Le Blog de killErAD

Par killErAD Blog créé le 01/01/10 Mis à jour le 01/03/15 à 12h06

Détenteur du record de commentaires sur un seul article avec 2557 posts. J'en suis pas très fier, mais un record est un record.

Ajouter aux favoris
Signaler
Dossier

A la veille des conférences éditeurs et constructeurs pré-E3, une rumeur retient on peu plus l'attention des joueurs : le partenariat entre Sony et Gakai, une plateforme à la Onlive proposant des jeux entièrement dématérialisés. Cette association pourrait changer bien des choses dans le monde vidéoludique. En bien ou en mal ? Disons, personne ne peut aujourd'hui vraiment affirmer l'un ou l'autre, du fait de la jeunesse du secteur. Ce secteur, c'est le "cloud"


"Never stop playing"...


Présentation du Cloud

Avant de réellement parler du "cloud gaming", mieux vaut savoir ce que représente aujourd'hui le "cloud computing". Sans rentrer dans les détails, on peut définir le cloud comme étant un gigantesque nuage (d'où son nom) regroupant tout un tas de données accessibles quelque soit l'endroit où l'on se trouve, supprimant ainsi la "contrainte" des zones géographiques, permettant une interconnexion des données et des applications et rendant presque anecdotique le support physique utilisé, pourvu qu'il soit connecté. Tout cela est permis par un ensemble de serveurs, qui forment un seul et même serveur, une sorte de machine virtuelle immense.

Ces serveurs sont mis en place par tous les plus grands groupes du secteur informatique, que ce soit OVH, Microsoft et son Windows Azure, IBM ou encore, surement le plus connu du grand public, Apple. Et aucun n'y va à la légère. Leurs investissements pour le cloud est conséquent. Jugez par vous même avec ces chiffres :

- 500 million de dollars dépensé par Microsoft 

- 1 milliard de dollars dépensé  par Apple.

- 3 milliard de dollars dépensé  par IBM


Le cloud gaming

Le fantasme des joueurs de pouvoir commencer une partie sur sa console et pouvoir la continuer ailleurs sur sa portable, il y a encore un ou deux ans, c'était plus de la science fiction qu'autre chose. Et pourtant, tout va très vite et aujourd'hui, en 2012, tout cela pourrait très vite se concrétiser et ce, grâce à Sony. Le constructeur serait-il donc le premier à se lancer dans le cloud ? Un grand nombre d'indicateurs démontre que c'est le cas. Kaminos en a parfaitement bien parlé sur son post se projetant quelques heures après la conférence de Sony. Sans vouloir passer pour un génie, depuis l'annonce de la PSvita, j'étais prêt à parier que la prochaine génération chez Sony, ce ne serait pas la PS4, mais une PS3 qui servirait de HUB. Autrement dit, un simple boitier qui recevrait les informations pour jouer aux jeux du catalogue de Sony. En effet, la PSvita est une console portable quasiment parfaite, avec une puissance énorme, un écran superbe et tous les boutons disponibles (même les R2 et L2 peuvent être substitué par les 2 écrans tactiles). Je me suis donc demandé si Sony ne pouvait pas mettre en oeuvre un système qui permettrait de relier ses 2 consoles, les 2 engloberaient alors le compte PSN de l'utilisateur ainsi que ses jeux, lui permettant d'avoir ses sauvegardes toujours disponibles sur les différents supports.

Puis est apparu Onlive. Jouer aux jeux en streaming, quel que soit le support utilisé ? Ok, tout cela est en réalité possible. Il suffit de regarder Apple et leur modèle économique. Il y a certes de grosses zones d'ombre mais il faut l'avouer, Apple est en avance sur son temps. Tout leur système est basé sur l'interconnexion entre leurs différents produits, avec une plateforme imposante, itune. En voyant cette société grandir toujours plus, on pouvait logiquement se demander quand un autre acteur pourrait s'inspirer de ce modèle. Et voila qu'à la veille de l'E3, Sony sort un peu de l'ombre, Gakai annonce une énorme surprise. Sony est en crise, comment investir comme ils l'ont fait au paravent pour la PS3 ? Peut-être ne peuvent ils tout simplement pas. Et bien, qui d'autre que Sony pouvait se lancer dans le cloud ? Microsoft ? A la limite. Mais la situation financière n'est pas la même. D'autant plus que le cloud est une aubaine pour le groupe Sony tout entier. Ils ont tout intérêt à investir dedans, si l'on regarde leur large gamme de produit: Télé, consoles, téléphones... Ils ont tout pour faire jeu égal avec Apple. Comment pourraient-ils passer à coté ? Ils ont déjà tout pour réussir. A mon avis, les jeux sont fait, c'est en ce sens que Sony a préparé la prochaine génération. La PSvita prendrait en plus toute son importance dans cet écosystème. De là à imaginer que dans quelques temps, il n'y aura plus besoin de PS3, les télés connectés à internet arrivant en masse sur le marché, alors pourquoi ne pas brancher la manette directement, se connecter à son compte PSN+ et jouer. Moi j'y crois dur comme fer...

