Signaler
Articles (Jeu vidéo)

 Depuis son annonce, Resident Evil 6 ne cesse de jouer avec le coeur des joueurs. Le premier trailer en avait séduit certains, effrayé d'autres. Les impressions des journalistes spécialisés avaient ensuite rassuré. Avant que la démonstration de l'E3 ne vienne attaquer l'enthousiasme général. Moi, depuis le premier trailer j'attends ce jeu. Je n'attends pas un survival horror digne de cette appellation, mais un jeu d'action horrifique. Quelque chose d'au moins aussi bon que Resident Evil 4 ou Resident Evil: Revelations. En fait, ce que j'attends surtout, c'est un jeu meilleur que RE 5.

 

 

... et autant être honnête d'entrée: cette demo ne m'a pas vraiment permis de savoir si RE 6 allait être meilleur que son prédécesseur. Il y a à la fois du bon, et du moins bon. Le problème c'est que c'est difficile de savoir dans quelles proportions ca se retrouvera dans le jeu final. Je vais vous livrer mes impressions sur cette demo en trois parties: une pour chaque duo de personnages.

 

Leon et Helena

 

 J'attendais beaucoup de ce duo. Déjà parce que j'aime bien Leon (RE 4 est mon épisode préféré et il en est le héros), mais aussi parce qu'on suspectait que la partie avec Leon était la partie du jeu la plus orientée "survival horror" du jeu. Si le survival horror se définit par des couloirs vides et des scriptes ultra immersifs tels que poser sa main sur un mur à chaque fois qu'on s'apprête à franchir une porte, alors oui, la partie avec Leon est un pur trip survival! Plus sérieusement, ce premier contact ne m'a pas convaincu. On sent l'effort de proposer une ambiance inquiétante (un endroit vide, de l'orage avec des éclaires, des lieux plutôt sombres...), mais quand une bonne ambiance n'est pas exploitée, elle devient inutile. Le lieu que l'on visite est réellement vide et à aucun moment un ennemi ne viendra nous faire sursauter. Et que dire du gros cliché qu'on se tape: on sauve une pauvre fille très pale et qui a une voix d'outre tombe, tout ca pour qu'elle se transforme en zombie dans l'ascenceur qui nous ramène à la surface. Le truc qu'on voit venir à 1 milliard de kilomètres (oui, un milliard). En sortant de l'ascenceur, c'est là qu'on se rend compte de la triste réalité: l'ambiance inquiétante était factice, car maintenant il va falloir buter du zombie par paquet de cinq. Bon, au moins ca me permettra de tester le gameplay.
Et là, au moins, j'ai été satisfait. Finie l'époque où l'on se déplacait tel un semi remorque: le personnage est plus rapide, plus réactif. Le premier qui me dit que dans un survival il faut se déplacer aussi vite qu'un obèse qui porte un frigidaire, je lui en colle une! On se rend assez vite compte que le jeu part dans l'action, ou plutôt assume son coté action, puisqu'on y était déjà parti à fond les gamelles dans les jeux précédents. L'interface est mieux pensée et agréable à utiliser. La visée est beaucoup plus rapide qu'auparavant, à tel point que j'ai eu du mal à bien viser (à moins que les ennemis soient devenus plus rapides?). Et surtout, on peut tirer en marchant!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! On peut enfin courir (je veux dire, pour de vrai), mais également faire des roulades et se jeter en arrière de manière stylée. Le corps à corps a également été simplifié, puisqu'il ne faudra plus sortir son couteau puis, tout en maintenant la touche, appuyer sur une autre touche pour frapper tout en restant sur place. Non, on appuie juste sur la touche de tir sans viser et ca donne un coup (des enchainements sont possibles). Au final, toutes ces améliorations sont plutôt agréables, et ca fait du bien après un RE 5 qui avait un gameplay assez rigide qui ne correspondait pas à l'orientation musclée du jeu. Un détail m'a gêné cependant, c'est la caméra. J'ai l'impression qu'elle est beaucoup trop proche des personnages, à tel point que quand on vise, on ne voit quasiment pas la moitié de l'écran. Ca m'a un peu gêné, dans le sens où quand je vise, j'ai l'impression d'être aveugle, mais ca rajoute un peu de stress car on peut se faire prendre dans le dos sans rien voir venir. Autre détail intéressant, bien que plus visuel qu'autre chose: l'impact des dégats. Ca m'a très agréablement surpris, lorsque, en tirant dans la jambe d'un zombie, j'ai vu sa chair se déchiqueter et son os à vif. Et cela marche pour n'importe quelle partie du corps, même la tête (ne me demandez pas pour l'entrejambe). C'est visuellement saisissant, et j'ai beaucoup apprécié. Mais n'allez pas croire pour autant que nos amis les zombies sont fragiles, bien au contraire! J'ai gaspillé beaucoup trop de munitions (j'étais constamment en manque) à déchiqueter leurs corps, alors que ca ne les arrêtait pas! Une balle dans la tête les stoppait net par contre. Il faudra donc, comme d'habitude vous me direz, viser juste pour ne pas épuiser ses munitions et s'en sortir sans trop de casse. Enfin, dans la partie avec Leon...

