Le Blog de Leobiwan, ou l'Eloge de l'Interactivité Emotionnelle
Signaler
Perfume Stuffs

Depuis mon impromptue découverte des Perfume qui remonte maintenant au mois de Mars 2012 et ma prise de conscience de mon amour sans limite pour elles qui date elle d'un mois plus tard, ma situation a bien évolué. Car je suis passé du statut d'"appréciateur" à celui d'"admirateur absolu", ou"fan hardcore" comme diraient certains. 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, j'écoute Perfume, je regarde Perfume, je parle Perfume, je vis Perfume, je mange Perfume, je respire Perfume. La preuve en est que suite à mes petites escapades à Hiroshima, à Shibuya et à Chiba, ma passion n'a cessé de croître : ma collection Perfume est quasiment complète, je reçois n'importe quelle nouvelle sortie en Day One, et je fais même des vidéos débiles juste pour le fun. Mais alors pourquoi diable suis-je tombé dans un tel fanatisme, pour ce qui aurait pu n'être à mes yeux qu'un trio de chanteuses J-pop fados et niais il y a de ça encore quelques mois ? Les réponses sont nombreuses... Tout d'abord, les Perfume sont tout sauf des femmes fados et niaises.

 

 A travers toutes les interviews écrites comme audios que j'ai pu lire et écouter, j'y ai découvert non pas des idols attachées au politiquement correct, à la perfection de leur apparence physique et au "paraître Kawaii" en faisant des poses faciales toutes plus robotiques les unes que les autres, mais bien des femmes tout à fait naturelles et épanouies par leur métier. Authentiques, classieuses et distinguées, A~chan, Nocchi et Kashiyuka n'en demeurent pas moins franches et sans concession lors de leurs diverses apparitions télévisées, et lorsqu'elles ont quelque chose à dire, elles le disent. C'est ce qui fait leur charme ! D'ailleurs, je ne dénombre même plus les fois où leur humour m'aura plié en deux... Faisant toutes trois preuve d'un charisme et d'une personnalité radicalement différents, elles sont d'une complémentarité toute trouvée ! Nocchi est la plus "rentre-dedans" avec son léger côté garçon-manqué qui fait fureur au Japon, et est à la fois la plus drôle, la plus dynamique, et la plus douée au niveau de la danse. A~chan est la plus enjouée des trois, son rire est absolument unique, son regard me fait fondre, elle est la meilleure chanteuse du groupe, et lorsqu'il s'agit de faire la conne devant les caméras, elle est toujours au rendez-vous ! Quant à Kashiyuka, c'est sans doute celle qui est le plus dans la Lune pour ne pas dire à côté de la plaque parfois, mais c'est ce qui fait son charme car tout le monde sait que c'est la plus séductrice et la plus talentueuse pour poser devant les objectifs des photographes, et ainsi avoir tous les hommes à ses pieds dès lors qu'elle met en valeur sa chevelure de déesse et ses jambes carrément AWESOME. Belles et constamment interactives entre elles, les Perfume sont donc délectables à suivre, MAIS elles restent malgré tout humaines, comme en témoigne cette compilation plutôt fendarde de bourdes (desquelles elles se dépêtreront toujours avec le sourire, telles de vraies professionnelles !).

