Le Dojo de Kenji

Le Dojo de Kenji

Par Kenji Seang Blog créé le 20/06/12 Mis à jour le 26/07/18 à 14h43

Du pixels, du polygones... appréciés hors du temps et des modes.
Journal d'un joueur de jeux vidéo de toutes générations, sur supports d'origine.
Vous y trouverez des critiques écrites et vidéos, des tutos de vieux puristes, des dossiers divers, etc. saupoudrés de tout comme de rien.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu Video (Jeu vidéo)

Qu'on se le dise, la Mega Drive est incontestablement dans l'ombre d'une Super Nintendo à la popularité hégémonique. Je ne vous apprends rien, cette situation persiste depuis l'époque de la fameuse "guerre des consoles" qui a fait rage durant la première moitié des années 90 (merci au passage l'influence du marketing des marques qui a planté cette graine de la confrontation puérile dans nos esprits immatures de gosses en culotte courtes que nous étions jadis). Hélas, mille fois hélas. Car pour moi, il n'est pas question de hiérarchie entre les différents supports, juste de ludothèques différentes, qui exploitent un hardware différent, avec ses qualités et défauts qui lui sont propres et lui confèrent précisément tous ses charmes.

Et je trouve cela regrettable que toute une bibliothèque de jeux fantastiques demeurent dans l'ombre d'une autre sous couvert d'un Nintendo bien plus rayonnant qu'un Sega définitivement déchu, voire un peu perdu.

Je vous propose dans cette nouvelle série de vidéos d'explorer les profondeurs de différentes ludothèques. L'objectif sera d'y dénicher les titres, pas forcément les plus populaires, mais qui demeurent de qualité et méritent plus de mise en lumière. 

Mon intro a tracé le chemin, vous vous doutez bien que commencer par la Mega Drive est hautement symbolique, tant ce support cristallise à mes yeux un déséquilibre de popularité assez flagrant et pas forcément légitime.

Voici la version "vidéo" (commentée) de l'article pour ceux qui souhaiteraient profiter d'extraits de jeu en mouvement (et d'illustrations diverses). Et je me suis fait plaisir au niveau sonore, j'espère que ce plaisir sera partagé ^ ^

BIO HAZARD BATTLE

J'ai toujours pensé que Crying (nom japonais de Bio Hazard Battle) était un shoot them up ovni assez moyen, tututut, il s'agit en réalité d'un shoot extrêmement réussi dans un univers original.

Dans Bio Hazard Battle, oubliez les sempiternels vaisseaux spatiaux, robots ainsi que les déflagrations de carlingues : place à un univers bien crade où la matière organique a repris ses droits suite à une invasion extra-terrestre. La direction artistique est littéralement FRAPPANTE ! Inspiré par le monde des insectes (il me rappelle un peu le génialissime Apidya sur Amiga), le visuel du jeu est à la fois repoussant, fascinant et inoubliable.

Sous-tenue par des musiques tout aussi sensationnelles (au jour d'aujourd'hui, je n'ai jamais ré-entendu quelque chose d'aussi singulier), le voyage prend rapidement des formes de trip fantasque exceptionnel. Très peu de mélodies, l'accent est mis sur des percussions ébouriffantes et des modulations presque ésotériques de sons FM. Une véritable expérience auditive ! À jouer absolument sur une Megadrive modèle I (moddée en stéréo) pour profiter au maximum de ces rythmes hypnotisant que les bass de la Megadrive propulsent magistralement aux oreilles du joueur. Pour moi, le son invraisemblablement envoûtant de ce jeu participe aisément de moitié au plaisir que j'ai à relancer la cartouche !

Sur la forme, le titre de Sega est résolument unique (et ce n'est pas un euphémisme !). Cependant, le gameplay n'est pas en reste et assure bien comme il faut grâce à une variété assez déconcertante.

Le joueur aura le choix entre 4 vaisseaux insectoïdes dont les caractéristiques (taille, vitesse, etc.) et l'armement varieront drastiquement de l'un à l'autre. En jeu, il sera également possible de récupérer des orbes de 4 couleurs différentes qui correspondent chacune à un type de tirs bien spécifiques. Au plus vous accumulerez les orbes de même couleur, au plus votre puissance de feu augmentera. Le gameplay est très nerveux, ça bouge super bien, c'est ultra précis, les hitbox sont bien définies et les vagues ennemis (tout en nuées) en déstabilisera savoureusement plus d'un !

