La narration dans le jeu vidéo

La narration dans le jeu vidéo

Par Leon9000 Blog créé le 15/09/11 Mis à jour le 03/02/15 à 18h43

Bienvenue sur ce blog explorant le vaste monde de l'écriture interactive. Dans mes articles, je me focaliserais principalement sur la narration et l'émotion véhiculées par les œuvres présentées, qu'elles proviennent du cinéma, des jeux vidéos ou d'autres médias. Je vous souhaite une bonne visite!

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux Vidéos (Jeu vidéo)

 

La découverte tardive d'un jeu sacralisé durant des années par la critique occasionne toujours une méfiance instinctive et une approche plus exigeante à son égard. Le gamer aguerri met au défi le chef d’½uvre salué d'être à la hauteur de sa réputation, attendant de trouver le défaut de taille qui n'aurait pas survécu à l'épreuve du temps. Mais avec cette approche, Uncharted 2 entraîne dés sa première heure étonnement et incrédulité tant les défauts explicites de gameplay s'accumulent à un point où il devient incompréhensible que le jeu ait pu devenir le mastodonte de la Playstation 3 au delà de sa performance graphique.

Il apparaît rapidement évident que l'expérience se dissocie en trois catégories majeures : plate forme, infiltration et action. La plate forme recopie sans aucune honte tous les éléments de gameplay de Prince Of Persia : Sands Of Time mais outre ce manque flagrant d'originalité, l'escalade témoigne d'un dirigisme extrêmement prononcé. Les habitudes d'Assassin's Creed de vouloir s'accrocher à tout objet potentiellement atteignable sont ici très vite dérangées et de manière globale Uncharted 2 est un véritable film interactif, forçant le joueur à se placer là où sa caméra spectaculaire l'entend. Usant jusqu'à la moelle du traditionnel contrôle indirect du joueur par l'intermédiaire d'un autre personnage, Naughty Dog place en permanence Nathan Drake accompagné, non pas pour apprécier leur compagnie (la qualité des dialogues étant de surcroit relative) mais pour que le joueur suive naturellement son compagnon, sans trop se douter de la linéarité du niveau qu'il traverse.

L'infiltration quant à elle est catastrophique et manque de bol, le premier niveau du jeu lui est consacré. Entre un héros se déplaçant bien trop rapidement, une IA lamentable et des animations d'exécutions ridicules, l'ensemble n'est pas crédible une seconde ni même franchement amusant à jouer, le basculement entre l'action et l'infiltration étant bien moins mené que la trilogie Arkham de Rocksteady. L'action quant à elle s'en sort honorablement, le feeling des armes est convaincant tout comme le mini système de corps à corps, le soucis est que le TPS est un genre bien trop représenté sur la dernière génération et cet Uncharted ne tire pas vraiment son épingle de jeu, de par ses ennemis qui renvoient tous à des archétypes déjà connus.

Bref la première impression est loin d'être flatteuse et pourtant malgré toutes ces déceptions, le jeu dégage un pouvoir d'attraction certain faisant se demander comment l'expérience peut être si plaisante malgré la banalité de son gameplay initial. Il y a bien sûr la mise en scène vertigineuse du titre, assurant un spectacle époustouflant et témoignant d'une inventivité incroyable dans la manière d'embellir une action somme toute basique. Il y a la beauté esthétique du jeu, pas technologique car à l'arrivée de la next gen la prouesse graphique du titre n'est plus la même, mais la direction artistique est tellement soignée que le jeu demeure encore un régal visuel, véhiculant un émerveillement d'aventure toujours intact. Mais ces éléments ne sont que des composants secondaires d'un enrobage beaucoup plus riche qui confère à Uncharted sa saveur : son exceptionnelle gestion du rythme.

 

 

De nombreux Game Designers font encore l'erreur de considérer qu'une intensité continue de l'action dans un jeu va entraîner une implication croissante du joueur dans l'aventure. Mais une véritable immersion émotionnelle ne s'opère non pas avec un crescendo constant mais avec une subtile alternance de moments de bravoure et d'actions plus posées, offrant au joueur littéralement une pause lui permettant de recadrer son attention dans le jeu. Et si de nombreux jeux vidéos ont parfaitement assimilés cette alternance, Uncharted sublime véritablement ce concept. Si les éléments de gameplay brut du jeu peuvent paraître quelconques, leur alternance a bénéficié d'un soin remarquable renouvelant en permanence l'attention du joueur.

