Le Blog de kogami

Par kogami Blog créé le 08/05/11 Mis à jour le 16/05/11 à 17h20

Bienvenue sur mon blog =)

Ici seront présentés tout mes travaux en rapport au cartmodding et traduction de jeux Snes. Je réalise des boites/notices de jeux Super Nintendo/Nes/MD destinées à habiller mes cartmods pour les plus grand bonheur des fans de oldies comme moi.

Ajouter aux favoris
Signaler

On continue toujours sur Megadrive avec ma sélection de jeux Beat them all.

Tout le monde se souvient de la série des Streets of Rage, beat them all cultes sortis sur Megadrive. Le premier épisode est resté dans les mémoires comme étant l'initiateur de cette série, tandis que le second épisode est reconnu comme étant tout simplement le meilleur. Et pourtant, le troisième épisode mérite que l'on s'y attarde car il regorge de qualités. Au menu : graphismes au même niveau que ceux de Streets of Rage 2, gameplay dynamisé et enrichi, fins multiples et musiques techno/transe de Yuzo Koshiro qui partagent encore les foules.

Cartmood toujours réalisé sur la traduction de "Terminus Traduction".

Streets of Rage 1

(© Sega™, 1991)

Streets of Rage 3 est un bon beat them all mais qui a beaucoup souffert de sa bande son qui ne plaît pas à tout le monde et de son passage de la version japonaise à la version européenne. Si on ne cherchera plus à comprendre les raisons de ce revirement de la difficulté, il n'en demeure pas moins que le jeu dans sa version euro a perdu en fun et qu'au final, Bare Knuckles 3 est clairement meilleur. Yuzo Koshiro déçoit un peu, mais il créé tout de même une ambiance unique et nouvelle, et ce sur Megadrive, ce qui reste tout de même un petit exploit. En terme de gameplay le jeu est devenu tellement riche avec ses coups nombreux et ses fins multiples qu'il sera difficile de trancher entre cet épisode ou le précédent, tout de même plus mou à bien des égards...

Cartmood toujours réalisé sur la traduction de "Terminus Traduction".

 Streets of Rage 3

(© Sega™, 1994)


Golden Axe III n'aura vu le jour qu'au Japon et on pourra le regretter puisqu'au final il est clairement plus abouti que ses deux grands frères. Bien sûr on n'osera pas le comparer au second épisode arcade sorti un an plus tôt, car la Megadrive a ses propres limites, mais on pourra trouver dommage qu'il soit tout de même si inférieur à Streets of Rage 2. Dans tous les cas le jeu aura apporté à la série des stages plus nombreux, une meilleure durée de vie, et le système de cheminements très agréable. Un bon titre en l'état, et sûrement le meilleur de la série sur Megadrive.

Cartmood toujours réalisé sur la traduction de "Terminus Traduction".

Golden Axe 3

(© Sega™, 1993)

Ninja Gaiden est avec celle des Shinobi l'une des séries de ninjas les plus connues, sortie sur à peu près tous les supports de l'époque, et qui perdure encore aujourd'hui sur X-Box notament. Et pourquoi avoir fait ce cartmood ?

Car il s'agit tout simplement d'un proto qui ne vit jamais le jours sur MD... hé, hé ^^

 Ninja Gaiden (Unreleased)

(© Techmo™, 1992)

Clairement inférieur à ses prédécesseurs, cet épisode de la série Splatterhouse ne déçoit pas pour autant. Il reste très sympa à jouer et tire sa force d'une jouabilité repensée, d'un système de jeu qui ose se renouveler quitte à aller à l'encontre des habitudes des fans et à les déboussoler un peu pour proposer une expérience de jeu toute nouvelle. Mais personnellement, j'ai un peu de mal avec ce gameplay qui s'applique pour des jeux rapides et nerveux alors que les commandes ne changent pas et que l'on reste sur un contrôle du personnage pas très bien pensé car trop lent et peu réactif (au bout de trois épisodes je commence sérieusement à me poser des questions sur l'état mental des gars qui ont programmé cette partie du jeu).

Au final, cet épisode surprend en bien comme en mal, mais se veut tout de même très accrocheur pour qui est fan de cette ambiance glauque et montre que les programmeurs ne se sont pas simplement reposés sur la réputation de la saga mais ont pris des risques pour offrir au joueur un peu de fraicheur. Bon, de là à rendre le jeu moins violent je n'adhère pas trop mais ça ne gâche pas trop le plaisir de jeu. Après on aime ou l'on aime pas mais ce Splatterhouse 3 se veut plus accessible. Bien que mon avis soit mitigé, j'aime quand même et la bonne nouvelle c'est que la série va s'agrandir bientôt avec un quatrième volet qui sent bon le retour à la grosse tripaille qui tache !!