 

Chris et Pierce

 

Booom! tatatatatata, bam bam. BOOM! TATATATATA. TAKE COVER! TATATATATATATA BOOM!

J'aurais pu résumer cette deuxième partie de demo en me contentant de ces mots. Si la partie avec Leon lorgnait déjà du coté de l'action, celle avec Chris n'est rien d'autre qu'un TPS. On commence d'entrée avec le pire cliché du monde: j'ai quitté mon unité parce que les hommes sous mon commandement sont morts, et du coup je suis parti me bourrer la gueule dans un bar parce que je me sens coupable... C'est tellement horrible que j'avais envie de m'ouvrir les veines en deux tellement ce passage était pitoyable. Le jeu devrait directement s'appeller "Mauvais Clichés 6: black ops". Bref, le BSAA qu'on a connu dans RE 5 et RE: R, avec des personnages qui étaient quand même un peu originaux au niveau du design, est devenu ici une vieille unité militaire avec des mecs qui ont tous la même gueule (Pierce on dirait Chris sans barbe et en plus jeune).
On a le droit à plus de gameplay dans cette partie, mais je ne sais pas si c'est une bonne chose. On est vraiment dans un TPS: les zombies nous tirent dessus à la mitrailette. Le pire, c'est que leurs balles ne font même pas mal (je ne me suis jamais mis à couvert ou spécialement caché, et pourtant je ne suis pas mort). Et les seules situations "chaudes", où ils sont plus nombreux, on a des tonneaux explosifs rouges pour faire le ménage. Parce que c'est bien connu, en Chine, les gens mettent des tonneaux contenant des produits hautement explosifs sur les toits des immeubles. Les zombies quant à eux ont au moins eu le mérite de me faire rire: quand on leur tire dessus, leur corps se régénère, et différement selon l'endroit (sauf la tête, là ils crèvent). Sur le papier, ca a l'air d'être une idée sympa, mais dans le jeu c'est très limité. Si on tire sur le bras d'un mec, il a un gros bras tranchant qui pousse à la place, si on lui tire sur les jambes, il a une espèce de créatures volantes (identique aux ennemis volants de RE 5) qui pousse à la place (oui, je sais, ca surprend la première fois) et du coup il vole en l'air tout en tirant à l'aveugle avec son arme. Quand on les tue, ces pauvres gens se désintègrent avec un effet "feu d'artifice". Ok, on est en Chine, mais faut pas déconner quand même!
Cette partie avec Chris m'a vraiment désespéré. Ok, on savait que ca serait la partie la plus "action", mais là c'est juste nul. Le gameplay est taillé pour l'action, mais pas pour le TPS musclé et classique. Et puis quel est l'intérêt de proposer des fusillades contre des zombies s'ils n'ont rien de spécial par rapport aux humains que l'on affronte dans dix mille autres TPS, si ce n'est deux transformations sans grand impact niveau gameplay? Aucun. On a même plus cette peur qu'au moins on avait encore dans RE 5: être cerné par des zombies et ne plus avoir beaucoup de balles. Parce que des balles on en trouve tellement qu'on pourrait s'en faire un costard, et que les zombies se comportent plus comme des soldats de TPS que comme des créatures qui ne cherchent qu'à vous manger. J'ai vraiment été très déçu, car au final cette partie est moins bonne que RE 5. C'est bien simple, si les ennemis n'avaient pas leur mutation, on se croirait dans un TPS super classique. Là, on se croirait dans un TPS super classique avec des zombies.

 

Jake et Sherry

 

 Dernière partie de la demo, enfin, celle mettant en scène le fils de Wesker. Cette demo a commencé fort pour moi puisque j'ai survécu exactement dix seconde. La demo commence avec une grosse créature qui nous poursuit, et si elle nous attrape, on est mort DIRECT. Au moins, la peur et la tension étaient au rendez vous cette fois. Je ne sais pas si ces phases de course poursuite seront récurrentes, mais ca apportait un peu de variété après la partie avec Chris. Une fois l'horrible créature (qui ressemble à s'y méprendre à un mélange entre La Boule, Hannibal Lecter et Jack l'éventreur, version zombifiée) semée, on affronte quelques zombies de base, avec un flingue ou à mains nues, c'est comme vous le sentez (parce que Jake semble assez doué au corps à corps, comme son père). On avait ensuite le droit à un affrontement contre l'horrible machin, où cette fois il ne pouvait pas nous tuer en un coup. La technique pour en venir à bout était très simple puisqu'il suffisait de l'attirer vers des barils explosifs et de le faire sauter avec plusieurs fois. Un plan de génie!
Je n'ai rien de plus à dire sur cette partie, car elle était courte. Le fait d'avoir de la tension et ce jeu de course est pas mal, mais ca reste superficiel. On a là aussi l'impression que tout est trop classique et sans inspiration. Il faudra en voir plus, mais je ne suis pas super emballé.

