Le Dojo de Kenji

Le Dojo de Kenji

Par Kenji Seang Blog créé le 20/06/12 Mis à jour le 26/07/18 à 14h43

Du pixels, du polygones... appréciés hors du temps et des modes.
Journal d'un joueur de jeux vidéo de toutes générations, sur supports d'origine.
Vous y trouverez des critiques écrites et vidéos, des tutos de vieux puristes, des dossiers divers, etc. saupoudrés de tout comme de rien.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Shenmue

  
Signaler
Shenmue (Jeu vidéo)

En aout 2017 s’est déroulée la Gamescom en Allemagne, l’un des salons dédiés aux jeux vidéo les importants d’Europe. Fort d’un tout nouveau partenariat avec l’éditeur Deep Silver, Yu Suzuki y était présent afin de partager l’avancement du développement de Shenmue 3 avec différents médias et rencontrer les fans de son œuvre lors de séances de dédicaces. Shenmue Master a eu une nouvelle fois l’immense honneur de pouvoir s’entretenir directement avec le père fondateur de la saga et comme à notre habitude, nous en avons profité pour vous chapeauter une petite interview qui vous propose d’explorer un peu plus en profondeur les différentes facettes de cette œuvre que nous chérissons tant et qui s’appelle Shenmue.

Comme à l'accoutumée, je vous propose une version vidéo afin de bénéficier de belles illustrations animées (le texte de ce billet a été écrit pour les spécificités du support vidéo).

Si Shenmue est autant apprécié, je pense que l’on pourrait trouver des éléments de réponse dans la finesse et la profondeur des thèmes qu’il aborde. La douce nostalgie d’un Japon de l’ère Shōwa, le dépassement d’un puéril désir de vengeance, l’épanouissement à travers le voyage et les rencontres, etc. tant de sujets que Shenmue traite avec la sensibilité d’une véritable intention d’auteur. Une certaine maturité dans le choix et le traitement des thèmes avouons-le peu commune dans l’industrie du jeu vidéo. Aujourd’hui, grâce aux différents sondages, nous savons que la moyenne d’âge des fans de Shenmue se situe entre 30 et 35 ans. Pensez-vous que Shenmue III devrait être adapté à une audience mature ?

Yu Suzuki : Je sais qu'il y a de nombreux fans de Shenmue relativement âgés effectivement, donc je réalise un jeu qui pourra être joué par les trentenaires et quarantenaires. Mais je souhaite que les nouveaux joueurs parviennent aussi à l'apprécier. Donc je le réalise de façon à ce que les jeunes joueurs puissent également y jouer.

La production de Shenmue I et II fut colossale au sein du studio AM2 de chez SEGA. Qu’il s’agisse du budget, du temps de développement et du nombre d’employés à la tâche, Yu Suzuki était à la tête d’une des œuvres les plus ambitieuses de son temps. Ceci dit, l’histoire ayant voulu que Shenmue III renaisse sous forme d’un projet indépendant financé par Kickstarter, Yu Suzuki dispose naturellement aujourd’hui d’une équipe plus réduite que celle qu’il avait pour les 2 premiers épisodes. Profitez-vous d'être à la tête d'une plus petite équipe pour fournir un travail encore plus personnel ?

Yu Suzuki : À l'époque de Shenmue I et II, j'avais environ 200 personnes travaillant au département AM2.  Ceci dit, en ce qui concerne l'équipe actuelle, je dispose de beaucoup de collaborateurs sous contrat, éparpillés à différents endroits. Donc cela implique diverses fonctions de management. Comparé aux difficultés d'autrefois, il s'agit aujourd'hui d'une toute autre complexité.

Ces dernières années, on constate qu’il y a beaucoup de réflexions sur le manque de prise de risque, d’originalité et de créativité au sein de l’industrie vidéoludique. À tel point qu’il est aisé d’avoir une vision d’ensemble assez lisse, où tous les jeux se ressemblent et passent les uns après les autres. Avez-vous pour projet de réaliser avec Shenmue III un jeu qui marquera, d'une façon ou d'une autre, l'industrie du JV ?