J'ai découvert ce jeu sur le tard. Non pas que je ne le connaissais pas, mais je ne lui avais jamais vraiment donné sa chance. La surprise fut monumentale et depuis 2 ans que je le pratique (régulièrement, je n'arrive pas à m'en lasser), je le considère comme l'un des shoot them up les plus exquis, originaux et marquants, tous supports confondus ! Il ne plaira certainement pas à tout le monde (car il ébranle nos petites habitudes) mais se doit d'être essayé comme il le mérite (pas juste 5-10 min en émulateur quoi, s'il vous plait !).

NB : Le jeu est assez difficile, faites vous la faveur de régler le jeu en easy afin de mieux rentrer dans son univers, déjà assez déstabilisant comme cela ^ ^). Et préférez la version PAL (sur une MD switchée en 60HZ of course) car cette version possède un Auto Fire salvateur pour le pouce, contrairement à la version japonaise.

ALISIA DRAGOON

Bon ok, Alisia Dragoon dispose d'une bonne petite notoriété mais demeure tout de même largement ignoré en Europe (alors qu'au Japon, le jeu jouis d'une grosse réputation dans le catalogue Megadrive).

Un titre assez particulier qui mêle plateforme et action d'une manière très originale ! Au départ, le gameplay est très déstabilisant car il repose sur la gestion d'une barre de mana qui permet de lancer des rayons. Eh oui, ce laser magique constituera notre seule attaque pour tout le jeu, il faudra vous y faire, et surtout bien le gérer car tout le jeu tourne autour de cette spécificité. Presser de manière prolongée sur le bouton d'attaque videra assez rapidement votre barre de mana, jusqu'à épuisement total, vous laissant dans la vulnérabilité la plus effroyable. En contrepartie, une sorte de smartbomb balayant tout l'écran se déclenche après une longue attente/économie. En utilisation courante, les rayons se fixent d'eux-mêmes sur les ennemis et les "grignotent" assez longuement avant de les tuer (un peu à la manière des flux de plasma à têtes chercheuses de certains shmup : comme les rayons électriques de Shienryu pour ne citer que lui).


Une fois tout cela appréhendé, on se rend alors compte que le placement de son personnage ainsi qu'une bonne dose de discernement dans les priorités d'attaques est primordial pour évoluer sereinement dans ce jeu !

À ceci s'ajoute un petit aspect gestion de familiers (qui ont tous des pouvoirs bien spécifiques) que l'on peut faire évoluer au fil des orbes que l'on trouve. C'est extrêmement sympa et ajoute encore un peu plus de gestion car il faudra veiller à la bonne répartition des orbes d'évolution, switcher de familier en fonction des situations et sans cesse vérifier leur état de santé (car toute mort est définitive).

Les musiques sont composées par le collectif Mecano Associates et elles sont simplement grandioses.Les mélodies sont extrêmement accrocheuses, et teintées d'un souffle émotionnel assez peu banal (à l'image des sonorités fabuleuses peu communes pour le processeur FM de la MD). Comment rester insensible à la musique du niveau 1-1 qui se divise en deux sublimes parties et s'enchainent naturellement au milieu de niveau (tout bonnement sensationnel !). Et cette musique ensorcelante du niveau 1-2, rhaaa, je peux l'écouter 30min en boucle sans problème !

Enfin, il faut signaler que toute la direction artistique du titre a été confiée à la Gainax : un studio d'animation japonais, composé d'anciens de la Hayao Miyazaki Team (l'influence de Nausicaa est par exemple très perceptible). Qu'il s'agisse des décors, du chara-design de l’héroïne ou des ennemis, c'est extrêmement inspiré pour un jeu du genre (on évite tous les poncifs de l'univers heroic fantasy de base, c'est tellement bon !).

Bref une véritable pépite, qui demande un bon petit temps d'adaptation face à son gameplay atypique, mais une fois apprivoisé, c'est que du plaisir !

