Ma petite vie de Gamer (retro & actuel)

Ma petite vie de Gamer (retro & actuel)

Par lasecousse Blog créé le 08/10/10 Mis à jour le 04/05/15 à 00h07

Un blog qui ne peut rivaliser avec les tops of the blogs mais qui se contentera de vous présenter mes photos insolites prises à Paris (liées ou non au monde du jeux vidéo)... ainsi que mes dernières acquisitions rétro, mes billets d'humeurs, mes ventes de jeux rétro et actuels... BONNE LECTURE !!

Ajouter aux favoris

Catégorie : Coup de Gueule

Signaler
Coup de Gueule (BD-Manga-Comics)


En dehors des jeux vidéo, j'apprécie la lecture de mangas et j'ai un réel affect pour les Seinen.

 

Parmi ceux que j'ai déjà lu, j'ai une affection toute particulière pour MOONLIGHT MILE de Yasuo Otagaki et C.H Line 

Il s'agit d'un manga traitant d'un sujet peu représenté : la conquête spatiale et tout le contexte géopolitique qui en découle

 

 

Le pitch en six lignes :

 "Dans un futur proche, diverses organisations internationales se disputent le contrôle d'une nouvelle source de minerai découverte sur la Lune permettant le boom de la croissance économique (et d'énormes profits). Le manga à travers deux héros et amis de longue date, nous permet de voir toutes les manigances et luttes de pouvoir entre les pays (et les organisations privés)  pour s'approprier au mieux les richesses de cette nouvelle énergie afin d'accroître leur influence mondiale."

 

Bien qu'axé sur les aventures des héros, l'auteur développe parfaitement le contexte géopolitique et le distille harmonieusement dans les péripéties des deux héros.

 

Soyons francs ! La lecture des 10 tomes (paru en France) est un véritable condensé de plaisir pour tous fans de géopolitiques qui se respectent : complots, lobbying, lutte d'influence, coups bas, détournement de fonds, délits d'initiés, terrorisme, « guerre froide », espionnage... rien ne vous sera omis... même les scènes de sexe (dès les premières pages du tome 1).

 J'ai  adoré ce manga ; j'avais même écrit une petite chronique dans le magazine 5 styles pour le faire découvrir au plus grand nombre.

 

Mais, faute de rentabilité, l'éditeur Panini Manga stoppé la série après dix tomes.

D'après mes informations, glanées ici et là au gré de mes pérégrinations, j'ai appris que les derniers tomes de la série s'étaient vendus à 600 exemplaires seulement.

Même si je comprends parfaitement que l'éditeur a du sacrifier sa série sur l'autel de la rentabilité malgré le fait qu'il croyait vraiment au succès de la série selon l'article suivant (ndlr : je n'arrive pas à retrouver l'article sur la toile) je suis extrêmement frustré et déçu de ne pas pouvoir lire la suite (ndlr² : une petite pensée aux gamers qui attendent Shenmue 3)

 

N'étant pas un spécialiste des réseaux sociaux pour créer le buzz autour de la série et ne trouvant pas constructif de déverser ma frustration sur les forums. J'ai préféré faire du lobbying en toute discrétion auprès des acteurs du milieu.

 Je vous avouerai que pour l'instant cela n'a pas encore porté ses fruits (mais je sème des graines dans la tête des gens comme dans le film Inception). 

 

Voici toutes les actions entreprises pour ce manga :

A chaque fois que je rencontre un acteur lié de près ou de loin à l'édition du manga (éditeur, libraire, correcteur, traducteur, commercial, attaché de presse...)

Je me débrouille toujours pour placer dans ma conversation les qualités intrinsèques de Moonlight Mile.

 

 

Par exemple :

 

- L'auteur à une actualité avec Front Mission Dog Life and Dog Style

  => Je n'hésite pas à dire qu'un autre de ces manga s'appelant MOONLIGHT MILE est lui aussi un hit !

