSTRATION AND PROMOTION PURPOSE ONLY

ALL RIGHTS RESERVED

Voir aussi

Jeux : 
Final Fantasy XV
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Parce qu'on n'est pas tous nés avec des doigts aux mains (fonctionnels, en tout cas) !

 

Parce qu'on a tout à fait le droit de ne pas savoir parer aux jeux de combats, ou de ne pas savoir freiner aux jeux de course automobile, ou de ne pas savoir diriger son bonzhomme à Resident Evil 1 !

 

Parce qu'on n'est pas tous à l'aise avec plus de deux boutons, surtout quand il faut alterner leur utilisation !

 

Parce qu'on n'est pas tous au courant qu'on est au XXIème siècle et que de toute façon, c'était mieux avant !

 

Parce qu'on est libre de préférer acheter nos jeux à Cash Converter plutôt qu'à Micromania !

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrés vous propose des tests périmés et de mauvaise foi, des dessins réalisés à la hache, à l'arrache et avec des mains carrées (aussi), des découvertes culturelles à manger son code du psychiatre (sans sauce) et autres billevesées qui vous demanderont au mieux beaucoup d'indulgence, au pire du prozac. Mais surtout, surtout, depuis quelques mois, du gros troll qui tache.

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrées se veut un blog tout à fait inutile, sous-documenté, sous-illustré et sous-créatif, qui ne vous guidera en rien dans vos futurs achats ou vos quêtes du fini-à-200%. Le Joueur aux Mains Carrées fait un plus gros score à Tetris s'il laisse les pièces descendre sans toucher à la manette.

 

Tout est dit.

 

Enfin, le Joueur aux Mains Carrées est fan de Mr Patate, Paul Binocle et Boulet, dont il s'évertue à plagier les meilleures idées, des fois que. 

Archives

Favoris