Premium
Lands of the Geek

Lands of the Geek

Par Waylander&Kevane Blog créé le 02/01/12 Mis à jour le 09/02/14 à 19h12

Bienvenue à tous sur notre blog, nous sommes Waylander&Kevane. Deux geeks qui ont en commun une passion : les Jeux Vidéo. Ici vous trouverez tout ce qui composent nos univers, jeux, films, mangas, musiques, objets collectors ou non. Enjoy the ride ! Peace.

Ajouter aux favoris

Édito

 
 
Rejoignez nous sur Facebook
 
________________________________
 
    
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Image IPB

 
 
 
___________________________________
 
 
 
 
 

 
___________________________________
 
 
Nos machines de Geek :
 
 
Master System
MegaDrive
3DO
 
N64
Playstation
 
Playstation 2
 
Playstation 3
Xbox 360
 
PS Vita
Nintendo 3DS
 
Wii U
Playstation 4
 
 
 
___________________________________
 

Archives

Favoris

Signaler
Dossiers

Avant de rentrer dans le vif du sujet, petite intro sur l'activité du blog

Comme vous pouvez le voir l'activité du blog est au ralentit en ce moment, vu que je vis désormais avec ma copine j'ai moins de temps disponible pour le blog, le temps que j'ai de dispo seul j'essaye de le passer à jouer parce que si je ne joue pas, comment je peux faire des articles sur les jeux vidéo ? Je pense que cet état n'est que provisoire, juste le temps de prendre bien ses marques et d'atteindre un bon rythme de croisière. Donc voilà, en ce moment je joue à Mass Effect 3, DLC Omega plus précisément, je joue également à Spec  Ops The Line, Xenoblade Chronicles, God of War : Ghost of Sparta et The Witcher 2 ! Tout un programme ! J'avais commencé à faire un article sur mon programme geek de 2013, je vais le reprendre et je vais le livrer d'ici quelques jours je pense.

 

 

En ce moment je suis en mode Mass Effect, cette série est sans hésiter dans mon TOP de mes séries favorites, je pense même qu'en termes d'univers et d'histoires elle est juste derrière Metal Gear Solid. En termes de gameplay je mettrai plus Deus Ex derrière MGS, tout ça pour dire que j'adore cette série mais vous vous en doutiez déjà ! A l'annonce d'un Mass Effect 4 je ne savais pas quoi penser, je voulais pas que l'histoire racontée soit transformé, que la série devienne uniquement une machine à fric, etc. Mais c'est un fait, Mass Effect me manque déjà ! J'ai donc décidé de me refaire le troisième épisode avec les DLC, avant de me refaire la série entière quand j'aurai plus de temps. On a peu d'infos sur Mass Effect 4, si ce n'est qu'il ne mettra pas en scène Shepard, on peut donc s'attendre à un jeu qui sera loin de l'intrigue des Moissonneurs, voici donc ce que j'aimerai dans ce Mass Effect 4, autant en termes de gameplay, que d'histoire.

 

Gameplay :

  • Le retour d'une architecture de jeu plus proche du premier épisode avec des missions moins linéaires, des choix de dialogues plus importants que dans le 2ème et 3ème épisodes, de l'exploration de planètes, des chargements qui ne soit pas des écrans de chargements.
  • Avoir le choix entre plusieurs races, choisir entre un homme ou une femme, des classes de personnages plus diversifiés (classe assassin par exemple), une personnalisation du visage plus poussée (tatouages, plus de coupes de cheveux, etc.).
  • Pouvoir améliorer et personnaliser son vaisseau (mettre les couleurs de notre faction ou non par exemple), et pourquoi pas avoir le choix entre plusieurs vaisseaux. Pourquoi pas une gestion du personnel un peu à la Peace Walker.
  • Voir plus de PNJ féminins, vous avez déjà vu des femelles galarienne ? Des femelles Turienne (mise à part dans le DLC Omega) ? Des femelles butariennes ? Bref, que pour chaque race il y ai les deux sexes, sauf pour les Asaris évidemment.
  • Une amélioration des armes plus poussées, plus d'éléments d'armures et la possibilité de rajouter des mods aux armures, comme dans le premier Mass Effect
  • Pas de mode multijoueur lié au mode solo
  • Pouvoir ranger son arme pendant les missions... Trolololo lololo lololo...