Yu Suzuki : Le nombre de séries de jeux a considérablement augmenté et les titres fondamentalement originaux sont considérés comme hautement risqués. En conséquence, on peut constater moins d'effort entrepris dans la réalisation de nouvelles choses. On peut ressentir cela particulièrement au Japon. Puisqu'il s'agit de jeux, il serait plus amusant de voir divers développeurs s'efforcer à tenter différentes choses. J'aimerais voir l'industrie redevenir plus ouverte aux nouveaux défis, en tentant de nouvelles choses.

L’interactivité est une composante propre aux jeux vidéo, c’est son essence même. Dans Shenmue l et II, l’outil interactivité a été savamment utilisé pour immerger le joueur dans l’univers de Shenmue et lui faire expérimenter des choses assez incroyables (je vous renvoie à quelques vidéos que j’ai réalisées sur le sujet : Pixel Dreamers 2 et Pixel Dreamers 3). Quelles seront les nouvelles possibilités en terme d'exploration et d'interaction dans Shenmue III ?

Yu Suzuki : La réponse ne se limiterait pas aux interactions... Dans Shenmue III, il y aura différents... Je ne pourrais pas procéder de la même manière qu'à l'époque de Shenmue I et II. Dans Shenmue III, je projette de réaliser plusieurs mécanismes qui lui seront spécifiques.

"Système d'Affinité"("Affinity System") : en fonction des réponses de Ryo aux questions de Shenhua, son "Rang d'Affinité" changera. Elle se comportera plus gentiement par exemple. "Quêtes Coopératives"("Cooperative Quest") : le niveau de coopération de Shenhua sera sujet à variation, il pourra s'améliorer ou se dégrader. Mais il est difficile de l'expliquer, uniquement en parlant. "Point de vue des Personnages" ("Character Perspective") : même si cela ne concerne qu'un seul évènement. Lors de cet évèvement, le joueur pourra changer de personnage. Par exemple, vous pourrez jouer Ren, ou Shenhua. L'objectif restera le même, mais c'est la façon d'y parvenir qui changera. Pour Ryo, ce sera par le combat. Pour Ren, l'utilisation d'armes... "Nouveau Système de FREE Battle" : jusqu'ici, dans les "Free Battle", vous vous battiez un à un contre vos ennemis.  Il y avait certes du "Multi FREE Battle", mais on ne pouvait vaincre qu'un ennemi à la fois. Après avoir vaincu une personne, vous passiez à l'autre pour le défaire également, et ainsi de suite. C'était la façon de combattre jusqu'à maintenant. Pour les combats de Shenmue III, il y a un nouveau moteur qui n'est pas celui de Virtua Fighter. Avec ce nouveau mode de combat : (Yu Suzuki nous mime des coups de poings lancés dans toutes les directions). Donc il s'agit vraiment d'un système de combat "Multi". C'est un nouveau système de combat.

À l'heure où les écoles de Game Design enseignent un calibrage toujours plus minutieux de la rythmique d’un jeu, le rythme lancinant d’un Shenmue propice à la contemplation et la flânerie peut se révéler rébarbatif pour les joueurs excités de la manette. Chez Shenmue Master, nous apprécions profondément la cadence particulière de Shenmue I et II qui fluctue entre douce tranquillité, tonique emballement et franche turbulence. Planifiez-vous de renforcer le rythme de jeu dans Shenmue III ?