 

- Panini Manga sort une édition collector du manga PLANETES 

  => je n'hésite pas à dire qu'il existe un autre manga encore plus dense et riche sur la conquête spatiale appelé MOONLIGHT MILE

 

- Je rencontre des personnes travaillant dans l'édition du manga,

  => je n'hésite pas à leur demander si il est possible de récupérer les droits de MOONLIGHT MILE

 

- Je discute avec un traducteur de manga

  => je n'hésite pas à lui demander le coût d'une traduction pour les treize volumes de MOONLIGHT MILE non édités en France. Simplement, pour la traduction et une impression à tirage quasi-unique, c'est au minimum 16 000 euros !

 

- Je tombe par hasard sur des représentants d'éditeurs dans les librairies, 

=>  je n'hésite pas à dire que le Seinen est de plus en plus porteurs, surtout ceux ayant pour thème la géopolitique vu le contexte actuel de la planète : révoltes, printemps arabe, guerre civile, mouvement des indignés, crise économique, récession, conflits sociaux...

 

- Une sonde explore Mars et les États-Unis souhaite relancer la conquête spatiale 

=> je demande aux libraires des titres sur ce thème et je place judicieusement dans la conversation un manga s'appelant MOONLIGHT MILE

 Tous les moyens sont bons pour faire du buzz autour de MOONLIGHT MILE, (d'ailleurs l'article que vous lisez actuellement en fait partie ;))

 

J'espère bien que les graines que j'essaime un peu partout porteront un jour ses fruits pour que je puisse lire prochainement les treize derniers volumes de MOONLIGHT MILE.

 

Ps : Une pensée à tous les mangas qui n'ont pas su trouver leur public et ont dû être sacrifier sur l'autel de la rentabilité !

 Je ne les citerais pas car la liste est trop longue mais n'hésitez pas à écrire dans les commentaires, les séries que vous suiviez et qui ont été malheureusement stoppées.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

  
Signaler
Coup de Gueule

Un message rapide pour prévenir la communauté de Gameblogueurs

qui joue sur Xbox

 Lundi soir, après un week end passé en famille. Je branche ma console Xbox 360 et une notification s'affiche sur l'écran de mon téléviseur m'indiquant que mon profil a été joué sur une autre console.

Sur le coup, je ne percute pas. Mais dix minutes plus tard en allant dans ma liste de succès, je vois que j'ai obtenu 3 succès pour un jeu que je n'ai pas acheté (ni joué) : FIFA 12

Ni une ni deux, je regarde mon compte Microsoft points et sur mes 2160 points récemment acheté il ne m'en reste plus que 140 !


Je préviens tous ceux qui n'ont pas encore de code manette pour identifier votre profil sur le Xbox Live à chaque connection de votre console sur le réseau : Mettez en un !!!

 


En surfant rapidement sur le net, je vois que certains joueurs qui ont lié leur compte à leur carte bleue ont perdu entre 80 et 100 euros ! (d'autre encore plus)

Heureusement que lors de la création de mon compte xbox live, j'ai eu la présence d'esprit, de ne pas lié mon compte à une carte bleue et d'utiliser des cartes de recharges Microsoft points.


"Ceci est une ébauche d'article que je vais alimenter par la suite"


Maj 1 : informations complémentaires sur une faille dans fifa 11 et 12  : http://www.xboxlive.fr/news_affiche_17665.html


Maj 2 :  d'autres gameurs qui ont perdu ces points : http://forum.gamalive.com/viewtopic.php?id=503&p=1


Maj 3 :  Cela fait 6 mois que Microsoft est au courant mais le problème à l'air de perdurer: http://www.zataz.com/news/21634/piratage--fifa-12--xbox-360.html


Maj 4 : Modifiction du texte concernant le code. Je vous parlais du code à faire sur sa manette lors de la connection de votre console sur le live, je fais une photo ce soir pour vous montrer la manip, sauf si un gameblogueur à le temps de le faire aujourd'hui avant moi,


MAJ 5 :  J'ai appelé le S.A.V Microsoft / Xbox Live et j'ai expliqué mon problème.

