Le Dojo de Kenji

Le Dojo de Kenji

Par Kenji Seang Blog créé le 20/06/12 Mis à jour le 26/04/19 à 14h45

Du pixels, du polygones... appréciés en dehors du prisme de la nostalgie, du temps et des modes.
Journal d'un joueur de jeux vidéo de toutes générations, sur supports d'origine.
Critiques écrites et vidéos, des tutos de vieux puristes, des dossiers divers, etc. saupoudrés de tout comme de rien.

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Jeu Video (Jeu vidéo)

Je démarre une petite série de billets un peu particuliers. En effet, je reçois par MP pas mal de demandes de conseils concernant l'acquisition de certains hardwares, dans l'optique de profiter pleinement des joies incomparables du jeu sur support d'origine (chose que, vous ne l'aurez pas manqué, je supporte un tout petit peu ici ^ ^).

Le but est d'offrir quelques pistes pour jouer dans des conditions optimales, tout en tournant le dos au marketing de la nostalgie hélas très en vogue de nos jours (les fameuses "consoles mini", qui offrent des expériences de jeu émulées, sur écrans HD inapropriés, tout juste potables de mon point de vue).

Pour commencer en douceur, je vais m'atteler au cas de la Nintendo 64, un support assez peu pratiqué, me semble-t-il, dans les cercles "retrogaming" (ce que je déteste ce terme !). La cause à des conditions de jeu assez exécrables en 2019, sans un minimum de bidouilles, et d'autant plus sur les supports PAL que nous connaissons tous. Je n'ai parlé qu'une seule fois de la Nintendo 64 : c'était juste pour souligner (avec bienveillance) l'ironie des choix de Nintendo et de son 64DD (voir le Fail de la Nintendo 64). La mettre un peu plus en avant me semble donc opportun. C'est parti !

1/ L'importance du choix de l'écran.

Sujet qui fâche d'entrée de jeu, je sais que de nombreux joueurs sont récalcitrants à garder ou acquérir un écran à tube CRT. Ceci dit, pour toutes les consoles en basse résolution (pré-HD), c'est pourtant la clé de voûte d'une expérience de jeu authentique et (surtout) optimale sur supports d'origine. Il n'y a pas à tergiverser, ces écrans à la technologie particulière (canon à électrons qui balaye horizontalement une surface de phosphore) ont littéralement façonné le hardware des consoles "retro" que nous chérissons tant. Les mépriser en s'efforçant coûte que coûte à les bannir de chez nous n'est pas très juste, car ils font partie intégrante de l'histoire du média et de leur aspect le plus fondamental !

Je ne saurais donc que vous conseiller de vous doter tant qu'il est encore temps d'un bon petit écran CRT. Un Trinitron 35cm (pour les plus petits espaces) ou 55cm feront parfaitement l'affaire. Ce sont de bons écrans, robustes, et qui permettent d'accéder au "Service Mode" (pour le réglage de la géométrie) via une simple manip de la télécommande.

C'est une première étape, mais elle est essentielle et légitime pleinement le reste.

2/ Console Pal, US ou Jap ?

La question de la nationalité de la console est importante. En effet, la Nintendo 64 en PAL est bridée en 50 hertz, sans possibilité d'y installer un switch 50/60 hertz (contrairement à la Snes/MD/Saturn où c'est très facile). Ce qui fait que les jeux tournent moins vite, et sont parfois pourvus d'horribles bandes noires en haut et bas de l'écran qui ravagent le ratio de l'image (en l'écrasant littéralement). Certains titres ont été bidouillés pour garder le ratio d'origine (on parle alors de jeux "optimisés") mais ils tournent toujours au ralenti en 50 hertz. Certains (essentiellement des jeux du studio britannique RARE) ont été optimisés au niveau de l'animation également, ce qui fait qu'ils tournent aussi bien voire légèrement mieux (léger gain de fluidité dû aux 25fps du standard PAL). Mais c'est assez marginal comme cas de figure. Du coup, si un seul choix était à faire, j'orienterais la décision vers une console NTSC, américaine ou japonaise (au choix). Dans les 2 cas, un simple ponçage des ergots au fond du port cartouche permet de lire les jeux JAP sur une console US, et réciproquement les jeux US sur une console JAP. Alors que sur une console PAL, le dézonnage est une plaie sans nom, onéreux et très intrusif au niveau hardware.

