Premium
Le Dojo de Kenji

Le Dojo de Kenji

Par Kenji Seang Blog créé le 20/06/12 Mis à jour le 15/05/20 à 12h23

Du pixels, du polygones... appréciés en dehors du prisme de la nostalgie, du temps et des modes.
Journal d'un joueur de jeux vidéo de toutes générations, sur supports d'origine.
Critiques écrites et vidéos, des guides hardware / software, des dossiers divers, etc. saupoudrés de tout comme de rien.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Shenmue

     
Signaler
Shenmue (Jeu vidéo)

Shenmue III arrive ! Le Launch Trailer est juste sorti, et quoiqu'on en dise, il est bon de pouvoir retrouver l'intrigue et les personnages là où on les a laissés depuis presque 20 ans !

En 20 ans, les communautés de fans ont pu disséquer la moindre ligne de dialogue cachée et assets dissimulés, mener diverses interviews riches en informations, etc., révélant ainsi toute la portée et profondeur du scénario de Shenmue (qui n'est résolument pas une histoire de vengeance !).

L'occasion de se remettre dans le bain, avec une revue des différents enjeux scénaristiques laissés en suspens et qui trouveront certainement réponses (ou tout du moins éclaircissements) durant l'aventure Shenmue III.

Accessoirement, je remets de l'ordre dans les rubriques du blog (+ réupload progressif des images hors ligne). Et je me suis rendu compte de quelques manquements ^ ^

Comme d'habitude, la version vidéo est disponible pour ceux qui apprécient le format (riche en illustrations).

La version texte ci-dessous a été légèrement complétée.

Cela fait maintenant plus d'une décennie que les fans de Shenmue du monde entier attendent la suite et fin de leur oeuvre vidéoludique préférée. Quoiqu'on en dise, le bijou de Yu Suzuki traverse le temps et reste une expérience narrative et interactive unique, sans commune mesure.

Et au delà de toutes les qualités intemporelles de Shenmue, son scénario riche en intrications passionnantes ne cesse de cultiver la réflexion dans l'esprit des joueurs les plus impliqués.

En faisant un peu le tri de manière méthodique dans l'immensité de l'exceptionnelle trame scénaristique, je dénombre 4 grands axes principaux constitutifs et fondateurs du scénario de Shenmue. Je vous propose de les énumérer.

1/ Les miroirs

Tout d'abord et tout naturellement, le mystère qui se cache derrière les miroirs. Ces deux reliques, d'un passé antique, que les empereurs de la dynastie Tang se sont disputés (si l'on en croit les légendes racontées par Shenhua). L'un revêtant le motif d'un Phoenix, et l'autre celui d'un Dragon, deux figures mythologiques emblématiques gravées dans une pierre que l'on trouve uniquement dans les contrées reculées de Guilin, et plus précisément au village Bailu : la "pierre de la rivière fantôme".

"Une légende du village raconte que l'ancien Empereur possédait des miroirs faits de Phantom River Stone. Mais les dirigeants se sont battus pour le miroir, essayant d'obtenir son pouvoir caché, et certains en ont même perdu la vie." (Shenhua, Shenmue II)

La plus grande question, au delà des circonstances troubles de leur création, c'est l'origine et la nature de leur pouvoir une fois combinés. Shenmue I et II nous livrent deux versions fondamentalement différentes (mais pas forcément contradictoires).

"Lorsque le Dragon et le Phoenix se rencontrent, les portes du Ciel et de la Terre s'ouvriront. Et Chi You lui-même ressuscitera sur Terre." (Master Chen, Shenmue I)

Tout d'abord celle de Master Chen qui stipule qu'une fois réunis, les miroirs auraient le pouvoir de ressusciter le démon Chi You et c'est pour cela qu'il faut absolument les éloigner de Lan Di.

"Une clé qui mène au trésor caché, dont l'objectif est de faire revivre la dynastie Qing" (...) Ces sept lumières indiquent la localisation du trésor." (Zhu Yuanda, Shenmue II)

Et puis il y a la version de Zhu Yuanda qui affirme que la combinaison des deux artefacts dévoile une carte qui mènerait au trésor ressuscitant la dynastie Qing.

Bien entendu, cet axe du scénario est intimement lié à la motivation, à la raison d'être même des Chi You Men que nous ne connaissons pas encore je vous le rappelle (et dont Lan Di est un des 4 leaders).

"Dans Shenmue, il y a 4 "big boss". Est, Ouest, Nord et Sud... chacun de ces boss protège l'un des 4 points cardinaux. Niao Sun est celle qui protège le Sud. Sa couleur est le rouge, et l'animal qui la représente est le Phoenix (regard brillant et insinuant). (...) Le boss de l'Est est Sôryû et il est représenté par un Dragon bleu. Tantei et le "boss des boss", c'est celui qui est au dessus de tous." (Yu Suzuki, MAGS 2013, interview Kenji Seang pour Shenmue Master)

Grace à une interview de David De ville de 2014, on connait le nom de chacun des 4 leaders des Chi You Men. Lan Di est le Dragon Bleu (Souryu) qui gouverne l’Est et représente le Dragon. Niao Sun est l’impératrice des Flammes (Entei) qui gouverne le Sud et représente le Phénix. Koutei gouverne l’Ouest et représente le Tigre. Gentei qui gouverne le Nord et représente la Tortue. On a donc la confirmation que Ziming (le frère de Xiuying) ne fait pas partie des leaders, contrairement à ce que l'on pensait (correspondance du style vestimentaire entre le leader à droite sur l'artwork officiel ci-dessus et celui de Ziming dans la courte planche de bande-dessinée officielle révélée dans Shenmue IIX sur Xbox en fichier bonus).

La mystérieuse épée, dont la fonction demeure inconnue, semble scupltée dans de la pierre "Phantom River Stone" (elle repose dans la mine, et a la même apparence verdâtre marbrée). Il s'agit du même matériau qui constitue les miroirs.