Yu Suzuki : Non, je ne le prévois pas spécialement. Au delà de la comparaison avec la façon de faire dans Shenmue I ou II : une fois que tous les éléments finalisés de Shenmue III seront liés, si je sens qu'il y a trop de temps morts, j'ajouterais quelque chose pour les combler. Et si certains évènements me semblent trop rapprochés, je les séparerais un peu plus. Donc le réglage sera propre à Shenmue III. Si tout est réalisé de façon rapprochée, cela renforce l'histoire. Cependant, en rapprochant trop les éléments, la perception de l'histoire est certes meilleure, mais cela impacte le temps de jeu en le diminuant progressivement. Au plus ils sont espacés, au plus le temps de jeu est grand. Mais en fonction du joueur, cela pourrait paraître un peu ennuyeux. Trouver le bon ajustement implique probablement un bon sens de l'équilibre. Donc je pense que le plus important consiste à bien étaler le tout afin que le joueur ne soit pas stressé.

Yu Suzuki apprécie beaucoup la culture chinoise. Il l'a évoqué à plusieurs reprises durant diverses interviews et conférences. Y aurait-il des aspects de la culture chinoise que vous souhaitez le plus transmettre au joueur ?

Yu Suzuki : La Chine étant le cadre, la culture chinoise va naturellement jouer un rôle extrêmement important. Et comme le personnage principal est Japonais, Ryo va réagir avec cette culture chinoise en fonction de ce dont il est habitué au Japon. Parfois, il pourra se sentir déconcerté... Ou les habitants pourraient observer le comportement de Ryo, et le trouver étrange d'un point de vue chinois. Dans l'idéal, je souhaiterais adopter un regard amusant envers les différences de cultures. Je pense que ce sera durant les dialogues entre Ryo et Shenhua qu'il sera le plus simple et intéressant de mettre en valeur ces différences.

Pendant plus de 15 ans, les fans de Shenmue ont rêvé d’atteindre enfin le "Miao Village" dont parle si bien Shenhua. Les Miao font partie des 55 ethnies minoritaires officiellement reconnues par le gouvernement chinois et sont situés essentiellement dans les terres reculées du Sud de la Chine. Allons-nous être amenés à rencontrer le peuple Miao, ou d'autres ethnies, dans Shenmue III ?

Yu Suzuki : Il existe réellement un village appartenant à une minorité ethnique, appelé le village de Bailu. Il y a des minorités ethniques comme les Miao, les Iyan ou les Kam, qui habitent des villages situés dans les terres intérieures de Guilin. Concernant le type de village que je souhaitais réaliser avec le village de Bailu, je l'ai modelé selon ces villages construits par des minorités ethniques. Le village de Bailu de Shenmue III est donc construit à l'image de ces villages, mais leurs habitants eux-mêmes n'y apparraissent pas. Cela me gêne de le dire mais le véritable village de Bailu n'est pas si beau que cela. J'ai réalisé pas mal d'ajustements voyez-vous. Le peuple Miao et leurs villages font partis des ressources que j'ai utilisées, telles des références qui m'ont aidé à bâtir le village de Bailu du jeu. Mais en fait, ils n'apparaissent pas dans le jeu. Disons qu'il serait plus approprié de dire qu'ils m'ont inspiré.

Le personnage de Ren a permis d’insuffler un peu d’humour dans Shenmue II. Espiègle, un peu roublard, malicieux et narquois… Ren est au cœur de nombreuses scènes qui ne passent pas inaperçues et qui ont dû au moins vous esquisser un sourire. Pouvons-nous nous attendre à encore plus d'humour dans Shenmue III ?

Yu Suzuki : Oui, c'est ce que je prévois. Aujourd'hui, les apparitions de Ren seront... Ce que nous envisagions en premier lieu était extrêmement simple... question de budget, n'est-ce pas... Mais maintenant que nous sommes partenaires avec Kuoch*,  je souhaiterais que Ren apparaisse plus souvent (sourire).

*Kuoch est le groupe de médias allemand qui a créé la maison d'édition / distribution Deep Silver

Alors je ne sais pas vous, mais au sein de Shenmue Master, nous nous interrogeons depuis belle lurette quant à la signification de l’aigle dans la saga Shenmue. Au-delà de leur puissance évocatrice lors des scènes d’introduction iconiques de Shenmue I et II, n’oublions pas que l’on peut trouver dans le sous-sol du Hazuki Dojo la sculpture d’un aigle ayant appartenu à Iwao Hazuki. L’occasion est trop belle : Qu'est ce que l'aigle symbolise dans la saga Shenmue ?