Dézonner une console US ou JAP en US/JAP est très simple : il suffit juste de se débarrasser des petits plots au font du port cartouche qui empêchent physiquement les cassettes d'être insérées et donc lues ^^ . Pas de zonage hardware entre les zones US et JAP donc (contrairement aux modèles PAL).

Le choix d'une console NTSC (US ou JAP) dézonnée (simple ponçage d'ergots en plastique) vous permettra ainsi de lire les jeux US et JAP sur un même support, en plein écran et à vitesse 60 hertz originale. Mais un autre intérêt vient se greffer à ce choix : le prix des jeux en versions japonaises. J'y reviendrai un peu plus bas, mais c'est un GROS point à considérer dans votre choix. 

En conclusion, je ne vois aucun intérêt majeur à s'orienter vers une console PAL, difficilement dézonnable, et fâcheusement bridée en 50 hertz.

3/ Le choix du câble vidéo.

Ceux qui ont lu mon billet sur la qualité d'image sur Dreamcast savent que le choix du câble n'est pas une mince affaire et nécessite toutes les attentions. Une difficulté se glisse lorsqu'il s'agit de la N64 puisque cette console ne supporte que le signal RCA et S-Video. Deux signaux vidéos de très mauvaise qualité, fournissant des couleurs délavées d'un terne abyssal et des pixels qui bavent par tous les pores. C'est affreux !

Le signal RGB est le MUST lorsqu'il s'agit de consoles basse définition branchées sur un écran à tube CRT, et Nintendo n'a pas trouvé judicieux de doter sa console d'un tel signal. Il n'y a pas de petites économies chez Nintendo, et ils ont dû batailler sévère pour concurrencer le prix arrogant de la Playstation de Sony. Ceci dit, le monde des passionnés du JV sur supports d'origine étant très actif, un MOD a été mis au point afin de fournir à la console l'amplificateur RGB qui lui fait tant défaut.

L'ajout d'un amplificateur RGB est indispensable pour jouer à la N64 dans de bonnes conditions aujourd'hui. La man½uvre n'est pas très intrusive niveau hardware.

Aujourd'hui, cette modification s'est démocratisée (avant, on ne pouvait la réaliser que sur certains numéros de série), et vous coûtera une bonne cinquantaine d'euros. L'investissement en vaut toutefois la chandelle tant le gain en netteté est fulgurant (et ce n'est pas un luxe sur une console où le flou faisait partie des astuces de programmation ^ ^).

Désolé pour la qualité des images, c'est horrible de prendre en photo un écran à tube : entre le focus qui vacille en automatique, les zones de rafraichissement du scan qui assombrissent l'image ou les scanlines qui forment des ondulations optiques... c'est vraiment pas facile (et à des années lumières de la qualité d'image en vision réelle). Toutefois, cela permet de se faire petite idée !

4/ Le choix des jeux.

Comme je l'ai suggéré dans mon billet sur la Snes Maxi, ne vous privez surtout pas des jeux en loose. Infiniment moins rares et plus abordables que leurs homologues complets en boite / notice, le jeu en loose : c'est le bon plan absolu pour le joueur exigeant sur ses conditions de jeu, mais qui ne veut pas se ruiner dans ses loisirs. Après, rien ne vous empêche de prendre quelques titres qui vous tiennent à c½ur en complet, histoire de garder un petit côté affectif et bien sympa dans la démarche. 

Versions JAP en boites/notices, cartouches US en loose. Le combo gagnant qui allie le meilleur des deux mondes, sans se ruiner. 

Si vous avez opté pour la console NTSC dézonnée, je ne saurais que trop vous conseiller de vous procurer les rares jeux à textes en version US (loose), et les autres en versions japonaises (en complet). Qui se soucie des textes dans un Mario Kart, Kirby ou Smash Bros ? Car oui, les versions japonaises de la plupart des jeux cultes se trouvent autour des 20/30e en complet ! Et vu la qualité des packagings, tout en beau carton de surcroît, pourquoi s'en priver ?

5/ Les accessoires.

La Nintendo 64 dispose d'un panel d'accessoires assez peu fourni. Mais on peut en citer quelques uns comme l'indispensable EXPENSION PAK (ou RAM PAK) qui permet d'étendre la mémoire de la console de 4 à 8Mo. Malgré une utilisation partielle sur quelques titres où il permet souvent un mode graphique "haute qualité" (en fait, l'image passe en 480i), il est surtout obligatoire pour pouvoir jouer à Zelda Majora's Mask ou Donkey Kong 64. Et une Nintendo 64 sans les joies d'un Majora's Mask original n'est pas une Nintendo 64 qui se respecte ! Plus sérieusement, le RAM PAK ne coûte rien et il permet pas mal d'améliorations sur plusieurs titres, il serait mal avisé de le snober.