Cette histoire de démon et de dynastie à ressusciter est très intriguante, surtout que Shenmue n'est pas spécialement tourné vers le surnaturel (à part l'épée qui lévite à la fin de Shenmue II, l'oeuvre s'encre dans la réalité la plus parfaitement plausible). Yu Suzuki ayant dévoilé "ne pas trop faire dans le surnaturel pour la suite" lors d'une conférence, il y a de quoi rester intrigué sur la fonction réelle des miroirs, objets de toutes les convoitises.

2/ Le lien Ryo / Shenhua

Le deuxième pivot de la trame de Shenmue, c'est ce mystérieux lien qui unit Shenhua à Ryo. Je vous ramène aux multiples rêves de Ryo dans lequel Shenhua apparaît. Ou encore à ces poèmes anciens du village Bailu qui évoquent cette rencontre destinée (récitées durant les introductions de Shenmue I et II). N'oublions pas également ce ressentiment d'attachement commun vis à vis de l'arbre Shenmue que Ryo ressent, comme s'il l'avait toujours connu (comme Shenhua qui a grandi littéralement à ses côtés).

Ryo : J'ai l'impression de connaître cet arbre depuis longtemps. C'est un sentiment étrange.
C'est comme s'il avait un esprit.
Shenhua : Vraiment ? Toi aussi tu ressens cela de cette manière ?!

Et je ne vous parle même pas du père adoptif de Shenhua qui lui laisse une lettre stipulant étrangement "Va avec celui qui porte le Phoenix et trouve la preuve".

C'est une évidence, Shenhua et Ryo sont liés par le destin (rencontre prophétisée). En plus de cela, il semble qu'un lien plus terre à terre les rassemble : un lien qui trouve ses origines dans le passé de leur famille respective (gravitant autour du mystère des miroirs, avec Iwao pour Ryo, et lignée / père adoptif pour Shenhua).

En outre, Shenhua possèderait tout de même un étrange pouvoir :

"Shenhua est une personne réelle. Cependant, elle possède l'abileté de se souvenir de ses ancêtres. Comment dire... elle possède la faculté de se lier à eux." (Yu Suzuki, TGS 2011, interview Kenji Seang pour Shenmue Master)

3/ Le passé d'Iwao

L'autre charnière essentielle du scénario de Shenmue repose sur une simple réplique et une petite photo optionnelle. Je parle bien évidemment de l'intriguant passé d'Iwao et de son ami Zhao Sunming.

"Sur la photo, on aperçoit Iwao, le père de Ryo. À côté se trouve la personne qui s'est entrainé avec lui jadis en Chine. Après Shenmue II, il deviendra un personnage clé de l'histoire." (Yu Suzuki, TGS 2011, interview Kenji Seang pour Shenmue Master)

"C'est père lorsqu'il était jeune. Mais qui est cette personne présente à ses côtés ?!" (Ryo, Shenmue I)

Plus précisément, les circonstances du prétendu "meurtre" sont d'un intérêt majeur. En effet, dès l'introduction de Shenmue I, l'intrigue part d'une accusation apparemment lourde de sens. Lan Di accuse Iwao d'avoir tué son père Zhao Sunming et l'on apprend un peu plus tard dans le jeu qu'Iwao et Zhao Sunming se sont bien entraînés ensemble au village Bailu durant leur jeunesse.

Lan Di : Te souviens-tu de Zhao Sunming ?
Iwao : Zhao ?!
Lan Di : C'est le nom de l'homme que tu as tué au Meng Cun. (Introduction Shhenmue I)

Zhu Yuanda : Il (Lan Di) était comme toi... Vengeance. (...) Lan Di s'est vengé de la mort de son père Zhao Sunming. (...). Le véritable nom de Lan Di est Zhao Longsun. Il est le fils de Zhao Sunming. Lan Di croit que Zhao Sunming a été tué par ton père, Hazuki Iwao.
Ryo : Mensonge ! Jamais mon père ne pourrait tuer...
Zhu Yuanda : Moi aussi j'aimerais le croire ! Mais je ne sais pas ce qu'il s'est réellement passé. (...) Mais je sais que Zhao Sunming est mort. Et qu'Iwao a ramené les miroirs de Zhao jusqu'au Japon. (...) Zhao Sunming était mon meilleur ami. S'il avait vêcu, il serait devenu un maître en Arts Martiaux légendaire.

4/ L'aboutissement de Ryo

Enfin, l'enjeu de tous ces axes se cristallisent dans le développement du personnage de Ryo (Shenmue étant avant tout le récit d'une quête initiatique) ainsi que son rôle à jouer dans toute cette épopée encrée dans les légendes ancestrales. Je frissonne personnellement à l'idée de découvrir comment il va se comporter face à Lan Di. Et comment est-ce qu'un jeune Japonais en deuil renfermé sur lui-même accomplira une destinée prédéterminée depuis les temps anciens en Chine.

Bien sûr, ce pan du scénario n'en est encore qu'à ses prémisses. Shenmue I et II ne représentant qu'une toute petite portion du total des chapitres prévus par Yu Suzuki, le développement de Ryo ne fait que commencer. C'est donc le point du scénario, pourtant central, sur lequel il y a le moins de choses précises à dire.

Tout ce que l'on sait, c'est que la quête initiatique de Ryo commence par un désir de vengeance (élément déclencheur, impulsion à l'aventure), mais qu'elle évolue tout doucement vers une quête de vérité (passé de son père, rôle des miroirs, et.) et de stabilité intérieure (enseignement de Xiuying, et des nombreux autres "mentors secondaires" qu'il rencontre). Ryo grandit, au fil du voyage, des rencontres et de la nature, et finira par abandonner tout désir (dangereux et infernal) de vengeance.

