Le Dojo de Kenji

Le Dojo de Kenji

Par Kenji Seang Blog créé le 20/06/12 Mis à jour le 18/05/16 à 12h01

Neo Geo, Shenmue, Berserk, Ghibli, Tests, Vidéo-tests etc.
Du pixels, du polygones... saupoudrés de tout comme de rien !

Ajouter aux favoris
Signaler
Produits Dérivés

Après l'article sur la superbe statue de la non moins splendide Revy, je vous propose de nous attarder sur la 2ème (et dernière) statue réalisée par New Line sur la série Black Lagoon

Halala, Roberta. La claque que je me suis prise à sa première apparition dans l'anime ! Derrière ces allures de soubrette docile (cliché) se cache une véritable machine à tuer sans coeur qui ne laisse transparaitre la moindre émotion lors de ses carnages. Assurément le personnage le plus marquant de Black Lagoon après Revy.

La première chose qui frappe au regard de cette statue, c'est bien évidemment la majestuosité de la "maid dress". Le sculpt du drapé de la robe s'inscrit dans un mouvement exceptionnellement bien restitué. On sent le mouvement de hanche rapide et puissant effectué par l'assaillante munie de ses 2 pistolets qu'elle vient manifestement de brandir en croix au dessus de sa tête. A ceci s'ajoute des tresses de cheveux qui accompagnent superbement le mouvement et le rendent encore plus effectif à l'oeil. L'impression de "dynamisme dans le geste" est simplement excellent : sans superflu ridicule (où l'on sentirait la recherche d'un style poussif) et pourtant tellement subjuguant.

Rien à redire sur le sculpt : les 3 couches de robes et leurs multiples plis, la finesse du croisillons des tresses, les boutons de manchettes, la précision des modèles de pistolets etc. Un bon boulot, dans la lignée de la statue de Revy.

Pour la mise en peinture, rien de bien exceptionnel aux premiers abords avec une prédominance nette du noir et blanc, mais l'on notera la finesse de l'application. Encore une fois, aucune bavure à déplorer : c'est net et précis. Je regrette l'absence de dégradés sur la peau du visage mais ce n'est pas drame, loin de là (le regard est superbe).

Réalisée à l'échelle 1/6, la statue fait plus de 30 cm et en impose. C'est qu'il y a une quantité de matière impressionnante avec cette robe virevoltante ! La statue ne laisse pas indifférent lorsque des yeux se posent sur elle et je ne saurais l'expliquer mais la statue interpelle particulièrement les regards féminins. Quasiment toutes ces mesdames qui sont passées chez moi se sont arrêtées devant pour la regarder plus en détails (alors que des chef-d'oeuvres comme Skullknight on Horse 1/10 passent complètement inaperçus lol ^ ^).

La base propose des jolis "bonus" avec l'effroyable parapluie qui renferme une terrible arme de guerre automatique. Posé sur la valise-bouclier en métal blindé, ceux qui ont vu l'anime ne devraient pas restés insensibles devant ce sinistre parapluie qui semble pouvoir rouvrir les hostilités à tout moment. Le dallage du sol est super sympa et le "Black Lagoon" gravé avec la typographie originale fait bien plaisir.

Le soucis du détail est allé jusqu'à la parfaite modélisation des porte-jarretelles de l'assaillante, laissant doucement entrevoir son sous-vêtement. Et l'on en revient à l'une des caractéristiques de la statue qui transcrit une action redoutable, vive et violente, teintée d'un enrobage voluptueux perturbant. Le poncif insupportable de la soubrette soumise est balayé, que dis-je "pulvérisé", par cette représentation définitivement clinquante.

Un modèle vraiment  exaltant à mes yeux, empli de sensualité (sans tomber dans le vulgaire) mais fulminant à la fois.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito


 

Archives