ERROR 404 BLOG NOT FOUND

ERROR 404 BLOG NOT FOUND

Par Le Gamer aux Mains Carrees Blog créé le 04/11/11 Mis à jour le 03/12/16 à 15h27

Ce blog n’'existe PLUS. Si tu y as accès, c’'est que tu n’'existes plus non plus. Au mieux, tu es l'’émergence d’'une anomalie systémique au sein d'’une structure virtuelle parfaite. Mais ça pourrait être pire. Tu pourrais attendre impatiemment la sortie de Final Fantasy XV.

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Cela fait plus d'une décennie que le géant du jeu vidéo (par forfait) Micromannia propose à ses clients de racheter leurs jeux usagés pour, ensuite, les revendre d'occasion dans les magasins franchisés. Une possibilité qui, en théorie, pourrait en intéresser plus d’un sur le plan financier, compte tenu du prix parfois prohibitif des produits proposés. Or en pratique, c’est une autre histoire puisque la plupart des gamers lambdas ignoreraient tout de cette lucrative opportunité : 

 

On a bien remarqué que certains jeux étaient vendus plus chers que d’autre, rapporte Steven, client de longue date depuis que le Game de sa ville a mis la clé sous la porte, mais dans la mesure où ce sont les jeux neufs qui sont les moins onéreux, on n’aurait jamais pu imaginer que les autres étaient des titres d’occasion. On pensait plutôt à du collector, à des exemplaires dédicacés, à des cartmod ou à des façons discrètes de dealer de la drogue. J’ai même un pote à moi qui voulait qu’on se cotise pour en acheter un, le faire fondre dans son bang et le revendre sur Orencash.

 

Ce que confirme Mathias, gérant d’un magasin sur Bordeaux depuis que son Game a mis la clé sous la porte :

 

Croyez-le ou non, 80 % des gens qui rentrent aujourd’hui dans un Micromannia ne savent pas qu’on vend des jeux vidéo. La plupart d’entre eux pensent qu’on fait dans le trafic d’ivoire et nous demandent des défenses d’éléphant, quand ce n’est pas de la poudre de corne de rhino pour leurs problèmes érectiles.

                                                                                                              

On aura vite fait d’en déduire que les hardcore gamers ne représentent qu’une infime fraction de la clientèle de ces magasins où, dans la plupart des cas, ils n’entrent que par erreur, trompés par les jolies couleurs des posters Mario ou King of Fighters collés sur la vitrine comme des phéromones-papillons-femelles dans la gueule d’une plante carnivore.

 

 

On voit aussi passer pas mal de dépressifs, mais on ne les intègre pas aux statistiques car ils n’achètent rien : c’est juste une façon pour eux d’attirer l’attention de leurs proches et de les appeler à l’aide.

 

Les éditeurs seraient-ils vraiment menacés par le marché de l’occasion, alors ? Contre toute attente, il semblerait que oui car en conclusion, Mathias a une statistique intéressante à nous communiquer - une statistique d’occasion, bien sûr, qui nous aura quand même coûté 80 et quelques euros alors qu’elle n’avait même plus de livret (désavantageusement remplacé par des traces de sandwich jambon-mayonnaise sur le CD. Enfin... on espère très fort que c'était de la mayo) :

 

70 % des crédits obtenus en magasins sont utilisés par nos clients dans la journée pour payer une partie du ticket de bus qui leur permettra de rentrer chez eux. C’est que 3 euros le trajet, même avec les correspondances, ça reste une somme, et nous sommes heureux de contribuer à rendre ainsi les transports en commun accessibles au plus grand nombre.

 

Autant d’euros qui ne tombent pas dans l’escarcelle des éditeurs, ce qui pourrait faire légitimement grincer quelques dents. Pourtant, il serait caricatural d’imaginer que ce marché puisse générer d’importants bénéfices :

 

De temps en temps, rapporte Stéphane, gérant d’un magasin sur Montpellier depuis que son Game a mis la clé sous la porte, une vieille nous ramène un Nintendogs, un Léa Passion, un GTA ou un Call of, en tapant très fort sur la boîte et en nous disant « regardez, c’est cassé, ça ne s’allume plus ». On lui reprend 4 euros, pour le revendre 70, ce qui ne représente pas une si grosse marge que ça dans la mesure ou ça nous permet à peine de payer notre coke et nos putes.