"Le père de Ryo ayant été tué, tout cela commence par un désir de vengeance. J'ai écrit le script de Shenmue jusqu'au chapitre 11 (Shenmue I et II ne représentant que les chapitres 1 à 6) et entre le premier et le dernier chapitre, le désir de vengeance de Ryo va progressivement s'estomper en cours de route. Le jeu n'a pas encore abouti à sa conclusion, mais dans le futur, le sentiment de vengeance disparaitra complètement." (Yu Suzuki, TGS 2011, interview Kenji Seang pour Shenmue Master) 

"Au début puisque tout commence avec le meurtre de son père, Ryo se perd dans sa volonté de vengeance en n’ayant que son « ennemi » pour seule cible. Mais finalement, il n’y a pas beaucoup de sens dans la vengeance. Ryo se rend compte que c’est totalement vain. C’est l’histoire de quelqu’un qui va se rendre compte qu’il y a des choses bien plus importantes." (Yu Suzuki, MAGS 2013, interview Kenji Seang pour Shenmue Master)

Malgré ses 4 axes principaux synthétisés, il y a tout un tas de mystères qui gravitent autour de l'histoire de Shenmue, de ses personnages et évènements futurs. Voici pêle-mêle un petit jet de questions auxquelles j'apporte beaucoup d'attention.

Questions en vrac :

-Que s’est-il réellement passé en Chine pour qu’Iwao soit accusé d’avoir tué son ami Zhao Sunming ? Comment Zhao Sunming est-il mort ? Et si meurtre il y a, est-ce vraiment Iwao qui est impliqué ?

-Comment Iwao connait-il Lan Di ("It can’t be, YOU" juste après que Lan Di lui ait évoqué Zhao Sunming et le Meng Cun) ?

-Pourquoi Iwao a-t-il fui de Chine pour rentrer au Japon en emportant les 2 miroirs de son ami et partenaire Zhao Sunming ?

-Comment Lan Di, l’un des 4 chefs de l’organisation Chi You Men, peut-il ne pas connaitre l’existence des 2 miroirs (il vient chercher uniquement le miroir du Dragon chez Iwao) ?

-Comment Ziming (le frère de Xiuying) qui part se venger de l’assassinat de ses parents par les Chi You Men succombe au "chemin du mal" et devient lui-même l'un des membres de cette même organisation ?! Tout le pan du scénario consacré au frère de Xiuying est un mystère complet, alors qu'il sera de toute évidence impliqué de manière directe dans la trame future.

-Quelles seront les circonstances de la rencontre entre Ryo et Ziming (Ryo ayant la partie blanche du Yin Yang confiée par Xiuying, Ziming la partie noire) ?

-Que va provoquer chez Ziming la prise de conscience d'un rapport (suffisament fort et impliqué) entre sa soeur Xiuying et Ryo (elle lui a quand même confié un souvenir chargé de valeur pour elle) ? Lorsqu'il découvrira que Ryo a en sa possession sa précieuse partie blanche du Yin Yang, qui prendra le dessus : le frère bienveillant de Xiuying, ou le membre des Chi You Men ?

-En découle une interrogation sur son rôle au sein de l'organisation : est-il infiltré, ou a-t-il réellement embrassé les desseins des Chi You Men ?

-Quelles seront les circonstances de la rencontre entre Ryo et la "cruelle" Niao Sun ?

-Pourquoi y-a-t-il 4 "gardiens" aux 4 points cardinaux chez les Chi You Men ? Qu'ont-ils à "protéger" ? Cet aspect là (pas du tout été évoqué dans Shenmue I et II).est totalement opaque à l'heure actuelle.

Lieu du flashback visité en temps-réel via un hack des données du GD-rom.

-Pourquoi l'endroit du flashback mettant en scène le baptême de Shenhua sous l’arbre Shenmue semble d’un tout autre temps ?

Shenhua (litt. "fleur de l'arbre Shenmue") a été baptisée sous l'arbre Shenmue. Les lieux entre présent / futur ne correspondent pas du tout.

-Pourquoi la configuration des lieux a-t-elle changée lorsque l’on observe l’environnement actuel autour de l’arbre Shenmue (par rapport à celui de la naissance de Shenhua) ? Existerait-il plusieurs arbres Shenmue ?

-Pourquoi Ryo ressent-il l’esprit de l’arbre Shenmue et pourquoi éprouve-t-il en lien intime qui l’unit à lui ?

-Quel est le véritable sens de l’arbre Shenmue ?

-Et surtout quelle est l’implication, le rôle de l’arbre Shenmue dans le reste de la trame principale (les miroirs antiques) ?

-Pourquoi Shenhua revêt un habit royal dans certains artworks officiels (notice de l'OST, posters promotionnels, écran de sélection 50/60 hertz sur Dreamcast, couverture de "US Shenmue" en version jap, etc.) ?

-D’où vient le poème du Bailu Village relatant la prophétie de la rencontre entre Shenhua et un "jeune homme venant de l’Est de contrées lointaines au-delà des mers" ?

-Pourquoi y-a-t-il des montages à Guilin desquelles "personne ne revient" ?

-Que vient faire Lan Di (guidé par Zhu Yuanda captif ?) à Guilin ? Que recherche-t-il à réaliser au sein de son organisation des Chi You Men ?

-Comment les parents biologiques de Shenhua ont-ils été assassinés (elle vit aux abords du village Bailu avec son père adoptif, mineur de Phantom River Stone, la pierre constituante des miroirs) ?

-Pourquoi les schémas des miroirs Phoenix et Dragon ont été passés de génération en génération dans la famille (biologique) de Shenhua ? Le père adoptif de Shenhua a conservé ces planches (comment en a-t-il hérité ?), et pourquoi son travail présente-t-il un lien étrange avec les miroirs ?

-Pourquoi le père adoptif de Shenhua a-t-il gravé les 2 miroirs géants dans le Stone Pit ? Quels sont leur fonction à eux aussi (déjà que celle des "petits" miroirs est pour le moins confuse) ?

