Premium
Lands of the Geek

Lands of the Geek

Par Waylander&Kevane Blog créé le 02/01/12 Mis à jour le 09/02/14 à 19h12

Bienvenue à tous sur notre blog, nous sommes Waylander&Kevane. Deux geeks qui ont en commun une passion : les Jeux Vidéo. Ici vous trouverez tout ce qui composent nos univers, jeux, films, mangas, musiques, objets collectors ou non. Enjoy the ride ! Peace.

Ajouter aux favoris

Édito

 
 
Rejoignez nous sur Facebook
 
________________________________
 
    
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Image IPB

 
 
 
___________________________________
 
 
 
 
 

 
___________________________________
 
 
Nos machines de Geek :
 
 
Master System
MegaDrive
3DO
 
N64
Playstation
 
Playstation 2
 
Playstation 3
Xbox 360
 
PS Vita
Nintendo 3DS
 
Wii U
Playstation 4
 
 
 
___________________________________
 

Archives

Favoris

Signaler
Dossiers



Max fait sa crise de la quarantaine

 

 

Il y a quelques années maintenant, en 2009 si je me souviens bien, RockStar annonçait que le studio était aux commandes du troisième opus de la série Max Payne. L'info fit grand bruit dans la sphère vidéoludique et aussi chez les fans, notamment suite aux différents changements opérés par RockStar. Exit le Max avec sa veste de cuir et bonjour à un Max bedonnant, crane rasé et en marcel. Exit New York et bonjour le Brésil. De quoi faire bondir les fans aux premiers abords. Le jeu se fit très discret pendant très longtemps, pas étonnant de la part de RockStar. Personnellement, cette annonce me rassura. En effet quitte à ce qu'un studio reprenne la série, autant que ce soit l'un des meilleurs. De plus, RockStar est habitué aux univers adultes et sombres. Et puis franchement, un mauvais jeu développé par RockStar, j'en ai pas vu tant que ça... Leur dernier jeu était Red Dead Redemption, et c'est peu dire que le jeu fit l'effet d'une bombe parmi les joueurs. D'accord, tout le monde n'a pas aimé, mais il faut reconnaitre qu'une grande majorité de critiques, et de joueurs l'ont trouvé excellent.


Du Film Noir au film d'Action

Commençons par l'un des éléments les plus attendus et importants de Max Payne 3 : son histoire. Comme vous l'aurez peut-être déjà deviné, Max Payne 3 quitte le genre du Film Noir pour se rapprocher du bon vieux film d'action. En effet, combiner Brésil, Favelas et Film Noir est une tache assez compliquée. Rockstar a donc décidé de partir sur un autre genre, sans renier les origines de Max, et c'est bien le plus important !



Ca fait très Film Noir, non ?


L'histoire prend place après les évènements de Max Payne 2. Max est au plus bas, alcoolique, dépressif, accro aux antalgiques. Il ne fait plus partie de la police de New York, et passe son temps dans son appartement ou dans des bars, noyé dans l'alcool.


L'alcool est devenu le meilleur ami de Max


Jusqu'au jour où un ancien camarade de l'académie de police le rencontre à nouveau et lui propose un job de garde du corps au Brésil. Max accepte-t-il le boulot juste comme ça ? Non, je vous rassure. C'est un concours de circonstances, un enchainement d'actions et de réactions qui oblige Max à quitter New York. Je ne vous en dirai pas plus sur ce point mais sachez que les circonstances sont, pour moi, bien trouvées, elles sont logiques et s'inscrivent bien dans l'univers de Max Payne et du personnage. Pour continuer sur les raisons qui ont poussé Max à quitter New York, vous serez amener à jouer Max dans des flash-back à New York, vous revivrez les évènements qui auront mené Max au Brésil. Je reviendrai sur ces parties plus tard dans le test.



Max rend visite à sa femme, et à sa fille


Une fois Max arrivé au Brésil, il se retrouve chargé de la sécurité d'une famille riche de Sao Paulo. Il doit notamment veiller à la sécurité de Fabianna, la femme trophée de son employeur. Evidemment, tout ne va pas se passer comme il faut. La jeune femme va se faire enlever et l'obsession de Max pour les femmes va le pousser à tout pour la retrouver.


Max est chargé de la protection de Fabianna


Je n'en dévoilerai pas plus sur le scénario. Celui-ci est bien écrit, intéressant, mais bien différent de celui de ses deux ainés. Plus de mafia, plus de groupe pharmaceutique. Ici, vous retrouverez un gang brésilien, une police corrompue et des riches familles brésiliennes. Le changement de look de Max est également expliqué, il y une progression dans l'apparence de Max, on ne passe pas du tout au tout.