 

Des chiffres qui ne trompent pas.

 

 

Ou, en tout cas, pas comme ceux sur les étiquettes des jeux Micromannia. 

 

 

Sources.

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Commentaires

Kurokami
Signaler
Kurokami
Je garde tous mes jeux :)
Biketto
Signaler
Biketto
Je dois avoir quelque part une photo de 2 exemplaires d'AC, un neuf et l'autre d'occasion.
A votre avis, lequel était le plus cher ?
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
Un article à mettre en home, toute l'année, toute la vie.
Fouals
Signaler
Fouals
Ceci mérite la home !
hiko
Signaler
hiko
Excellente plume que voilà
Merci pour ce bon moment de lecture
Donald87
Signaler
Donald87
Pareil, je ne revend rien ...Mais c'est parce que je garde tout ;)
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Et bien je fais parti de ces gens qui ne revend rien chez Micromania, mais ce n'est pas une erreur, ni un oubli. Les reprises sont assez en deçà de ce que peut proposer un petit magasin indépendant. Et puis, rien que de savoir le fiasco qu'il y eut avec la PS4 chez eux...
Rekha
Signaler
Rekha
:worship:
lerenwe
Signaler
lerenwe
Genius. Fuckin' genius.
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Je croyais que c'était juste un spot pour streetpasser moi ! :o
winston
Signaler
winston
Mathias n'a pas fait l'assurance 1 an, pour un euro de plus, sur la statistique ? Mauvais vendeur.
P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
T'es pas censé dessiner, toi ?...
Je dis ça...

Édito

 (Mais bon, on va pas se mentir, je ne sais pas pourquoi)

 

Si vous aimez les gens qui écrivent plus que bien, allez lire :

- Snake_in_a_box

- Noiraude

- Migaru

 ET QUE CA SAUTE COMME TIDUS DANS L'INTRO DE FFX !

 

 (Là encore, c'est un grand mystère, mais pas désagréable).

Si vous voulez lire des gens vraiment rigolos, par contre, c'est là que ça se passe :

- Snake_in_a_box

- Noiraude

- Migaru

 

Comme par hasard c'est les mêmes...

 

(Là, par contre, OK, rien à redire, y'a du beau linge)

L'article en question, riche en collaborateurs de qualitay, qui méritent tous ce prix avec les honneurs :

Une Rumeur Grandement Exagérée

 

*

 

Parce qu'on n'est pas tous nés avec des doigts aux mains (fonctionnels, en tout cas) !

 

Parce qu'on a tout à fait le droit de ne pas savoir parer aux jeux de combats, ou de ne pas savoir freiner aux jeux de course automobile, ou de ne pas savoir diriger son bonzhomme à Resident Evil 1 !

 

Parce qu'on n'est pas tous à l'aise avec plus de deux boutons, surtout quand il faut alterner leur utilisation !

 

Parce qu'on n'est pas tous au courant qu'on est au XXIème siècle et que de toute façon, c'était mieux avant !

 

Parce qu'on est libre de préférer acheter nos jeux à Cash Converter plutôt qu'à Micromania !

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrés vous propose des tests périmés et de mauvaise foi, des dessins réalisés à la hache, à l'arrache et avec des mains carrées (aussi), des découvertes culturelles à manger son code du psychiatre (sans sauce) et autres billevesées qui vous demanderont au mieux beaucoup d'indulgence, au pire du prozac. Mais surtout, surtout, depuis quelques mois, du gros troll qui tache.

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrées se veut un blog tout à fait inutile, sous-documenté, sous-illustré et sous-créatif, qui ne vous guidera en rien dans vos futurs achats ou vos quêtes du fini-à-200%. Le Joueur aux Mains Carrées fait un plus gros score à Tetris s'il laisse les pièces descendre sans toucher à la manette.

 

Tout est dit.

 

Enfin, le Joueur aux Mains Carrées est fan de Mr Patate, Paul Binocle et Boulet, dont il s'évertue à plagier les meilleures idées, des fois que. 

Archives

Favoris