Signaler
Perso

La "demo" de Gran Turismo 5 est enfin arrivée sur le PSN! Enfin je dis démo, mais en fait il s'agit d'un circuit avec une voiture, la Nissan 370Z, en deux versions (une normale et une spéciale). Ce n'est pas vraiment une démo dans le sens où il s'agit plus d'un morceau de jeu créer pour se qualifier à un concours, mais ca permet toujours de jouer un peu au jeu.

Hé bien je dois dire que je me suis vite énervé, à force de finir dans le gravier, quand ce n'était pas dans le mur! Impossible de ne pas faire de comparaison avec Forza, donc ce qui m'a surpris c'est la lourdeur de la voiture (ou le plus grand réalisme du jeu? J'en sais rien, j'ai jamais conduit...), pas dans le sens où elle est lente, mais plutôt qu'elle est dur à maitriser la bestiole! Un simple petit coup de volant met en péril la stabilité du véhicule, j'ai eu la sensation que l'arrière de la voiture partait toujours en sucette au moindre virage. Bref, adieu les virages de fou "à la Forza", ici pour finir un tour il a fallu s'adapter, freiner au maximum et la jouer cool, quitte à perdre quelques secondes. Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas joué à Gran Turismo, depuis le 3 en fait je crois, donc j'ai du perdre la main. Mais ce qu'il y a de bien c'est qu'une fois qu'on commence à s'habituer au jeu, on ressent une grande satisfaction à réduire encore son temps de quelques secondes. D'ailleurs notre meilleur temps de jeu se matérialise sous la forme d'une voiture fantome, ce qui rend à mes yeux le contre la montre plus intéressant, on a au moins l'impression de se battre contre quelque chose (même si on ne peut pas s'appuyer sur lui dans les virages...)! Enfin, je suis classé 1200e et quelque il me semble, mon objectif est au moins d'être dans les milles premiers! Mais bon je m'y remettrais plus tard, faut que mes doigts récupères de ces maudites gachêttes de Dualshock 3 qui manquent vraiment de ressort.

Voir aussi

Jeux : 
Gran Turismo 5 (PS3)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Articles (Jeu vidéo)

 

L'annonce de contenu téléchargeable pour GTA IV exclusifs à la Xbox 360 avait éveillé ma curiosité à l'époque, et d'ailleurs c'est en grande partie grace à ca que la version Xbox 360 a eu mes faveurs (en général quand je suis une série de jeux, je les achète sur la console où j'y ai joué pour la première fois). Après quelques mois d'attente, c'est finalement un épisode complet qui a débarqué. Pas un autre jeux comme Vice City, mais une nouvelle aventure dans Liberty City, l'histoire d'un autre personnage.

 

Johnny et sa bande ne s'entendent pas vraiment avec les Angels of Death

 

Si le jeu original nous avait placé dans la peau de Niko Bellic, un étranger fraichement débarqué qui tentait de se faire un nom et accessoirement de sauver les fesses de son cousin, cet épisode change radicalement  d'ambiance. En effet, ici on incarne Johnny Klebitz, membre important d'un groupe de motards: les Lost. Alors que son chef Billy sort juste de prison, les ennuis ne font que commencer pour Johnny, qui a du mal à accepter les décisions de son supérieur, qui tendent à mettre le groupe de motards dans des situations dangereuses... Mais je n'en dirais pas plus. Niveau scénario, il est tout de même important de souligner que la plupart des évènements sont liés à la trame principale de GTA IV. On retrouve ainsi quelques personnages bien connus du jeu d'origine. Si c'est agréable d'avoir un autre point de vue par le biais de Johnny, j'ai trouvé que les développeurs en avaient parfois un peu fait trop, pour à tout prix lier l'aventure de Niko et celle de Johnny. Mais bon, rien de grave cependant.

 


Le fusil à canon scié fait parti des nouvelles armes, et il est très efficace à moto.

