Premium
Lands of the Geek

Lands of the Geek

Par Waylander&Kevane Blog créé le 02/01/12 Mis à jour le 09/02/14 à 19h12

Bienvenue à tous sur notre blog, nous sommes Waylander&Kevane. Deux geeks qui ont en commun une passion : les Jeux Vidéo. Ici vous trouverez tout ce qui composent nos univers, jeux, films, mangas, musiques, objets collectors ou non. Enjoy the ride ! Peace.

Ajouter aux favoris

Édito

 
 
Rejoignez nous sur Facebook
 
________________________________
 
    
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Image IPB

 
 
 
___________________________________
 
 
 
 
 

 
___________________________________
 
 
Nos machines de Geek :
 
 
Master System
MegaDrive
3DO
 
N64
Playstation
 
Playstation 2
 
Playstation 3
Xbox 360
 
PS Vita
Nintendo 3DS
 
Wii U
Playstation 4
 
 
 
___________________________________
 

Archives

Favoris

Catégorie : Ces moments cultes

Signaler
Ces moments cultes

Hey, ça fait quelques semaines que je n'ai pas fait de post sur mes moments cultes du Jeux Vidéo. Le premier post était consacré à Portal 2. Et je me dis, pourquoi ne pas continuer sur un autre jeu culte de Valve ? Je veux parler d'Half-Life.

 

 

Half-Life est certainement l'un des Jeux Vidéo les plus importants de l'Histoire de ce média. Il y a beaucoup de passages cultes dans Half-Life, alors quel moment ai-je choisis ? Et bien tout comme pour Portal 2, j'ai choisis le début du jeu. Pourquoi ai-je choisis ce moment ? Je pense que toute personne ayant joué au jeu pourrait répondre. Commençons par le passage :




Ce qui faisait la force de ce passage, c'était l'immersion et le mystère qu'il procurait. Ce qui rend également ce premier passage si mémorable c'est la qualité graphique du jeu, qui à l'époque, mettait une sévère claque aux autres productions.

Nous sommes Gordon Freeman, et nous sommes dans ce tram qui nous emmène dans un laboratoire secret, Black Mesa, perdus au milieu de nulle part. On regarde autour de soit. On voit d'autres scientifiques, un homme en costume bleue avec une mallette, on a vraiment l'impression d'être au milieu d'un centre de recherche gigantesque. Arrivé à destination, un garde nous salue et nous fais entrer dans un sas pour rejoindre notre destination. Il nous propose même d'aller boire une bière après le boulot. On rentre dans le sas, qui s'ouvre finalement sur le centre de recherche. Nos collègues nous saluent, nous indique où nous rendre. On comprend vite qu'on va participer à quelque chose d'incroyable. Puis ce moment arrive enfin. L'heure d'analyser ce fameux matériau d'origine inconnu approche. Et c'est nous, Gordon Freeman, qui devons nous charger de la manipulation. Les choses dégénèrent vite, des failles spatiales apparaissent, c'est le chaos, Black Mesa est envahi par des extraterrestre, et nous devons survire à cet enfer.

 

L'expérience ne s'est pas très bien passée...

 

Ce début de jeu est d'une puissance assez phénoménale, à l'époque nous n'étions pas habitué à des jeux aussi scénarisés, c'est une des premières fois, sur un FPS, que j'avais vraiment l'impression d'être le personnage, d'être Gordon Freeman et de me retrouver dans ce laboratoire. Je me rappelle avoir été dans tout les endroits possible pour voir les autres scientifiques, les entendre parler, les voir vaquer à leurs occupations. En un mot, c'était : Vivant.

 

A l'époque, ces graphismes et cette ambiance étaient incroyable

 

J'ai fais et refais le début du jeu plus de fois que je ne peux m'en rappeler, juste pour retrouver cette ambiance si particulière. Half-Life est un des meilleurs jeux auquel j'ai joué et je pense qu'il entre facilement dans mon TOP 10 des jeux qui m'auront le plus marqués, influencés.

 

Gordon Freeman, héros de la série (version Half-Life 2)

 

Petit point culture : Que signifie Half-Life ? Half-Life lui-même est une référence à la demi-vie, qui est le temps nécessaire pour qu'un élément radioactif perde la moitié de son activité par désintégration naturelle. La lettre lambda en grec, qui figure sur tous les emballages du jeu, représente la constante de désintégration connexe, ainsi que le Complexe Lambda où se rend le héros dans le premier opus.