Mon compte va être bloqué pendant 4 jours maximum afin de tout remettre en ordre et je vais être intégralement remboursé.

Quand mon compte sera de nouveau opérationnel, je devrais changer le windows live id sur ma console ainsi que son mot de passe.

Mon problème a été reglé en moins de 15 minutes (cela aurait pu être encore plus rapide, mais j'ai posé plein de questions)

 

Microsoft m'a confirmé qu'il connaisse ce problème depuis quelque temps et qu'il est dû à un manque de protection des serveurs EA  

 

Comme j'avais crée un compte EA pour jouer à Fifa 11 et à Battlefield 3, les pirates sont passés par le serveur EA pour me floué de mes MS points.

Microsoft m'a donné le numéro de téléphone d'Electronics Arts afin que je les prévienne aussi de mon piratage.

J'ai appelé et demandé la suppression complète de mon compte.

  En trente secondes et deux simple questions (ai-je de l'argent sur mon compte  et mon adresse mail), le compte EA a été supprimé. J'ai reçu la confirmation par mail.

 

Maj  6 : Un jour après mon appel au SAV de Microsoft, j'ai récupéré mon gamertag et je peux rejouer sur le live. !!!

 

Bilan : Je ne sais pas qui est réellement fautif Microsoft ou E.A et je ne le saurais jamais.

Quoi qu'il en soit, j'ai été remboursé par Microsoft et j'ai supprimé mon compte E.A pour évitez les mauvaises surprises.

 

Moralité : J'ai toujours été méfiant, mais depuis quelques temps j'étais moins vigilant. Cette piqùre de rappel me confirme qu'il ne faut  jamais lié son compte internet avec ma carte bleue.

 

ps : Je me suis permis d'antidaté l'article pour le faire remonté sur le fil d'actualité

Voir aussi

Jeux : 
FIFA 11 (Xbox 360), FIFA 12 (Xbox 360)
Sociétés : 
Electronic Arts
Ajouter à mes favoris Commenter (21)

Signaler
Coup de Gueule

   Il y a deux ans, lors de vacances en Guadeloupe. J'avais pu constater le prix élevé des jeux vidéo sur l'archipel. A cette époque,  j'avais voulu écrire un court article sur ce sujet dans la section Communauté / Ecrire votre article de Gameblog. Hélas, lors de mon séjour, je n'avais pas pu faire de photos pour appuyer mes dires et j'avais finalement décidé de repousser la parution de l'article en attendant d'avoir des photos pour argumenter et comparer le prix des jeux avec ceux de métropole.

   Aujourd'hui c'est chose faite, j'ai pu faire quelques photos et, même si depuis l'écart entre les prix métropolitains et ultra-marins (en l'occurrence la Guadeloupe) à tout de même diminuer d'une bonne dizaine d'euros les prix restent encore élevés !

   Est-ce le résultat des grèves du LKP du début de l'année 2010 ou une concurrence plus féroce entres les rares enseignes proposant des jeux vidéo ? Je n'en ai aucune idée et les personnes interrogées (vendeurs et gamers) n'ont pas su me donner d'explications.

   En tous cas, voici un tableau récapitulatif avec un relevé de prix d'une vingtaine de jeux et une série de photos prises dans le magasin Carrefour de Milénis et dans un magasin franchisé sous l'enseigne Ultima dans la galerie marchande du centre commercial.

   Je précise qu'étant un utilisateur assidu de la xbox 360 et par conséquent connaissant relativement bien le prix des jeux sur cette console, je me suis focalisé sur cette plateforme pour mon tableau comparatif et les photos.

   Les prix parlent d'eux-mêmes. N'importe quel Gamer averti connaît le prix des jeux en métropole dans les enseignes Game, Micromania, Fnac, Virgin, Hypermarchés...

