Premium
Web.O.ToFF on Gameblog

Web.O.ToFF on Gameblog

Par kothlis Blog créé le 23/01/10 Mis à jour le 02/04/12 à 22h04

Preview de Web.O.ToFF sur Gameblog

Ajouter aux favoris
Signaler
En vrac

Le week end dernier j'ai participé à la quatorzième Session Premium organisée par Gameblog. Au programme, rencontre avec les rédacteurs, visite de leur locaux, discussions sur notre passion commune et cerise sur le gâteau, participation à l'enregistrement du prochain podcast. On peut dire que Gameblog sait chouchouter ses membres Soutiens.

Le rendez-vous avait donc lieu dans leurs nouveaux locaux à Montreuil. C'est ma deuxième participation à une session Premium, la première avait eu lieu en septembre 2010 lorsqu'il partageait leurs bureaux avec les équipes de Nolife dans le 10ème arrondissement. A 13h, je rejoins donc les quelques gameblogueurs qui étaient déjà arrivés en attendant qu'on nous ouvre les portes de notre site préféré. C'est Julo et JulienC qui descendent nous chercher et hop direction la rédaction. RaHaNTrazom, Mister P et Ash nous accueillent, auxquels viendront s'ajouter Mimic et Poufy un peu plus tard.

Premier constat, ils ont beaucoup plus de place que dans leurs locaux à Paris. On trouve ainsi un grand open space suivi d'une pièce dédiée aux podcasts et aux autres émissions du site telles que Versus. Par contre ça manque un petit poil de charme par rapport à leurs anciens locaux. Mais à priori, quelques prochains travaux devraient y remédier (bye bye moquette). 

 

Pour cette session, du côté des gameblogueurs, nous étions 8 à savoir Néocaliméro, Nhaigraoo, Yogibeard, Romanus, Bastou29, Romanus, Grosjaune, Laloutre et moi même (Kothlis). J'en ai profité pour offrir à la rédac quelques fioles d'huile d'olive d'origine Corse et production familiale. Ensuite discussions  avec chacun des rédacteurs, on parle de nos jeux du moments, de nos ressentis sur l'évolution de notre médias, on apprend quelques anecdotes sur les développeurs et l'envers du décor vidéoludique, enfin bref on profite et on grignote aussi. Entre deux, on joue aussi un peu, et bien évidemment le jeu du moment c'est Trials Evolution sur lequel on a taquiné quelques parties. Ambiance bon enfant, vraiment sympa. Et comme à chaque session premium, on a eu droit à notre T-Shirt Gameblog. Cette fois-ci j'ai choisi la version Bioshock.

 

Mais le petit plus de cette session, c'est que nous avons pu assister à l'enregistrement de leur prochain podcast. De plus le thème me plaisait beaucoup car il tournait autour de la saga Blizzard, un développeur cher à mon coeur. En effet à l'occasion de la sortie de Diablo III, nos rédacteurs préférés nous ont concocté une petite rétrospective sur ce développeur magique. J'avais anticipé le coup en venant avec mon sac Blizzard que j'avais reçu lors de la Blizzard World Wide Invitational Paris 2008 à l'occasion de laquelle Diablo III avait été annoncé. Assister à ce podcast était vraiment très intéressant et j'ai même eu l'occasion d'intervenir quelques secondes. 

 

Cette session était vraiment sympa, surtout que cette fois-ci on était en plus petit comité ce qui permettait de communiquer plus facilement. La rencontre avec la communauté Gameblog est toujours un évènement et c'est toujours un plaisir de rencontrer des gens qui ont la même passion.

P.S. : Merci à Néocaliméro et à JulienC pour l'utilisation de leurs photos Instagram ;)

Retrouvez cet article sur mon blog Web.O.ToFF.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Infographie

Un peu de Star Wars, quelques chiffres, un zeste de schémas et voilà quelques infographies qui nous enseignent des informations bien utiles, qui vous feront briller devant la machine à café... d'une convention sci-fi, bien entendu ;) .

 

Source.