 

Histoire :

  • Une histoire située avant la trilogie,  plusieurs choix peuvent être intéressant : guerre du Premier Contact, guerre Rachni, rébellion des Geths. Et allez, pourquoi pas une histoire pendant le cycle des Prothéens.
  • Que des éléments scénaristique non obligatoire viennent étoffer l'histoire des Moissonneurs, via des quêtes secondaires par exemple, mais que ça ne soit pas lié à l'histoire principales.
  • En apprendre plus sur les civilisations des différentes races.Une histoire non manichéenne
  • Plusieurs fins différentes

 

Pour terminer quelques images réalisé par l'artiste Baolong Zhang qui montre sa vision d'un Mass Effect sur Next-Gen :

 

 

 

Et en vidéo :

 

 

Si d'autres idées me viennent je mettrais ce post à jour. Et vous, qu'est ce que vous aimeriez pour Mass Effect 4 ?

 

 

 Waylander

 

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Signaler
Vendredi c'est PIN UP

Suite à une longue absence (en partie liée au déménagement de Waylander) je me remet sérieusement à la publication d'images à caractère libidineux sur le blog. Avec aujourd'hui, la part belle faite aux femelles qui fréquenteraient ces pages (qui ont toute ma sympathie faute de mieux) et à qui je souhaite d'avance une heureuse Saint Valentin (qui leur semblera bien ridicule après ces quelques images).

 

 

 

 Kevane

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Goodies, figurines and other crazy things

Salut à tous ! Après deux semaines d'absence, dû à mon déménagement, me voici de retour avec un ouvrage en provenance direct d'Hyrule ! Je veux bien sûr parler de l'ouvrage : Hyrule Historia. Je vous laisse admirer l'ouvrage.

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage est vraiment de très bonne facture, on a vraiment à faire à une encyclopédie, attention ce n'est pas artbook bien qu'il y ai évidemment des illustrations, je n'ai pas encore commencé la lecture, et ce n'est pas pour tout de suite à vrai dire, mais en tout cas ça donne envie.

 

Waylander

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Nice Pics

 

 

 

 

 

 

 

Alors, vous préférez qui ? Bon j'ai une petite idée...

 

Waylander

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Vendredi c'est PIN UP

Si seulement toutes celles qui avaient jouées avec des petits poneys avaient été influencées de la sorte. (remaquez j'ai joué au GI-joe et j'ai ni cuir ni moustache)

 

 

Kevane

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Goodies, figurines and other crazy things

Gros non pas par la taille, mais par le nombre ! En effet, le 1er janvier les intérêts tombent, et là c'est bonheur ! Ce mois de Janvier je me suis donc fait plaisir comme vous pouvez le voir :

 

 

Comics

Batman Noël et Batman l'héritage maudit : Ca faisait quelques temps que je pensais les acheter au vue des nombreux commentaires positifs.

L'intégral de Spawn vol 2 Malédiction : J'ai terminé le premier intégral quand j'ai commencé les comics il  y à quelques mois, il est temps de continuer l'histoire de Spawn.

Sam & Twich vol 2 : Idem que pour Spawn. Je vais retrouver ces deux flics pas comme les autres.

The Walking Dead volume 12 et 13 : Alors là déjà j'en suis plus loin, j'ai pas pu résister, j'en commande deux tout les deux mois environ.

 

Mangas

Evangelion tome 13 : On approche de la fin, et à vrai dire il faudrait que je relise tout les volumes parce qu'il y a beaucoup de points qui me semble assez obscure !

Biomega tome 3 : Série commencé il y a plus d'un an, je n'avais jamais commandé la suite, non pas que je n'ai pas aimé, au contraire, mais j'avais fais une pause dans les mangas, maintenant que je m'y remet doucement il est temps de continuer.

 

Japon

365 us et coutumes : J'aime beaucoup la culture japonais, et vu qu'un jour je veux aller faire un tour à Tokyo, je me suis dit qu'il serait temps de commencer à se familiariser avec les us et coutumes du pays.

40 leçons pour parler japonais : Alors le titre est un peu too much évidemment, mais j'ai envie d'apprendre des bases de japonais, donc je commence doucement avec cet ouvrage très bien fait qui en plus donne des connaissances historiques ! Je le recommande.

 

Artbook

Borderlands 2 : Ca fait un moment que j'ai précommandé cet artbook et je l'ai reçu aujourd'hui, et autant le dire, il envoie du lourd ! La couverture est très belle, le livre bien fournis et bien équilibré entre images et textes, un morceau de chois je trouve.