Le look intermédiaire de Max


L'ensemble fonctionne plutôt bien mais n'a pas la même aura. Est-ce un défaut ? Tout dépend du point de vue. Si vous êtes comme moi, que vous aimez le changement, quand il est bien fait, alors ce changement de scénario et d'ambiance ne devrait pas vous déranger car la transition entre l'avant Brésil et le Brésil est bien présente. Si vous êtes fan de l'univers des deux premiers Max Payne, et que le changement d'ambiance équivaut, pour vous, à un sacrilège, alors vous risquez d'être déçu. Enfin, si vous avez aimé l'aspect BD des premiers épisodes, sachez qu'il est toujours présent dans cet épisode mais d'une autre façon. Les cases de BD sont toujours présentes, mais à l'intérieur, c'est bel et bien des cinématiques en temps réel. On est ici proche d'un style à la 24h chrono pour résumer. Enfin chaque mort sera mise en scène à la manière d'une BD, sympathique. En fait, c'est principalement du changement dans la continuité. RockStar cherche à faire un jeu différent, un jeu avec leur propre signature mais qui respecterait l'esprit de la série. Pari plutôt réussi je trouve.

 

Un gameplay à l'épreuve des balles

Passons maintenant à l'autre élément important de Max Payne 3 : son gameplay. La principale nouveauté du gameplay de MP 3 c'est le système de couverture. Devenu un incontournable des TPS modernes, le système de couverture trouve ici parfaitement sa place, donnant un côté plus logique et mieux mis en scène. Parce que c'est bien beau de courir tout partout et de plonger dans tous les sens, mais un des premiers réflexes qu'on aurait dans une fusillade, c'est de se mettre à couvert derrière un mur !



Le système de couverture est le bienvenue


Niveau armements, Max peut toujours trouver beaucoup d'armes mais il ne peut en porter qu'un nombre limité. C'est fini le temps où Max cachait sous sa veste un fusil à pompe, un M16, deux uzi, et deux Beretta. Maintenant vous pouvez porter deux armes de poing et un fusil (de sniper, à pompe ou d'assaut). Pour le reste, le système n'a pas changé. Votre jauge de santé est représentée de la même façon, le bullet-time fonctionne de la même manière. La progression se fait en chapitres, chaque chapitre étant composé de plusieurs niveaux. Parlons-en des niveaux. Ceux-ci sont très linéaires. Inévitable pour un jeu de ce genre ? Néanmoins, les environnements changent souvent et ils fourmillent de détails. Favelas, entrepôts perdus près d'une rivière dans la forêt, boîte de nuit, commissariat et j'en passe. Il y en a pour tous les goûts. Mention spéciale aux trois niveaux flash-back où on joue un Max Payne beaucoup plus proche de ce que l'on connaît, et où on retrouve l'ambiance des premiers épisodes. Plaisir garanti !



Un de mes niveaux favoris, qui a, au début, un air d'infiltration...


Sinon, RockStar a mis quelques passages où le bullet-time se déclenche automatiquement, pour les amateurs de succès/trophées, chacune de ces scènes en débloque un. Il vous suffira de tuer un certain nombre d'ennemis durant ces scènes. L'intérêt de ces passages est surtout visuel et stylistique, à la manière d'un film de John Woo.


Une des nombreuses phases de bullet-time imposé


Il n'y a pas grand-chose d'autre à dire sur le gameplay de Max Payne 3 tant celui-ci reste fidèle à ces prédécesseurs. Personnellement c'est pour moi un bon point, j'avais envie de retrouver un bon vieux Max Payne des familles et c'est bel et bien le cas.

 

Le souci du détail, la signature de RockStar

J'aimerais passer quelques instants à vous décrire un point fort de Max Payne 3, qui est aussi un point fort des productions RockStar de manière générale. Il s'agit du souci du détail qui transpire dans ce jeu (en tout cas c'est l'effet que ça m'a fait). Comme je l'ai déjà dit, le titre regorge de détails. Quand Max se relève après avoir plongé, il le fait de manière naturelle. Il y a une vraie animation détaillée entre les différentes postures. Quand Max a un fusil, il ne peut pas utiliser deux armes de poing, il peut utiliser son fusil, ou une arme de poing. S'il veut pouvoir utiliser deux armes en même temps, il doit lâcher son fusil.



Pas de veste magique pour Max cette fois


Les environnements du décor sont destructibles, jusqu'à un certain niveau. Suivant la surface de la couverture, vous pouvez tirer à travers pour toucher votre ennemi, les ennemis peuvent aussi vous toucher. Durant le jeu, vous aurez l'occasion de trouver des indices dans chaque niveau. Les indices donnent, comme leur nom l'indique, des indications, des réponses, sur l'histoire. Si vous prenez la peine de chercher tous ces indices, vous aurez alors une meilleure compréhension des tenants et aboutissants de cette sombre affaire.