Qu'il s'agisse d'une plus longue séquence de plate forme succédant à un âpre combat, de la scène contemplative au Tibet après la suffocante traversée du train, de l'infiltration discrète ou encore des énigmes simples mais renforçant admirablement l'atmosphère, la force d'Uncharted tient autant dans les moments de pauses qu'il introduit entre ses affrontements que dans son action effrénée.

Et pourtant quelle action! Cette parfaite gestion du rythme est de surcroît enrichie par une folle inventivité dans la manière de diversifier les affrontements offrant l'enrobage spectaculaire pour rendre épique un gameplay simpliste. A nouveau de la même manière qu'un film d'aventure, chaque joueur aura sa scène de préférence, son moment de bravoure préféré se démarquant du reste de l'action. Une inventivité appuyée par une géniale générosité dans les environnements traversés, la diversité visuelle du jeu jouant beaucoup dans le sentiment d'aventure véhiculé.

Un enrobage parfaitement maitrisé qui permet à Uncharted de s'affranchir des impressions initiales mitigées pour s'imposer comme le génial divertissement auquel il prétend. Il faudra bien sûr accepter le dirigisme omniprésent du jeu sous peine de passer à côté de l'expérience dont vous ne manquerez pas alors de raisons pour la critiquer. Et il faudra malheureusement faire avec un scénario médiocre dont les seules réussites reposent sur son héros aussi naïf qu'attachant et sa gestion du mystique plutôt bien traitée. Le reste accumule les stéréotypes en tout genre qu'ils proviennent des protagonistes ou des dialogues trop souvent navrants, à se demander comment la scénariste de la série peut bénéficier d'une aussi bonne réputation en ayant recyclé autant de clichés sans retenue.

Avec le recul, Uncharted n'est peut être pas le chef d’½uvre intemporel qu'il se proclamait à sa sortie mais demeure un beau jeu d'aventure et une belle leçon de maitrise vidéoludique. Mais le classicisme de son gameplay rend toutefois certain le fait qu'il sera un jour surpassé dans son domaine lorsqu'un jeu proposera un enrobage épique et une maitrise du rythme encore supérieurs. En attendant pas de raison de se priver d'un tel plaisir jubilatoire de jeu vidéo.

 

Voir aussi

Jeux : 
Uncharted 2 : Among Thieves
Ajouter à mes favoris Commenter (30)

Commentaires

MenDoKote
Signaler
MenDoKote
De l'école du gameplay, je trouve que mettre l'accent sur la mise en scène et les graphismes, font plus office de cache misère que de qualité ou quoi que ce soit d'autre. J'ai pas vu énormément de jeu notamment les jeux occidentaux, proposé à la fois un gameplay digne de se nom et des graphismes, un scénario, une ambiances cohérente etc…
Les Japonais savent le faire le bon gameplay.
En revanche très peu de développeurs occidentaux son capable des même prouesses,
Je parle bien sur des jeux AAA, comme Uncharted.
soyphrenn
Signaler
soyphrenn
Le truc qui m'a irrité au point d'abandonner : AaaAAAAH AAAAaaaaHH OooAAAAAH AAahhhhAAAaaaaAAAooOO HHhhAaaaaaAAAooAAAA
megamanx75
Signaler
megamanx75
j'aime les uncharted mais de mon avie perso je trouve le reboot de tomb raider/definitive edition superieur
.
superskrull974
Signaler
superskrull974
Le rythme, la mise en scène et les graphs sont les gros points forts d'Uncharted. Mais après, en termes de profondeur de jeu ou scénaristique c'est pas le genre de jeu sur lequel je reviendrai.; un run suffit amplement.

