Le Gameblog officiel du site levelfive.fr

Par levelfive.fr Blog créé le 21/12/10 Mis à jour le 22/08/13 à 10h31

A travers des chroniques, articles de fond ou reportages, nous nous efforçons d'aborder le jeu vidéo de façon intelligente. Sans pédanterie, avec humour ou le plus grand des sérieux.

Ajouter aux favoris
Signaler
Chroniques

Wii Music laissa un goût amer aux joueurs, et aux journalistes, lors de sa parution fin 2008. Produit raté pour beaucoup, il n'en demeure pas moins que sous sa pléthore de défauts, le titre de Nintendo recèle quelques qualités. Un potentiel gâché en somme.

 

 

 

I) La culture musicale, le patrimoine

Couvrir les patrimoines mondiaux

Un des éléments forts du jeu est indéniablement la qualité de sa playlist. Cette fameuse liste est longue, hétéroclite, et n'hésite pas à représenter un peu tous les patrimoines trouvables ici et là autour du globe. Des chansons traditionnelles de la France aux standards de la pop anglaise des années 60 en passant par quelques morceaux de musique classique sans oublier les standards du jeu vidéo, le choix est vaste.

Via un condensé d'une cinquantaine de chansons, Nintendo propose aux joueurs de découvrir des courants musicaux majeurs, selon différents pays et différentes époques. Prenons l'exemple de la musique classique, Wii Music mise sur les pointures du genre tout en veillant à ce que ces morceaux soient accessibles pour les néophytes histoire de ne pas décourager trop rapidement leur entrée dans ce monde musical d'apparence obscure. On retrouve donc un bout des Quatre saisons de Vivaldi, un morceau de la Neuvième symphonie de Beethoven ou encore le Danube bleu de Strauss. Des classiques que des classiques, et c'est bien là l'objectif.

Présenter la diversité musicale de façon ludique

Après ce premier contact avec la musique classique, des airs connus et entraînants, le joueur en quête d'initiation peut se retrouver sur les terres du patrimoine français par exemple avec Sur le pont d'Avignon ou découvrir des musiques traditionnelles américaines comme Turkey in the Straw. Il ne sera donc pas surprenant, dans ce contexte d'une couverture exhaustive, de rencontrer aussi bien September (un classique d'Earth, Wind and Fire) que Les chariots de feu de Vangelis. Des classiques du cinéma, de la pop, de la soul, du rock...l'accent est à chaque fois mis sur les canons de chaque genre. Ce qui a le mérite de faire de la playlist de Wii Music une anthologie.

Une anthologie comme une collection de disques à l'usage d'un être n'ayant aucune, ou quasiment aucune, culture musicale. Bien entendu, certains rechigneront et contesteront tel ou tel titre arguant qu'il n'a rien d'un classique, que l'on a oublié celui-là ou celui-ci. Quoi de plus normal que tout cela, l'arbitraire est ici de mise mais est toujours orienté vers une couleur patrimoniale et réfléchie, ce qui permet au soft de remplir son rôle d'initiateur.

II) Une initiation à la musique

Enseigner les fondements de la musique

 

L'autre élément de taille dans Wii Music demeure son enseignement de la musique. Qu'on se le dise tout de suite, on ne deviendra pas un chef d'orchestre ou un grand musicien en suivant les leçons du jeu. Là encore le but est l'initiation, offrir aux joueurs une première approche de la musique. Cette fois-ci du côté des notions musicales et non plus de la culture musicale.

Trois mini-jeux sont inclus dans Wii Music, leur intérêt est aussi bien ludique que didactique. La note parfaite, premier mini-jeu, permet de se défier dans des épreuves faisant travailler votre oreille. Les exercices sont simples à comprendre et les paliers multiples ce qui permet une progression en douceur.

Travailler son oreille

Parmi plusieurs sons entendus on devra, par exemple, reconnaître quelle note est la plus grave/la plus aigüe, quelles notes composent la mélodie écoutée ou encore quel Mii (dans un groupe de trois musiciens) a joué faux. Au final ce sont des notions musicales aussi élémentaires que le grave/l'aigüe, la discrimination des sons ou encore le juste/le faux qui sont travaillées avec un tel mini-jeu.

Le second mini-jeu, Chef Mii, permet de diriger tout un orchestre à l'aide la wiimote seule. L'orchestre réagit au tempo que vous effectuez par la gesticulation de l'engin. Ralentissement, accélération...maintenir un morceau dans sa forme originelle, et donc audible, n'est pas une mince affaire. Garder le rythme d'une musique est ce que permet de travailler ce mini-jeu.

Chef Mii

Petite parenthèse, on peut relever la présence d'un jeu similaire non pas sur une autre console mais dans le musée de la musique à Vienne, en Autriche. Il s'agit pour le visiteur de monter sur une estrade, de prendre la fausse baguette de chef d'orchestre qui trône sur le pupitre et de diriger avec le plus de justesse possible un orchestre philharmonique. L'exercice est périlleux mais jouissif, on se demande vraiment si Miyamoto ne se serait pas inspiré d'une telle installation.

L'écran visible lors du jeu du chef d'orchestre à Vienne

Le dernier mini-jeu se nomme Gai Carillon. Il s'agit d'agiter la wiimote et le nunchuck au bon moment pour réaliser un morceau joué uniquement avec des cloches. C'est à plusieurs que le jeu prend tout son sens. Réussir à coordonner ses mouvements sans se faire influencer par les sonorités émises par les voisins devient vite complexe lorsque le morceau est rapide. Une vraie épreuve de concentration et de dissociation des sons.

Gai Carillon

Des leçons plus classiques

A côté de ces mini-jeux, on trouve quelques leçons. Réussies, elles permettent d'apprivoiser différents styles de musique en créant aussi bien un tempo qu'une mélodie avec différents instruments. Par exemple, si je cherche à m'initier au rock je vais devoir tout d'abord effectuer une rythmique avec la basse en copiant mon professeur puis en réussissant de nouveau l'enchaînement sans modèle. Au final, on jouera un morceau en passant, individuellement, d'un instrument à l'autre. Soit en respectant le rythme initial, soit en sortant des sentiers battus. L'exercice est vraiment difficile et demande application et travail.  Le seule juge ici, ce n'est pas un quelconque score mais bien vos oreilles. Si le morceau final est disgracieux, cela s'entendra tout de suite.

III) Créer enfin de la musique

Des jeux musicaux jouant sur le scoring et Wii Music

Contrairement aux séries Guitar Hero ou Rock Band, Wii Music ne cherche en aucun cas à se placer dans ce sillage du scoring et du tapotage millimétré de notes. Dans ces jeux musicaux, il faut enchaîner des combinaisons de boutons en appuyant au bon moment, voire en maintenant la pression effectuée. Cela n'est pas très évident mais surtout cela n'a rien de musical. On est plus dans le mimétisme d'un enchaînement, plus ou moins rapide, que dans la création musicale ou même l'interprétation de tel ou tel titre. La playlist de ces licences est clairement musicale, et permet pour certains joueurs de découvrir des groupes de rock et hard rock majeurs, mais pas vraiment pour ce qui est du gameplay.

Le but de Wii Music est au contraire de permettre au joueur d'influer sur l'air proposé par le jeu, morceau que l'on a préalablement choisi, pour créer une interprétation originale. Ainsi le soft propose différentes jouabilités selon les différents types d'instruments. Les instruments à vent, ceux à corde et compagnie. La plupart du temps Wii Music vous propose deux types de sons différents, un aigu et un grave. A vous de choisir quel enchaînement réaliser, laisser des blancs ou non. On peut alors jouer quelques octaves plus haut que le titre original ou étouffer quelques notes, faire des pauses là où il n'y en a pas, allonger celles existantes...à vous de tenter quelques expériences.

D'autres instruments permettent, comme la guitare, d'effectuer une distorsion du son avec le joystick du nunchuck. La batterie, avec la balance board, matérialise d'une certaine manière (et cela malgré des imprécisions) les différentes caisses et les différentes pédales de l'instrument. Enfin, pour certains cas bien fantaisistes, votre personnage pourra également lancer quelques cris comme le joueur de castagnettes qui vocifère un « Olé » des plus typiques.

Les expériences dans la justesse

Vos notes seront toujours justes ce qui ne veut pas dire que le résultat sera audible, ni que l'entreprise sera aisée. Toute la difficulté de Wii Music c'est justement de « créer » une mélodie, de jouer sur les sonorités, de sortir un peu du cheminement classique d'un morceau (ou le contraire) tout en cherchant à ce que le tout soit agréable.

En plus de ces interactions directes du joueur sur la musique, le soft propose au préalable des réglages de base avec le choix d'un style de musique (les instruments changent pour chaque style : rock, classique...) ou encore la modification du tempo pour jouer un morceau plus rapidement ou plus lentement. Au final on se retrouve à changer la couleur même du morceau en agissant directement ou indirectement sur celui-ci. Ce qui revient tout simplement à effectuer, d'une certaine manière, de la musique puisqu'il y a bien un jeu sur les sons, le tempo, le choix des instruments...Pourquoi ne pas choisir pour la rythmique une basse, ou une batterie ou un tambour traditionnel ? Et pour la mélodie, une guitare ou un shamisen, ou même des castagnettes ? Wii Music offre, en fait, une vraie expérimentation musicale là où d'autres misent sur la copie d'un enchaînement.

Mention

Commentaire :

Wii Music est un au final un jeu marquant même si, malheureusement, le soft est bourré de défauts. Les sonorités de faible qualité, type .midi, passent mal, le manque d'audace dans la jouabilité des instruments frustre, les graphismes manquent de soin. Des défauts, il y en a. Mais ceux-là n'enlèvent en rien les remarques précédentes. Wii Music pose et matérialise de bonnes idées qui n'ont pas à avoir honte. Le jeu ouvre une petite brèche dans un genre bouché (et incroyablement fainéant dans son évolution). Le jeu s'étant, malgré des critiques parfois très négatives, vendu à plusieurs millions d'exemplaires peut-être que Nintendo corrigera les défauts existants pour un potentiel second opus. Il serait dommage de laisser en jachère un jeu musical...faisant vraiment travailler des notions musicales.

L'article d'origine : http://levelfive.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=141:chronique-wii-music-wii&catid=29:wii&Itemid=28

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Il est temps que l'on communique. Rédiger des articles c'est bien mais communiquer...c'est nécessaire. Du coup, nous investissons gameblog afin d'avoir un meilleur écho pour nos articles. Surtout que gameblog.fr semble être une bonne plateforme pour nos écrits, plus des analyses que des tests; des réflexions que des actus.

Merci à vous tous de prendre la peine de nous lire. N'hésitez pas également à venir sur le site officiel : www.levelfive.fr

 

 

Archives

Catégories