Le Dojo de Kenji

Le Dojo de Kenji

Par Kenji Seang Blog créé le 20/06/12 Mis à jour le 18/05/16 à 12h01

Neo Geo, Shenmue, Berserk, Ghibli, Tests, Vidéo-tests etc.
Du pixels, du polygones... saupoudrés de tout comme de rien !

Ajouter aux favoris
Signaler
Produits Dérivés

Bon, j'en ai rêvé depuis des années, First4Figure l'a fait : une statue de Ryô Hazuki issu du jeu vidéo auquel je suis le plus attaché : Shenmue (voir les Pixel Dreamers réalisés avec coeur et passion sur le sujet).

Après une réception fébrile,  je dois me rendre à l'évidence. Je suis déçu. Cela dit, je dois avouer que la statue présente des beaux atouts que je m'efforcerais de vous présenter durant cette brève review.

Bon tout d'abord, la pose somme toute classique, pour ne pas dire peu inspirée : Ryo, en position de garde, Karate Style. Pas trop de soucis là-dessus même si j'aurais apprécié plus de personnalité, plus de folie dans la restitution 3d du personnage. De plus, l'appui au sol et la garde des avant-bras sont un peu "légers" et manquent d'intensité. Dommage, mais ça fait le job.

Au niveau du scuplt, je suis circonspect à plusieurs égards. D'une part car la statue ne manque pas de détails à l'image de ces multiples coutures apparentes du plus bel effet, et les différents plissages des vêtements emblématiques de Ryô. Un très bon point. Cela dit, on ne peut s'empêcher de regretter le déficit en netteté. Pour illustrer ce point de mon propos, je vous invite à regarder attentivement la coiffure de Ryô : les "contours" de ses innombrables mèches manquent cruellement de relief. Quand on a les polygones acérés de la fougueuse chevelure du personnage gravés sur la rétine, ça fait une peu bizarre de voir une coupe sans grande proéminence (les piques bon sang, où sont les piques ?!!!).

Mon dernier et plus grand regret concerne la fidélité au design original. Les photos parlent d'elles-mêmes : c'est Ryô, mais avec ce je-ne-sais-quoi qui ne colle pas au design que nous avons vu pendant des dizaines/centaines d'heures. Après expertise pointue, je décèle d'où vient le problème : les proportions ne sont pas bonnes. L'élancé Ryô du chef-d'oeuvre vidéoludique que nous connaissons laisse place à un Ryo plus "rabougri", plus tassé sur lui-même et ses appuis. Pire, il semble avoir pris un peu de poids avec ses cuisses qui ont gagné en volume là où le bas du corps du Ryô orignal était plus fin et harmonieux. Le buste a gagné en épaisseur également. Quel dommage de flancher ici, alors que le visage (la partie la plus sensible traditionnellement dans les statues) s'avère à ma grande surprise fort réussi.

Et heureusement d'ailleurs. Certains éléments de la statue rattrapent pas mal ce problème de proportions. Le visage, et notamment le regard de Ryô, ne manque pas de vivacité. Son sourcillement, le plissage de ses yeux restituent une profondeur fort appropriée.

De plus, la mise en peinture est assez exemplaire ici. First4Figure m'a habitué à quelques irrégularités dans le traitement de l'application de la peinture et le choix des teintes mais ici, c'est un sans-faute manifeste. C'est sans bavure, plutôt fin et les couleurs semblent tout droit sorties de mon écran VGA sur lequel Shenmue a tourné et tourne encore. Mention spéciale à la texturation du jean de Ryô, rarement vu aussi bon pour ce genre de matériau. Les différents motifs cultes du blouson sont d'une finesse incroyable (on dirait que cela n'a pas été peint) et ajoutent un cachet positif au modèle. 

Alors, comme vous avez pu l'apercevoir, j'ai opté pour la version "regular" de la statue (tirée à 750 exemplaires), plutôt que la version "limited". En effet, je suis toujours très prudent avec les "limited" en mousse qui intègrent de fausses bonnes idées. Ici, l'exemple est assez flagrant. La "Limited Edition" propose un socle sur le papier génial : le Phoenix Mirror. Dans les faits, le miroir tire dans le vert fluo (faut dire que les teintes spécifiques du Phantom River Stone qui constitue les miroirs antiques du jeu doivent être très difficiles à rendre) et manque de finesse. Alors que le socle de la version normale de la statue propose un socle plus adéquat à mes yeux et surtout bien mieux fini : un bout de ruelle de Yokosuka. Les textures du sol et sa mise en peinture sont excellentes et je suis fan de l'inscription en japonais "ville de Yokosuka" gravée prés de la bouche d'égout. Bref, certains préféreront probablement la Limited Edition et son socle original mais ce n'est pas mon cas pour les raisons que je viens d'évoquer.

Voilà à peu prés mon ressenti sur cette statue que j'attendais depuis prés de 10 ans (une décennie que je suis dans la résine, cela ne me rajeunit pas !). C'est super bien fait, la réalisation technique de la statue est sans défaut, le visage est correct mais ce petit problème de proportions me met en émoi. Cela dit, je ne boude pas mon plaisir et voir un Ryô modélisé dans l'espace en 3d fait son effet bien comme il faut. J'ai appris que le modèle de Lan Di serait en préparation chez First4Figure. J'ai hâte de voir les premières images du prototype et je suis sûr qu'il saura fort bien accompagner ce Ryô. 

 

Voir aussi

Jeux : 
Shenmue
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito


 

Archives