-Comment le père adoptif de Shenhua savait-il que Ryo ("celui qui porte le phoenix") et Shenhua allaient arriver ?

-Quelle est la "preuve" que le père adoptif de Shenhua demande de "chercher" ? S'agirait-il de l'assurance que Ryo est bien la personne élue des poèmes anciens du village Bailu ?

-À quel événement se rapporte les différents mauvais signes à la fin de Shenmue II (l’étoile du Nord qui brille, les oiseaux mystérieusement absents aux abords du Stone Pit) ?

De quoi se remettre dans le bain avant l'arrivée de Shenmue III... Car plus qu'un jeu, Shenmue est une histoire interactive avec de nombreux enjeux laissés en suspens pendant près de 20 ans. Nul doute que Shenmue III nous apportera son lot de réponses (et c'est là l'un de ses intérêts que je guête au tournant, mais qui échappe hélas à nombre d'observateurs du milieu).

En outre, Trent a pris le temps de dépoussiérer mes articles Shenmue Théories sur le site Shenmue Master. Réalisés en 2005 pour le site Consoles-Fan, mais disparus après un crash des serveurs, j'ai eu la larme à l'oeil en revoyant ces écrits proprement remis en ligne. Ils incarnent tout ce que j'ai aimé durant la longue attente / errance / expectative avant l'annonce inespérée de Shenmue III : à savoir, des passionnés qui se regroupent, échangent, débattent, fouillent dans les profondeurs de l'oeuvre afin d'y dénicher le moindre petit os d'information cachée inédite à se mettre sous les babines. Une période où la compréhension du récit, de ses enjeux et mystères a été affinée, que dis-je décuplée, et que la flamme a été chaleureusement entretenue toutes ces années. Je chéris ces moments de pure passion, solidaire et intimiste. Le plaisir qui en a découlé au sein des communautés de fans à l'affut du moindre détail, a paradoxalement été permis par la situation "problématique" de Shenmue. J'en étais même arrivé à penser qu'un paysage videoludique sans Shenmue III ne serait finalement pas une mauvaise chose (car la suite prend le risque de décevoir au niveau des dénouements apportés, de casser le mythe).

Il est bien aisé (et plutôt tendance actuellement) de se moquer avec suffisance de Shenmue III et de railler d'un ton pédant les "fans"... mais ceux qui n'ont pas connu cela ne pourront jamais le comprendre ! Ces articles reflètent en quelque sorte cette "effervescence dans l'attente", et représentent un témoignage de la passion ardente qui a animé nombre d'entre nous. Bref, je m'égare dans le sentimentalisme dégoulinant ^ ^. Toujours est-il que le bien nommé Trent a également eut la bonne idée de compléter les articles avec les données révélées depuis sa rédaction, conférant plus d'intérêt à la lecture malgré l'âge avancé de ces antiques écrits. Merci à lui !

Shenmue Théories Partie 1 --> ici

Shenmue Théories Partie 2 --> ici

Voir aussi

Jeux : 
Shenmue, Shenmue II, Shenmue I & II, Shenmue III
Plateformes : 
Xbox, Dreamcast
Sociétés : 
Sega
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

  
Signaler
Shenmue (Jeu vidéo)

En aout 2017 s’est déroulée la Gamescom en Allemagne, l’un des salons dédiés aux jeux vidéo les importants d’Europe. Fort d’un tout nouveau partenariat avec l’éditeur Deep Silver, Yu Suzuki y était présent afin de partager l’avancement du développement de Shenmue 3 avec différents médias et rencontrer les fans de son ½uvre lors de séances de dédicaces. Shenmue Master a eu une nouvelle fois l’immense honneur de pouvoir s’entretenir directement avec le père fondateur de la saga et comme à notre habitude, nous en avons profité pour vous chapeauter une petite interview qui vous propose d’explorer un peu plus en profondeur les différentes facettes de cette ½uvre que nous chérissons tant et qui s’appelle Shenmue.

Comme à l'accoutumée, je vous propose une version vidéo afin de bénéficier de belles illustrations animées (le texte de ce billet a été écrit pour les spécificités du support vidéo).

Si Shenmue est autant apprécié, je pense que l’on pourrait trouver des éléments de réponse dans la finesse et la profondeur des thèmes qu’il aborde. La douce nostalgie d’un Japon de l’ère Shōwa, le dépassement d’un puéril désir de vengeance, l’épanouissement à travers le voyage et les rencontres, etc. tant de sujets que Shenmue traite avec la sensibilité d’une véritable intention d’auteur. Une certaine maturité dans le choix et le traitement des thèmes avouons-le peu commune dans l’industrie du jeu vidéo. Aujourd’hui, grâce aux différents sondages, nous savons que la moyenne d’âge des fans de Shenmue se situe entre 30 et 35 ans. Pensez-vous que Shenmue III devrait être adapté à une audience mature ?

Yu Suzuki : Je sais qu'il y a de nombreux fans de Shenmue relativement âgés effectivement, donc je réalise un jeu qui pourra être joué par les trentenaires et quarantenaires. Mais je souhaite que les nouveaux joueurs parviennent aussi à l'apprécier. Donc je le réalise de façon à ce que les jeunes joueurs puissent également y jouer.

La production de Shenmue I et II fut colossale au sein du studio AM2 de chez SEGA. Qu’il s’agisse du budget, du temps de développement et du nombre d’employés à la tâche, Yu Suzuki était à la tête d’une des ½uvres les plus ambitieuses de son temps. Ceci dit, l’histoire ayant voulu que Shenmue III renaisse sous forme d’un projet indépendant financé par Kickstarter, Yu Suzuki dispose naturellement aujourd’hui d’une équipe plus réduite que celle qu’il avait pour les 2 premiers épisodes. Profitez-vous d'être à la tête d'une plus petite équipe pour fournir un travail encore plus personnel ?