Ce n'est pas un défaut en soi, ça reste un excellent divertissement, mais le voir mis sur un pied d'estale par tant de sites pro comme l'un des jeux de la gen PS360 montre bien que ce marque le plus n'est PAS le gameplay...et ça, ç'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire bp.
SouriSotte
Signaler
SouriSotte
@Stark
Les développeurs pourront dire ce qu'ils veulent, un Uncharted reste un Climbing Simulator qu'on le veuille ou non. L'idée à même été modifiée dans TLOU avec l'implémentation du simulateur d'échelle ! (il n'y avait plus du parois vertigineuses à grimper, fallait bien trouver autre chose...) Je me demande même, si, dans le cas d'UC, on devait réaliser un graphique des actions en jeu, on n'aboutirait pas à la conclusion que l'on passe plus de temps à escalader qu'à être pris dans l'action des gunfights...
cousinYud971
Signaler
cousinYud971
tout a fait d'accord avec toi, ce n'est clairement pas le gameplay des Uc qui en fait des références
j'ai été choqué des déplacements de nathan la 1ere fois que j'ai touché
Stark
Signaler
Stark
"L'action quant à elle s'en sort honorablement"

Ca tombe bien, c'est un jeu d'action, et pas du tout un jeu de plateforme (type Prince of Persia ou encore Tombe Raider comme aiment à le comparer avec erreur quelques-uns) de l'aveux même des développeurs.
Donnie Jeep
Signaler
Donnie Jeep
@Indianagilles : La Momie, c'est comme Indiana Jones, le dernier opus n'a jamais existé. ;) Bon sinon, je suis un fan absolu des Uncharted, donc je peux difficilement être objectif. Cela dit je suis d'accord, le gameplay n'est pas révolutionnaire. Mais l'ensemble est tellement fun que personnellement je m'en fous (je suis un gros gamer mais pas du tout un hardcore gamer). Et puis même s'ils sont dans les codes du genre, les persos sont vraiment attachants (merci aux acteurs au passage) et c'est ce à quoi j'attache le plus d'importance dans tout type de création artistique (films, séries, livres, jeux vidéos). C'est sans doute pour ça que Lara Croft ne m'a jamais passionné à l'exception du Reboot (alors qu'il y a de très bons jeux Tomb Raider).
Indianagilles
Signaler
Indianagilles
Perso je préfère de très très loin Tomb Raider Underworld (pas sur PS3 car effectivement cette version est bugguée) que n'importe quel Uncharted qui pour moi sont beaux... mais tellement creux ! Et les gunfight je les ai toujours trouvé d'une molesse hallucinante, surtout quand tu viens de jouer à n'importe quel Gears of War où tu sens bien plus la frénésie furieuse. Je comprends que le côté clinquant du jeu plaise ceci dit mais malgré tous mes efforts, j'ai jamais réussi à être vraiment conquis par cette série qui n'a ni la profondeur d'un Tomb Raider, ni l'action frénétique et jouissive d'un Gears. Et si on le compare à Indiana Jones, alors c'est avec le 4... Mais je trouve le personnage plus proche d'un Benjamin Gates en fait même s'il est plus action que lui. Allez, on va dire que c'est plus dans le genre de la Momie. Ca me fait penser que je n'ai jamais réussi à terminer le 3. La dernière fois que j'ai essayé je me suis même endormi tant je trouvais ça mou. Enfin heureusement que tout le monde n'a pas les mêmes goûts sinon on se ferait bien ch... !
ledahut38
Signaler
ledahut38
J'ai fait les 3 Uncharted, je pense que le succès de la série ( outre la prouesse technique) est le savant équilibre entre phase de narration de qualité et les parties de gameplay, pas forcement si faciles que ca si on met le jeu en mode difficile ( certains gunfight se sont avérés bien intenses ). En tout cas à chaque fois j'ai passé un agréable moment: c'est l'essentiel après tout !!!
spink94
Signaler
spink94
Tomb raider underworld est vraiment une immonde merde bourré de bugs .
JamesCr
Signaler
JamesCr

 

Tu dis ça comme si Underworld était un mauvais jeu. Selon les recherches et besoins du joueur, Underworld peut être nettement supérieur à Uncharted. (et c'est valable pour la majorité des Tomb Raider)

Je cite Underworld en tant que jeu sympa. Pas révolutionnaire mais sympathique.

Et je dis ça en tant que fan de Tomb Raider depuis 97 ;)

g012
Signaler
g012

Je dirais que la mise en scène et la dramaturgie SONT des éléments de gameplay. Et Uncharted est un des rares jeux à l'avoir intégré.

Tu le dirais que ça n'en serait pas moins complètement faux. Les mots ont des définitions.