   Je vous invite fortement à regarder les photos, disséminées tout le long de l'article, pour prendre connaissance des prix de certains jeux vidéo moins récents. Vous remarquerez rapidement que la décôte est beaucoup moins importante qu'en métropole (ex : Duke Nukem Forever ou Dead Island estampillés à 69,90 euros)

 (Cliquez pour aggrandir)

 

Pourquoi les jeux vidéo sont-ils si chers en Guadeloupe ?

   En discutant avec un vendeur d'un Ultima, voici les deux arguments qu'il a avancé pour expliquer des prix plus élevé qu'en métropole.

 
 1) les taxes : L'octroi de mer

Qu'est ce que l'octroi de mer ?

   L'octroi de mer est une taxe française, applicable à la majorité des produits importés, en vigueur dans les régions d'outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion). Elle est perçue par l'administration des douanes. L'octroi de mer est une ressource financière essentielle des communes de ses régions.

   Par exemple pour la Martinique l'octroi de mer représente 48 % des rentrées fiscales des communes de moins de 10 000 habitants et 37 % de celles des communes de plus de 10 000 habitants. Les conseils régionaux peuvent y adjoindre un octroi de mer régional perçu au profit de la région (maximum légal à 2,5 %). (ndlr : Je n'ai pas trouvé les chiffres pour la Guadeloupe)        [source Wikipédia]

   Je crois qu'il existe aussi un octroi de mer créé par le conseil régional de la Guadeloupe, mais je ne n'en suis pas sûr.  À noter que la Guadeloupe est à la fois un département et une région ; pourquoi ?... sûrement un méli-mélo de politiciens.

   Des informations complémentaires sur l'octroi de mer ici ou ici

 (Cliquez pour aggrandir)

 

2) Le prix de la distance : les envois postaux par avion avec Chronopost.

   La Guadeloupe se situant à presque 8 000 km de la métropole, les marchandises sont acheminées par avion ou par bateau. Vu le prix du carburant et les moyens mise en place pour l'acheminement du courrier, les frais d'envoi sont donc élevés avec l'avion. Un courrier expédié d'île de France met normalement 4 jours à arriver chez le destinataire dans l'archipel. Un colis par bateau, prend en moyenne 1 mois. (ndlr : J'ai déjà tenté les deux expériences).

   Bien évidemment, les commerçants souhaitent vendre le plus rapidement possible leurs marchandises achetées. Par conséquent, lorsque cela est réalisable (et toujours rentable), ils utilisent le transport aérien. Les jeux vidéo sont des petits objets légers avec une forte valeur ajoutée soit le contraire des matières pondéreuses, les gérants privilégient l'avion. Et le vendeur a bien insisté sur le fait qu'il s'agissait du service chronopost, un service de qualité avec un coût élevé en métropole, et donc encore plus cher pour les Dom-Tom.

  (Cliquez pour aggrandir)

 

3) L'intérêt moindre des Guadeloupéens pour les jeux vidéo.

 
   Selon le vendeur, il a moins de gamers passionnés par les jeux vidéo comparé à la métropole. Ils ne connaissent pas grand-chose et aiment surtout les jeux de football, les PFS et les jeux de voitures. (ndlr : Personnellement, je trouve cet argument totalement fallacieux et peu crédible Ici aussi les meilleures ventes sont les FPS, les jeux de football et jeux de voitures). En Guadeloupe, le dernier recensement indique 401 554 habitants(sources) forcement si l'on compare au 11 728 240 habitants de l'île de France par exemple, il est clair que la proportion de Gamers avertis ainsi que celle de Gamers lambda préconisant les jeux triple A est forcement plus importante.

  (Cliquez pour aggrandir)

 

Je rajouterai aussi comme argument :

4) Le manque de concurrence et la fausse concurrence.

a) Sur place

   Le premier constat qui frappe sur l'archipel, c'est le peu de point de vente pour les jeux vidéo. Je n'ai pas réussi à trouver le nombre exact d'enseignes proposant des jeux vidéo mais il est fort peu probable que leurs nombres dépassent la vingtaine.