Yu Suzuki : À l'époque de Shenmue I et II, j'avais environ 200 personnes travaillant au département AM2.  Ceci dit, en ce qui concerne l'équipe actuelle, je dispose de beaucoup de collaborateurs sous contrat, éparpillés à différents endroits. Donc cela implique diverses fonctions de management. Comparé aux difficultés d'autrefois, il s'agit aujourd'hui d'une toute autre complexité.

Ces dernières années, on constate qu’il y a beaucoup de réflexions sur le manque de prise de risque, d’originalité et de créativité au sein de l’industrie vidéoludique. À tel point qu’il est aisé d’avoir une vision d’ensemble assez lisse, où tous les jeux se ressemblent et passent les uns après les autres. Avez-vous pour projet de réaliser avec Shenmue III un jeu qui marquera, d'une façon ou d'une autre, l'industrie du JV ?

Yu Suzuki : Le nombre de séries de jeux a considérablement augmenté et les titres fondamentalement originaux sont considérés comme hautement risqués. En conséquence, on peut constater moins d'effort entrepris dans la réalisation de nouvelles choses. On peut ressentir cela particulièrement au Japon. Puisqu'il s'agit de jeux, il serait plus amusant de voir divers développeurs s'efforcer à tenter différentes choses. J'aimerais voir l'industrie redevenir plus ouverte aux nouveaux défis, en tentant de nouvelles choses.

L’interactivité est une composante propre aux jeux vidéo, c’est son essence même. Dans Shenmue l et II, l’outil interactivité a été savamment utilisé pour immerger le joueur dans l’univers de Shenmue et lui faire expérimenter des choses assez incroyables (je vous renvoie à quelques vidéos que j’ai réalisées sur le sujet : Pixel Dreamers 2 et Pixel Dreamers 3). Quelles seront les nouvelles possibilités en terme d'exploration et d'interaction dans Shenmue III ?

Yu Suzuki : La réponse ne se limiterait pas aux interactions... Dans Shenmue III, il y aura différents... Je ne pourrais pas procéder de la même manière qu'à l'époque de Shenmue I et II. Dans Shenmue III, je projette de réaliser plusieurs mécanismes qui lui seront spécifiques.

"Système d'Affinité"("Affinity System") : en fonction des réponses de Ryo aux questions de Shenhua, son "Rang d'Affinité" changera. Elle se comportera plus gentiement par exemple. "Quêtes Coopératives"("Cooperative Quest") : le niveau de coopération de Shenhua sera sujet à variation, il pourra s'améliorer ou se dégrader. Mais il est difficile de l'expliquer, uniquement en parlant. "Point de vue des Personnages" ("Character Perspective") : même si cela ne concerne qu'un seul évènement. Lors de cet évèvement, le joueur pourra changer de personnage. Par exemple, vous pourrez jouer Ren, ou Shenhua. L'objectif restera le même, mais c'est la façon d'y parvenir qui changera. Pour Ryo, ce sera par le combat. Pour Ren, l'utilisation d'armes... "Nouveau Système de FREE Battle" : jusqu'ici, dans les "Free Battle", vous vous battiez un à un contre vos ennemis.  Il y avait certes du "Multi FREE Battle", mais on ne pouvait vaincre qu'un ennemi à la fois. Après avoir vaincu une personne, vous passiez à l'autre pour le défaire également, et ainsi de suite. C'était la façon de combattre jusqu'à maintenant. Pour les combats de Shenmue III, il y a un nouveau moteur qui n'est pas celui de Virtua Fighter. Avec ce nouveau mode de combat : (Yu Suzuki nous mime des coups de poings lancés dans toutes les directions). Donc il s'agit vraiment d'un système de combat "Multi". C'est un nouveau système de combat.

À l'heure où les écoles de Game Design enseignent un calibrage toujours plus minutieux de la rythmique d’un jeu, le rythme lancinant d’un Shenmue propice à la contemplation et la flânerie peut se révéler rébarbatif pour les joueurs excités de la manette. Chez Shenmue Master, nous apprécions profondément la cadence particulière de Shenmue I et II qui fluctue entre douce tranquillité, tonique emballement et franche turbulence. Planifiez-vous de renforcer le rythme de jeu dans Shenmue III ?

Yu Suzuki : Non, je ne le prévois pas spécialement. Au delà de la comparaison avec la façon de faire dans Shenmue I ou II : une fois que tous les éléments finalisés de Shenmue III seront liés, si je sens qu'il y a trop de temps morts, j'ajouterais quelque chose pour les combler. Et si certains évènements me semblent trop rapprochés, je les séparerais un peu plus. Donc le réglage sera propre à Shenmue III. Si tout est réalisé de façon rapprochée, cela renforce l'histoire. Cependant, en rapprochant trop les éléments, la perception de l'histoire est certes meilleure, mais cela impacte le temps de jeu en le diminuant progressivement. Au plus ils sont espacés, au plus le temps de jeu est grand. Mais en fonction du joueur, cela pourrait paraître un peu ennuyeux. Trouver le bon ajustement implique probablement un bon sens de l'équilibre. Donc je pense que le plus important consiste à bien étaler le tout afin que le joueur ne soit pas stressé.

Yu Suzuki apprécie beaucoup la culture chinoise. Il l'a évoqué à plusieurs reprises durant diverses interviews et conférences. Y aurait-il des aspects de la culture chinoise que vous souhaitez le plus transmettre au joueur ?

Yu Suzuki : La Chine étant le cadre, la culture chinoise va naturellement jouer un rôle extrêmement important. Et comme le personnage principal est Japonais, Ryo va réagir avec cette culture chinoise en fonction de ce dont il est habitué au Japon. Parfois, il pourra se sentir déconcerté... Ou les habitants pourraient observer le comportement de Ryo, et le trouver étrange d'un point de vue chinois. Dans l'idéal, je souhaiterais adopter un regard amusant envers les différences de cultures. Je pense que ce sera durant les dialogues entre Ryo et Shenhua qu'il sera le plus simple et intéressant de mettre en valeur ces différences.