 

Au rayon nouveauté, on a le droit à quelques nouvelles armes, comme le lance grenade et le fusil à canon scié. C'est surtout le deuxième que j'ai retenu, car il est vraiment très efficace lorsqu'on l'utilise à moto, et c'est pour ainsi dire l'arme principale tout au long de l'aventure. Il y a aussi de nouvelles occupations, comme le bras de fer ou un jeu avec des cartes. On peut également participer à des courses de motos et combattre des groupes de motard. La durée de vie est correcte pour une extension, on peut y passer une dizaine d'heures. Mais ce qui est le plus réussi à mes yeux c'est l'ambiance! Ca dépendra vraiment du joueur et de ses gouts, mais personnellement j'ai bien aimé l'ambiance bécanes et rock! Ca change vraiment du jeu original, où l'on se sent souvent seul au beau milieu d'un sacré merdier. Ici vous pourrez toujours compter sur vos frères pour venir vous aider, la plupart des missions se déroulant en groupe. Et puis surtout j'ai adoré le fait de ne conduire qu'une moto la majeure partie du temps. Depuis leur apparition dans Vice City, je dois dire que j'ai toujours adoré les motos dans GTA, c'est tellement rapide, ca se faufile partout, et puis qu'est ce que c'est casse gueule! Enfin, ca m'a permis de découvrir ces motos de bikers, que je ne conduisais pas souvent avant, et finalement au fil du temps j'ai vraiment apprécié de les conduires, à tel point que maintenant je me sens tout lent en voiture!

 

Votre groupe vous accompagnera dans la plupart des missions

 

En bref, ce qu'il faut retenir de cette extension, c'est qu'elle est super, que Rockstar doit bien être l'un des seuls développeurs à ne pas se foutre de notre gueule en sortant des DLC tout nazes ou trop courts, et que l'ambiance est vraiment géniale. A essayer absolument.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Articles (Jeu vidéo)

/!\ Attention, cet article révèle certains moments clés du jeu, et dévoile certains éléments du jeu qui sont plus amusants à découvrir soit même, je déconseille donc à qui n'a pas joué au jeu et souhaite garder le plaisir de la découverte intact de lire ce qui suit /!\

 

 

Voila le premier -et peut être même le dernier- article PC sur mon blog. Je n'ai jamais été un grand joueur PC, en fait pour tout vous dire, je n'aime pas jouer sur PC. Hérésie! crieront certains, mais c'est comme ca, je suis un joueur console. Mais il y a quand même quelques exceptions. J'ai n'ai vraiment joué qu'à 3 jeux sur PC: Star Wars Kotor, Star Wars Kotor 2 et Dragon Age Origins. Autant dire que ce qui me motive à jouer à un jeu pc commence souvent par Bio et se termine par Ware! Après avoir fini le premier Mass Effect sur 360, je n'attendais qu'une chose: la suite! Puis entre temps, j'ai entendu parler de DAO. J'étais intéressé, mais je ne pensais pas me le prendre. Et pourtant, le jour même de la sortie, je n'ai pas pu résister: j'ai craqué pour le dernier jeu en date de l'un des developpeurs de jeu que je préfère. Il fallait que je sache, que je sente, que je vive cette expérience.

 

A peine le jeu fini de télécharger que je me suis lancé dessus comme un mort de faim. Je ne vais pas vous raconter tout ce que j'ai vécu, de la naissance de mon premier personnage à l'abandon du quinzième ou sezième (je ne comptais plus vraiment à ce niveau là...). Non, je vais plutôt vous proposer mon ressenti sur le jeu après toutes ces heures passées dessus.