A par que...


Sauf que...

Sauf que voila, tout se met en place très vite, on se laisse rêver de pouvoir faire beaucoup de choses merveilleuses. Et justement, tout cela va surement trop vite. Dans un premier temps, nos connexions internet : elles ne sont pas encore à la hauteur de ce qu'on veut créer. La fibre s'installe un peu partout, mais elle est loin d'être majoritaire. Le réseau 4G n'existe qu'au Etats-Unis (et encore, que dans certains Etats) et sur les pubs SFR pour un abonnement hors de prix pour l'ipad 3. De coté là, ça avance petit à petit, mais certainement pas au rythme de ce que l'on a aujourd'hui pour un jeu "classique". Onlive fonctionne certe, mais ça reste du streaming au niveau de qualité youtube, très loin de la haute définition de maintenant. Le lag au niveau du contrôle peut se faire ressentir à certains moment. Imaginez sur un jeu de combat, c'est impensable.

Ensuite, sujet au combien sensible, la sécurité. Elle devrait être prioritaire et passer avant tout le reste. Que deviennent nos données personnelles dans le cloud ? Sont-elles privées et inaccessibles ? "Oui" répondent les hébergeurs, qui assurent qu'elles sont parfaitement imperméable et que personnes ne peut y accéder, sauf en cas de décision judiciaire. Peuvent-elles être perdues ? La aussi, on nous assure que les données ne sont pas implémentées seulement sur un seul serveur, ce qui permet en cas de panne de ne rien perdre. Les emplacements des serveurs sont également ultra sécurisés avec tout un tas de protections mise en place. Pour l'instant, il faut croire que c'est vrai, aucun problèmes majeurs ne s'est produit. 

Mais justement, si un il y a un imprévu, que ce passe t-il pour l'utilisateur ? C'est normalement aux institutions vers lesquelles il faut se tourner. Et bien soyons franc, juridiquement parlant, le cloud est quasiment inexistant. Quelques bribes de lois existent mais rien de vraiment concret n'est encore défini. Il faut donc, et ce rapidement, définir un cadre structuré, qui prend en compte tous les paramètres du cloud et de la protection des données. Bon courage...

Autre sujet très décrié, là aussi à raison, notre façon de consommer, nous, joueurs. Si ce système se généralise, qu'en sera t-il du marché de l'occasion ? Des revendeurs ? De l'import ? Tout un pan important de l'économie vidéoludique va disparaitre, sans laisser place à un intermédiaire. Pourra t-on alors avoir foi en les éditeurs ? Etant donné que leur seule préoccupation est de faire un maximum de profit, on peut facilement répondre par la négative. C'est pourquoi il ne va pas falloir se laisser marcher sue les pieds, que ni les joueurs ni la législation ne devra être trop laxiste. Ici sur gameblog, beaucoup sont inquiet et tiennent à garder leur liberté de jouer. Mais qu'en est-il du joueur moyen ?

 

Le cloud gaming est gorgé de promesses et met en exergue nos fantasmes de gamer voulant toujours plus d'innovation. Mais il pose de réels problèmes, surtout en ce qui concerne le modèle de consommation que l'on connait aujourd'hui. Et sommes-nous prêt à nous passer de notre sens de collectionneur au profit d'une accessibilité presque parfaite ? Le réseau tel qu'il est aujourd'hui va t-il supporter toutes ces promesses ? Autant de questions qui peuvent être posées, surtout quand l'on voit un certain Diablo III, avec le monstre Blizzard incapable de donner à ses joueurs un service de qualité, comme il a su le faire jusqu'à aujourd'hui.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Hello à toi, visiteur. Si tu es là, peut être as-tu remarqué que ce blog semble être quelque peu "à l'abandon". Si tel n'est pas le cas, et bien tu dois savoir que j'ai volontairement choisi de déserter gameblog. Cela ne s'est pas fait brusquement, il m'aura fallu faire une réelle mise au point à propos de ce que le site avait à me proposer mais surtout, qu'était devenue cette communauté que je côtoyais chaque jour. Malheureusement, le constat s'est imposé de lui même. Navrant, bien souvent. Alors, dans le but subtil d'esquiver élégament vos petites histoires, je suis sorti par la porte de derrière. Non sans regrets, ça laisse de bons souvenirs tout ça, mais il est temps d'utiliser internet dans un sens bien plus large que sur ce truc, que j'ose à peine appeler "blog". Je laisse ici mes articles, mes fautes et toute la gêne occasionnée par mes créations, qui représentent tant bien que mal mes bons moments sur l'espace communauté et blog.

Je vous retrouve sur twitter, si vous le voulez bien.

Et mon site CV. Car oui, je suis un professionnel de l'internet maintenant. N'ayez pas peur.

Sayonara. Bon vent à gameblog. Si l'on peut dire. 

  

Archives

Favoris