 Mais si j'admire les Perfume, c'est aussi pour leur histoire. Je rappelle quand même que le groupe s'est formé depuis l'année 2000, ce qui leur fera bientôt 13 ans de carrière ! Leur parcours très particulier leur aura fait traverser de nombreuses embûches, notamment lors des débuts, où le succès commercial n'était clairement pas de mise. Petite piqûre de rappel : après la formation du groupe en 2000/2001 elles sortirent deux singles indés : Omajinai Perori et Kareshi o Bushûchû (elles sont alors âgées de seulement 13/14 ans). Mais ces singles de J-pop, aussi Kawaii et agréable à entendre soient-ils, sortent dans l'indifférence générale à tel point que les Perfume sont à deux doigts de lâcher l'affaire. Arrive alors à point nommé un certain Yasutaka Nakata, connu pour son groupe de techno Capsule (et plus tard pour ses compositions pour Kyary Pamyu Pamyu), qui composera désormais pour les Perfume. Les singles Sweet Donuts, Monochrome Effect et Vitamin Drop paraissent dans les années qui suivent, au sein du "projet Bee-Hive" (organisé par l'Actor School d'Hiroshima, une sorte d'école de formation pour idols). Le résultat sonore est déjà beaucoup plus probant, mais hélas, le succès n'est toujours pas au RDV. Elles font même un bref détour dans le monde des geeks en sortant un single du nom de Akihabalove, histoire de séduire un type de public plus spécial, mais la patte Perfume se perd un peu en cours de route... En 2005, enfin, les Perfume passent en maison de disque avec le single Linear Motor Girl, leur premier titre non indé. Toujours sous la plume de Nakata, la musique s'en trouve cette fois métamorphosée et est d'ailleurs désormais classée dans le genre techno-pop, à juste titre. Deux singles du même genre arrivent ensuite : Computer City et Electro World. La qualité est là, l'ambition aussi, mais visiblement il manque toujours une certaine étincelle....car les ventes ne décollent pas et les places de concert ne se vendent pas. Fin 2006, l'abandon est proche, mais pas encore à l'ordre du jour. Car début 2007, les Perfume dévoilent leur nouveau single, une sorte de raid final : Chocolate Disco. Repérées par la célèbre Kimura Kaela qui n'hésitera pas à les aider dans leur conquête du Japon, les filles atteignent pour la première fois leur but, après tant d'années de galère. Car oui, enfin, le succès est digne de ce nom. Chocolate Disco est le début d'une lancée sans fin qui continuera ensuite sans jamais cesser son expansion avec Polyrhythm, Baby Cruising Love, et leur premier vrai album (si l'on excepte la semi-compilation Complete Best) en 2008 : Game. Depuis, les Perfume ont sorti une dizaine de singles (Love the World, Dream Fighter, One Room Disco, Fushizen na Girl, Voice, Nee, Laser Beam, Spice, Spring of Life, Spending All My Time..), deux albums de plus (Triangle, JPN), une compilation (Love the World Global Compilation), des tonnes de DVDs (Fan Service Bitter, Game First Tour, Live at Budokan, Chokkaku Nitouhen 2nd Tour, Live at Tokyo Dome, JPN 3rd Tour..), et elles occupent quasiment à chaque coup la première place des charts japonais dans le domaine de la J-pop. -A noter que le concert au Tokyo Dome est très spécial, puisqu'il est une sorte de concert anniversaire pour leur 10 ans de carrière. C'est sans doute pour cela qu'il est le meilleur de tous d'ailleurs (oui, pour moi ce concert est une oeuvre d'art absolue)...- Aujourd'hui, leur mondialisation est au programme. Le Japon étant pleinement et solidement conquis, les Perfume demeurent toujours relativement confidentielles dans le reste du monde... C'est pourquoi elles commenceront en douceur dès le mois prochain avec leur première tournée en terre inconnue : l'Asia Tour, qui prendra place en Corée, à Singapour, à Taiwan et à Hong-Kong. Pour l'instant, cette mondialisation s'annonce bien partie, même si de l'aveu même des Perfume, tout n'est pas rose dans cette internationalisation, à commencer par l'apport de la langue anglaise dans les paroles de leurs nouvelles chansons, qui se fait peut-être légèrement trop présent (Spending All My Time est effectivement quasiment tout en anglais, et encore, je ne parle pas de la musique, très influencée par les sonorités occidentales modernes...). Espérons en effet que l'occidentalisation ne soit au final pas trop prononcée, et qu'elles puissent garder ce qui fait leur originalité et leur identité.