Pendant plus de 15 ans, les fans de Shenmue ont rêvé d’atteindre enfin le "Miao Village" dont parle si bien Shenhua. Les Miao font partie des 55 ethnies minoritaires officiellement reconnues par le gouvernement chinois et sont situés essentiellement dans les terres reculées du Sud de la Chine. Allons-nous être amenés à rencontrer le peuple Miao, ou d'autres ethnies, dans Shenmue III ?

Yu Suzuki : Il existe réellement un village appartenant à une minorité ethnique, appelé le village de Bailu. Il y a des minorités ethniques comme les Miao, les Iyan ou les Kam, qui habitent des villages situés dans les terres intérieures de Guilin. Concernant le type de village que je souhaitais réaliser avec le village de Bailu, je l'ai modelé selon ces villages construits par des minorités ethniques. Le village de Bailu de Shenmue III est donc construit à l'image de ces villages, mais leurs habitants eux-mêmes n'y apparraissent pas. Cela me gêne de le dire mais le véritable village de Bailu n'est pas si beau que cela. J'ai réalisé pas mal d'ajustements voyez-vous. Le peuple Miao et leurs villages font partis des ressources que j'ai utilisées, telles des références qui m'ont aidé à bâtir le village de Bailu du jeu. Mais en fait, ils n'apparaissent pas dans le jeu. Disons qu'il serait plus approprié de dire qu'ils m'ont inspiré.

Le personnage de Ren a permis d’insuffler un peu d’humour dans Shenmue II. Espiègle, un peu roublard, malicieux et narquois… Ren est au c½ur de nombreuses scènes qui ne passent pas inaperçues et qui ont dû au moins vous esquisser un sourire. Pouvons-nous nous attendre à encore plus d'humour dans Shenmue III ?

Yu Suzuki : Oui, c'est ce que je prévois. Aujourd'hui, les apparitions de Ren seront... Ce que nous envisagions en premier lieu était extrêmement simple... question de budget, n'est-ce pas... Mais maintenant que nous sommes partenaires avec Kuoch*,  je souhaiterais que Ren apparaisse plus souvent (sourire).

*Kuoch est le groupe de médias allemand qui a créé la maison d'édition / distribution Deep Silver

Alors je ne sais pas vous, mais au sein de Shenmue Master, nous nous interrogeons depuis belle lurette quant à la signification de l’aigle dans la saga Shenmue. Au-delà de leur puissance évocatrice lors des scènes d’introduction iconiques de Shenmue I et II, n’oublions pas que l’on peut trouver dans le sous-sol du Hazuki Dojo la sculpture d’un aigle ayant appartenu à Iwao Hazuki. L’occasion est trop belle : Qu'est ce que l'aigle symbolise dans la saga Shenmue ?

Yu Suzuki : À vrai dire, je n'ai pas encore créé d'aigle dans Shenmue III. Je l'ai utilisé principalement dans les scènes d'introduction. En ce qui concerne le sens... l'aigle à une existence assez solitaire, n'est-ce pas. Il a une certaine domination sur les terres situées en dessous de lui, avec ce regard des hauteurs qui observe tout ce qui s'y produit. C'est aussi un oiseau à proie, il est fort... c'est un symbole de beaucoup de choses. On peut en dire de même pour les montagnes abruptes par exemple. Ils incarnent la nature. Comment pourrais-je le dire ?... Ils sont à part du reste du monde. Il est symbolique. Pour exprimer les régions d'une Chine profonde et reculée, cela correspond très bien à Shenmue. Dans Shenmue III, nous avons déjà des corbeaux, des cerf-volants, des moineaux... Il y en a beaucoup... des pigeons, des poules...
nous avons toutes sortes de choses dorénavant. Mais nous n'avons pas encore introduit d'aigle.

C’est sur cette réponse inspirée et inspirante que notre interview s’achève. C’est déjà la 4e interview que je réalise au sein de Shenmue Master et je ne vous remercierais jamais assez pour votre précieux soutien. Non professionnels que nous sommes, le périple en Allemagne fut jonché d’embûches mais je suis toujours frappé de constater combien cette nouvelle rencontre inespérée marque une nouvelle fois la considération sincère qu’éprouve Yu Suzuki envers les fans de son ½uvre.

Réjouissons-nous, Shenmue III arrive, fort du récent soutien de l’éditeur Deep Silver. Et si les vidéos de développement destinées avant tout aux investisseurs peuvent être mal interprétées, n’oublions pas que Yu Suzuki a affirmé que la véritable campagne marketing du titre ne débutera qu’en 2018. Sachez enfin qu’au sein de l’équipe Shenmue Master, nous affectionnons Shenmue précisément pour son fond… Et sur ce point-là, et cette nouvelle interview y contribue, nous sommes plus impatients que jamais de poursuivre le périple de Ryo au sein d’une Chine profonde et de personnages qui ont manifestement tant de choses à nous raconter.

Voir aussi

Jeux : 
Shenmue, Shenmue II, Shenmue III
Plateformes : 
PC, PS4
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Shenmue (Jeu vidéo)

Après quelques mois d'attente, l'interview de Yu Suzuki est (enfin) en ligne !

Comme pour l'interview du TGS 2011, le propos se focalise uniquement sur Shenmue et rien d'autre (c'est le parti-pris). L'équipe de Shenmue Master et moi-même espérons de tout coeur que vous apprécierez ces quelques minutes en immersion dans les profondeurs du monde de Shenmue.

Yu Suzuki : Puisque l’on parle de Shenmue, vous en France, et tout particulièrement vous… à propos de Shenmue III… à toujours me parler de Shenmue, encore aujourd’hui, cela me fait vraiment très plaisir ! Vraiment, quand l’environnement sera propice, de tout c½ur, je souhaite vraiment réaliser Shenmue III.

