Signaler
Articles (Jeu vidéo)

Valkyria Chronicles 2 est arrivé en septembre dans ma ludothèque, un peu à l'imprévu. J'avais complètement oublié que le jeu sortait ce mois ci. Mais je ne pouvais pas le rater. J'ai beaucoup aimé Valkyria Chronicle sur PS3, alors que je l'ai fait en japonais. J'ai compris ce que j'ai pu à l'histoire en me fiant au ton des dialogues et aux images, et j'ai dut louper quelques subtilités de gameplay. Mais pourtant, j'ai adoré y jouer. Alors malgré le fait que j'ai énormément de mal à rentrer dans l'univers des jeux PSP et à les finir, j'ai quand même acheté ce jeu. Et j'ai bien fait!

 

La classe G: des personnages attachants que vous découvrirez tout au long du jeu.

 

VC2 se déroule quelques années après la fin du premier épisode. Le jeu nous propose de suivre les aventures d'Avan, un jeune homme qui s'enrôle dans l'armée pour lever le mystère sur la mort de son frère, que l'on vient juste de lui annoncer. La meilleure facon pour lui de découvrir la vérité est d'entrer dans l'académie militaire où était son frère, et accessoirement défendre Gallia contre les rebels racistes qui comptent bien renverser le pouvoir. C'est ainsi qu'il atterrit dans la classe G, qui est réputée pour être la pire classe de l'académie militaire... Voila le pitch de départ. Ce que je pense de l'histoire et des personnages pour le moment? Je dois dire que je suis agréablement surpris. Au début du jeu, j'étais un peu décu, j'avais l'impression de me retrouver dans un anime vu et revu, mais au fur et à mesure, on s'attache bien à nos camarades et on fini par accrocher à l'histoire. Avan est un peu énervant au début (surtout son rire!), car c'est typiquement le personnage "à la Sangoku": naif, niais, toujours optimiste, plus doué pour le combat que pour la réflexion. Mais finalement, ce genre de personnages devient tellement rares de nos jours dans les jeux (la mode est aux héros torturés), que ca fait du bien un peu de légèreté. En bref, on retrouve une ambiance typée anime japonais. Ceci dit, si le ton est léger, il y a quand même des passages dramatiques et parfois violents, c'est la guerre quand même!

 

Parmi les nouveauté: la spécialisation de nos unités dans une classe

 

Coté gameplay, on retrouve les bases de VC, qui se voient ici un peu changées pour coller au format portable, mais surtout améliorées. Le jeu est en fait un mélange de tour par tour et de stratégie en temps réel. Explications: à chaque tour, on a une vue du terrain avec une carte. On choisit alors une de nos unités (ce qui coute un point de commandement, le nombre de points varie selon les missions). On passe alors en vue à la troisième personne, et on déplace nous même notre unité. Ces déplacements sont limités par une jauge jaune/orange en dessous du personnage sélectionné, et si on se déplace devant une unité ennemie, elle nous tire dessus (l'inverse marche aussi). Lorsque l'on est à portée d'attaque, on passe en mode visée, et on tire. Il faut savoir que tirer dans VC n'est pas une question de précision du joueur, mais de précision des stats et de l'arme. En fait, on choisit généralement de viser la tête (ce qui fait plus mal, mais on peut tirer à coté si on est trop loin par exemple) ou le corps (moins de dégats, mais plus facile à viser). Une fois que l'on a attaqué, on termine le tour de cette unité, et on recommence ca avec nos autres unités (ou la même, mais cela réduit ses points de déplacement) jusqu'à ce qu'on n'ait plus de points de commandement. Le système de jeu est donc le même que celui du premier épisode, et on retrouve donc sa grande force: un coté stratégique tout en ayant l'impression d'être vraiment au coeur de la bataille.
Un petit changement cependant. La taille des aires de combat étant réduite, on a maintenant plusieurs cartes dans une bataille, et on peut passer de l'une à l'autre grâce à des "camps" les reliant. On a ainsi pas mal de missions qui demandent de capturer des camps ennemis pour avancer, et en fait, la capture et la protection de camps est un élément central du système de jeu, et ajoute un peu plus de stratégie encore. Alors bien sur, ceci n'est qu'une brève description du système, puisque de nombreuses subtilités viennent s'ajouter à cela, comme le système de couverture, les conditions climatiques et autres effets qui changent la nature du terrain, les ordres, les véhicules, etc...

 

L'académie militaire de Lanseal est l'endroit où vous passerez le plus de temps, et propose de nombreuses activités.