   Game et Micromania ne sont pas présents en Guadeloupe. Les magasins culturels comme la Fnac ou Virgin sont eux aussi absents du paysage Guadeloupéen.

   Il n'existe que deux grand centres commerciaux : Milénis dans la commune des Abymes et Destreland dans la commune de Baie-mahault ; tous deux ayant comme hypermarché : Carrefour et deux magasins Ultima (tenu par le même franchisé). Les autres grandes surfaces étant des Carrefour Market, Cora ou Super U avec des surfaces de ventes de 800 à 1500 m² ne permettant pas un large choix de jeux vidéo - si tant est qu'il existe.

   Je ne m'attarderai pas non plus sur un autre point essentiel et tout aussi important : Toutes ces enseignes alimentaires sont des franchisés appartenant essentiellement aux mains de deux ou trois même famille de la région. Par conséquent, c'est, au choix, une oligopole ou alors une fausse concurrence. Ils est plus facile pour eux de se mettre d'accord sur un prix plancher afin d'évitez une trop forte concurrence entre eux. (ndlr : voir article sur Bouygues télécom, Orange et Sfr avant l'arrivée de Free)

   C'est aussi le cas en France avec par exemple Leader Price, Franprix, Monoprix qui appartiennent tous au groupe Casino : ps : voir cet article ou celui .

 (Cliquez pour aggrandir)


b) L'occasion

   Les férus d'occasion pourront expliquer qu'ils peuvent toujours se rabattre sur l'occasion

   À ma connaissance, il n'existe qu'un seul magasin Cash Converters localisé dans la Zone industrielle de Jarry. Les deux Ultima ont eux aussi un bac pour l'occasion avec des prix adaptés au marché local; tous comme les rares autres magasins de jeux vidéo. Vous me dire que c'est toujours moins cher que du neuf, certes ...mais au cela fait encore mal au portefeuilles.

   Il y a aussi quelques brocantes en Guadeloupe, mais ne les ayant jamais pratiquées, je ne connais ni les prix de ventes ni la qualité et la quantité de l'offre en jeux vidéo.

 

c) Frais de port important pour les achats en ligne.

   La Guadeloupe se situant à presque 8 000 km de la métropole, le courrier est essentiellement acheminé par avion. Les frais d'envois sont donc assez élevés et certains sites spécialisés dans la vente de jeux vidéo refusent les envois dans les Dom - Tom.

   De plus, acheter un jeu vidéo aux états Unis, se situant à 1000 km de la Guadeloupe, pourrait être le bon plan.

   Mais premièrement, tous les jeux Xbox ne sont pas Free région. Il faut donc soit dézoner sa console, ce qui implique une perte de la garantie soit posséder une console américaine, ce qui implique un coût non négligeable ....de plus, il faut aussi être bilingue car les jeux américains ne sont pas localisés en français. 

   Deuxièmement, acheter un jeu vidéo à l'étranger est illégalle si l'on ne s'aquitte pas de la T.V.A française. Il est plus facile de passer à travers les mailles du filet en métropole qu'en Guadeloupe ou le trafic postal est beaucoup moins important en volume.

   Troisièmement : Les frais postaux internationaux sont fait de telles sortes qu'un jeu expédié des états-Unis coûtera le même prix quelque soit sa destination, c'est à dire la métropole ou la Guadeloupe, qu'importe le nombre de km plus faible séparant la guadeloupe des états unis.

  (Cliquez pour aggrandir)

 

5) Le piratage : cause ou conséquence du prix ?

   Je sais aussi que quelques guadeloupéens profitent de voyages en métropole pour acheter une console et la flasher afin de jouer avec des jeux gravés. Mais je n'ai aucun chiffre à avancer. La conséquence de ce piratage étant qu'ils ne peuvent pas connecter leurs consoles au live.  Le pourcentage de pirate est il plus important qu'en métropole ? Aucune idée. En tout cas, ils expriment le même argument : les jeux vidéo sont trop chers. Une seule certitude, les jeux sont plus chers à acquérir en Guadeloupe (et dans les Dom-Tom) qu'en métropole.


