Le Blog de Leobiwan, ou l'Eloge de l'Interactivité Emotionnelle
Signaler
Chroniques

 Je pense que beaucoup l'auront compris en lisant ma précédente chronique sur Dark Souls,où je me perdais dans mes élans lyriques : Demon's Souls, son père spirituel, m'a également profondément marqué. Mais cette fois, j'ai décidé de faire plus court... Pour vous exprimer les émotions que j'ai ressenti en jouant à Demon's Souls, je vous ferai donc partager cinq thèmes musicaux, tous représentatifs de cette expérience diaboliquement viscérale :

Maiden in Black

Cette succession d'arpèges est présente au menu principal du jeu, mais aussi au Nexus, autrement dit, les seuls endroits où l'on est réellement tranquille et hors de tout danger. C'est simple, je trouve cette composition tellement belle que je pourrais l'écouter éternellement ! Son but ne s'en éloigne d'ailleurs pas trop, car chaque note de harpe semble vouloir nous séduire et nous prier de garder calme et sérénité, deux vertus qui sont rares lorsqu'on joue à Demon's Souls...

Maiden Astrea

Ce morceau survient lors du combat contre le boss final du Val Fangueux : la vierge Astrea et son gardien Garl Vinland. Composé d'une simple descente de gamme, il représente tout le côté poignant du moment. Le leitmotiv du clavecin représente l'implacable destin de ce couple inoffensif, qui ne demande rien à personne, mais qui est pourtant voué à périr de notre main. Tandis que les coups d'archer au violoncelle font la métaphore de cette descente aux abysses, de cette injustice dont nous sommes seuls auteurs. Cette scène est digne des plus grandes tragédies antiques, et a d'autant plus d'impact à la vue des dizaines et des dizaines de morts-vivants qui nous entourent à ce moment là, et qui semblent tant vouer un culte à Astrea qu'implorer notre miséricorde.

Dragon God

Pizzicatti au violon, roulements de timbale et sons de cloche sont de mise pour ce thème qui illustre le face à face avec le Dieu Dragon, ce boss juste incroyable de par sa taille, ses cris déchirants et qui nous pulvérise de son petit doigt. Pour tout vous dire, il m'a fallu une année entière (je n'exagère pas) pour en venir à bout, même avec un temps de jeu régulier. C'est donc tout naturel qu'il ait marqué mon esprit, au même titre que cette musique qui se jouerait presque de nous avec ses sonorités et ses accentuations si  légères et ironiques.

Old King Allant

Voici un air mélodramatique exclusivement joué à l'orgue d'église, qui accompagne le combat contre le Roi Allant, sans doute le boss le plus difficile du jeu. Je trouve qu'il souligne avec talent le caractère impossible de ce duel, où à la moindre inattention, on risque de se prendre une attaque fatale qui nous fera même perdre de l'XP et des niveaux... C'est comme si cette musique nous disait mot pour mot : "Abandonne, tu n'es rien face à cette puissance écrasante".

The Old One

Le grand final. Le thème du boss ultime, l'Ancien, marque notre accomplissement suprême. Malgré le fait que le combat en lui-même soit bien plus simple qu'il n'y paraît, j'ai quand même été estomacé par la grâce du design de ladite créature, une sorte de dieu de la forêt comme dans Princesse Mononoké, toujours suivi de près par une poétique nuée d'oiseaux blancs. La musique qui le décrit, elle, nous propose à son début une harmonie superbe, qui mêle un choeur masculin, des vagues de violons, et une pulsation aux percussions et aux cuivres, ce qui, au final, synthétise en quelque sorte la qualité incommensurable de cette OST, comme du jeu qu'elle soutient.

En espérant que ces mélodies remémorent leur laborieux voyage aux joueurs de Demon's Souls, ou peignent un délicieux portrait du chef d'oeuvre qui attend ceux qui n'y auraient pas encore goûté, je vous donne rendez-vous pour une prochaine chronique !

 

Leobiwan

Voir aussi

Jeux : 
Demon's Souls
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le Blog de Leobiwan, ou l'Eloge de l'Interactivité Emotionnelle

Par Leobiwan Blog créé le 10/01/12 Mis à jour le 22/07/13 à 11h40

Quand Art, Philosophie, Psychologie, Musique, Humour et Emotions se rencontrent, moi j'ai qu'une envie, c'est de l'écrire !

Ajouter aux favoris

Édito

En espérant ne pas trop bousculer les plus conservateurs des gamers, je tenterai à travers ce blog de véhiculer ma vision du jeu vidéo. En témoignant de toutes les monstruosités artistiques que l'on peut trouver dans le média, ainsi que des émotions les plus débordantes de puissance que j'y eusse ressenti, je ferai tout mon possible pour que le nom d' "Expériences Interactives" s'adjoigne à celui de "Jeux Vidéo".

 

Archives