Le blog de l'Inutile

Par Magpie Blog créé le 24/12/11 Mis à jour le 06/08/15 à 09h51

Tout ce qui parait absolument dispensable, comme mon point de vue, ma vision du jeu vidéo, des débats à la con... Bref, comme un Ipad, mon blog est inutile mais tout le monde l'aime!... Ou pas!

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Bien le bonjour tout le monde.

 

Aujourd'hui je ne parle pas de jeu vidéo. Aujourd'hui j'ai envie de vous parler du pays du jeu vidéo qui pleure les les deux ans d'une catastrophe qui n'en n'a pas fini de faire souffrir ce peuple. Vous l'avez peut-être deviné, aujourd'hui ce sont les deux ans de la catastrophe de Fukushima. Le tremblement de terre, le tsunami et ses 19 000 morts, et biensûr l'accident nucléaire.

J'espère que vous l'avez deviné, oui, car la couverture médiatique française de l'évènement est tout de même, à mes yeux, assez restreinte pour une telle catastrophe, qui doit (logiquement) concerner le monde entier. Le monde entier, oui... Sauf le Japon. Car en se renseignant auprès de la population, on peut vite comprendre que les médias nippons ont vite zappé la catastrophe nucléaire. Pour eux, elle est "terminée", "achevée". Tout comme l'avenir des 150 000 personnes qui vivent encore dans la zone interdite. Et qui culpabilisent, parce qu'ils se sentent comme des boulets au pied de la société japonaise. Ces 150 000 personnes vivent dans des préfabriqués, en attendant soit un départ, soit un retour dans leur maison, si elle existe encore, exposée aux radiations. Alors, oui, on pourrait se dire que, dans l'un des pays les plus riches et les plus puissants au monde, on ne pourrait accepter cette situation. Ce mensonge qui veut que les Japonais tomberaient malades uniquement à cause de leurs faiblesses psychologiques, de la dépression qui guette... Plutôt que par les poussières radioactives. Comme quoi, la désinformation n'existe pas que dans les dictatures.

Et cette centrale, qui crache toujours cette menace inodore, incolore, invisible, mais qui tue à petit feu. Il parait que "le nucléaire n'a jamais fait de mort" selon un ancien ministre français de la Défense. Certes. Si on exclut les décès des liquidateurs, des soldats sacrifiés et des populations qui ont connues les cancers, les leucémies, etc... Toutes ces vies qui vivaient près de Tchernobyl. Et qu'on a choisi d'oublier, eux aussi. Tout comme l'accident de la centrale du Blayais en 1999, où les politiques français ont visiblement oubliés que nous étions à deux doigts d'un scénario à la japonaise... Il y a 13 ans.

Alors, le but de cet article, ça n'est pas de foutre les jetons à tout ceux qui le lisent. La peur ne doit pas rythmer nos vies.  C'est juste pour ne pas oublier. Et pour se dire que la fatalité n'existe que si on le veut, parce que sinon, on peut aussi se bouger. Et pour se dire que ce pays, qui nous a offert le plaisir de nombreuses heures de jeu, subit aussi tout ça. Et en espérant que l'avenir nous garde de toute catastrophe de la sorte.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Prof.Coren
Signaler
Prof.Coren
Je comprends pas comment ce peuple si humble et noble (pour moi) possède un gouvernement t un sens de la politique aussi bidon...
Rhazya
Signaler
Rhazya
J'ai trouvé aussi étonnant la couverture médiatique.
Mais déja au moment des faits, c'était assez limite... Y'avait DSK, m'voyez!
Et là on parle de .. Merah. Ok.

Y'a tellement a dire sur Fukushima, les japonais, etc.. C'est passionant!
Le blog de l'Inutile

Édito

Le monde du jeu vidéo est d'une richesse extraordinaire. Seulement, il semble qu'on ait mal choisi son nom. Car oui, dans "jeu vidéo", il y a "jeu", donc loisir pour gamin ou pour personnes immatures. Et en plus, c'est violent, qu'ils disent, les grands!

Mais heureusement, en plus d'être des serials killers à force de buter du soviétique ou de l'extraterrestre à deux balles, en plus d'être des obsédés en passant notre temps à regarder Lara se déhancher sur une plateforme fait en bois pourri péruvien, nous sommes aussi... des passionnés. Et c'est sûrement ça le pire. Paix à notre âme, "j'ai envie de dire!".

Si l'on rajoute à cela l'inutilité de ce loisir (c'est mieux de bosser comme un conn...d 72h par semaine), autant dire que nous sommes mal partis pour vivre notre future vie d'adulte responsable! (et chômeur).

Donc, si vous n'avez que ça à faire, si vous pensez que ce qui est inutile est indispensable, si vous aimez lire des tests bien peu objectifs et payés (j'aimerais bien!) par l'éditeur qui a lamentablement acheté ma conscience de joueur puéril, si vous pensez que les sujets débattus ici sont d'une débilité sans nom, et surtout, si vous pensez que ce blog ne sert à rien... Vous êtes ici chez vous!

 

Bienvenue, bonne lecture, et pour les autres, adieu.

 

Archives