Pedrof
Signaler
Pedrof
Pas convaincu par l'histoire de rythme. Je vois pas en quoi ça permet l'immersion que d'alterner des moments de calme et d'action. Je ne vois pas le lien de cause à effet. Je pense qu'on peut avoir de très bonnes histoires avec des pauses et de très bonnes histoires sans pause. Puis si la seule chose qu'on peut attribuer au jeu c'est sa capacité à nous retenir devant l'écran de façon quasi hypnotique, ce que je lui concède, je trouve pas ça fondamentalement louable.
Cosmic
Signaler
Cosmic

Excellent texte dont je suis en parti d'accord. C'est ce qui fait que j'apprécie bien Uncharted malgré que je suis de l'école du gameplay. Néanmoins comme dit plus haut, le problème de ces jeux c'est qu'on les mets selon moi, dans un pied d'estal auquel ils ne devraient peut-être pas être. Ce sont ds bons jeux sympa, mais ils sont beaucoup a proposer bien plus ou de bien meilleurs façon tous ces bons ingédients. ET je pense que Naughty Dog aurait beaucoup a y gagner si on les mettait face à ses problèmes plutôt que de dire à chaque fois que se sont les meilleurs devellopeurs du monde !

 

+1

Akiru
Signaler
Akiru
Excellent texte dont je suis en parti d'accord. C'est ce qui fait que j'apprécie bien Uncharted malgré que je suis de l'école du gameplay. Néanmoins comme dit plus haut, le problème de ces jeux c'est qu'on les mets selon moi, dans un pied d'estal auquel ils ne devraient peut-être pas être. Ce sont ds bons jeux sympa, mais ils sont beaucoup a proposer bien plus ou de bien meilleurs façon tous ces bons ingédients. ET je pense que Naughty Dog aurait beaucoup a y gagner si on les mettait face à ses problèmes plutôt que de dire à chaque fois que se sont les meilleurs devellopeurs du monde !
Leon9000
Signaler
Leon9000
Merci pour tous vos commentaires :) Concernant TLOU je ne m'exprimerais pas trop là dessus préparant un long article à son sujet mais il est clair que son exceptionnelle gestion du rythme est également une de ses qualités, sauf qu'elle n'est pas simplement employée pour le rythme de l'aventure mais également pour gérer la tension émotionnelle du joueur, mais j'y reviendrais plus en détail. ;)

JamesCr: oui j'imagine sans peine que ce type de jeu se prête très mal au speed run et effectivement en comparaison même dans Underworld j'avais apprécié une certaine liberté d'exploration (particulièrement dans les séquences sous marines).

arleo : dans l'absolu je suis d'accord avec toi n'étant pas moi même de l'école du gameplay et pardonnant régulièrement à des jeux leur interactivité médiocre si l'ambiance et la narration parviennent à offrir quelque chose d'original en compensation. Mais je pense tout de même que même un gameplay simpliste peut tirer son épingle du jeu par un mélange des genres ou des features inattendues, là cet Uncharted 2 m'a vraiment étonné avec sa similitude de POP Sands Of Time dans les phases de plate forme et les séquences TPS elles ne se démarquent pas non plus (mais c'est un genre ultra exploité encore actuellement).
Tulkas
Signaler
Tulkas
C'est bien pour ça que ces jeux sont des films interactif. Un gameplay le plus transparent et le moins punitif possible pour pas gêner la mise en scène.

Et c'est ça pour une bonne partie de la production vidéo ludique de sony. Quand on voit TLOU ou les première vidéo de the order c'est exactement la même recette.