Avengers : J'avais vu cet artbook sur le site d'artbook-passion, et il m'a vraiment tapé dans l'oeil ! Niveau taille il est quand même plutôt pas mal, et il pèse son poids ! Photos du films et dessins préparatoires au menu. Belle ouvrage.

 

Catherine

Ceux qui font attention à mes status savent que j'avais précommandé Catherine sur PS3, et bien je l'ai reçu ! Je vais le commander tout à l'heure je pense, juste le temps de finir Bayonetta en premier.

 

Waylander

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Preview

 

La semaine dernière j'ai acheté Zone of the Enders HD Collection sur PS3, l'occasion pour moi de m'essayer à la démo du tant attendu Metal Gear Rising, le prochain jeu Metal Gear développé par Kojima Production et Platinium Games, l'union de deux des meilleurs studio japonais. Mon avis sans plus attendre.

 

Comme vous le savez, je suis fan de Metal Gear depuis MGS sortit sur Playstation, dire que j'attends impatiemment chaque nouvel épisode est un euphémisme. MGR est un épisode un peu particulier car ce n'est ni un MGS, ni un MG. Ce changement de nom est dû au changement d'orientation du titre, on passe ici de l'infiltration à l'action, au beat them all. Mais attention pas un BTA comme les autres.

Quand on lance la démo, première bonne surprise, on commence par une cinématique. Que serait un épisode de Metal Gear sans cinématique ? Cette première cinématique, d'une durée vraiment raisonnable, nous permet de voir que le jeu ne sera pas un BTA avec un scénario anecdotique. Très loin d'être aussi étoffé que les séquences de briefing des épisodes MGS, ce petit briefing est bien plus développé que celui de Vanquish par exemple. On sent la patte MGSienne, Etsu Tamari (scénariste chez Kojima Production) donne le maximum d'infos, de contexte, pour que le joueur soit immergé dans l'histoire, et que le fan de MGS ne se sentent pas trahit, tout reste dans le raisonnable, on est loin d'une complexité d'un pur MGS mais pour un BTA, c'est vraiment satisfaisant. De plus le lien entre MGS 4 et cet épisode est bien présent, on nous apprends en effet comment le monde à évolué après la fin de la saga Solid. Le scénario est bel et bien signé Kojima Production : bon point donc !

 

Un Metal Gear Rising respectueux de son univers, comme en témoigne cet ennemi...

 

Il est temps de prendre le contrôle de Raiden. Le jeu commence donc est c'est avec plaisir qu'on constate le retour du codec, j'ai testé quelques conversations et je peux vous dire que l'esprit MG est là, les personnages nous parlerons de leur état d'esprit et viendront enrichir le scénario général du jeu et de l'univers, dispensable à la bonne compréhension du scénario, ces informations sont néanmoins intéressantes et c'est une façon de donner d'autres éléments à ceux qui veulent en savoir plus, surtout aux fan de MG comme moi. A peine deux minutes plus tard, premiers ennemis, et là on le sent tout de suite, oui, on est dans un BTA. Deux boutons d'attaques que vous pouvez combinez pour réaliser différents combos, bien moins technique qu'un Bayonetta, mais dynamique quand même !

 

...Mais aussi un bon BTA signé Platinium

 

On essaye alors pour la première fois le mode blade pour expérimenté le Zan Datsu, cette technique qui consiste à couper son adversaire à un certain endroit pour récupérer sa source d'énergie, ce qui permet de recharger notre vie, et nos batteries d'énergie électrique. Il y a un petit temps d'adaptation mais une fois pris en main, on prends plaisir à trancher sa cible d'un coup net et précis. Après ce premier contact plaisant, on enchaine avec une autre surprise, nous arrivons dans une zone avec 5 ennemis, et là, possibilité de les tuer de manière discrète. En effet j'ai tuer les cinq ennemis en les assassinant, sans que l'alerte soit donné, d'ailleurs l'alerte est la même que dans les précédents jeux, avec le système de décompte. On passe ensuite à une phase d'action, où on se retrouve face à plusieurs cyborgs et gecko, encore un lien avec MGS 4. On se rend vite compte que le jeu proposera une certaine difficulté, pas question de bourriner sur les boutons, il faudra bien utiliser la parade, et passer d'un ennemi à l'autre pour ne pas se faire déborder, attaquer l'ennemi sans relâche lorsque l'occasion se présente et le finir par un superbe Zan Dastu effectué avec précision, ce dernier point est facultatif mais c'est quand même plus classe ! On passe ensuite au boss de la démo, ce fameux chien robotique qui ressemble à Crying Wolf. La cinématique qui précède le combat est intéressante car elle montre la volonté de Kojima Production et Platinium Game de proposer un jeu avec des scènes classe typée Platinium Game, avec un ton sérieux et humoristique à la Metal Gear, dans une même scène ! En effet, ce fameux chien robotique nous vante son intelligence supérieure, et là Raiden lui demande alors ce qu'est le sens de la vie, Raiden ne recevra comme réponse qu'un lancer de couteaux et quelques phrases qui résumer font : "Je dois te tuer". Ce passage un peu comique montre quand même quels thématique le jeu pourra aborder, quelle est la raison du combat de Raiden ? Qu'est ce que la liberté ? Qu'est ce que la justice ? Place enfin au combat. Ce dernier est exigeant et vous devrez maitriser la parade si vous voulez en sortir sans trop de casse. La démo se termine sur ce combat.