Cela ne vous a peut être pas échappé, Yu Suzuki était de passage à Monaco en mars 2013 pour honorer de sa présence le Monaco Anime Game Show aux côtés de personnalités comme Gō Nagai et autres Yoshitaka Amano, autrement dit du beau monde. Une occasion en or pour demander au créateur de la saga Shenmue une nouvelle interview qui ferait directement suite à celle que nous avions pu proposer en novembre 2011 et que je vous invite à voir et à revoir soit dit en passant. Evidemment, si je vous parle en ce moment même, c’est que Yu Suzuki a bien accepté de nous rencontrer à nouveau et même si le temps alloué par les organisateurs fut encore plus court que la dernière fois hélas, l’équipe de Shenmue Master espère tout de même que vous apprécierez ces quelques minutes en immersion dans le monde de Shenmue.

Sans plus attendre, commençons par le thème du développement personnel du héros qui est au c½ur de l’oeuvre dans son entièreté. Au départ adolescent complètement renfermé sur lui-même, qui ne prend pas en compte les conseils de son entourage, nous terminons Shenmue (II) avec un Ryo calme et posé, riche de multiples rencontres et qui vient discuter de tout et de rien trois jours durant avec une jeune paysanne. Peut-on voir Shenmue comme une oeuvre dont le héros suit un cheminement philosophique ?

Yu Suzuki : Alors oui effectivement, Ryo Hazuki a quitté le Japon pour traverser la Chine, et il est donc rentré en contact avec une nouvelle culture. Il s’agit d’un voyage pour se trouver soi-même. Comme la Chine a une histoire incroyablement profonde, il y a énormément de choses en Chine. Depuis toujours, les Arts Martiaux ont cristallisé cette histoire et la font passer d’autrefois à aujourd’hui. Il y a au sein même des Arts Martiaux de très importantes façons de penser, de nombreuses valeurs et philosophies. Et en allant apprendre tout cela, c’est un voyage pour se trouver soi-même.

Depuis notre première interview, nous savons avec certitude que Ryo va dépasser ses sentiments impulsifs de vengeance. Pourquoi son père a t-il été tué, quel est ce lien étrange qui l’unit à Shenhua, quel mystère se cache derrière les miroirs du Phénix et du Dragon ? Tant de questions qui nous amènent à nous demander si ce qui motive Ryo dorénavant, ce ne serait fondamentalement pas une quête de savoir ?

Yu Suzuki : Au début puisque tout commence avec le meurtre de son père, Ryo se perd dans sa volonté de vengeance en n’ayant que son « ennemi » pour seule cible. Mais finalement, il n’y a pas beaucoup de sens dans la vengeance. Ryo se rend compte que c’est totalement vain. C’est l’histoire de quelqu’un qui va se rendre compte qu’il y a des choses bien plus importantes.

Au fur-et-à-mesure de ses rencontres, Ryo est amené à délaisser quelque peu sa pratique rigide du jujitsu pour s’ouvrir aux arts martiaux chinois empreints d’un taoïsme millénaire. Impossible d’ignorer l’importance du principe du Tao, particulièrement présent dans la seconde partie des péripéties de Ryo. En effet, Xiuying, Lishao Tao de son surnom, jouera véritablement le rôle de mentor pour Ryo avant qu’il ne quitte Hong Kong pour Kowloon. Comment ignorer la scène symbolisant le point culminant de l’omniprésence de ce précepte dans Shenmue ? Je fais référence à cette cut scene où Xiuying confie à Ryo la partie Yin d’un talisman reçu de son frère, Ziming, qui a lui même gardé le Yang complémentaire. En ce sens, nous souhaitons savoir si la Tao aura une importance dans la suite de l’histoire.

Yu Suzuki : À propos du Tao, en Chine il s’agit d’une façon de penser très répandue. Cette fameuse théorie du Yin et Yang (note : Energies cosmiques complémentaires) constitue vraiment une base fondamentale. Et c’est juste cela !

Tout au long de l’aventure, Ryo, par l’intermédiaire du joueur, est amené à récolter différents objets dans son inventaire et à faire quelques choix. Citons par exemple les photos remises par les quelques femmes qui tombent amoureuses du héros. Ainsi nous pouvons nous demander si ces choix auront un quelconque impact dans la suite de l’histoire.

Yu Suzuki : Il y a des objets que l’on utilisera, et d’autres que l’on n’utilisera pas. Nous avons prévu des objets utilisables dans le futur et il vaudrait mieux les utiliser, et un autre type d’objets inexploitables.

Vous le savez sûrement, Ryo n’a plus aucun parent après qu’Iwao ait été tué. Shenhua vit aux abords du village Miao avec son père adoptif. Les parents de Xiuying et de son frère Ziming ont été tués par les Chi You Men. Wong a été adopté par la bande de Ren, les Heavens. L’orphelinat de Kowloon est l’un des points importants de la ville, etc… Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a beaucoup d’orphelins dans Shenmue. Y aurait-il un sens particulier à cela ?

Yu Suzuki : Les orphelins sont nombreux ?! Qui par exemple ? (Kenji : Ryo est orphelin, Ziming, Xiuying, il y a même un orphelinat à Kowloon). Xiuying est orpheline ?! Ha oui… En fait, cela est fortuit.

Ah… Yuanda Zhu. Shenmue I commence avec une lettre signée de sa main qui arrive trop tard. Mais si, celle qui avertissait Iwao que les Chi You Men étaient après lui ! Érudit respecté, auteur du Wulinshu, cet ouvrage relatant la généalogie du Tiger Swallow Style, le style utilisé par Lan Di et son père Zhao Sunming, Yuanda Zhu attise la perplexité. Je vous rappelle que c’est la cible numéro 1 des Yellow Head et des Chi You Men, que c’est le meilleur ami du père de Lan Di. C’est lui qui aurait ramené le miroir du Phénix de Chine avec le père de Ryo. C’est lui aussi qui nous informe que les miroirs sont en fait des cartes menant au trésor perdu de la dynastie Qing. Pas de doute, ce personnage (Yuanda Zhu) est au centre de l’intrigue de Shenmue et connait énormément de choses que les joueurs rêveraient de savoir. Mais on peut se demander légitiment : est-il réellement sincère ?