Pour un résumé moins concis de l'histoire des Perfume, je vous conseille ce documentaire très émouvant, divisé en trois parties.

 Maintenant, je me dois d'insister sur une chose : si l'on est fan de Perfume, généralement, ce n'est pas seulement pour leur musique, leur personnalité et leur histoire. Mais c'est aussi et SURTOUT pour leur danse. Même si j'avoue être plutôt profane en la matière, je pense ne pas prendre trop de risque en affirmant haut et fort que les Perfume sont bel et bien les meilleures danseuses pop au monde à l'heure qu'il est. En plus de leur talent inné, on doit la qualité de leur chorégraphie à une certaine Mikiko, un pur génie de la danse qui ne manque jamais de créativité et d'originalité lorsqu'elle crée ses pas par-dessus les compos de Nakata. Toujours d'un style unique et bourrées de détails, les chorégraphies sont sublimes et foutrement techniques, à tel point que personne à part les Perfume elles-mêmes, n'est capable de les interpréter à la perfection. Il est d'ailleurs admirable de constater qu'elles ont toujours évoluées parallèlement aux styles des compositions de Nakata. Ainsi, après avoir expérimenté la techno-pop avec l'album Game, elles se seront aventurées dans des genres beaucoup plus hétéroclytes avec l'album Triangle (R'n'B, Disco, Soul), puis assez expérimentaux avec l'album JPN, quand on pense notamment à Spice et sa choré de malade qui sort d'on ne sait où ! Tout en gardant leur âme J-pop, leur style aura donc évolué au fil des âges, au même titre que leur skill en danse, en voici la preuve incontestable :

C'est pourquoi voir les Perfume en Live est un passage obligé si on veut réellement se rendre compte de leur talent ! D'autant plus que la mise en scène de leurs plus gros concerts est souvent magistrale, notamment durant les intros durant lesquelles le suspens est à son comble :P

 Je voudrais enfin terminer en parlant de la communauté de fans des Perfume, qui est tout bonnement parfaite. Ayant rencontré quelques membres du P.T.A. au Japon ("Perfume to Anata", le fan club officiel des Perfume), je peux vous dire que la communauté est on ne peut plus soudée, et passionnée comme jamais ! Remarque, c'est chose facile, étant donné que ces bougres se trouvent sur place, au Japon. Ben oui, le fait est qu'il est à peu près impossible de faire partie du P.T.A quand on est pas japonais, d'où mon envie de créer une sorte d'antenne au P.T.A., qui serait exclusivement réservée aux "overseas fans", nous les occidentaux. Ce qui nous permettrait de recevoir les goodies, les P.T.A. DVDs, et autres magazines qui sont accordés aux fans officiels... Mais la route reste longue. Heureusement, je sais ne pas être seul dans cette optique, car je pense notamment à mon pote italien schizophrène ^^ AlexShenmue, dont le fabuleux blog est réguièrement alimenté, de même que sa page facebook et sa page Youtube où il poste des vidéos hilarantes à propos de sa relation avec les Perfume. Vous pourrez améliorer votre culture Perfume, être au courant des dernières news, bénéficier de quelques conseils pratiques sur comment acquérir des items pour votre collection,  ou tout simplement partager votre passion en allant voir ses pages, donc ne vous en privez pas ! Bien sûr, mieux vaut parler anglais, car la communauté y est mondiale là-bas. Ca me fait d'ailleurs aussi penser au brésilien (je crois ?) sympa GT-One, qui en écrit des tonnes sur les Perfume, chaque jour ou presque.

 Alexshenmue. Ce mec est fan de métal à la base.