 

Le boss de la démo, un air de Crying Wolf

 

Il est trop tôt pour donner mon avis définitif sur le gameplay de Metal Gear Rising car je n'en ai vu qu'une petite partie, les combos fonctionne bien même si je n'en ai pas vu beaucoup, il est possible que le Zan Datsu soit répétitif à la longue mais je ne doute pas qu'il sera utilisé durant des moments épiques, je n'ai donc pas trop d'inquiétude de ce point de vue. Un élément de gameplay non disponible dans la démo mais évoqué durant le briefing est la possibilité d'améliorer Raiden, de quelle façon cela reste un mystère, acquisition de nouvelle capacité comme courir sur les murs ? Achat de nouveaux combos ? Réponse à la sortie du jeu.

 

Voici un superbe Zan Datsu

 

Passons à la partie technique du jeu. Le titre flatte le nerf optique, les graphismes sont fins et l'action fluide. J'ai remarqué quelques micros freeze à un moment précis mais ce n'était pas gênant, c'était lors d'une conversation codec. Rien de bien méchant donc. La bande sonore du jeu est efficace mais bien loin du style Metal Gear Solid, ne vous attendez pas à retrouvez les même sonorités et le même feeling, on est ici plus proche d'un style rock et un peu électro, en accord avec le style du jeu. On retrouve Quinton Flynn au doublage de Raiden, les autres personnages ont un doublage tout à fait correct mais j'ai l'impression qu'on est loin des prouesses du casting des opus Solid.

Je ne parlerai pas du level design du jeu, la démo ne propose qu'un petit morceau d'un niveau. Néanmoins je peux parler du character design. Un détail amusant est de voir que seul le character design de Raiden semble 100% Shinkawa, on retrouve les traits fin du maitre, et c'est exactement le même design que pour la première version du jeu. Les autres personnages, je pense surtout à l'équipe qui soutiens Raiden, ont un design plus proche des production Platinium Games, je pense notamment au Doktor, son physique est bien loin des productions Kojima ! Néanmoins les boss semble fidèle au style de Yoji Shinkawa, metalgearsolid.be à d'ailleurs publié un article sur ce sujet, et c'est plutôt une bonne chose car comme tout fan le sait, la série a toujours soigné ses boss.

 

 Ils ont pas un look très MGS, mais au moins leur dialogue sont plutôt travaillés

 

Le design de Sam est l'un de mes favoris dans le jeu

 

Pour résumé je dirai que ce premier contact avec le jeu est très rassurant, non pas que j'avais besoin d'être rassuré, j'ai toujours été très confiant dans ce jeu. Néanmoins cette démo m'a permis de me rendre compte à quel point le travail de collaboration entre Kojima Production et Platinium Game a été important, KP ne voulais pas seulement un BTA pour rattraper l'échec de sa jeune équipe à faire de MGS : Rising un jeu d'action / infiltration, Kojima voulait transformer cette ébauche de jeu en un travail de qualité, un pur produit japonais qui serait la combinaison entre deux écoles, celle de Kojima Productions et celle de Platinium Game, pour moi il ne fait aucun doute que le pari est réussis. Pour ma part le rendez-vous est pris, vivement le 21 Février. Enfin si vous voulez avoir un avis plus complet sur le jeu, je vous invite à vous rendre sur cette preview du jeu faite par Sheen et Tin de metalgearsolid.be, le meilleur site pour suivre l'actualité MGS au jour le jour ! Je vous dis à bientôt pour de nouvelles impressions, notamment sur mon dernier coup de coeur de 2012 : Xenoblade Chronicles, l'article devrait arriver la semaine prochaine !