 

Au final cette demo dure entre 40 minutes et 1 heures, selon votre style de jeu. Et elle n'a pas réussi à me rassurer, bien au contraire. Après y avoir joué je me demande ce que fait Capcom. On ne dirait pas un jeu, on dirait qu'ils ont mis ensemble trois prototypes de jeux qui pourraient potentiellement devenir RE 6: une partie qui ressemble aux RE récents, mi-action mi-horreur, une partie qui part totalement dans l'action et le TPS pur et dur (sans toutefois être à la hauteur des standards du genre), et enfin une partie un peu bizarre dont j'ai du mal à voir l'orientation... Je suis donc plutôt décu. Pas au point de ne pas acheter le jeu, parce que je le veux au moins pour faire la partie avec Leon, parce que j'aime bien le personnage et que je pense qu'il y aura de bons moments avec lui. Mais la partie avec Chris m'écoeure déjà et la partie avec Jake me laisse perplexe. A noté que j'ai oublié que l'on pouvait faire l'ensemble de cette demo en coopération, à deux. Je sais que ca ne sert à rien de pester contre ca vu que la carotte est bien passée depuis RE 5, mais je vais quand même le faire. Pour moi le simple fait d'avoir cette option réduit à néant le principe de peur dans un jeu. J'avais de l'espoir après RE: R, vu qu'on était parfois seul, mais ce 6eme épisode s'inspire plus du 5eme que du petit dernier sur 3DS. Et c'est bien dommage.

 

Pour conclure je dirais que RE 6 se perd à vouloir satisfaire tout le monde. A force de vouloir tout faire, on fait tout mal. Ce jeu n'a plus rien d'un survival horror. C'est un jeu d'action, avec des clichés tellement énormes qu'ils en sont insupportables et un gameplay plutôt bon et dynamique mais qui n'est pas (dans la demo en tout cas) exploité à 100%, qui ne nous offre ni de challenge, ni de plaisir particulier lié à son utilisation. J'espère pouvoir changer d'avis quand je jouerais au jeu final, vraiment. Et j'espère aussi que, comme le 5, il ne sera pas amusant qu'en coop. Mais il me reste une lueur d'espoir, c'est que cette demo nous fait jouer les premières minutes du jeu. On peut toujours espérer que le jeu sera plus diversifié et amusant par la suite... après tout, les premières minutes d'un jeu ne sont pas les meilleures en général...

Bon, il y a au moins un point positif dans tout ca... Leon est trop mignon avec sa coupe de bad boy, sa veste en cuir et sa petite lampe accrochée sur la tête <3

 

Voir aussi

Jeux : 
Resident Evil 6
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Pedrof
Signaler
Pedrof
"Au final, toutes ces améliorations sont plutôt agréables, et ca fait du bien après un RE 5 qui avait un gameplay assez rigide qui ne correspondait pas à l'orientation musclée du jeu."

Je ne comprends pas ce reproche. Je ne vois pas la différence d'orientation par rapport au 4, c'est les mêmes ennemis qui se comportent pareil. Moi j'ai fait le jeu en coop et j'ai pas ressenti une quelconque différence avec le 4 au niveau du gameplay.
Sirtank
Signaler
Sirtank
"Pour conclure je dirais que RE6 se perd à vouloir satisfaire tout le monde" excellent résumé ce que le jeu pourrais gagner en qualité de narration et de jeu il le perd sur sa cohérence et son ambiance entre les clichés de Chris , la réelle innovation de Jake et l'évolution posée de Léon on sent bien cette volonté de plaire au plus grand nombre.
W&S mais si il sera pas dur d'atteindre le niveau du 5 vu les acquis du gameplay je ne pense pas qu'on aura droit à un chef d’œuvre.
snkforever
Signaler
snkforever
Bon ça me rassure tu en penses grosso modo comme moi ! si un jour on m'offre le jeu, je risquerais fortement de ne toucher que la partie avec Léon ...

Un coeur de joueur

Par Kokoro Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 10/08/14 à 12h45

Ajouter aux favoris

Édito

 ID Playstation Network: Kokoro_Games
Profil Steam: Kokoro_Games
Codes Amis Nintendo: Me contacter par MP

 

Archives

Favoris