Cartmood toujours réalisé sur la traduction de "Terminus Traduction".

Splatter housse 3

(© Namco™, 1993)


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Voilà une petite sélection de jeux de baston que je me suis fais sur Megadrive.

    Tout d'abord, je commence avec le meilleur jeu de baston de la 16bit de Sega doté d'une très bonne réalisation réalisé par le célèbre studio à savoir "Treasure".

Yûyû Hakusho Makyô Toitsusen. Reprend l'univers du manga du même nom (Yûyû Hakusho), grand succès de Togashi Yoshihiro en 19 volumes.

Le titre est donc « un fighting game » des plus réussi. Savoureux mélange de Fatal Fury et de Street Fighters, le gameplay est prenant et les coups spéciaux sortent facilement.

Les modes de jeux proposés sont quand même assez nombreux. Du simple mode "Arcade" où vous combattez les 11 persos à la suite, il y a aussi un mode tournoi, un mode entraînement ainsi qu'un mode multijoueur à 2, 3 ou 4 joueurs. Hé oui, il s'agit d'un des points forts du titre, la possibilité de pouvoir jouer avec 3 potes. Sinon, le mode 2-3-4 joueurs peut aussi être pratiqué seul, la console se chargera de diriger les autres personnages... Ajoutons également que des matchs en équipe sont possibles...
Au final, le titre dispose d'une grande durée de vie, surtout si le jeu est pratiqué en multijoueur. Et sachant qu'il existe plusieurs fins pour le mode "Arcade", vous recommencerez souvent le jeu.

Parlons à présent de la réalisation technique. S'agissant d'un Treasure, ont peux s'attendre à de la bonne qualité (bien que parfois...). Mais ici, l'équipe nous sort encore une merveille : les graphismes sont splendides, bien colorés et une fluidité quasi-parfaite des animations. La bande-son quand à elle est réussi : les musiques collent bien au combats, on a droit aux thèmes de la série (opening et ending) et les voix digitalisées sont d'excellentes factures (avec les mêmes doubleurs que l'anime).

Avec une réalisation parfaite et un plaisir énorme, que demande le peuple ? Peut être bien la non-rareté du titre. Existant uniquement en version japonaise et brésilienne (sous le titre Yuyu Hakusho: Sunset Fighters), le titre se veut plutôt "rare" et donc cher : il faut alors compter alors 70-110€ pour se procurer la version japonaise. Quand à la version brésilienne, bonne chance pour la trouver :)

En bref, Yûyû Hakusho Makyô Toitsusen se hisse parmi les meilleurs jeu de combats 16-bits. L'univers de l'anime bien retranscrit, la réalisation plus que soignée et ses modes multijoueur en font un titre plus qu'intéressant. Il est alors dommage qu'il faille débourser autant d'argent pour en faire l'acquisition.

Au début le covers du jeux aurait dû ressembler à ça. 

Mais à force de persévérance, j'ai pû dégoter le scan de la version original (loin sans mal vue la rareté de ce jeux).

J'ai donc préféré repartir de zéro et il ma fallu retoucher l'image en enlevant toutes les descriptions Japonaise au pixel prêt et en jouant avec les couleurs.

Voila l'image d'origine et l'image restauré (il m'aura fallu 5h de boulot pour avoir se résultat là Choqué )

 Yûyû Hakusho Makyô Toitsusen

(© Sega™/ © Treasure™, 1994)


Un autre proto qui rejoint ma collection d'un jeu MD qui a était dumpé tout récemment par des Italiens et comme à mon habitude, j'en est profité pour m'en faire un cardmodd car je trouve toujours cela sympa d'avoir quelque protos dans sa collection.

Donc il s'agit de "Lobo" un titre qui ne dois pas trop parler à beaucoup de monde sauf si vous aviez acheté le magasine "Top Console" de juillet-Août 1995, où il en avait consacré 4 pages dessus à l'occasion de L'E3 en manquant pas de faire un comparatif avec Killer Intinct car "Lobo" est un jeux de combat qui devais sortir en 96 tiré d'un comic portant sur le même nom et là où je trouve que cela deviens intéressant, c'est que les programmeurs du jeu "Ocean" avais réutilisé le même procédé que "Rare" pour réaliser les personnages du jeu Killer Instinct sauf que ça tourne sur MD est que c'est beaucoup moins beau lol.

Lobo

(© Ocean™, 1996)

 Et pour le dernier, il ne s'agit pas d'un cartmod à proprement parlé vue je n'ai pas modifié la cartouche.