Retrouvez cet article sur mon blog Web.O.ToFF.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Infographie

Vous voulez savoir quel personnage fictif est né le même jour que vous ? Et bien, ce calendrier répertorie toutes dates anniversaires de personnage tirés de la fiction sur les 366 jours d'une année. Ils ont même pensé au 29 février (date de naissance de Superman au passage). On y retrouve un peu tout extrait d'univers complètement différents de Hannibal Lecter (20 janvier 1933) à Ross Geller (18 octobre 1968) en passant par le commandant Shepard de Mass Effect (11 avril 2154) ou encore Indiana Jones (1er juillet 1899). D'ailleurs, aujourd'hui c'est l'anniversaire de Sydney Bristow d'Alias (17 avril 1975) . Me concernant je partage mon anniversaire avec Cookie Monster de Sesame Street (2 novembre). Et vous vous partagez votre date avec qui ?

 

Source.

Retrouvez cet article sur mon blog Web.O.ToFF.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Impressions

Vous le savez, j'adore Batman. Du coup l'arrivée de ce Gotham City Imposteurs a clairement attiré mon attention. Surtout que pour une fois, l'univers du Dark Knight est plutôt tourné vers un gros délire. Disponible uniquement sur les plateformes Steam, XBLA et PSN, Gotham City Imposteurs est un FPS exclusivement multi similaire à Team Fortress 2.

Comme son nom l'indique, l'action se déroule dans Gotham City mais paradoxalement, sa figure emblématique ne fait pas partie du jeu. En effet, en son absence deux clans s'opposent à savoir les Batz et les Jokerz. Vous l'aurez deviné, le premier regroupe des apprentis justiciers déguisés en Batman et le second est composés de malfrats grimés à l'effigie du terrible Joker. On incarne donc à tour de rôle l'un de ces participants et on part fragger nos adversaires dans l'un des quartiers de Gotham. 

Le jeu met à notre disposition un arsenal assez complet composé d'armes classiques mais aussi d'un tas de gadgets inspirés du Caped Crusader tels que des grappins pour s'accrocher, des capes pour voler, des rollers pour se déplacer plus vite etc. On peut bien sûr personnaliser le physique de notre avatar ce qui influera sur nos points de vie ou notre vitesse de déplacement, ainsi que ses vêtements qui se débloqueront au fur et à mesure. Pour les plus impatients, les accessoires cosmétiques peuvent être directement acheté contre des sous réels à des prix complètements hallucinants (entre 1 et 3 € o_O ).

En jeu on a le choix entre plusieurs mode de jeu, du classique Deathmatch, de la capture de drapeaux, ou encore une guerre de démotivation. Enfin le jeu s'étale sur cinq maps que je trouvent plutôt bien conçues. Par contre on en a vite fait le tour. Mais ce que j'ai adoré dans le jeu, c'est l'ambiance complètement loufoque qui règne. Ici, c'est un grand délire, les personnages s'envoient des vannes à tours de bras, et on est à des années lumières du sérieux des Modern Warfare. Techniquement ce n'est pas génial, mais c'est coloré et ça correspond complètement au parti pris du jeu. En bref c'est juste du fun.

Et le point le plus important, c'est que le jeu ne coûte qu'une quinzaine d'euro et apporte des DLC gratuits (c'est si rare qu'il faut bien le souligner).

Les plus :

  • Fun et complètement barré
  • Seulement 15€
  • L'univers de Batman complètement détourné en mode foufou

Les moins :

  • Quelques galères pour trouver des parties
  • Seulement 5 maps, et on tourne un peu en rond au bout d'un moment
  • Les prix abusés des accessoires

Verdict :

PS : Je n'ai pas testé le jeu avec les derniers ajouts provenant du premier DLC gratuit.

Gotham City Imposteurs, disponible sur PC, PS3 (PSN) et XBox 360 (XBLA). Testé sur PS3.

Retrouvez ce billet sur mon blog Web.O.ToFF.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Impressions

J'ai toujours regretté d'être passé à côté de Beyond Good & Evil lors de sa sortie en 2003, j'ai donc été ravi de le voir débarquer sur le PSN et le XBLA pour enfin rattraper mes lacunes. Relifté en HDBeyond Good & Evil est vraiment à la hauteur de sa réputation et je vous le dis tout de suite, j'ai adoré !