NB : Prenez soin de dénicher les upgrades bien cachés dans les niveaux afin de renforcer la puissance de votre tir (essentiel !) et de vous octroyer de précieux points d'énergie supplémentaires. Et ne vous fiez pas à vos premières parties, car c'est un véritable carnage au début lorsque l'on ne connait pas encore les patterns et vagues ennemies (une fois appréhendés par contre, cela devient vite beaucoup plus jouissif). 

FIRE SHARK

Poursuivons avec un Shoot Them Up peu connu sur Megadrive : Fire Shark.
Pourquoi est-il si peu mis en avant ? Surement car c'est l'un des tous premiers à être sortis sur le support (1990), ou alors à cause de son aspect vieillot (il s'agit du portage d'un jeu d'arcade de 1989).

C'est vrai, il est un peu rebutant aujourd'hui lorsqu'on le lance après un Thunder Force IV, Musha Aleste ou autres ténors de la ludothèque MD. La faute à son côté résolument old-school techniquement. L'écran est rogné sur le côté droit afin de respecter le ration de l'image de l'arcade (+ déporter le HUD), les couleurs sont un peu fades et les sons très métalliques.

Cela dit, derrière ce vernis un peu crouteux se cache un shmup de la vieille école vraiment, vraiment très bon !


C'est Toaplan aux commandes (à qui l'on doit Zero Wing ou Hellfire), et comme dans la grande majorité de leurs productions, le jeu ne favorise absolument pas l'apprentissage mais plutôt le réflexe pur accompagné d'une gestion optimal de son armement. La clé pour le finir : buffer son tir à son potentiel max et balayer les ennemis dans un plaisir destructeur de chaque instant.

On se rend vite compte que le jeu a une patate du feu de Zeus, qu'il est impitoyable mais néanmoins fort domptable avec un tout petit peu de concentration et d'investissement (il est par exemple très facile de le finir en un crédit voire une seule vie quand on a choppé la vibe).

Les musiques lorgnent vers le rock progressif, avec des compositions excellentes qui profitent bien du son métallique des débuts de la MD (et les mélodies sont exceptionnelles, je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas plus de reprises à la guitare électrique sur le net).

Le lance-flamme upgradé au max (ces rayons qui balayent littéralement l'écran comme un battement d'ailes, c'est sublime ! En plus d'être très efficaces contre ces sales kamikazes qui te prennent en fourbe sur le côté)

Bref, voici un shoot qui se veut très rudimentaire tant au niveau des ses graphismes (DA archi basique, sprites et décors peu animés, etc.), que dans son système de jeu simple et brutal, iconique de l'arcade de la fin des années 80. Fire Shark possède tous les atouts pour vous procurer un immense plaisir authentique et originel issu d'un âge d'or reculé.

NB : Toaplan de la fin des années 80 oblige, il y a ces ******* d'avions qui foncent sur vous grrrr! et cela s'empire au fil des niveaux (perso, lorsque je perds une vie, à mon plus grand dam de devoir recommencer mon armement de zéro, c'est plus souvent à cause d'un avion qui s'explose sur ma tronche que d'une boulette perdue ^ ^).

SUPER FANTASY ZONE

Un autre shoot, le pauvre, caché derrière les mastodontes du support : Super Fantasy Zone arrive après deux très bons épisodes réalisés par Sega (portés sur Master System, notamment).

Cette fois-ci, c'est Sunsoft qui développe et ça déchire grave ! Le Cute Them Up fondateur revient plus beau et intéressant que jamais sur la 16bits de Sega. Mais cette itération Megadrive est surtout moins "rugueuse" que ses prédécesseurs avec un gameplay beaucoup plus doux, souple, fluide et même plus précis en terme de hitbox. Il gagne en accessibilité, c'est indéniable.

L'armement est dense avec une palette d'upgrades très fournie : un vrai plaisir de récolter le plus de pièces possible pour autre chose que de vulgaires points (car oui, ici, les pièces servent à s'acheter des armes, des modules de défense ou autres améliorations supplémentaires). Et ceci s'avèrera déterminant car dans chaque niveau, il est plus que conseiller de s'équiper méticuleusement en fonction des situations rencontrées (la lampe pour étendre son champ de vision dans le niveau de la caverne par exemple ou des armes spécifiques contre certains boss). Une mauvaise gestion de vos dépenses en équipement rendra votre progression rapidement pénible.