J'ai simplement eu envie de refaire tout le contenue de ce jeux car on m'avais refilé la cartouche en loose (y déjà un bon moment de ça) et comme ça me faisais chié de le racheter en complet, j'ai préféré refaire tout le packaging qui diffère quelque peu de la version original.

 Dragon Ball Z - L'appel du Destin 

(© Bandai™, 1994)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

Voici mon nouveau billet sur un jeux MD cette fois-ci, il ne s'agit pas d'un proto ou d'une traduction amateur  mais d'un excellent hack sur un jeu bien connu des fans du hérisson bleu.

Sonic Megamix est un remix de Sonic 1 qui intègre pas mal d'éléments nouveaux des derniers Sonic sortie plus récemment, comme le "Homing Attack", le "Light Dash" (qui permet de suivre les anneaux à vitesse dingue repris du Sonic Adventure), et d'autres techniques.

De plus, 3 personnages sont jouable dans cette version en plus de sonic (Shadow, Knuckles, et Mighty) + un perso caché à débloquer et chacun ont leurs propes capacitées.

En ce qui concerne le jeu, deux modes sont proposé:

   -Mode Normal
(là, les maps ont été completement redessinées, les couleurs changées, musique réarangée).
Le résultat n'est pas mal du tout. De nouveaux mouvements font leur apparition pour les personnages, et bien sûr, on peut jouer avec l'un des 4 persos disponible.

   -Mode Original
(ont rejout au Sonic 1 sans modifiacation (telle qu'on le connais) mais avec l'ajout des nouveaux personnages/mouvements).

Le jeux est ultra speed (même beaucoup plus que le Sonic 3) et je conseil dailleur d'y jouer sur un MD modifiée en 60Hz pour profiter au mieux du Game Play.

Concernant le covers, j'ai repris le travail effectué par oof-will en modifiant légérement 2-3 choses.
(merci à lui de m'avoir donnée sont scan d'origine ainsi que l'autorisation de pouvoir le modifier à ma guise  )

Sonic MegamiX v3.0

(© Team Megamix™, 2007)

Il est bon à savoir que Sonic MegamiX v4.0 est sortie entre temps et que les développeurs l'ont porté sur Mega CD et pour le coup, il sera beaucoup plus facile au commun des mortel de le reproduire et d'y jouer sur le vrai hardware même si personnellement je préfère le charme du support cartouche.

Ceux qui ont réalisé ce hack le donne gratuitement sur leur site sous forme de Rom (ou en format .iso pour la version Mega CD) à cette adresse pour ceux qui veulent tester 

http://info.sonicretro.org/Sonic_the_Hedgehog_Megamix

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Il s'agit de mes 3 premier Cardmood sur Nes qu'on ne présente plus tellement qu'ils sont connus maintenant.

Les 3 jeux sont entièrement jouable en français (jeux toujours traduit par le groupe "Terminus Traduction") avec pour l'occasion une belle boite réalisé par mes soins en essayant de rester homogène pour ne pas dénaturer l'ensemble par contre pas de notices pour l'instant mais ça viendra =)

Comme vous pouvez le voir, j'ai relooké les cartouches d'origine en la bombardant d'un blanc immaculé histoire de collé au plus prêt de la version Japonaise qui était aussi blanche.

Final Fantasy I 

(© Square™, 1987)

Final Fantasy II

(© Square™, 1988)

Final Fantasy III

(© Square™, 1989)

        

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler

       

Voilà mon 1er article sur mon blog et j'ouvre les festivités avec Earthbound Zero sur Nes (alias Mother sur Famicom).

Il faut savoir que c'est ce jeu là qui ma donné le plus envie de faire du cartmodd sur Nes vue que c'est un des rare RPG que je n'ai jamais fais sur Nes (contrairement au 3 Final Fantasy), merci encore au groupe "Terminus Traduction" pour leur traduction.

Pour ceux qui ne connaisent pas Earthbound Zero ça raconte l'histoire d'un jeune garçon dotés de pouvoir de télékinésie (PK) qui part découvrir le monde afin de sauver la planète d'une invasion extra-terrestre.
Tout au long de son voyage, il sera rejoint par plusieurs amis, et ensemble ils uniront leurs forces pour sauver le monde.

Earthbound Zero (Mother au Japon) fut très apprécié au pays du soleil levant, notamment par sa grande originalité vis à vis des RPG basiques de l'époque. Il est dommage qu'il n'ait jamais été édité ni Etats-Unis, ni Europe.

Citation: Terminus Traduction

 Earthbound Zero 

(© Nintendo™, 1989)

Une notice est en cours pour ce jeux dont voici quelques cliché

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Archives

Favoris