L'antre de La Mangouste.
Signaler
Débat et Bla-Bla.

Bien le bonjour (ou bonsoir) chers amis Gameblogers. Ceci est mon premier article sur ce site que je fréquente en silence depuis son lancement et je me décide enfin a sauter le pas, pour fêter cela j'ai décider d'aborder un sujet qui me titille depuis trop longtemps et de lancer une question: Trop de jeu tue t'il le jeu ?

Trop de jeu tue t'il le jeu ? Ou du moins le plaisir de jeu ? Je m'explique... La Mangouste a une vie absolument passionnante et trépidante faite d'argent et de sexe débridée avec des filles faciles et tout comme son ami Alain Delon, elle aime parler d'elle. Donc en temps que petit nouveau je m'en vais me présenter brièvement (pour ceux qui désirerait en savoir d'avantage sur moi, je les revois aux différentes biographies plus ou moins fidèles notamment l'excellent "La Mangouste, sa vie, son oeuvre"). A ce stade du récit il semble important de préciser que contrairement aux apparences, La Mangouste est bien de sexe masculin.

Donc, j'approche lentement mais surement de la trentaine et comme beaucoup de gens de ma génération j'ai connu les jeux video lors de leurs balbutiements. Durant cette vingtaine d'année a jouer j'ai pu observer plusieurs époques.Celle ou mes parents m'offrait un ou deux jeux nes a Noel (que je ne n'avait même pas choisi) époque ou le jeux vidéo n'était pas encore une passion mais un hobby en rentrant de l'école (d'ailleurs souvenez vous, a l'époque on ne jouait pas aux JV, on jouait a la Nintendo), puis celle de la super nes et de la Megadrive ou le jeu prenait une place plus importante dans ma vie, jusqu'à l'époque bénie de la Playstation. Cette merveilleuse machine qui transformât instantanément un passe temps en passion dévorante grace a des jeux comme Resident Evil, FF7, Tomb Raider ou Crash Bandicoot. A cette époque je devais encore économiser mon argent de poche pour me payer un pauvre jeu tous les 6 mois ou en vendre 3 pour en racheter un (SOTN... chaque jour qui passe est un jour sans toi...).

Hélas ou heureusement les choses ont changée aujourd'hui et je gagne ma vie et je peux donc me payer autant de jeux que je veux. Le Hic c'est que plus le temps passe et plus j'ai l'impression que le plaisir que je prenais jadis a arpenter un jeu dans ses moindres recoins pour en découvrir tous les secrets s'est métamorphosé en une course contre la montre.  Chaque semaine arrive avec son lot de jeux (souvent considères comme indispensables par la presse) et chaque visite chez mon dealer habituel se solde fatalement par l'entreposage de deux ou trois nouvelles galettes sur une piles de jeux encore sous blisters qui attendent patiemment leur heure.

Ajoutez a ca le fait qu'il est désormais possible de se procurer des jeux récents pour le prix d'un Mc do sur certains sites UK et celui que les jeux sont de plus en plus courts et misent de plus en plus sur une campagne solo intense et vite bouclée et sur un mode multi qui tend a se généraliser sur tous les types de jeux et vous obtenez ce qu'est devenu le jeux video aujourd'hui, un "simple" bien de consommation, vite fait, vite digéré, vite oublié.

C'est peut etre une vision un peu négative du jeu video mais c'est l'impression que j'ai ces derniers mois, d'ailleurs a bien y réfléchir je pourrais citer des dizaines de jeux m'ayant réellement marqués a vie sur PS1 et PS2 mais seuls 3 ou 4 me viennent a l'esprit lorsque je pense "GRAND" jeu next gen.

N'hésitez pas a donner votre avis, êtes vous aussi atteint du syndrome de la pile de jeux, bouclez vous aussi vos jeux de plus en plus vite avec la conviction que vous n'y reviendrez pas (dans la majorité des cas), pensez vous aussi que le jeu a perdu cette part d'âme au profit de la solution de facilité ?
En bref suis je le seul a avoir ce sentiment que jouer est plus devenu une sorte d'acte machinal conditionné par des années d'activité qu'un simple désir passionné ?

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

lasecousse
Signaler
lasecousse
très bon article... il est vrai que les jeux deviennent de plus en plus un bien de consommation !!!

Sinon j'ai trouvé une solution radicale pour ne pas être envahi de jeu encore sous blister chez moi.

J'ai décrété que tous les jeux que j'achète pour ma xbox 360, doivent tenir dans un tiroir (environ 35 jeux).
Quand le tiroir est plein je ne peux pas racheter un nouveau jeu tant que je n'ai pas fini entièrement un ou plisuers des jeux du tiroir en question.
Quand, il est fini, soit je le revends, soit je le garde.

Au final, cela à de nombreux avantages :
- Cela t'oblige à finir les jeux que tu achètes
- Cela te permet de faire des économies car au final au lieu d'acheter des jeux neuf, je le achète 3 mois plus tard en occasion.
- Tu te rends compte que 2 ou 3 mois après la sortie du jeu, certains jeux sont beaucoup moins bons que d'autres.
- Tu n'ai plus influencé par la tendances du moment et le marketing et tu te rends compte vraiment si un jeu t'intéresse ou non.
canard-sucrey
Signaler
canard-sucrey
Bizarement ton titre d'article me fait penser à mon dernier statut où je dis que "Trop de jeux, tue le jeu" ^^
Artishow
Signaler
Artishow
Bravo ! Cet article, j'aurais pu l'écrire moi même, tellement je partage ton avis à 100%...

J'ai 25 et j'ai commencé le jeu très tôt, au alentour de 4 - 5 ans, j'étais déjà un gros joueur, un niveau du temps passé devant la télé.
J'ai à peu près joué à tout et j'ai eu énormément de coups de coeur et d'énorme souvenirs.
Malheureusement comme tu le dis, cette génération ne m'à jamais surpris, fait vibré et procuré du plaisir comme avant.
Je suis convaincu que dans 10 ans j'aurais vraiment du mal à citer des jeux qui m'y ont marqué.
La faute à qui, à quoi ? Est ce moi qui ai gagné en maturité ? Le travail, la famille à s'occuper ? ou le jeux vidéo est il réellement devenu moins créatif, voir lassant et répétitif ? je ne sais pas.
Toujours est il que j'ai souvent essayé d'arrêter ou de me sevrer et je n'ai jamais réussi...
Je pense souffrir d'une boulimie du jeu fini, et assouvir mon désir d'avoir fini TOUS les jeux majeurs pour ma culture.

Enfin bref, le jeu vidéo à changé et évolue, c'est comme le cinéma et la musique et comme d'habitude les anciens ne s'y retrouvent pas toujours alors que les nouveaux s'y accommode parfaitement....

Concernant la fameuse pile de jeux, j'essaie à present de finir avant de commencer et je revends tout une fois fini.
Je ne conserve plus rien, ce qui me permet de financer l'achat.
Mais ça ne m'à pas empêché d'acheter hier Hot pursuit en achat 100% impulsif...^^

L'antre de La Mangouste.

Par Blog créé le 22/01/11 Mis à jour le 23/01/11 à 18h55

Ajouter aux favoris

Archives