Le Blog de Kiriel

Édito

 

 

 Mon top 10 des jeux que j'attends le plus :
  1. Bravely Default (3DS)
  2. Ninokuni (Ps3)
  3. Final Fantasy XIV 2.0 (PC)
  4. Fire Emblem Awakening (3DS)
  5. Pikmin 3 (Wii U)
  6. Shin Megami Tensei IV (3DS)
  7. Wonderful 101 (Wii U)
  8. Toki Tori 2 (Wii U)
  9. Luigi's Mansion
  10. DmC
Mon top 10 2013 :
  1. DmC : Devil May Cry
 
Mes coups de coeurs innatendus en 2013 :

Mes coups de coeur cinéma en 2013 :

  1. Django Unchained

Mes deceptions Cinéma en 2013 :

 

Archives

Favoris

Le Blog de Kiriel

Par Kiriel Blog créé le 13/02/11 Mis à jour le 10/08/13 à 15h16

Juste le blog d'un mec qui rêve d'aventures et de voyages !

Ajouter aux favoris
Signaler

Titre complet : Endless Ocean 2 : Aventuriers des fonds marins
Editeur : Nintendo
Développeur : Arika
Type : Simulation / Aventure
Support : Nintendo Wii

Alors que cette nouvelle génération de jeux vidéo est gouvernée principalement par des jeux souvent noirs, assez violents, ou l'on cherche absolument à se rapprocher de la réalité tant d'un point de vue graphique que d'un point de vue psychologique (sans jamais vraiment y arriver), il y a d'autres jeux moins connus qui ne cherche rien d'autre que de nous offrir de l'émerveillement, de la magie ou encore de la splendeur. Endless Ocean 2 fait partie de ce type de jeu qui ne peut-être qu'adoré ou détesté car il s'adresse à une minorité, donc exit le gameplay grand publique, exit l'action à toutes les sauces, exit les graphismes bourrés d'effets en tout genres et place à la poésie sous-marine. J'ai écrit cette critique il y a quelques années et je l'avais publié sur un autre forum, aujourd'hui j'ai envie de vous partager mes impressions sur l'un des titres les plus surprenants de cette génération à mes yeux, un véritable coup de coeur made in Nintendo/Arika.


L'une des multiples chansons d'Endless Ocean 2, écoutez tout en lisant les prochaines lignes et laissez-vous emporter par elle.


Ce n'est qu'après avoir lu le nom de l'éditeur et celui du développeur, que l'écran titre nous apparaît avec délicatesse, le tout sur une chanson calme mais Ô combien magnifique signée les Celtic Woman, et c'est de manière prompt que l'on choisit une nouvelle partie. Après quelques réglages (choix du noms...etc etc), l'aventure peut enfin commencer. "Aventure", oui ce mot est parfaitement bien choisit pour décrire ce jeu, car toutes la trame de ce dernier se concentre sur la recherche du trésor de Pacifica et sur le  mystère du cri du Dragon. En effet, ce n'est pas qu'une simple simulation de plongé, il y a derrière un scénario qui vous fera parcourir le globe et ainsi endurer les pires dangers des fonds marins (requin blanc, poissons venimeux, alligator etc etc..).

C'est donc partie, la poésie sous marine peut enfin s'exprimer en tout tranquillité. Notre personnage est donc sous l'eau, la musique est discrète, la plupart du temps, nous entendons le bruit de notre respiration via la boutielle d'oxygène qui se vide à mesure que le temps passe, il faut donc faire vite pour récupérer un maximum d'informations. Sous la mer, c'est vraiment calme et je remarque d'ailleurs que la représentation des fonds marins est particulièrement bien réussit. Comment ne pas frémir lorsqu'un banc de poissons dansent autour de vous, comment ne pas frissonner lorsque qu'une gigantesque baleine bleue se dressent devant vous, offrant un spectacle magique à chaques instants de sa présence,  le tout sur la chanson magnifique des Celtic Woman qui viens juste de débuter sans nous avertir, les frissons continuent à monter, je ne suis plus en train de jouer à un jeu vidéo, je découvre juste une peinture vivante. Je n'ai plus l'envie de chercher quoi que ce soit, de poursuivre l'aventure, je suis juste là, et je ne fais qu'admirer le spectacle qui se déroule sous mes yeux. Je n'ai plus l'envie de répondre à la personne assise à côté de moi en train de lire, je suis juste en train de voyager, je viens juste de quitter notre monde et je veux juste rêver.