Yu Suzuki : À vrai dire, je n'ai pas encore créé d'aigle dans Shenmue III. Je l'ai utilisé principalement dans les scènes d'introduction. En ce qui concerne le sens... l'aigle à une existence assez solitaire, n'est-ce pas. Il a une certaine domination sur les terres situées en dessous de lui, avec ce regard des hauteurs qui observe tout ce qui s'y produit. C'est aussi un oiseau à proie, il est fort... c'est un symbole de beaucoup de choses. On peut en dire de même pour les montagnes abruptes par exemple. Ils incarnent la nature. Comment pourrais-je le dire ?... Ils sont à part du reste du monde. Il est symbolique. Pour exprimer les régions d'une Chine profonde et reculée, cela correspond très bien à Shenmue. Dans Shenmue III, nous avons déjà des corbeaux, des cerf-volants, des moineaux... Il y en a beaucoup... des pigeons, des poules...
nous avons toutes sortes de choses dorénavant. Mais nous n'avons pas encore introduit d'aigle.

C’est sur cette réponse inspirée et inspirante que notre interview s’achève. C’est déjà la 4e interview que je réalise au sein de Shenmue Master et je ne vous remercierais jamais assez pour votre précieux soutien. Non professionnels que nous sommes, le périple en Allemagne fut jonché d’embûches mais je suis toujours frappé de constater combien cette nouvelle rencontre inespérée marque une nouvelle fois la considération sincère qu’éprouve Yu Suzuki envers les fans de son œuvre.

Réjouissons-nous, Shenmue III arrive, fort du récent soutien de l’éditeur Deep Silver. Et si les vidéos de développement destinées avant tout aux investisseurs peuvent être mal interprétées, n’oublions pas que Yu Suzuki a affirmé que la véritable campagne marketing du titre ne débutera qu’en 2018. Sachez enfin qu’au sein de l’équipe Shenmue Master, nous affectionnons Shenmue précisément pour son fond… Et sur ce point-là, et cette nouvelle interview y contribue, nous sommes plus impatients que jamais de poursuivre le périple de Ryo au sein d’une Chine profonde et de personnages qui ont manifestement tant de choses à nous raconter.

Voir aussi

Jeux : 
Shenmue, Shenmue II, Shenmue III
Plateformes : 
PC, PS4
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Shenmue

Après quelques mois d'attente, l'interview de Yu Suzuki est (enfin) en ligne !

Comme pour l'interview du TGS 2011, le propos se focalise uniquement sur Shenmue et rien d'autre (c'est le parti-pris). L'équipe de Shenmue Master et moi-même espérons de tout coeur que vous apprécierez ces quelques minutes en immersion dans les profondeurs du monde de Shenmue.

Voir aussi

Jeux : 
Shenmue
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Shenmue

Cela ne vous a peut-être pas échappé : Yu Suzuki a accepté d'accorder une seconde interview au site Shenmue Master durant sa visite au Monaco Anime Game Show de Mars 2013 (voir mon petit compte-rendu ici).

J'étais sur place avec ma compagne pour mener à bien ce court entretien (timing serré et impossibilité de réaliser l'interview directement en japonais) obtenu in extremis et je vous annonce qu'après une hallucinante série de galères en tous genres (mon pc est tombé en rade, problèmes avec le nouvel ordi etc.), je suis enfin parvenu à me pencher sur l'édition et le montage de la vidéo.

L'interview devrait être uploadée d'ici cette semaine si tout se passe bien (les captures vidéos nous résistent encore un peu). J'espère pour ceux qui nous suivent activement que l'attente ne fut pas trop longue (je m'en excuse très sincèrement) et que vous prendrez plaisir à voir Yu Suzuki parler de Shenmue aux fans de cette oeuvre magistrale.

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Shenmue
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

 

Archives