Amis Guadeloupéens et des Dom-Tom, n'hésitez pas à partager avec nous vos astuces pour vous procurez des jeux à petit prix.

 

Nota Bene de l'auteur :

Je n'ai pas eu le temps d'enrichir mon tableau en me rendant par exemple dans la zone industrielle de Jarry qui abrite quelques revendeurs de jeux vidéo ou bien dans les rares magasins indépendants existant sur l'île comme dans les communes de Saint François, du Gosier de Pointe à Pitre ou de Basse Terre... J'étais quand même en vacances, j'avais autre chose à faire que de me rendre dans tous les magasins de JV.

 

NB 2 : si vous souhaitez en apprendre un peu plus, il existe un sujet de discussion ICI. Il a été posté l'année dernière mais comme tous sujet de discussion dans un forum, il faudra faire le tri entre arguments pertinents et Trolls !

 


M.a.j le 17 mai 2012 : Corrections de quelques fautes d'orthographes ainsi que du tableau comparatifs des prix ou la liste des jeux à été mis dans l'ordre alphabétique.

Ajouter à mes favoris Commenter (42)

Signaler
Coup de Gueule

Avant toute chose, j'ai découvert Gameblog avec le podcast 14, j'adore Gameblog et encore plus leurs podcasts. Je ne suis pas un Fan boy de Pix'n Love même si j'apprécie énormément cet éditeur...

 

Mais une phrase d'Erwan Cario dans le podcast 199 m'a dépité et même légèrement énervé.

 

Je n'ai rien contre toi  Erwan, au contraire, j'ai toujours aimé tes interventions dans les podcasts de GAMEBLOG. Je sais aussi que tes podcasts sont excellents, bien que je ne les écoutent pas à cause de raisons techniques propre à mon ordinateur (itunes le fait buger et je ne peux pas télécharger sur votre page ton émission pour pouvoir l'écouter dans ma voiture*)

 

 Je ne comprends pas pourquoi tu ne cites aucunement les éditions Pix'n Love lors de la présentation de ton livre.

 

 J'espère sincèrement qu'il s'agit :

-         soit d'un oubli de ta part d'Erwan,

-         soit d'une directive imposée par l'éditeur La Martinière.

 

Je  comprendrais parfaitement que ton éditeur t'interdise de citer leurs concurrents directs pendant la promotion de ton livre.

Mais s'il s'agit d'une directive de La Martinière, il est bien dommage que JulienC (ou tout autre intervenant) n'ait tout de même pas citer Pix'n Love. Selon moi, Gameblog est un média indépendant, surtout vis-à-vis d'un éditeur n'ayant même pas de collection pour les livres ayant pour thème les jeux vidéo.

 

J'espère sincèrement m'être trompé en écrivant ce billet d'humeur car tu as tout de même, cité les ouvrages dans l'actualité du moment avec le livre sur Zelda de Console Syndrome, le livre de Marcus, le livre les 1001 jeux vidéo de Flammarion.

                    

 

Mais entendre cette phrase « [...]  Les gens qui aiment le cinéma, ils arrivent à trouver des livres sur le cinéma. Les gens qui aiment la musique, ils arrivent à trouver des livres sur la musique et les gens qui aimaient les jeux vidéo...  ils y en avaient... il y avait la saga des jeux vidéo de Daniel Ichiab, ... et, ils y en avaient aussi d'autres et en Anglais ils y en avaient énormément [...] »

 

 

Je pense qu'au lieu de dire simplement « ils y en avaient d'autres »  tu aurais pu au moins cité les ouvrages de Pix'n Love.

