Le Blog de Leobiwan, ou l'Eloge de l'Interactivité Emotionnelle
Signaler

  JJJJJJ'ai ccccccarrément kkkkkkiffé VVVVVV ! Depuis sorti dans une très bonne version 3DS m'a-t-on dit, VVVVVV m'a pourtant été dévoilé sur PC, étant donné que cette plate-forme ne me sert finalement qu'à jouer aux jeux indépendants qui y sont exclusifs, et qui ne coûtent pas un rond. Si vous êtes né comme moi à une époque où les jeux vidéo ne ressemblaient pas à grand-chose de plus que 2 ou 3 pauvres pixels qui s'entrechoquent, vous tomberez à coup sûr amoureux de ce jeu de plate-forme qui rend diablement bien hommage aux concepts d'antan. On ne peut plus minimaliste donc en matière de graphismes, VVVVVV nous offre pourtant une expérience de jeu orgasmique, qui parvient à accomplir un exploit de taille : chambouler le jeu de plate-forme 2D tel qu'on l'a toujours connu. Moi qui m'étais plutôt lassé de ce sempiternel genre, qui plus est réexploité maintes et maintes fois au sein de la tranche indépendante du jeu vidéo, j'eus ma passion soudainement ravivée par le concept de VVVVVV. Le concept, très simple à comprendre au premier abord, se base sur la capacité qu'a notre personnage de marcher au sol comme au plafond lorsqu'il avance. En appuyant simplement sur les flèches du clavier, on peut donc "switcher" entre ces deux surfaces, ce qui pour le joueur, change totalement sa façon d'appréhender le level design, à contrario des titres de plate-forme plus classiques qui nous ont toujours demandé simplement de "sauter" pour éviter un obstacle. Même si cela peut dérouter au tout début, on s'y fait vite, et on s'aperçoit progressivement que des tonnes et des tonnes d'idées de level design peuvent découler de cette idée basique ! Et ce qui fait la force de VVVVVV, c'est justement le fait qu'il soit aussi simple à prendre en main qu'un jeu ludo-éducatif pour nourrisson, mais tout en proposant paradoxalement un challenge hardcore par le biais d'un level design retorse. La célèbre rengaine "simple à prendre en main, mais difficile à maîtriser", est donc plus que jamais de mise... Cela dit, rien d'insurmontable non plus. D'ailleurs, on ne lâche jamais l'affaire dans VVVVVV étant donné que l'on avance toujours très vite et avec fluidité. Rien n'est jamais laborieux, ce grâce à la réactivité sans faille de notre perso qui court à peu près à la vitesse d'Usain Bolt, ainsi qu'aux checkpoints placés presque à chaque écran afin d'éviter de tros grosses frustrations. VVVVVV est un met de choix, agréable à jouer, surprenant pour ne pas dire révolutionnaire pour le genre de la plate-forme 2D, et qui se consomme en seulement 1h30/2h. Il n'y a donc aucune raison de s'en priver. D'autant plus que la BO en chiptune, "PPPPPP" de son petit nom, est un régal absolu. Kitsche, enjouée et dynamique, comme je les aime. Bref, ce jeu m'aura littéralement fait redécouvrir le jeu vidéo en 2D, ce qui n'est tout de même pas si loin du souvenir que j'ai toujours, celui où j'eus mon tout premier contact avec le jeu vidéo avec Batman sur Game Boy, étant gamin !

 

Voir aussi

Jeux : 
VVVVVV
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

my_name_is_john_marston
Signaler
my_name_is_john_marston
Un de mes best games ever, en partie pour sa bo ! Par contre, fait attention, l'image du haut de ton article spoil un peu car c'est celle de la fin du jeu... Si tu a aimé VVVVVV, je te conseille tous les jeux de terry cavanagh disponibles ici : distractionware.com .
Kiriel
Signaler
Kiriel
Je l'ai découvert sur l'eshop de la 3DS et oui c'est l'un des meilleurs jeux de plateforme 2D de cette génération et son OST...love.^^
PoulpyBlast
Signaler
PoulpyBlast
AH ! Cent fois oui pour ce choix ! \o/

Le Blog de Leobiwan, ou l'Eloge de l'Interactivité Emotionnelle

Par Leobiwan Blog créé le 10/01/12 Mis à jour le 22/07/13 à 11h40

Quand Art, Philosophie, Psychologie, Musique, Humour et Emotions se rencontrent, moi j'ai qu'une envie, c'est de l'écrire !

Ajouter aux favoris

Édito

En espérant ne pas trop bousculer les plus conservateurs des gamers, je tenterai à travers ce blog de véhiculer ma vision du jeu vidéo. En témoignant de toutes les monstruosités artistiques que l'on peut trouver dans le média, ainsi que des émotions les plus débordantes de puissance que j'y eusse ressenti, je ferai tout mon possible pour que le nom d' "Expériences Interactives" s'adjoigne à celui de "Jeux Vidéo".

 

Archives