 Au niveau des communautés internet un peu plus conséquentes, je conseille encore d'aller sur les forums de Perfume City (peut-être un petit peu moins chaleureux et assez rude au niveau de la modération, mais c'est le plus gros forum sur les Perfume à ce jour), ou même sur la page fan-club sur Facebook, j'y vais souvent sur celle-là ^^

A ce propos, j'en profite pour lancer un appel à tous les fans de Perfume français : une rencontre/IRL est organisée au mois de Décembre, donc si vous voulez vous aussi partager votre passion, n'hésitez pas à vous manifester ! Tous les détails restent à être décidés, mais si vous voulez plus d'infos, direction la page dédiée sur Facebook.

 Bon ben voilà, c'était juste un point sur les Perfume, plutôt court comme avez pu le constater ! HEU... ou pas. Bref, je vous propose de nous quitter sur de nouvelles trouvailles, car finalement, depuis Spring of Life, je n'ai rien posté de spécial à propos des Perfume. Commençons donc justement par le "JPN Special", une sorte d'héritier spirituel du "Perfume no Okite" du Live au Tokyo Dome. Ici, il s'agit du JPN 3rd Tour dont le DVD est sorti en Août dernier. Un entracte absolument inoubliable, épique, parfaitement chorégraphié, et qui me met sans arrêt en transe, personnellement :

Voici ensuite une performance toute récente à Shibuya, qui fait intervenir des hologrammes ! Encore une fois, le passage de relais durant le pont de Spring of Life a de quoi mettre en transe (et dire que ce soir-là j'étais à deux pas de Shibuya, mais je n'étais pas au courant de l'évènement...) :

Et enfin, une des trois chansons du dernier single Spending All My Time : Point. Je la met facilement dans mon Top 5 des meilleures chansons des Perfume ever. J'en profite pour saluer la virtuosité de Yasutaka Nakata qui a toujours su mêler avec maestria les voix douces des trois filles à ses rythmes puissants et entraînants. Un mélange sonore délicieux qui prend tout son sens, ajouté aux mythiques "bridges" signés Nakata dans des chansons telles que Spring of Life, Night Flight, Polyrhythm, Have a Stroll, Laser Beam, ou encore Ceramic Girl. Toujours aucune chorégraphie n'est connue à ce jour pour Point, mais je suis sûr qu'on risque d'être surpris quand viendra le jour où elle sera révélée (avec un clip, qui sait ?). En tout cas les publicités tournées avec cette chanson en fond nous ont permis d'admirer les sublimes tenues stylées 60's, qui vont à ravir à nos chères A~chan, Nocchi et Kashiyuka :

Et en bonus, voici les liens de tous les clips des Perfume, en quasi intégralité :)

(Une rumeur court selon laquelle un clip aurait été tourné pour Kareshi o Bushûchû, mais il serait resté privé)

Soredewa, Leobiwan deshita, arigatô gozaimashita !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Leobiwan
Signaler
Leobiwan
J'ai beau réfléchir, j'arrive même pas à faire un Top 5 en fait ^^ A la limite je peux faire un Top 6 : Spice, Polyrhythm, Baby Cruising Love, Point, Have a Stroll, et I Still Love U.
Aran
Signaler
Aran
Très bon article ! Assez instructifs sur un vraiment bon groupe.

Le Blog de Leobiwan, ou l'Eloge de l'Interactivité Emotionnelle

Par Leobiwan Blog créé le 10/01/12 Mis à jour le 22/07/13 à 11h40

Quand Art, Philosophie, Psychologie, Musique, Humour et Emotions se rencontrent, moi j'ai qu'une envie, c'est de l'écrire !

Ajouter aux favoris

Édito

En espérant ne pas trop bousculer les plus conservateurs des gamers, je tenterai à travers ce blog de véhiculer ma vision du jeu vidéo. En témoignant de toutes les monstruosités artistiques que l'on peut trouver dans le média, ainsi que des émotions les plus débordantes de puissance que j'y eusse ressenti, je ferai tout mon possible pour que le nom d' "Expériences Interactives" s'adjoigne à celui de "Jeux Vidéo".

 

Archives