Si je ne devais dire qu'une chose sur ce jeu, ce serait: aventure. En effet, c'est ni plus ni moins que l'une des plus grandes aventures que j'ai vécu dans ma vie de joueur. Honnêtement, qui n'a jamais rêvé d'être un chevalier courageux et qui fait face à des combats tous plus glorieux les uns que les autres? Moi en tout cas, cela m'a toujours fait rêvé, et dans Dragon Age, j'ai vraiment pu vivre une aventure épique, et tellement complète que je suis sur qu'on pourrait en faire un livre! Pourfendre un dragon qui veillait sur un trésor, délivrer une princesse des mains d'un tyran, affronter une meute de loups garous dans une forêt hantée par des esprits maléfiques, repousser une invasion de morts vivants à la nuit tombée pour sauver un village, affronter de puissants démons dans une autres dimension, prendre part à une bataille épiques réunissant des centaines de guerriers ou s'enfoncer dans les ténèbres d'immenses galleries souterraines habitées par des araignées géantes... Toutes ces aventures, vous pourrez les vivres dans DAO et même devenir une vraie légende en allant jusqu'à vous sacrifier pour terrasser le mal ultime. Vraiment, ce n'est même plus un jeu à ce niveau, c'est quelque chose de beaucoup plus fort, en tout cas c'est comme ca que je l'ai ressenti. Encore une fois Bioware aura réussi à m'emporter dans un univers, mais encore plus que d'habitude cette fois, à tel point que je ne voulais plus décrocher du jeu...


Pour parler du jeu en lui même, il est vraiment très complet, et possède de nombreuses quêtes, aussi bien des quêtes visibles et faciles d'accès que d'autres à découvrir en fouillant les divers lieux que l'on parcours tout au long du jeu (honnêtement, pensez à utiliser la touche Tab, y'a des trucs vraiment trop bien cachés  pour les découvrir comme ca...). Sans parler des six origines disponibles pour votre personnage, qui sont en sorte six quêtes différentes de 30 minutes. La durée de vie est tout simplement immense, si on veut découvrir toutes les entrées du codex, qu'on a les DLC, qu'on essaye de faire toutes les quêtes, qu'on essaye un peu tous les types de classe et de spécialisation et qu'on s'amuse à découvrir tous les résultats que peuvent produire nos réponses lors des dialogues, on a bien plus de 100 heures de jeu au bas mot!!!

 

Je n'ai même pas parler des combats, très agréables à jouer, des ennemis, plutôt variés, de la difficulté, plutôt élevée, des personnages, plutôt convaincants, du doublage d'un enfant possédé par un démon, qui est nul mais très drole du coup... Non, y'a vraiment plein de choses à dire sur ce jeu, mais je préférais parler du principal, du coeur du jeu, de son âme... C'est vraiment difficile en fait de parler de ce jeu, tellement il y a tant à dire, je pense qu'en fait il est impératif d'y jouer, tout simplement. Oui, ce jeu mérite vraiment d'être essayer tant il est exceptionnel. Avec Mass Effect je me suis rappellé, pas mal de temps après avoir jouer à Kotor, à quel point Bioware était doué pour nous raconter une histoire et nous impliquer dedans à l'aide de dialogues super bien écrits. Avec Dragon Age Origins j'ai été surpris de voir qu'ils pouvaient aller encore plus loin dans leur puissance narrative et dans les émotions qu'ils nous font partager.

 

 

A la mémoire de Justin, Garde des Ombres qui a donné sa vie pour stopper un Enclin et sauver tout Férelden.

Voir aussi

Jeux : 
Dragon Age : Origins (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Articles (Jeu vidéo)

 

/!\ Attention, cet article est susceptible de dévoiler des moments clés du jeu /!\

 

 

 

Il y a parfois des choses étranges qui se produisent dans le monde du jeu vidéo. Un bon jeu qui ne se vend pas, ou un jeu médiocre qui se vend à des millions d'exemplaires... ces phénomènes sont durs à expliquer. Pour Lair, ce qui est inexplicable à mes yeux, c'est le traitement qu'il a subi. Annoncé comme une exclusivité Playstation 3, ce jeu a été attaqué de toute part, critiqué comme si il s'agissait du plus grand ratage jamais fait. Et pourtant, dans un élan de folie, et aussi parce que j'aime bien tout ce qui a un rapport de près ou de loin avec les dragons et le moyen age, et aussi parce que j'ai beaucoup aimé les jeux Rogue Squadron de Factor 5, j'avais décidé à l'époque de faire ce jeu, malgré les critiques négatives. Je n'en attendais pas grand chose, et j'ai été vraiment surpris...