 

  "finalement, il y a vraiment beaucoup d'ouvrages Pix'n Love et autres sur les jeux vidéo"

(et ils ne sont pas tous présent sur cette photo)

 

 

 

 Dans une moindre mesure, je sais bien que nous ne vivons pas dans le monde des « bisounours » et que du business reste du business, mais je trouve dommage que tu n'ais pas publier ton livre chez Pix'n Love.

Quand on voit la qualité du travail fournis sur les différents ouvrages :

-         L'histoire de Nintendo tome 1 et 2 de Florent Gorges, 

-         La Saga des jeux Vidéo de Daniel Ichbiah,

-         L'histoire de Mario de William Audureau,

-         Des Pixels à Hollywood d'Alexis Blanchet,

 Sans oublier les collections :

       -       Les grands noms du jeux vidéo (biographie de Gunpei Yokoi, Takahashi Meijin, Michel Ancel)

-         et Les cahiers du jeu vidéo (sur les jeux de foot, de guerre....)

   

 

Quand on voit la passion qui les anime et tout le travail qu'ils fournissent pour nous sortir ces ouvrages MAIS surtout faire évoluer les mentalités auprès de certains professionnels de l'édition concernant le microcosme des jeux vidéo.  « les jeux vidéo, c'est pour les gamins, ceux qui jouent aux jeux vidéo ne savent pas lire, c'est un sous produits culturels, etc... »

 

C'est dommage de publier son livre chez un « grand » éditeur commençant tout juste à se rendre compte qu'il y a des parts de marché à prendre avec les ouvrages sur le thème des jeux vidéo. Cela m'attriste mais je le comprends parfaitement car « la loi du business est plus forte que la passion » et j'espère qu'ils t'ont proposé une meilleure offre que Pix'n Love (conditions financières, visibilité, débouchés, ...)

 

 

 

Saches tout de même que je prévois quand même d'acheter ton livre. Je le feuilletterai longuement à la Fnac pour voir si oui ou non il m'intéresse ; si c'est le cas, saches que je serais présent lors de ta dédicace pour te dire de vive voix et sans animosité ce que j'ai écrit ici même. Peut-être que tu pourras alors m'expliquer plus longuement cette phrase et ton processus de décision pour ta publication chez La Martinière.

 

En tout cas, je te dis déjà « félicitations » pour ton ouvrage parce que comme tu l'as si bien expliqué lors de l'émission, il n'est pas facile d'écrire un livre et ensuite de réussir à le publier.

 

 

Cordialement

 

Lasecousse

 

 

* Prévoir un direct download de vos podcasts faciliterait leurs diffusions (pour au moins une personne, c'est-à-dire moi)

 

 

MAJ : VOIR le billet suivant CLIQUE ICI

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Édito

 Bienvenue à toi cher lecteur et à bientôt sur le Xbox Live.

Mon gamertag :

 

J'écoute les podcasts suivants :

Actualités jeux vidéo :

GAMERSIDE 

GAMEBLOG

SILENCE ON JOUE  

HOTLINE GIANNI (RiP)

BOUDOIR GAMBETTA (RiP)

QUE LE GRAND GEEK ME CROQUE (RiP)

JE GAME MOI NON PLUS 

HAUTBASGAUCHEDROITE

ZQSD.FR

BASGROSPOING 

SHUMP'EM ALL    

 1PA4 (RiP)

CHECK POINT (RiP)

RESPAWN

Retrogaming

LA CAZ RETRO 

DANS TA COLLECTION

LES PODCAST DE MO5

DES BITS & DES PIXELS

Musique Jeux vidéo :

PIXEL MUSIC RADIO SHOW

ORIGINAL SOUND BLOGGERS 

LES DEMONS DU MIDI

 GAMEPLAYLIST (RiP)

Geek

AGENCE TOUS GEEK 

GEEKMEFIVE

QUADRATOUR (RiP)

Mangas :

MANGACAST OMAKE

YATTACAST

Autres :

EIGHTIES LE PODCAST

Si vous connaissez d'autres excellent podcasts  sur les thèmes présentés ci dessus,  contactez moi, Merci d'avance.

Archives

Favoris