 

En ce qui concerne la difficulté du jeu, je dirais qu'elle est assez inégale. Les premiers mois à l'académie (les mois représentent les chapitres de l'histoire du jeu) n'offrent que des missions très faciles, et d'un coup la difficulté monte énormément, lors de certaines missions où l'on est confronté à des boss immortels par exemple. Je regrette donc par exemple que le jeu ne déplace une même unité qu'une seule fois, même lorsqu'il lui reste des points de commandement. Bon après, j'ai peut être plus de facilité parce que j'ai joué au premier (oui, celui où on se faisait sniper de loin, à couvert, par un lance roquette), et j'ai donc quelques réflexes utiles (toujours se mettre à couvert, attaquer en groupe, bien se placer, certaines unités à tuer en premier, etc...).
En dehors des combats, vous aurez aussi de quoi vous occuper. Vous faites partie d'une classe, et la vingtaine d'élèves qui vous servent de camarade ne vous apprécieront pas beaucoup au début. Mais à chaque fois que vous prendrez un camarade de classe avec vous lors d'une bataille, vous aurez l'occasion de lui parler le lendemain, et d'apprendre à mieux le connaitre. Jusqu'au moment où vous pourrez effectuer une mission pour lui, histoire de devenir bons amis! C'est vraiment un plus pour moi, car il y a beaucoup de personnages à découvrir, et pour le moment j'ai trouvé leurs histoires plutôt intéressantes. On finit vraiment par s'attacher à eux, et à être heureux de les avoir avec nous sur le champ de bataille!
En dehors de ca, le jeu offre pas mal de possibilités d'évolution. Vous pourrez dépenser les points d'expériences recus à l'issue des batailles pour augmenter le niveau de chaque classe de soldat, personnaliser votre véhicule de combat pièce par pièce, améliorer vos armes et spécialiser vos unités grâce à des récompenses gagnées à l'issues des batailles. Si cela ne vous suffit pas, vous pourrez aussi apprendre de nouveaux ordres, acheter de nouvelles missions, lire le journal ou encore vivre quelques scènes de vie quotidienne souvent très marrantes. Le jeu est donc complet, sans pour autant nous noyer sous une tonne de contenu (ce que je n'aime pas tellement en général, l'excès de choses inutiles à faire, ce n'est pas mon trip). Et je trouve qu'il y a un juste équilibre entre l'envie de jouer les missions, pour le plaisir de jeu qu'elles procurent, et celle de découvrir nos camarades de classe. C'est super équilibré et très addictif.

 

HA HA, HAHAHAHA!!!


 

Un petit mot pour finir sur la réalisation du jeu. Le style du premier épisode est repris, en moins bien forcément, mais ca reste quand même agréable pour les yeux. La direction artistique est toujours aussi agréable, et les musiques agréables. Seul bémol, le rire des personnages, et en particulier d'Avan! Ce n'est pas que les doublages sont nuls, mais les choix qui ont été fait sont... pour le moins étranges. Vous savez, dans les jeux où il y a des dialogues sous forme de texte, un personnage répète souvent un mot ou un début de phrase à chaque fois avant que le texte défile. Mais là, il se trouve que ce sont souvent les rires qui servent à ca, et qu'ils sont un peu débiles... Bref, aussi marrant qu'énervant! Mais ca reste un détail qui ne vient pas non plus entacher la qualité globale du jeu.

 

 

Un petit apercu de l'OST du jeu avec le thème principal du jeu

 

 

Premières impressions très positives sur Valkyria Chronicles 2. Je retrouve tout ce que j'ai aimé du premier (univers, direction artistique, style de jeu super agréable et amusant) avec des améliorations bien vues (vie quotidienne, spécialisation des personnages, personnalisation du véhicule, système de capture de camps). C'est vraiment la première fois que j'accroche autant à un jeu PSP, au point d'y jouer sans relache! Valkyria Chronicles 2 est bien parti pour être mon jeu PSP favori, et est surement l'un des meilleurs de la console. Le passage de la PS3 à la PSP de la série a été soigné, et le jeu est vraiment adapté à son support. Je n'ai pas encore fini le jeu, mais je ne peux que le conseiller. Et j'attends déjà avec impatience le prochain épisode à venir sur PSP!

 

 

Vous en voulez encore? N'hésitez pas à voir aussi:
Le test de Gameblog
Le test de Gamekult
Le test de Destructoid (en anglais)
La fiche Metacritic

Voir aussi

Jeux : 
Valkyria Chronicles II (PSP)
Sociétés : 
Sega
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Parodius
Signaler
Parodius
A bein clair l'import c'est la vie ! (Parodius, Prinny etc ;))... Alalalalala elle avais du potentiel pourtant cette PsPgo :(.
La psp j'avais sauter dessus à l'époque... Et la c'est le drame, que de la bouse dessus :(. Bref je vais me faire plaisir.
Kokoro
Signaler
Kokoro
La PSP c'est rien les premières années, et tout d'un coup. En fait c'est une constante chez Sony, la PS3 a un peu connu la même chose. En tout cas ca vaut le coup d'avoir une PSP. Par contre évite la Go si tu veux importer =p
Parodius
Signaler
Parodius
Mine de rien ..... La PSP à eu un gros moment de vache maigres, elle est boudé par beaucoup de joueurs, et finalement elle fini en apothéose. Entre VK2, MGS, Kingdom heart, parasite eve ... Il y as de quoi faire !
Bref je sent que je vais m'en reprendre une dans très peut de temps. (J'ai repère une 50ene de jeux que j'aimerais faire dessus).

Un coeur de joueur

Par Kokoro Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 10/08/14 à 12h45

Ajouter aux favoris

Édito

 ID Playstation Network: Kokoro_Games
Profil Steam: Kokoro_Games
Codes Amis Nintendo: Me contacter par MP

 

Archives

Favoris