Voyez comme les fonds marins sont bien représentés, c'est vivant, détaillé et cette sensation de grandeur se ressent.
 
je vous assure qu'en voyant ça, on ne reste pas de marbre.



Pacifique, Atlantique, Amazonie, Antarctique, je remarque que nous voyagons beaucoup dans ce titre, c'est plutôt intéressant car cela permet de diversifier un peu la faune et la flore pour éviter de tomber dans la lassitude. Cependant, je ne fais pas que voyager à travers le monde, il y a une multitude de chose à faire dans ce titre. Dans un premier temps, mon plus gros boulot consiste à répertorier toutes les espèces d'animaux marins, et ainsi remplir une encyclopédie sur chaques animaux répertoriés, sans oublier d'en préciser la taille, le poids ainsi que leurs descriptions. Au final, j'ai pu découvrir et apprendre énormément de choses sur l'univers marins et plus particulièrement sa faune. J'y ai vu des créatures dont je ne sousponnait même pas l'existence, certains sont vraiment magnifiques et d'autres plutôt "bizarres". Enfin ce n'est pas tout, je dois aussi m'occuper d'un aquarium géant à Tokyo, l'entretenir et y placer de nouvelles espèces d'animaux pour attirer la clientèle. A côté de ça, grâce à un multicapteurs, j'ai la possibilités de retrouver au fond des océans des trésors du passé, là aussi, que je répertorie dans un livre. Bref, il y a beaucoup de chose à faire dans ce jeu, sans parler des petits travaux, en effet, de temps en temps, j'ai la possibilité de travailler pour un magazine en allant faire des photos précises ( ça peut être des photos d'animaux, ou des photos de navires engloutis par exemple), ou je peux jouer les guides en menant divers personnes vers l'animal qu'ils souhaiteraient voir.


Je ne vous ai pas parlé de mon dauphin, je l'ai appelé Bibi, maintenant, il ne me reste plus qu'à lui apprendre des tours.


Ah, il faut également que je vous dise, nous avons une petite îles à nous, c'est d'ailleurs ici que je peux gérer mon équipement de plongé, que je parle avec mes collègues, que je dors car le cycle jour/nuit est également présent dans le jeu et suivant les horaires, certains animaux seront présents ou non. De notre île, je peux également faire des achats, pour obtenir des équipements plus performants ou acheter du nouveaux mobiliers pour personnaliser un peu l'endroit. Mais le temps que je passe ici est négligeable, la seule chose dont j'ai envie, c'est de retourner danser avec les dauphins ou de revoir, les yeux remplis d'étoiles cette baleine débarquer sans prévenir en mettant en avant toute sa splendeur.

Voici les passages hors de l'eau, c'est un peu moins jolie que sous l'eau mais ça reste tout de même agréable .


Vous l'aurez bien compris, Endless Ocean 2 est un OVNI dans le monde vidéo-ludique, mais un bel OVNI dans lequel on se laisse emporter volontiers. Même si, il faut avouer, quelques défauts viendront perturber votre avancée comme la durée de vie un peu courte au niveau du scénario mais qui est rattrapé par les nombreuses quêtes annexes du jeu, ou encore, et là c'est peut-être le pire, c'est vraiment la molesse du titre, nous vous attendez pas à découvrir un seul moment d'action, ne vous attendez pas à trouver de la mise en scène, des cinématiques, non rien de cela, et c'est peut-être le plus gros défaut du titre, il ne s'adresse qu'à une minorité de personnes. Mais pour ceux qui n'ont pas peur de chercher de nouvelles expériences, quitte à être déçu par la suite, il serait vraiment dommage de passer à côté d'une merveille. A vrai dire, depuis Ecco the Dolphin, aucun autres jeux sur l'univers des fonds marins ne m'avaient autant offert de frissons. Certaines personnes se moqueront peut-être de moi mais peu importe, quand un spectacle aussi fascinant se dresse devant moi, il m'est très difficile de rester insensible. J'aime ce jeu, j'aime cette licence, et je suis très heureux de vous avoir partager mon ressentit dessus. Une chose est sûre, Endless Ocean m'a donné envie de faire de la plongée sous-marine au moins une fois dans ma vie. En espérant qu'un 3ème épisode débarque un jour sur la Wii U...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires