Le Gameblog officiel du site levelfive.fr

Par levelfive.fr Blog créé le 21/12/10 Mis à jour le 22/08/13 à 10h31

A travers des chroniques, articles de fond ou reportages, nous nous efforçons d'aborder le jeu vidéo de façon intelligente. Sans pédanterie, avec humour ou le plus grand des sérieux.

Ajouter aux favoris
Signaler
Chroniques

Les Geeks est une bande dessinée qui, comme son nom l'indique, est consacrée à ces férus de nouvelles technologies. Alors que la série en est à sept tomes publiés, revenons plutôt sur le premier opus : Un clavier azerty en vaut deux, sorti en 2008. L'éditeur Soleil voyant probablement un essor de cette sous-culture s'est probablement dit qu'il était intéressant de proposer une bd pour ce public fortement consommateur de produits culturels.

 


 

 

 

Le premier tome de la saga

 

 

 


 

 

 

I) Jamais trop dans la caricature

 

A la lecture du premier tome, on ne peut avoir qu'un avis mitigé. Certes, l'idée est séduisante. Parler des geeks, enchaîner les clins d'oeil voire se moquer un peu de cette « communauté » étaient un bon postulat. Seulement, après le rire déclenché par le jeu de mot ô combien grotesque du titre, « Un clavier azerty en vaut deux », une légère déception se fait sentir.

 

 

Le geek idéal ?

 

Le propos sur cette communauté n'est jamais totalement faux. On ne tombe pas vraiment dans la caricature. Les situations, les manies, les comportements sonnent juste. La raison de cette justesse vient probablement du fait que le collectif à l'origine de la série, GANG un groupe de cinq scénaristes, soit porté sur les nouvelles technologies. On évite ainsi les saillies d'un Kid Paddle inventé par Midam, dessinateur n'y connaissant absolument rien aux jeux vidéo mais gagnant son beurre en mettant en scène un gamer. Paradoxe ?

 

L'album se découpe en petites histoires tenant chacune sur une planche. On retrouve bien des situations auxquelles sont confrontés les geeks comme le traitement de questions idiotes à la hotline, le bizutage des nouveaux dans le pôle informatique, les galères des branchements d'ordinateurs, l'énervement face aux jeux vidéo...Certaines situations sont plus excessives que d'autres mais, encore une fois, l'idée est de rester le plus possible réaliste (ou du moins vraisemblable) dans l'approche du sujet pour permettre aux geeks, et même aux autres, de percevoir les clins d'oeil et de s'identifier aux différentes situations que les personnages vivent.

 

II) Un humour pourtant bien faiblard

 

Pour ce premier tome, l'humour reste assez ras de terre. On ne sourit pas vraiment, on est un peu amusé par les situations qui nous parlent mais l'exploitation humoristique des péripéties est faible. Une ou deux histoires seulement arrivent à nous décrocher un rire. Trop peu, bien trop peu.

 

 

"Tu viens jouer avec moi à Star Wars ?"

 

Un des points les plus ennuyeux dans cet enchaînement de gags, ce sont les références à Star Wars. Je sais que beaucoup de geeks aiment la saga de George Lucas mais ce n'est pas le cas de tout le monde et c'est, à mon avis, une corde bien trop facile à exploiter. On retrouve donc les traditionnelles discussions, quasiment des clichés, du style « Quel avion est le plus fort dans La Guerre des étoiles ? » ou les insupportables joutes en anglais reprenant les grandes déclarations des héros de la saga.

 

Autre regret, la relation de couple entre le personnage principal (le geek brun de la couverture) et sa copine. Il y avait là un potentiel fort dans ce décalage entre les deux personnes. Il n'en est rien dans les faits, le GANG exploite mollement ces situations plus intimes et se contentent pour le coup de gags lourdauds (la copine qui casse son ipod et embobine son copain pour qu'il lui  achète le dernier modèle), incompréhensibles (l'épisode où la copine change les toilettes en rose parce que son copain geek passe trop de temps dedans...où est l'humour ?) voire sans saveur (la copine qui se venge de son copain geek en lui reprogrammant la machine à jus de fruits).

 

III) Conclusion

 

Ce premier tome de la série Les Geeks n'est pas un mauvais produit, c'est juste une bande dessinée médiocre qui relève plus du bon concept que des bonnes idées. On regrette un humour pas assez inspiré et la sous-exploitation de certaines facettes de ce personnage pourtant haut en couleurs.

 

En bonus, deux des cases les plus drôles.

 

L'article d'origine : http://levelfive.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=136:bande-dessinee-les-geeks-tome-1&catid=51:bande-dessinee&Itemid=30

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Il est temps que l'on communique. Rédiger des articles c'est bien mais communiquer...c'est nécessaire. Du coup, nous investissons gameblog afin d'avoir un meilleur écho pour nos articles. Surtout que gameblog.fr semble être une bonne plateforme pour nos écrits, plus des analyses que des tests; des réflexions que des actus.

Merci à vous tous de prendre la peine de nous lire. N'hésitez pas également à venir sur le site officiel : www.levelfive.fr

 

 

Archives

Catégories