Le RUMBLE PAK ajoute des vibrations sur la manette, pas trop mal pour quelques titres (notamment les Shoot type Starfox 64, ou plus incongru : afin de dénicher les passages secrets dans Zelda OOT) mais globalement dispensable.

Le CONTROLLER PAK est une carte mémoire qui s'insère dans la manette et a le rôle que l'on imagine. On oublie souvent de le considérer, mais il permet également le transfert de sauvegarde d'un jeu à l'autre. En outre, il est indispensable sur certains titres ne contenant pas de pile de sauvegarde dans leur cartouche (comme Goemon's Great Adventure, ou Rayman 2: The Great Escape pour les plus importants). Enfin, il y a quelques utilisations obscures comme dans Mario Kart 64 qui impose de sauvegarder les "Courses Fantômes" sur le CONTROLLER PAK.

Le TRANSFER PAK permet de connecter des jeux GB ou GBC à sa N64 afin d'y transférer des données. Indispensable sur les Pokemon Stadium, il est également fort recommandé pour les excellents Mario Tennis et Mario Golf (cela débloque pas mal de contenus).

Les jeux Nintendo 64 complets en versions japonaises sont relativement épargnés par la flambée des prix du "retrogaming". Se constituer une petite ludothèque bien sympa est donc encore accessible à tous.

Quelques remarques en vrac : Les jeux PAL ne passeront pas (hélas) sur votre Nintendo 64 NTSC dézonnée (via le ponçage des ergots du slot).

Les jeux PAL ne peuvent malheureusement pas être "forcés" en 60 hertz (comme sur Playstation quoi).

L'EXPENSION PAK n'"améliore" pas la qualité graphique de tous les jeux, seule une liste d'élus ont droit à une reconnaissance (et donc une utilisation) des 4Mo supplémentaires qu'apporte l'accessoire.

L'écran à tube qui restitue nativement une image en 240p est parfaitement adapté à la Nintendo 64. La géométrie des polygones, les textures, les scanlines qui détourent les modélisations, etc., tout y est dans sa forme la plus optimale. L'affichage de jeux conçus pour et par le 240p sur un écran HD brise toute cette cohérence visuelle (en plus d'enlaidir considérablement l'image).

Voilà, j'espère que ce petit billet aura pu vous être utile d'une quelconque manière que ce soit. N'hésitez pas à me faire part d'autres interrogations, j'oublie surement certains aspects. Comme pour la Dreamcast, je prépare un petit passage en revue de la ludothèque de la Nintendo 64 afin de rendre hommage aux titres phares de la console, trop peu mis en avant à mon goût (et dont certains sont fort peu connus).

Récapitulatif guide hardware :

-La Gameboy (GB, GBC, GBA via Gameboy Player) --> Cliquez ici

-La Super Nintendo --> Cliquez ici

-La Dreamcast --> Cliquez ici

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

Lord_Hure
Signaler
Lord_Hure
Ah que de souvenirs avec cette N64, console que j'ai eu juste après la SNES.

Les jeux coûtaient une blinde, et ne baissaient jamais, la faute à ce support cartouche trop cher à produire, et donc très dur à brader.

Mais les premiers moments avec Mario 64 furent magiques ! Sa petite voix, le château gigantesque à visiter à travers les tableaux, les secrets de partout :) (et son visage qui apparaît au lancement du jeu, où on peut lui pincer les joues, le nez, etc. c'était juste hilarant ! J'y passais 15 min parfois).

Ton article est une vraie madeleine de Proust pour moi :) c'est excellent !

Lorsque j'ai découvert la console dans les magazines, elle sortait complètement du lot, avec sa manette en trident, son stick analogique (la première console à en avoir un, avant que Sony lui pique l'idée).

Puis l'achat de Zelda Ocarina Of Time (reçu le jour de sa sortie pour mon anniversaire, avec sa boîte toute dorée, j'en ai encore quelques larmes en y repensant :D) restera gravé dans le marbre : c'était la folie de passer d'un monde plat à un monde entièrement en 3D, avec sa fluidité, sa beauté, etc.