 

Lair propose des batailles épiques

 

Ce que je vais dire va surement déclencher quelques rires ou moqueries, voir faire bondir certaines personnes, mais à mes yeux, Lair est un très bon jeu. Le principal reproche qu'on lui faisait portait sur la jouabilité du titre, car le dragon se controlait au sisaxis. Manette en main, le jeu est plutôt agréable à jouer, et surtout j'ai été surpris par le "réalisme" des commandes, en fait, on a presque l'impression d'avoir les rennes du dragon en main, à tel point que par exemple pour faire demi tour, il faut tirer un coup sec! Plus tard, une mise à jour est sortie pour pouvoir jouer à ce jeu au stick, honnêtement je ne peux pas vraiment vous dire si c'est bien, il parait que c'est mieux, mais moi personnellement j'ai trouvé les controles de base excellent, et si je devais recommander une facon de jouer, c'est celle là que je conseillerais, car ca renforce la sensation de vraiment diriger la bestiole! Après quand je vois à quel point les tests ont été critiques sur ce point, je me dis que ca dépend peut être des personnes et que certains aiment et d'autres pas du tout.

 


Les ennemis au sol seront impuissants face à votre dragon

 

Certaines créatures sont immenses

 

Mais bien plus que la facon dont il se joue, les vraies qualités de ce jeu sont ailleurs. L'univer du jeu est vraiment bien réussi. C'est un monde où dragons et étranges créatures se cotoient, avec également quelques technologies mystérieuses qui paraissent plus avancées que le reste. Mais l'ambiance du jeu est vraiment entrainante, l'histoire, bien que pas extraordinaire mais avec néanmoins quelques revirements intéresants, a réussi à me porter jusqu'à la fin sans que je ne m'ennuie jamais. Factor 5, fort de son expérience sur ses précédents jeux a réussi à bien varier les situations. On a certes quelques missions "banales" où l'on doit juste dépouiller les ennemis présents, mais pas que. On aura le droit à la traditionnelle mission d'escorte et de protection, mais aussi à des grandes batailles épiques avec des armées entiières qui s'affrontent! Le sentiment de puissance à dos de dragon se fait bien ressentir dans ces moments où l'on peut "poser" son dragon au sol pour dévorer ou enflammer des pauvres soldats d'infanterie impuissants face à l'énorme monstre que l'on dirige. Il y a aussi ces moments épiques, comme lorsqu'on prend d'assaut une prison dans les airs. Mais ce n'est pas tout, on trouve aussi des passages uniques, comme des missions furtives où l'on doit éviter de se faire repérer, ou encore une mission où juste après la mort de son dragon, le héros traverse un désert sur le dos d'un autre dragon, et où il apprend à l'apprivoiser... Il y a également quelques boss, certains tout simplement gigantesques par rapport à nous et notre dragon, alors que l'on est déjà bien grand par rapport au reste!!! J'en profite d'ailleurs pour signaler que si la plupart du temps on bousille tout ce qui bouge à base de boule de feu, se battre contre un autre dragon ou un monstre entraine un QTE, et parfois même le personnage saute du dragon pour attaquer l'ennemi avant de se laisser retomber et de reprendre sa place de "pilote". Ces petites scènes encore une fois permettent d'apporter de la diversité dans les combats, mais aussi du punch, visuellement parlant.

