Le blog de l'Inutile

Par Magpie Blog créé le 24/12/11 Mis à jour le 06/08/15 à 09h51

Tout ce qui parait absolument dispensable, comme mon point de vue, ma vision du jeu vidéo, des débats à la con... Bref, comme un Ipad, mon blog est inutile mais tout le monde l'aime!... Ou pas!

Ajouter aux favoris

Catégorie : Les souvenirs du Vieux Magpie

Signaler
Les souvenirs du Vieux Magpie

 

Il n'y a bien que les Anglais pour imaginer un héros édenté... Il n'y a bien que les Anglais qui demanderaient à un mort vivant de sauver le pays de Gallowmere... Et il n'y a bien que les Anglais pour rendre la mort aussi sympa !

1998 : je viens tout juste d'acheter une Playstation, je découvre la 3D, la machine à baffes est en route... Et pourtant. Avec Medievil, ce n'est pas une claque que je me suis pris, c'est véritablement un grand coup de pelle dans la che-tron.

Car au-delà de graphismes sympa sans être transcendants, Les développeurs de Cambridge Studios (disparus depuis peu, espérons que leur mort soit aussi joyeuse que celle de leur défunt héros !) ont réussi le pari de nous proposer une aventure grandiose dans le squelette d'un chevalier déchu, Sir Daniel Fortesque, à qui l'on a attribué la victoire sur le maléfique sorcier Zarok, alors que le pauvre Dany se fit démonter dès la 1ère salve de flèches ennemies... L'une d'entre elles le touchant mortellement à l'oeil.

Mais comment qu'ils ont fait, ces Anglo saxons bouffeurs de bacon et de sauce à la menthe, pour nous produire un titre aussi exceptionnel ?

Bon, il faut le dire, leur inspiration est très nettement marquée par l'univers burtonien de l'Etrange Noel de Mr Jack (on a trouvé pire comme inspiration !), la ressemblance se caractérisant déjà par le perso principal (un squelette, tout comme le héros de Tim Burton), un humour quelque peu décalé sur un thème pourtant pesant (la mort, car oui, dans Medievil, comme dans la réalité, quand on sonne les cloches, les curés affluent... Sauf qu'à Gallowmere, ils sortent de leurs tombes !), et un univers extrêmement soigné, avec des décors torturés, des lignes très étirées et des niveaux à l'architecture moyen-âgeuse et aux thématiques fort soignés.

Imaginez un peu : un passage à travers le cimetière de Gallowmere et ses occupants quelques peu dérangés par des sosies galopants de « la Chose », un p'tit tour dans la campagne et les champs de blés dont les Raymonde, fourches en mains, semblent nous en vouloir, une escapade dans un village fantôme, une traversée de la Forêt Enchantée... Ou encore une rencontre avec le fameux Justin des Bois, le maitre des Enigmes ! Un exemplaire ? « Elles viennent à la nuit sans qu'on aille les chercher, le jour on les perd sans qu'elles aient été volées... »

Tout cela servi par une bande son enchanteresse, dont le Cd était vendu à l'époque avec un exemplaire de Joypad !

Bien que l'on ait pu être quelque peu déçu après les promesses des développeurs, qui nous faisaient baver d'avance devant un "RPG aventure" où l'on pourrait interagir avec l'ensemble des personnages présents, bien que celui-ci ne soit finalement qu'un mix entre action-plateforme-aventure, il n'en reste pas moins que ce jeu présentait un univers très travaillé, fort soigné, avec un soin apporté tel que bon nombre de blockbusters d'aujourd'hui ne parviennent pas à se hisser à son niveau!

Parfois peu maniable, Sir Fortesque étant atteint de dérapages chroniques quand il stoppait ses courses (les sauts... Rappelez-vous, le niveau des Anciens Défunts, avec un passage en plate forme pur et dur, trèèèèèès énervant !), mais très envoutant, Medievil a eu un successeur, Medievil 2, qui avait lieu quelques siècles plus tard, à l'époque victorienne. Puis, il y eut un remake du 1er, sur PSP, très réussi. Si tout cela vous rappelle de bons souvenirs, ou que vous ne savez pas à quoi jouer lors d'un prochain Halloween, dites vous bien que le premier épisode est dispo sur le PSN... , A bon entendeur ;)


Signé: Stanyer le Ferrailleur

 

 

Voir aussi

Jeux : 
MediEvil
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Les souvenirs du Vieux Magpie

 

« Ah la jeunesse ! Elle ne connaît pas la fatigue, le mérite, elle se laisse assister éternellement ! Nous, à Noel, on avait quelques fruits, des chocolats et des jouets en bois, et on était heureux ! »

Vous avez déjà entendu ça hein ? Surtout pendant la période des fêtes évidemment, pour bien vous rendre honteux et vous faire redescendre sur terre. Mais c'est possible de faire le même discours dans le jeu vidéo ?