Par contre, c'est clair et net qu'il aurait été génial de pouvoir profiter d'un amplificateur RGB à cette époque (je n'en avais pas connaissance, ou alors ce MOD est apparu bien plus tard), l'image était assez, hum, "floue" mdr j'avais parfois l'impression de regarder à travers une bouteille mdr

De plus, le "nuage de guerre" comme on l'appelait à l'époque chez moi (concrètement la distance d'affichage qui était dégueu et qui laissait apparaître un brouillard immonde dès qu'on regardait à plus de 10m, comme dans Turok) était assez présent dans les jeux; il y avait certes le RAM Pack comme tu l'indiques qui dépannait bien (voire était nécessaire) pour certains jeux (Turok 2, Majora's Mask, etc.), mais il coûtait une blinde lui aussi ! (les autres accessoires pareil, c'était juste hallucinant).

En fait, tout coûtait cher sur N64, il fallait vraiment profiter de chaque jeu jusqu'à la dernière miette, car c'était 500 Francs (80 euros) sinon rien.

C'est un peu triste de se dire qu'elle s'est faite démolir par la PS1 à l'époque, mais les prix des jeux sur CD qui baissaient au fil des ans et le piratage n'ont pas été étranger à tout cela !

Mais j'en garde de superbes souvenirs, surtout les parties en multi local (écran partagé en 4 mini-fenêtres) sur GoldenEye ou ISS 64 ! Jeux mythiques, souvenirs mythiques, juste ces deux jeux valaient l'achat de la console (et Zelda, mais chut, tout le monde le sait mdr)

Super article encore une fois ! Merci !! :)
Kenji Seang
Signaler
Kenji Seang
Yep, je parlais uniquement de la réso verticale pour la comparaison avec les 8-16-32 bits ; )
Elle est "meilleure" en 50 hertz, forcément (mais paye ton rendu graphique, ouch !).
En gros, je ne considère pas le gain de réso verticale du 50 hertz "écrasé" comme un argument viable.
Par contre, oui, pour le 25 fps de la N64 pal qui enlève un peu de saccades des versions NTSC en 30fps, cela se tient pour une poignée de jeux du studio RARE effectivement, d'où mon edit ! Merci encore d'avoir tiqué dessus ;)
g012
Signaler
g012

g012, oui, je sais pour la résolution verticale du 50 hertz, mais cet argument tiendrait aussi pour les 8/16/32 bits dans ce cas de figure. Et franchement, vu le mal que cela apporte dans 99% des cas, la réso verticale est le cadet des soucis. En outre, c'est très bien la basse définition pour les jeux conçus pour ; 

 

Non c'est pas du tout comparable aux 8 et 16 bits (NES / SNES pour rester chez Nintendo). Elles faisaient de la 2D et les jeux étaient tous frame-based, avec un temps de rendu qui varie très peu d'une frame à l'autre : le "GPU" 2D rend N sprites / ligne, tu dépasses pas, t'es à 60 fps ; et en PAL, le GPU ne pouvait pas pour autant rendre plus de sprites par ligne, t'avais juste un peu de temps CPU en plus, mais ça servait pas à grand chose.

 

Sur N64, on a de la 3D, avec un vrai GPU 3D, avec du microcode et tout le moderne déjà à l'époque : temps de rendu de frame difficilement prédictible, très variable d'une frame à l'autre selon l'angle de la caméra par exemple, etc. Ce qui fait que beaucoup de jeux étaient time-based, ramaient et avait un framerate très variable. Un certain nombre de jeux sont plus agréables en 50 Hz car la N64 PAL a plus de temps pour rendre une frame, même pour un jeu à résolution verticale NTSC (240p) non optimisé pour PAL, car les fréquences du CPU et du RSP sont quasi identiques entre PAL et NTSC (le hardware est le même). C'est la première console justement où le 60 Hz n'est pas catégoriquement mieux que le 50 Hz.

Kenji Seang
Signaler
Kenji Seang
Mischief Maker est un petit bijou, oui le-fav ; )
Un jeu Treasure très peu connu, assez déroutant mais le pied une fois qu'on le comprend !