Beyond Good & Evil prend place sur la planète Hyllis en proie à une invasion d'extra-terrestres, les DomZ. Pour faire face, le gouvernement déploie les sections Alpha, des groupes d'élites militaires qui tentent de protéger la population. Pourtant, malgré cette loi martiale, le nombre d'enlèvements ne fait que s'accentuer. Dans ce contexte, vous incarnez la belle Jade, reporter de son état, qui va se retrouver impliquée dans un groupe de résistants, le réseau IRIS. Celui-ci organise une rébellion contre le gouvernement et va tenter d'éclaircir un mystérieux complot. 

Voilà pour le pitch. Beyond Good & Evil vous transporte dans un univers assez étrange qui mélange une esthétique très « Disney » avec des thèmes assez sérieux mais traités de manière très fine. Avant de continuer, il faut rappeler qu'on doit ce jeu au génial Michel Ancel (le papa de Rayman) dont on reconnaît très vite la magie vidéoludique. Beyond Good & Evil fait partie de ces grands jeux qui ne souffrent pas du poids des ans. En effet, en dehors des aspects techniques, BGE ne fait pas ses presque 10 ans. Situé entre un Zelda et un Jak & Daxter,le gameplay est simple et efficace, mais ce que j'ai surtout apprécié c'est l'aspect reportage et coopération. En effet, les mécaniques de jeu se base beaucoup sur le partenaire qui vous accompagne (à savoir Pey'j ou bien Double H). Jade va devoir s'appuyer sur les compétences de chacun pour se faufiler dans les camps ennemis et ainsi apporter les preuves du terrible complot à l'aide de son appareil photo. En dehors de l'histoire principale, on peut partir à la découverte de la faune et la flore, quelques courses poursuites et autres quêtes annexes sont aussi disponibles et nous invite à parcourir un peu plus le monde d'Hyllis.

La remasterisation est plutôt de bonne facture, mais de toute façon le produit d'origine était esthétiquement déjà superbe. C'est relifté juste ce qu'il faut de façon à ce que ça ne pique pas les yeux sur un écran HD. Restée la même, la bande son est toujours aussi réussie avec toujours Emma De Caunes au casting. Dans l'ensemble il y a très peu de points négatifs à part un bug plutôt gênant qui m'a obligé de devoir recommencer le jeu (heureusement que j'en n'étais qu'au début). En effet, il est possible que votre compagnon se coince par erreur dans l'environnement sans qu'il soit possible de le débloquer.  La coopération étant indispensable, vous ne devez pas perdre votre partenaire sous peine de ne plus pouvoir avancer dans le jeu. Mais si vous n'y faites pas attention et que vous écrasez votre sauvegarde avec votre ami bloqué, vous serez alors obligé de recommencer le jeu. Alors faites attention.

Pour conclure Beyond Good & Evil est vraiment un coup de coeur. Il n'est jamais trop tard pour rattraper ses lacunes vidéoludiques et c'est dans ces moments là que je suis content de voir resurgir ces classiques sur les plateformes PSN et XBLA (et à moins de 12 €, ça serait bête de s'en priver).

Les plus :

  • Univers
  • Le côté reportage
  • Le design
  • Toujours frais malgré ses presque 10 ans

Les moins :

  • Le boss de fin (qui m'a bien énervé XD)
  • Bugs de la disparition de compagnon

Verdict :

Beyond Good & Evil HD, disponible sur PS3 et XBox 360, et en pas HD sur PS2, XBox, GameCube et PC. Joué sur PS3.