Yu Suzuki : Yuanda Zhu ?! Hum… je ne m’en souviens plus. Yuanda Zhu est en fait… Il serait trop simple de dire qu’il raconte des mensonges. En divulguant de fausses informations, il protège ses amis. En utilisant un langage codé, il emploie une technique pour dévier les informations. L’objectif est seulement de protéger ses amis. C’est ce genre de personnage.

Le personnage de Niao Sun fascine les fans de Shenmue. En effet, la jeune femme fut mise en avant aux côtés de Ren, Shenhua et Ryo avant même que Shenmue premier du nom ne sorte. Hélas, à ce jour, sa seule apparition dans l’oeuvre est réduite à une simple figuration picturale à la toute fin de Shenmue II. L’essentiel de ce que nous savons d’elle provient d’une vieille vidéo promotionnelle que je vous propose de revoir.

"Chôjun (Niao Sun), l’un des « 4 leaders » des Chi You Men, en charge de la partie Sud. Elle porte une robe rouge voluptueuse et son attitude séduit les gens. Ses yeux terrifiants sont constamment à la recherche de proies. Elle prend plaisir à réaliser des actes cruels et élimine les gens comme de simples insectes." (Extrait d'une vidéo officielle de présentation de Shenmue en 1999).

Que peut-nous dire Yu Suzuki sur cet intriguant personnage (Niao Sun), objet de moult théories ?

Yu Suzuki : Dans Shenmue, il y a 4 « big boss ». L’Est, l’Ouest, le Nord et le Sud. Chacun d’eux protège l’un de ces 4 points cardinaux. Et celle qui protège le Sud, c’est Niao Sun (Chôjun en japonais). La couleur qui la caractérise est le rouge et l’animal qui la représente est le Phénix. Elle est très effrayante et c’est un boss du genre cruel.

Il a fallu d’innombrables années pour que Shenmue se concrétise en chef d’oeuvre que nous connaissons. De nombreux travaux conceptuels et préparatoires nous sont parvenus et même quelques prémices de la suite qui devait sortir dans la foulée. Toute cette base de travail déjà prémâchée pour Shenmue III et qui dort dans les locaux de SEGA serait-elle encore exploitable ?

Yu Suzuki : Oui, même à ce jour, nous pouvons les utiliser. En obtenant la licence Shenmue chez SEGA, nous pourrons alors les utiliser. Je pense que c’est possible.

De la part des fans de Shenmue Master et de Shenmue Dojo, je remercie profondément Yu Suzuki et toute son équipe de développement pour nous avoir offert tant de rêves et d’inspiration avec Shenmue I et II. Qu’importe Shenmue III à l’instant où je parle.

Yu Suzuki : Comme maintenant, à parler au sujet de Shenmue, à vous en soucier, à me poser des questions, de mon côté aussi je ressens énormément de gratitude. J’ai envie de vous dire « MERCI » en retour (Yu Suzuki dit ensuite « merci beaucoup » en français).

Alors que l’interview, qui a déjà dépassé de loin le temps alloué, se finit sur ce manifeste de reconnaissance partagée entre le créateur et les fans de l’oeuvre, Yu Suzuki coupe soudainement son interprète et affiche son envie de nous parler encore un peu plus sur Shenmue.

Yu Suzuki : Le boss de l’Est est Sôryû (Lan Di) et il est représenté par un Dragon bleu.

Et Tentei ?

Yu Suzuki : Tentei est le boss des boss. Tentei est le boss le plus haut placé.

Un grand merci !

Pour rappel,  Sôryû est le nom de Lan Di au sein de l’organisation Chi You. Nous terminons définitivement sur cela. Ceci dit, je tiens à vous faire part du profond égard que j’ai ressenti de la part de Yu Suzuki vis à vis des fans de Shenmue.

Après notre entretien, Yu Suzuki s’est naturellement éloigné pour poursuivre sa session d’interviews et alors que ma compagne et moi rangions nos affaires, bravant les consignes du planning déjà fort retardé, il s’est rapproché de nous à nouveau d’un pas réservé mais ferme afin de nous serrer la main en nous remerciant une nouvelle fois. Nous venions d’échanger moult saluts et courbettes à la japonaise pas même deux minutes auparavant. Inutile de vous dire que cette initiative m’a beaucoup touché en tant que fan de Shenmue. Ses remerciements d’une sincérité bouleversante que je n’ai pu capturer en image hélas. Soyez bien conscients qu’ils vous sont aussi et surtout adressés.

Voir aussi

Jeux : 
Shenmue
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Shenmue (Jeu vidéo)

Cela ne vous a peut-être pas échappé : Yu Suzuki a accepté d'accorder une seconde interview au site Shenmue Master durant sa visite au Monaco Anime Game Show de Mars 2013 (voir mon petit compte-rendu ici).

J'étais sur place avec ma compagne pour mener à bien ce court entretien (timing serré et impossibilité de réaliser l'interview directement en japonais) obtenu in extremis et je vous annonce qu'après une hallucinante série de galères en tous genres (mon pc est tombé en rade, problèmes avec le nouvel ordi etc.), je suis enfin parvenu à me pencher sur l'édition et le montage de la vidéo.

L'interview devrait être uploadée d'ici cette semaine si tout se passe bien (les captures vidéos nous résistent encore un peu). J'espère pour ceux qui nous suivent activement que l'attente ne fut pas trop longue (je m'en excuse très sincèrement) et que vous prendrez plaisir à voir Yu Suzuki parler de Shenmue aux fans de cette oeuvre magistrale.

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Shenmue
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Archives