La qualité des jaquettes est effectivement indéniable Thomas Pillon ^ ^

g012, oui, je sais pour la résolution verticale du 50 hertz, mais cet argument tiendrait aussi pour les 8/16/32 bits dans ce cas de figure. Et franchement, vu le mal que cela apporte dans 99% des cas, la réso verticale est le cadet des soucis. En outre, c'est très bien la basse définition pour les jeux conçus pour ; )
Malheureusement, l'écrasante majorité des jeux (intéressants) de ces consoles ont été codés en 60 hertz plein écran. Donc je ne vois pas d'intérêt à tourner le dos à la majorité de jeux tels qu'ils ont été méticuleusement programmés par les développeurs.
Pour l'exemple que tu cites, je pourrais ajouter de mémoire pas mal de jeux Rare (un studio britannique, donc en territoire PAL) comme les 2 Banjo, DK64 et Goldeneye. Mais bon, c'est assez marginal et à choisir vu la quantité de bons titres sur N64 développés en 60 hertz et non optimisés pour le PAL, il vaut franchement mieux se tourner vers une console NTSC si un seul choix serait à faire. Bref, merci pour la précision, vu que tu as tiqué, je vais édité légèrement.

Après, le S-Video (dont je fais référence dans e billet), je trouve ça vraiment cracra personnellement.
g012
Signaler
g012
C'est faux que la version PAL n'a aucun intérêt. C'est pas un défaut de tourner à 50 Hz, ça fait aussi une résolution verticale supérieure et plus de temps de calcul par frame. Le défaut, c'est les jeux non portés pour le 50 Hz, comme malheureusement les jeux Nintendo (Mario 64 et F-Zero X par exemple...). Par contre Blast Corps par exemple, est mieux en 50 Hz : il utilise tout l'écran, il est plus fluide, etc.

De plus, pas besoin de modder et pousser jusqu'au RGB pour avoir une image plus que correcte sur une N64 PAL ; un câble S-Vidéo spécial PAL est dispo ici pour un prix raisonnable et change la vie (N64 S-Video & AV cable - PAL version) : http://www.consolegoods.co.uk/
karaq66
Signaler
karaq66
Merci pour ce super article. J’attends avec impatience le passage en revue de la ludothèque de cette superbe console.
Thomas Pillon
Signaler
Thomas Pillon
Parmi les avantages d'opter pour des jeux en version Jap, n'oublions pas (comme sur toutes les consoles Nintendo d'ailleurs) la surpuissance des jaquettes originales, qui écrasent sans mal le mauvais goût qui caractérise la plupart des localisations occidentales ;)
le-fav
Signaler
le-fav
Ah Mischief Maker! J'adore ce jeu. Après je dois reconnaître que je préfère le Treasure de la Megadrive car je ne suis pas très shoot'em up.
Merci pour tes explications sur les TV. Je n'ai plus qu'à chercher maintenant que je sais ce qu'il faut.
Kenji Seang
Signaler
Kenji Seang
Ah non, mince, je ne voulais pas te corriger, juste te citer ^ ^
effectivement, une plaie ces "contenus additionnels", la livraison de jeu non fini est un standard maintenant, même chez Nintendo...
Adamou
Signaler
Adamou
Je te remercie pour la correction ! Ça fait tout de suite plus français 😅 Pour la switch ça doit être pour ça que cette console me plait tant même si ses jeux ne sont pas exempts de contenus additionnels à télécharger . En citant Treasure, tu nous donnes un avant goût de ton futur papier sur la ludothèque n64 que nous avons tous hâte de lire 🤗
Kenji Seang
Signaler
Kenji Seang
"Dernière console de salon à cartouches" Adamou ; )
->à cartouches eprom alors, car la switch n'est-elle pas une console à cartouches ^ ^ ?
Content que les photos vous paraissent pas trop mal. Perso, quand je constate le décalage entre le rendu photo, et ce que je vois en vision réelle, je ne suis pas satisfait.

Bien vu tous ces mods MotherBrain !
Je ne savais pas que la Megadrive avait besoin d'un mod jailbreak (je pensais que c'était uniquement sur Snes et PC-Engine). Perso, je n'ai aucune jailbar sur mes Megadrive.
Haha, ce timing pour la Nintendo 64 ^ ^ N'hésite pas si tu as d'autres interrogations surtout, j'ai la sensation d'avoir oublié plein de choses.
Castlevania IV est un monument, pas un an ne se passe sans que je fasse un run dessus. L'ambiance musicale y est pour beaucoup effectivement, mais aussi ce gameplay multi-directionnel, miam ! (Attention aux derniers niveaux, l’ascension sur les escaliers instables et celle de la tour de l'horloge me font toujours un petit accroc dans ma progression).
J'adore F-Zero 64, il a un de ces cachets ! Et ces musiques que la PC-Engine CD-rom ne renieraient pas !!! Après, comme Miyamoto le disait, la formule a eu déjà beaucoup d'itérations, je ne suis pas sûr de vouloir un nouveau F-Zero (à part de nouveaux graphismes, ça apporterait quoi ?).