Retrouvez cet article sur mon blog Web.O.ToFF.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Impressions

Jeux vidéo

Suite à pas mal de podcasts sur la saga Resident Evil, je me suis résigné à tester le très décrié Resident Evil 5. Je suis plutôt fan de la saga et le flot de critiques négatives m'avait bien refroidi sur cet épisode. Je me suis donc lancé pour me faire ma propre idée, et je n'ai pas été déçu. A voir dans les prochaines impressions, et ça ne va pas être tendre ^^. Deuxième jeu du mois et qui devrait me tenir la jambe un petit temps c'est Star Wars - The Old Republic qui me fait revenir dans les MMO. J'en parle déjà ici et , et je pense que j'en reparlerais encore un peu.

  

Séries TV

Niveau série, j'ai terminé la saison 4 de Mad Men ce qui me permet de m'aligner avec la diffusion US. Egale à elle même la série est toujours aussi agréable à regarder avec tout de même quelques longueurs (enfin comme les autres saisons). Ensuite j'ai commencé la très drôle Community avec bien évidemment la saison 1. Et bien c'est tout simplement énorme, c'est un délire continu avec un max de références. J'adore.

Cinéma

Au cinéma je suis allé voir Les Infidèles avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche, une petite comédie sympathique qui traite, comme son nom l'indique, de l'infidélité sous la forme de 7 sketchs. Amusant. J'ai vu aussi Hunger Games qui fait beaucoup parler de lui ces derniers temps. Adaptation du livre de Suzanne Collins, le film nous projette dans un futur en ruine où l'on sacrifie de jeunes adolescents dans un jeu télévisé. Plutôt sympa, un peu dans le même style que Battle Royale.

 

Sinon parmi les films que j'ai vu sur Canal + ce mois-ci, celui qui m'a le plus retenu mon attention c'est Les femmes du 6e étage avec un Fabrice Lucchini comme d'habitude génial.

Retrouvez cet article sur mon blog Web.O.ToFF.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
En vrac

Source.

Retrouvez ce billet sur mon blog Web.O.ToFF.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
En vrac

A l'occasion du tournage de séquences bonus pour le Blu-ray de The Dark Knight Rises, la Warner a apporté les cinq modèles de Batmobile pour un défilé un peu spécial dans les rues de Burbank en Californie.

On y retrouve ainsi la Batmobile de la série télé kitsch de 1966, celle de Burton utilisée dans Batman (1989) et Batman le Défi (1991), celle de Schumacher dans Batman Forever (1995), et celle de Batman & Robin  (1997) et enfin celle de Nolan dans Batman Begins (2005), The Dark Knight (2008) et The Dark Knight Rises (2012). Jolie parade !

Source.

Retrouvez ce billet sur mon blog Web.O.ToFF.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Série TV

Après avoir parodié les séries Battlestar Galactica ou encore Breaking Bad façon RPG 8-Bits, c'est au tour de Game of Thrones de voir sa première saison revisitée de la sorte. ATTENTION  SPOILER !!! Comme pour les autres, cette vidéo réalisé par le site College Humor spoile toute la saison 1.

Source.

Retrouvez ce billet sur mon blog Web.O.ToFF.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
En vrac

Quoi de mieux qu'une panoplie de monstres pour apprendre l'alphabet à nos petites têtes blondes ? Réalisée par La Pompadour, une société de production audiovisuelle française, voici une animation intitulée tout simplement ABC Monsters qui passe en revue les plus célèbres vilains du cinéma sous la forme d'unabécédaire. De Alien aux Zombies en passant par Freddy ou encore Nosferatu, serez vous capable de tous les reconnaitre ? Je vous avoue, je n'ai pas tout trouvé ;) .

Source.

Retrouvez cet article sur mon blog Web.O.ToFF.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Hello,

Je m'appelle Christophe (aka Kothlis / Sygmah / ToFF), et je vous souhaite la bienvenue sur ce gameblog qui sera l'extension de mon blog principal Web.O.ToFF.fr.

A travers cette page, je vous partagerai donc les différents billets que je publie sur www.webotoff.fr et qui regroupent toutes mes petites passions et l'actualité qui les concerne.

Je vous invite donc à me suivre Web.O.ToFF mais aussi sur Twitter ainsi que sur Tumblr.

Bien à vous,

Christophe

 

PSN : sygmah

XBox Live : Kothlis

 

Archives

Favoris