 

Waylander

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Vendredi c'est PIN UP

Spécialement pour waylander qui va bientôt tester C(K)atherine un peu de mise en bouche


 

Kevane

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Dans la vie, il faut rire

Vu qu'en ce moment je regarde pas mal les vidéos de Benzaie, notamment le Hard Corner, je vous fais partager une de celle que je préfère, son avis sur l'édition Prestige de BO2, attention il faut bien regarder jusqu'à la fin... Enjoy ;)

 

 

Waylander

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Critiques

Bon, désormais nul besoin de tourner autour du pot, vous le savez entre Waylander et moi celui qui s'occupe des jeux triple B c'est moi (bitch, boob, blowjob). Evidement quand il vient l'heure de tester un Eroge, c'est moi qui me dévoue pour votre bon plaisir (et le mien accessoirement).


Mais en préliminaire un peu d'histoire. Les Eroges (prononcé élogué) sont des jeux vidéo au contenu sexuel plus ou moins important et "hardcore". Le mot est une contraction japonaise de "érotique" et "game", car oui le japon a le monopole du marché actuel et quasiment endémique à l'archipel nippone, en effet ces jeux ne sont jamais traduits pour l'occident de façon officielle, mais presque toujours via des communautés de fan. Il faut dire que la plus grande partie des Eroges se compose de "visuals novels" : riches en texte. Ils fonctionnent un peu à la manière d'un livre dont vous êtes le héros (référence réservée aux lecteurs de plus de 30nans) avec des choix et des embranchements qui modifieront le cours de l'histoire (mais il existe certains visuals novels qui n'ont rien d'autre qu'une histoire rectiligne), mais n'allez pas croire que ces jeux sont abordables, il faut compter entre 6000 et 7000 yens (environ 90 euros) pour des titres de qualités comme "Clannad" qui n'est même pas un Eroge ! Je vous laisse imaginer le prix de Biblbe Black.

 

"School Days" un classique du visual novel, avec son lot d'amours adolescents et de meurtres

 

A côté de ces productions à faible coups (beaucoup d'images, du texte et un scénario généralement répétitif, le tout ficelé par une dizaine de personnes) on trouve des jeux dont certains ont défrayés la chronique, c'est le cas de Rapelay de chez Mirage Software, où il fallait violer de jeunes filles et femmes jusqu'à ce qu'elles tombent follement amoureuses de vous, mais aussi des productions de qualités et cela depuis de nombreuses années.

 

 

Ca c'est de la jaquette qui donne envie de ...


Sengoku Rance (2006) de chez Alice Software (20 ans d'expériences dans le domaine).

Sengoku Rance est le 8ème opus d'une série d'Eroge commencé en 1990 sur MSX et qui depuis sort de façon régulière tous les 2 ou 3 ans. La plupart des titre sont des donjon crawler ou des RPG semblables au premier Final Fantasy (avec bien sûr une dose de sexe en plus). Ici on abandonne le pure RPG pour une gestion militaire. Comme l'indique le titre le tout se passe à l'aire Sengoku, une période de troubles au japon où le pays est divisé entre de nombreux clans et où guerre, assassina et alliance vont bon train. Notre héros priapique se retrouve engagé comme mercenaire par une des plus petite famille de ce japon médiéval et fantastique (ogre, yokaï et démon se croisent à tous les coins de rue) avec pour seul objectif de conquérir le Japon.

 

Rance-sama avec son outil en main.

 

Voila pour le début de l'histoire. Je pourrai vous en raconter plus, mais cela risquerai de vous gâcher le jeu. Sachez juste que l'histoire est vraiment bien ficelée, le caractère des personnages bien trempés et que n'importe lequel d'entre eux pourra mourir et donc modifier la fin de l'histoire.

Coté gameplay le jeu va se diviser en trois phases, chacune permettant de faire avancer l'histoire sur le plan narratif ou temporel.

La première phase est la gestion, sur une carte du japon découpé en différente zones, vous pouvez voir l'étendue du pouvoir de chaque famille, mais aussi organiser et gérer vos troupes, vous pouvez aussi déclencher des évènements propres à chaque zone (amélioration des infrastructures, levée d'impôts, dialogues avec des personnages, recrutement de troupes, déclaration de guerre...). Cette partie est souvent frustrante, car le nombre d'actions est très limitées et on devra souvent choisir entre le développement narratif ou l'augmentation de son pouvoir militaire.