le-fav, il y a plus que RARE sur Nintendo 64 à mes yeux. Même si je comprends le gros attrait de leurs productions sur le support, n'étant pas très fan moi-même d'"exploration collectionnite", sur N64, c'est plus Nintendo et Treasure qui me parlent ; ) (même si j'adore le triptyque Kazooie/Tooie/Concker).
Alors, pour répondre à ta question sur les TV à tube, si Sony revient souvent, c'est que leur gamme de tubes populaires estampillés "Trinitron" ne déçoivent rarement et sont très abordables (pas rares, de bonne qualité, et une production avec moult modèles qui va des années 80 jusqu'aux débuts 2000). De plus, Sony était à la pointe du secteur, avec un savoir-faire énorme (ils proposaient des moniteurs professionnels, les fameux PVM - BVM pour les secteurs qui avaient besoin d'une image précises, sans le moindre défaut, et dont l'electronique résiste à une utilisation intense).
Il y a de bons Phillips, mais c'est plus hasardeux (je pense à leur gamme BlackPearl, mais l'Aperture Grill est particulier, faut aimer). Globalement, on peut citer les grandes marques allemandes des années 80, c'était des TV avec de bons composants et robustes (Gundig, Telefunken, etc.). Bref, il y a plein de très bon tubes, mais c'est souvent le hasard, faut essayer avant quoi, car il y a les aléas non seulement de la qualité du modèle mais aussi de l'état d'usure. Et une Trinitron pas trop malmenée, si elle ne sera pas ultime, ne décevra jamais.
Pour la géométrie de l'image, c'est tout simplement le centrage du scan, et de la régularité du faisceau.
En gros, si tu affiches une grille sur un écran à tube, tu verras des irrégularités géométriques. Le "Service Mode" (très accessible sur les Trinitron, on y revient ^ ^) permet de corriger cela pour avoir une image quasi parfaite géométriquement. J'en avais fait un article, mais il faut que réupload les images.
http://www.gameblog....cran-a-tube-crt
le-fav
Signaler
le-fav
Encore une fois excellent article. J'adore la 64. je l'avais en 2 exemplaires (la clear blue et la black smoke) mais malheureusement j'en ai perdue une et l'autre est en état moyen. Le top était selon moi les jeux RARE quasi sans exception.
J'ai perdu ma bonne vieille télé cathodique et j'envisage d'en racheter une. Du coup, j'avais plusieurs questions:
Pourquoi Sony ressort toujours? Philips aussi faisait de bons écrans, non?
C'est quoi exactement cette histoire de réglages (j'ai entendu dire qu'il fallait régler la géométrie et je crois la colorimétrie pour chaque console mais je n'ai pas tout compris)?
Encore merci pour ce superbe article
MotherBrain
Signaler
MotherBrain
D'accord avec Adamou. De toute façon, chaque article donne envie de s'y mettre... La preuve ou plutôt les preuves: j'ai reçu mon stick arcade DC moddé sanwa cette semaine (le pied!), je viens d'envoyer ma megadrive se faire modder (couleur + jail break + dézonnage), je suis en train d'envisager un gameboy player et je reluquais les annonces N64, console que je n'ai jamais possédée... Et là bam, article sur la N64, le destin :-) N'empêche que ça m'aide bien!
En ce moment, j'essaye de terminer Super Castlevania 4 (il est terrible ce jeu, mélange action / plate forme, mais surtout, ces musiques!!!) avec mon fiston. Après, je compte me faire les 3 chemins de Starfox (quel jeu, quelle ambiance!!!). Et il me réclame Quackshot, qu'on terminera quand la MD sera de retour.

Pour la N64, j'ai toujours rêvé de faire Fzero 64 que je n'ai jamais fait. Les épisodes Snes et GC sont cultes pour moi (comme la licence Starfox). Dommage que big N ne les remette pas au goût du jour... ou pas en fait...
Adamou
Signaler
Adamou
Super article sur la dernière console cartouche. Cette console à une ludothèque limitée mais de qualité. Sa manette est unique. Enfin, elle est disponible dans de nombreuses couleurs. Bref je l'aime beaucoup.
Concernant l'article, malgré les difficultés à photographier un écran cathodique, tes photos rendent très bien! Si ça, ça ne donne pas envie de s'y mettre...

Édito

 

Archives

Favoris