 

Et vous ? Avez-vous été marqué par ce moment ? Quel moment d'Half-Life vous aura le plus marqué ? N'hésitez pas à donner votre avis !

 

Waylander

 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Ces moments cultes

Salut à tous ! Aujourd'hui, j'attaque le premier post d'une nouvelle série : Ces moments cultes. Le principe est simple, à chaque post, je vous parlerai d'un moment d'un jeu vidéo, d'un film, d'une série ou encore d'un anime. Ces moments auront comme point commun  de m'avoir marqué. Que se soit en terme de gameplay, de réalisation, de puissance émotionnel, de musique, de difficulté, et j'en passe. Bon alors, comme premier post j'ai beaucoup hésité. J'aurai pu mettre le moment qui m'a le plus marqué dans un de ces médias, mais il faudrait déjà que je sache lequel m'a le plus marqué. Donc à la place je vais vous faire (re)découvrir le passage le plus drôle auquel j'ai joué dans un jeu vidéo. Je veux parler du début de Portal 2.

 

 

 

J'ai rarement autant ris dans un Jeu Vidéo à vrai dire. Pourquoi est-ce que ce passage m'a fais rire ? Pour plusieurs raisons. Tout d'abord, j'ai adoré la façon dont le didacticiel à été fait. On se réveil dans une chambre, on ne sait pas où on est, ni ce qu'on fait ici. Et là, une voix de robot, sans émotion, nous dis qu'on est réveillé pour les exercices physiques et mentaux. Genre vous êtes réveillés tout les ans pour savoir si vous êtes toujours vivant, rien de plus normal ! Pour raviver les fonctions mentales, on vous demande regarder un tableau quelconque. "Vous avez contemplez l'art, vos fonctions mentales on été ravivées". Comme si contempler un tel tableau durant 5 secondes pouvait raviver les fonctions mentales. J'ai beaucoup aimé le décalage entre le "sérieux" du ton pris et l'absurdité de la situation.

 

On s'y sentirai presque comme chez soi

 

Oui, presque...

 

Ensuite j'ai beaucoup apprécié le fait que Valve se moque d'eux même à travers les dialogues. En effet, à un moment, votre gardien robotique  vous demande de parler, en tant que joueurs habitués aux jeux de Valve, vous vous dites, Oh My God ! Le perso va parler ! Mais en fait... Non. Tout ce que vous réussissez à faire c'est sauter ! "Je vois, non, ça, ça s'appelle sauter, vous avez sauter, c'est ça". Pour les non habitué des jeux Valves, le personnage que le joueur incarne ne parle jamais. Notamment Gordon Freeman. D'ailleurs, on dit d'un personnage qui ne parle pas, que celui est atteint du syndrome Gordon Freeman. C'est un des reproches qui est fait aux jeux de Valve, mais c'est ce qui donne dans le même temps un certain charme au jeu.

 

Autre élément qui m'a beaucoup fait rire, c'est évidemment ce petit robot en forme d'oeil qui vous suit au début de l'aventure. Les non-dialogues entre le robot et vous sont assez excellent je trouve, et débouche sur certaines situations assez comique.

 

 Ce petit robot sera votre meilleur ami, enfin, façon de parler

 

Il y a évidemment les répliques qu'on entend tout au long de ce début de jeu. Une des tourelles automatiques qui dit "Bonjour, je ne suis pas comme les autres", toujours avec cette voix robotique, sans émotion. Pour info ces tourelles vous tirent dessus dès qu'elle vous voit. D'où le petit avertissement de votre compagnon robotique : "Surtout les croisez pas du regard. Non ! Non, merci ça va, c'est gentil. Avancez, avancez".

 

Pour moi, ce début de jeu est l'un des plus mémorables que j'ai fais. On a rarement l'occasion de rire dans un jeu vidéo, et ça fait du bien. Portal 2 est une vrai pépite, et j'invite tout le monde à l'essayer, au moins.

 

Si vous adorez aussi Portal 2, n'hésitez pas à liker ce post, et à commentez en donnant vos répliques, et ou, scènes favorites du jeu !

 

 

 

 Waylander

 

Voir aussi

Jeux : 
Portal 2
Ajouter à mes favoris Commenter (5)