 

Un multijoueur bien adapté

Passons enfin à la dernière nouveauté de Max Payne 3. Je veux bien entendu parler de son mode multijoueur. Bon, je n'ai pas autant testé cette partie que le mode solo, mais j'ai quand même mis la main à la patte le temps de quelques parties. J'ai vu pas mal de critiques qui disaient que le mode multijoueur de Max Payne 3 était une claque, le meilleur multijoueur pour un TPS, ce genre de choses. Je suis plus modéré pour ma part. Certes, le mode multijoueur est plutôt bien foutu, de ce que j'en ai vu. Mais pour moi, ça n'atteint pas le niveau d'excellence d'un Gears of War 3 (pour rester dans les TPS). Dire qu'il s'agit du multijoueur le plus original pour un TPS, ça me convient plus. J'ai principalement testé le mode team death match. L'originalité du multijoueur vient principalement du fait que le Bullet Time est présent dans le jeu, mais à double tranchant. En effet, si mes souvenirs sont bons, si vous déclenchez le Bullet Time, les autres en bénéficient aussi. A user avec prudence donc. Il y a également un mode de jeu, dans lequel un des joueurs incarne Max Payne, les autres joueurs auront évidement la tâche de le tuer. Sinon, vous gagnez de l'expérience pour booster votre personnage via des équipements. Il y a plusieurs factions, vous choisissez un personnage par faction, homme ou femme, que vous personnalisez. Dans l'air du temps donc. Pour faire simple, le mode multijoueur de MP 3 est original et bien travaillé. 

 

Vous pouvez personnaliser votre personnage


Mais, laissez-moi jouer !

Maintenant nous allons passer aux défauts du titre de RockStar. Ce titre évoque le principal défaut du jeu, à mon sens. En effet, il n'est pas rare que l'action soit souvent, très souvent, coupée pour laisser place à une cinématique. Souvent ces cinématiques se résume à : Max entre dans une pièce et parle, mentalement, pour faire un point sur la mission. Pour moi, cela a été assez frustrant car, pour si peu, pourquoi ne pas laisser aux joueurs les commandes ? Quel est l'intérêt de faire une cinématique pour ça ? Et bien, à mon avis, l'intérêt c'est de déguiser les chargements du jeu. Donc, dans ce cas, c'est qu'il n'y pas assez de phases de gameplay dans certains niveaux ? En effet, cette manie de toujours mettre des cinématiques, toutes les 5 minutes, n'est pas présente dans tous les niveaux. Je dirais qu'elle est surtout présente au début du jeu. Cela m'a vraiment frustré au début, mais on finit par s'y habituer, et ces interruptions intempestives diminuent, en tout cas c'est le souvenir que j'en ai. Sinon, pour revenir aux autres défauts du jeu, et bien j'ai du mal à en voir d'autres... Max Payne 3 est, dans l'état, un très bon jeu, qui ne souffre pas de réels défauts. Les choses que l'on pourrait lui reprocher, à savoir son changement d'ambiance, d'orientation narrative et artistique (cinématiques en BD qui disparaissent), ces choses dépendent beaucoup du ressenti de chacun. Tout le monde ne sera pas sensible de la même manière à ces changements. Je ne pense pas qu'on puisse appeler ça des défauts. On peut ne pas aimer, mais à mon sens, ce ne peut pas être un défaut "objectif". Ce que je pourrais reprocher à Max Payne 3, c'est que bien que ce soit un très bon titre, il n'a pas la même aura que ses aînés. Mais, encore une fois, c'est ici un défaut subjectif, et personnel.

 

They were all dead. The final gunshot was an exclamation mark to everything that had led to this point. I released my finger from the trigger.

RockStar signe donc ici le dernier chapitre de Max, celui-ci part la tête haute. Mais, si c'est bien le chapitre final de Max, on peut se demander si RockStar a bien fait de changer l'orientation du titre. Pourquoi changer l'orientation d'une oeuvre tel que Max Payne, si c'est pour ensuite l'enterrer ? Pourquoi ne pas avoir fait un ultime épisode en restant dans ce style Film Noir ? Difficile de répondre, nous ne sommes pas à la place de RockStar. Le studio voulait sans doute apporter un second souffle au héros, à son histoire, c'était peut être le seul moyen de sauver Max de sa folie. Un moyen d'enterrer Max Payne. Un nouveau départ. Comme une cure de désintoxication pour le flic le plus célèbre de l'univers Jeu Vidéo.

 

L'intro du jeu, qui commence avec le theme de Max Payne, remixé pour l'occasion. Un vrai plaisir.

 

Waylander

 

Voir aussi

Jeux : 
Max Payne 3
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Kyalie
Signaler
Kyalie
Je ne connais rien à Max Payne à part la critique de BlackLabel (:P) mais c'était un plaisir à lire.