Ça reste un bon divertissement, mais ça vaut pas des jeux comme Arkame City, Zelda W.W, Bayonetta, Dishonored, half life, Mark of Ninja et bien d'autre.
Qui eux on démontré de l’excellence dans toute les facettes du gameplay à la direction artistique.
arleo_09
Signaler
arleo_09
"La mise en scène plus forte que le gameplay"....c'est une façon de voir les choses. Moi je dirai que le gameplay est superbe et simple, et s'intègre tellement bien avec le style du jeu, que lorsque tu tiens ta manette tu n'y fais plus très attention : c'est ça L'IMMERSION.
Un bon gameplay n'est pas forcément un gameplay avec plusieurs couches. Regardes "Castlevania: Lord Of Shadows" ou "DMC DevilMayCry", il y a une tonnes de variations dans les attaques, les modes de défenses. Mais c'est généralement un excès inutile puisqu'à la fin tu te rends compte qu'il n'y a que quelques mouvements que tu utilises REELLEMENT. Et la config des touches jouent aussi beaucoup, une trop grosse combinaison pour souvent un seul mouvement SIMPLE (L2+flèchegauche/droite+O pour esquiver).... Le gameplay devient vite lourd et pénible.
Quand tu regardes "GodOfWar", les combinaisons sont simples, le set de mouvement est moins garni mes varié, la config des touches sur le pad est bien pensée... du coup manette en main après une heure, tu ne penses plus au gameplay mais tu est totalement plongé dans L'ACTION. Le gameplay est suffisamment simple pour les casuals, mais le jeu garde un gros challenge sur de plus haute difficulté. Le skill vient du fait de surpasser tes ennemis, et non MAÎTRISER un gameplay touffu avant de les battre.

Bref, je préfère un gameplay simple et bien foutu dans 100% des cas, qu'un gameplay avec des surcouches et garnitures qui s'avèrent généralement par la suite inutile. Je laisse ça aux fanatiques du gameplay. Faut savoir que le gameplay est au jeu, ce que la manette est au joueur. Moins tu le ressent, meilleure il est.
WandaNoOrchestra
Signaler
WandaNoOrchestra
@Minbox82 : "Gameplay révolutionnaire" ? Tu as découvert le jeu vidéo avec Uncharted 2 ?
Minamerou-96
Signaler
Minamerou-96
Bel article très bien construit. Je suis aussi majoritairement d'accord. Pour moi, Uncharted 2 est le meilleur de la série. Le 3 étant trop bâclé en terme de scénario même si je sais que le 2 ne brille pas pour autant mais reste cela dit convenable et par moment même très prenant.
Quant à The Last of Us, je n'ai rien à redire. Ce jeu est une vraie merveille.
Minbox82
Signaler
Minbox82
Ce titre... Non le gameplay est révolutionnaire autant que la narration. Bref c'est un chef d'œuvre.
Thera
Signaler
Thera
Je suis en train de faire TLoU et il est dit que c'est l’équipe de UC2 qui est derrière. Je ne l'ai pas finis mais je suis a plus de 10h de jeu donc je peux juger certain point. Pour moi, on est vraiment loin du chef d'oeuvre pour plusieurs raisons (gameplay, animations et IA des ennemis humains) mais cette gestion de rythme est vraiment excellente. C'est LE point fort de ce jeu (pour UC2 je l'ai fait il y a trop longtemps pour me rappeler de ce point là).
SouriSotte
Signaler
SouriSotte
C'est ce qui permet d'apprécier les productions de David Cage. Tous les jeux reléguant le gameplay au second plan privilégie la mise en scène au dépit du reste. (avec évidemment plus ou moins de réussite) Autant dans un Quantic Dream le joueur a le choix (parfois) autant dans un Uncharted ou toute autre production de Naughty Dog, tu te contente de suivre le chemin tracé. Les productions ND, c'est le zéro absolu du gameplay émergent.
Uillou
Signaler
Uillou
Tu ne parles pas du côté "puzzle" pendant les phases de plateformes. C'est un autre petit plus. Ce jeu mélange pas mal de style et c'est ce côté "Indiana Jones" qui rend cool ce jeu.

Édito

Un cinéphile, un gamer qui partage depuis longtemps sa passion à travers le net et arrive maintenant sur Gameblog. Outre mes critiques traditionnelles, vous trouverez dans la rubrique "articles principaux" des écrits de réflexion, ceux m'ayant demandé le plus de temps. Dans le soucis d'accorder plus de lisibilité aux articles (étant l'essence même d'un Blog) j'ai décidé de ne poster que mes vidéotests les plus importants dans ces pages.

Les liens ci dessous vous permettront de retrouver mes autres activités sur Internet, mes vidéotests et mes anciens articles sur mon premier Blog. Je vous souhaite une bonne visite sur ce site!

 

Mes vidéotests focalisés sur la narration dans les jeux vidéos

 

 

 Mon premier Blog

"Tous les films sont des rêves. Mais certains un peu plus que d'autres." David Lynch

 

Ma page SensCritique

Archives

Favoris