 


Les combats féroces entre deux dragons donne lieu à des Quick Time Event

 

Certaines missions exigeront de vous de la finesse et de la discrétion

 

Lair avait donc tout pour plaire à mes yeux. Pourtant, tout le monde le considère comme un mauvais jeu... Mais combien de personne y ont vraiment joué? De plus, au moment où il est sorti, on ne peut pas dire que la Playstation 3 disposait d'une ludothèque très fournie en bon jeux... Je ne comprends donc pas pourquoi tout le monde s'est acharné sur ce jeu. J'y ai vraiment passé de bons moments, j'ai vécu une aventure épique avec une bonne histoire, et finalement, c'était bien ce que j'attendais d'un jeu de ce type. Ce qui m'attriste, c'est qu'à cause de cette aura négative, le jeu a été totalement ridiculisé, et du coup il n'y a aucune chance de voir un jour une suite, alors que l'univers aurait gagné à être utilisé, et qu'en plus avec du temps et de la maitrise, une suite aurait pu être encore meilleure, avec des passages à pieds ou d'autres choses, je ne sais pas, mais les possibilités étaient nombreuses et intéressantes. Malheureusement, cela n'arrivera probablement jamais. Dommage.

Je dédie donc cet article à la mémoire de Lair, un jeu bien sympa qui aura été exécuté sans sommation.


Voir aussi

Jeux : 
Lair (PS3)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Hors jeux (Humour)

Parmi les nombreux métiers du jeu vidéo, il y en a certains dont on ne parle jamais... C'est pourquoi j'ai décidé de m'y intéresser!

Pilote d'hélicoptère dans un jeu vidéo est vraiment le métier le plus ingrat qui puisse exister. En effet, peut être que l'ensemble des scénaristes de jeux vidéos ont été traumatisés durant leur enfance par des hélicoptères et décident de se venger, ou alors c'est juste un pur hasard, mais quelque soit le jeu, lorsqu'il y a un pilote d'hélicoptère qui vous aide, il y a environ 99% de chance qu'il meurt.

Il y a plusieurs profils de pilotes d'hélicoptère. Il y a les pilotes discrets, ceux qui généralement ne servent qu'à vous transporter d'un endroit à un autre comme dans Call of Duty: Modern Warfare par exemple, et qui sont généralement sacrifiés sur l'autel du rythme du jeu, en effet, se casser la gueule en hélicoptère, c'est un truc de fou! Le joueur y survit tout le temps, bien qu'il soit à moitié en dehors de l'appareil, mais le pilote lui n'en réchappe jamais, tradition oblige. Il y a le pilote qui a un nom, celui qu'on suppose "cool". Oui on le suppose, en se basant sur l'intonation des deux phrases qu'il prononcera avant de mourir. Ce pilote là meurt généralement soit parce qu'il aide trop le joueur à exploser les ennemis (ca t'apprendra, traitre!) ou soit parce qu'il représente une échappatoire possible. Les pilotes d'hélicoptère de Resident Evil 4 et 5 sont comme ca. Enfin il y a le pilote important, celui qui à force de vous suivre en devient un personnage important, presque principal. Ha, ce pilote, presque un membre de l'équipe à part entière... Pourtant, il n'échappera pas à son sort. Lui, il sera sacrifié pour une raison simple: on ne pouvait pas tuer un de vos coéquipiers, on s'est donc rabattu sur lui. Cela me fait penser au pilote de GRAW... Sa mort m'avait ému.

Voila, c'était une petite pensée pour ces braves hommes qui meurent chaque partie pour nous permettre d'aller un peu plus loin.

 

Dans Resident Evil 4, Mike, pilote d'hélicoptère, paye cher sa trop grande puissance de feu...

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Un coeur de joueur

Par Kokoro Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 10/08/14 à 12h45

Ajouter aux favoris

Édito

 ID Playstation Network: Kokoro_Games
Profil Steam: Kokoro_Games
Codes Amis Nintendo: Me contacter par MP

 

Archives

Favoris