Là ça peux sembler compliqué, mais avec le code couleur et la traduction ça passe tout seul


La deuxième phase se déroule sous forme de visual novel, vous racontant des évènements ponctuels qui se déroulent entre Rance et les autres personnages. C'est la partie sexy du titre, mais heureusement ce n'est pas purement gratuit ! Ces passages de dragues ou de discussions vous permettront certes de débloquer les images pornos du jeu, cependant coucher avec un de ses généraux pourra améliorer son engagement envers vous et lui accorder de nouveaux pouvoirs (Rance étant un pur produit viril il ne couchera qu'avec ses généraux féminins, dommage pour les fans de Mass Effect). Ces phases dévoilent aussi l'histoire des personnages, permettent de recruter de nouvelles troupes ou de déclencher certains évènements stratégiques (déclaration de guerre escarmouche...), certaines seront même obligatoire pour faire avancer l'intrigue.


Le valeureux guerrier avant l'assaut, c'est beau !


La dernière phase est la gestion des combats. Simple et efficace, il permettra de jouer aussi bien des batailles avec des troupes imposantes, que des duels entres généraux.  Le jeu propose plus d'une dizaine de types d'unités différentes (lancier, samurai, ninja, cavalier, panda...), chacun avec ses qualités et défauts. Chacune d'elle possède un commandant, qui peut utiliser des techniques spéciales, ajouter des bonus (en fonction du terrain et de l'ennemi) et même combattre seul si besoin. Les combats en eux-mêmes se déroulent sur un "échiquier" de 12 cases, chaque adversaire possède 6 cases (3 en première ligne, 3 en seconde ligne) sur lesquelles il va placer ses troupes. Ce placement est réellement important, car les troupes n'ont pas toutes les mêmes portées et une unité de samouraï placée en seconde ligne passera le tour à astiquer son armure. Les batailles se déroulent en tour par tour, chaque troupe agissant selon sa vitesse (les ninja attaque en premier par exemple) ce qui rajoute encore un aspect stratégique important (n'aligner que des troupes lente expose à des pertes lourdes dès le premier tour), de plus le tout devra se faire en un temps limité (24 tours) ce qui donne un aspect très dynamique aux phases de combats et vous permettra aussi de remporter la victoire en jouant le chrono. Cette dernière pouvant être obtenu en éliminant toutes les troupes adverses ou en ayant plus de pouvoir sur le champ de bataille que lui (ce pouvoir est indiqué par une jauge, situé juste au-dessus du champ de bataille).

 

Forcément sans les cris de guerre et la musique ça parait nettement moins dynamique


Le tout est desservie par un graphisme 2D manga très beau et fin (vraiment au-dessus de la moyenne des visuals novels), qui dévoile toute sa perfection l'ors des phases sexuelles. L'ambiance sonore est confortable, souligne bien l'action et n'est pas horripilante dans les phases un peu calmes. Le héros est vraiment charismatique et doit être français au vu de son nombre de conquêtes, d'ailleurs les passages sexy ne sont pas en excès et on en vient même à les oublier pour s'accrocher à l'histoire ou à la stratégie (il sera même possible de passer ces moments pornos en accélérer). Seul bémol, la difficulté vraiment importante voir punitive, le titre s'appréciera vraiment en New Game + qui permet de se tourner vers l'histoire des personnages. La durée de vie est vraiment ENORME, surtout si vous essayez de débloquer toutes les rencontre avec les charmantes demoiselles du jeu.


Ils sont pas beaux mes graphisme 2D ? Là ça donne envie !


Dernier point, Alice software n'exporte pas ses jeux il vous faudra donc télécharger le jeu de façon semi-légale (celui-ci n'étant pas licencié hors japon) avec une traduction amateur, on trouve facilement une version anglaise avec quelques bug d'affichage des caractères, mais qui se joue sans aucun problème et qui permettra d'apprécier les dialogues.

 

PS : la boîte de Clinex n'est pas indispensable pour jouer à ce titre, mais "l'art de la guerre" oui !

Blague à part le jeu est un 18+, pour le contenu sexuel, mais aussi et surtout pour la violence que dégage la guerre ainsi que tout ce qu'elle entraine (mort, famine, orphelins...).


Kevane


Ajouter à mes favoris Commenter (8)