 

« Avant, nous, les vieux, on jouait à des jeux bien plus durs ! A des titres bien moins maniables qu'aujourd'hui ! Et on prenait tout autant de plaisir !

Regardes, par exemple, les Tomb Raider que tu joues aujourd'hui, bah c'était pas du tout les mêmes qu'à mon époque ! Moi, j'ai joué avec une Lara Croft aux seins pointus mon bon m'sieur ! Et je m'en portais pas plus mal !

Pour passer un ravin, il fallait courir jusqu'au bord du précipice, reculer de deux pas, et courir en sautant pile au bord pour accéder à la suite du niveau ! Et parfois, y'avait une sal...perie de parois mal placée au plafond sur laquelle on se cognait, qui nous faisait tomber dans une rivière qui nous ramenait plus tôt dans le niveau ! Et on ne se plaignait pas ! Y'avait pas ton Internet à l'époque pour venir pleurer sur les forums des développeurs !

Nous, on butait des rats de deux mètres de long, des loups, des gorilles... C'était quand même autre chose ! Ah alors oui, ça, on en a entendu dire des choses là-dessus ; « elle est folle cette Lara, elle est contre les animaux, elle bute les espèces en voie de disparition ! »... Bon j'avoue que flinguer un aigle au lance-roquette sur la Muraille de Chine...

Ahhh la Muraille de Chine... Venise, la jungle, Angkor Vat... On en a vu du paysage ! Alors vous les jeunes, aujourd'hui vous dites que ça ressemble à rien... Vous respectez rien vous ! A l'époque, c'était très beau, et puis on voyageait, même qu'on allait au Tibet ! Oui, au Tibet ! Et franchement, aujourd'hui, pouvoir aller au Tibet, c'est pas donné à tout le monde ! T'as plus de chance de te faire botter le cul par un chinois que parler à un crâne lisse ! Eh bah à l'époque, nous, on allait flinguer du mafieux italien... Au Tibet... Oui, bon, bah tu vois, la mondialisation, c'est pas arrivé hier, hein !

Nan mais bon, je comprend, aujourd'hui, vous aimez bien que tout soit beau... Bah dans notre Tomb Raider à nous, nos ennemis avaient des belles têtes de Playmobil! On traversait parfois les murs aussi... Bon, après évidemment, y'avait des choses plus délicates. Je me souviens qu'un jour, j'étais dans un marécage... Et ces petits filous de développeurs, ils avaient créés des plate-formes où on pouvait s'appuyer pour traverser ces sables mouvants... Le problème c'est qu'ils avaient tous la même texture! Alors bon, c'était un peu énervant... Mais c'est bien, nous on se tournait pas vers la facilité!

Vous, faut qu'on vous explique tout ce que vous devez faire du début à la fin du jeu... Eh bah nous, à l'époque, c'était sans filet ! Et quelque part, je la plains la pauvre Lara, vu le nombre de fois où elle s'est faite embrocher par des pièges mortels, à 3 mètres d'un cristal de sauvegarde... Eh oui, nous on n'avait pas de sauvegarde automatique ! C'était à nous de faire tout ça ! Ca se méritait ! »

 

 

Et vous ? Vous aussi vous avez souffert de plaisir sur Tomb Raider ?

 

Voir aussi

Jeux : 
Tomb Raider (original)
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Le blog de l'Inutile

Édito

Le monde du jeu vidéo est d'une richesse extraordinaire. Seulement, il semble qu'on ait mal choisi son nom. Car oui, dans "jeu vidéo", il y a "jeu", donc loisir pour gamin ou pour personnes immatures. Et en plus, c'est violent, qu'ils disent, les grands!

Mais heureusement, en plus d'être des serials killers à force de buter du soviétique ou de l'extraterrestre à deux balles, en plus d'être des obsédés en passant notre temps à regarder Lara se déhancher sur une plateforme fait en bois pourri péruvien, nous sommes aussi... des passionnés. Et c'est sûrement ça le pire. Paix à notre âme, "j'ai envie de dire!".

Si l'on rajoute à cela l'inutilité de ce loisir (c'est mieux de bosser comme un conn...d 72h par semaine), autant dire que nous sommes mal partis pour vivre notre future vie d'adulte responsable! (et chômeur).

Donc, si vous n'avez que ça à faire, si vous pensez que ce qui est inutile est indispensable, si vous aimez lire des tests bien peu objectifs et payés (j'aimerais bien!) par l'éditeur qui a lamentablement acheté ma conscience de joueur puéril, si vous pensez que les sujets débattus ici sont d'une débilité sans nom, et surtout, si vous pensez que ce blog ne sert à rien... Vous êtes ici chez vous!

 

Bienvenue, bonne lecture, et pour les autres, adieu.

 

Archives