Sunsoft a eu l'excellente idée de confier la bande son à Naoki Kodoka (le compositeur de talent qui a oeuvré sur Batman, Return of the Joker, Blaster Master, Journey to Silius sur NES, ou encore le Batman de Sunsoft sur MD). Mais ici, il a fait le choix de rompre totalement avec ses sonorités fétiches, reconnaissables entre mille, qui ont fait sa renommée (et celle de Sunsoft), pour faire sortir des sons du processeur de la Mega Drive absolument phénoménaux. On a jamais entendu de sons si purs et colorés sortir de la MD (il y a du sifflet, du tam tam et pleins d'autres instruments super exotiques, ça me fait limite penser à Adventure Island sur SNES par moment). C'est super frais, entrainant, tonique, vivifiant, inspiré... ça donne tellement la banane que la musique elle-même peut déconcentrer tant elle pénètre l'esprit de béatitude (je ne peux pas m'empêcher de siffloter le refrain de la musique "Water Melody" quand j'y joue !). Encore un titre à jouer sur une MD modèle I modifiée en stéréo.

Si vous ne connaissez pas la série, cet épisode sur la 16 bits de Sega en est le pinacle absolu. Gameplay abouti, graphismes d'un pastel enchanteur et musiques absolument célestes... voici là un Cute Them Up à ne pas manquer !

Alors bien sûr, il me faudra bien plus d'un simple billet pour vous présenter l'ensemble des perles méconnues de la Mega Drive. Mais il y en aura bien d'autres consacrés à cette console définitivement sous-estimée (en plus de ceux dédiés à d'autres supports).

Petit conseil pour finir : m'est avis que la console gagnera la considération qu'elle mérite dans les années à venir. C'est donc le moment parfait pour se constituer une bonne petite ludothèque, encore pour pas trop cher (eh oui, comme vous le savez, ce n'est hélas plus le cas pour la Super Nintendo :ouch: ). En espérant que cela ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd !

Voir aussi

Plateformes : 
Megadrive
Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Commentaires

Lord_Hure
Signaler
Lord_Hure
Hello Kenji ! :)

ahahahaha j'apprécie énormément ce clin d’œil concernant ta ludothèque en tout cas (qui révèle comme tu l'as dis les goûts de son propriétaire) :
en regardant de plus près, tu as vraiment de très belles pièces ! (et c'est ce que je voulais voir en détail via ma question d'il y a quelques mois).

Le petit Legendary Starfy que l'on peut apercevoir est vraiment un super jeu de plateforme, mais assez méconnu tout de même (qui mériterait justement cette mise en lumière dont tu parles dans la vidéo).
Je ne possède pas le jeu en boîte, mais il est placé en haut de ma wish-list :) avec certains Phoenix Wright/Fire Emblem/Shin Megami/etc.

Tu as vraiment une belle dominante de jeux jap (que ce soit sur Super Famicom & Megadrive & Dreamcast d'après les images), ce dont je ne doutais pas au vu de tes articles :
je trouve en tout cas que cela apporte un véritable charme dans une vitrine/étagère, avec ces boîtes et ces artworks superbes, ces écritures dynamiques. Cela change beaucoup du côté un peu "fade" noir et blanc d'une collection PS1 ou PS2 :)

Tu indiques que tu n'as pas forcément beaucoup de titres ou plutôt que ce sont les jeux que tu apprécies et que tu souhaites garder : j'aimerai savoir comment tu fais pour les sélectionner avant l'achat finalement ? Est-ce que tu achètes puis revends les titres moyens ou sur lesquels tu n'accroches pas ? Est-ce que tu les testes avant via d'autres moyens pour être certain de la qualité ?

Cela m'intrigue, car de mon côté, je fonctionne de la même manière que toi, mais il y a forcément des titres un peu plus "moyens" dans ma ludothèque :
soit dû au fait que les notes dans la presse/joueurs étaient incroyables et m'ont poussé à investir or je n'y ai pourtant pas accroché, ou alors parce que le prix d'achat était suffisamment intéressant pour tenter le pari (et ne s'est pas avéré payant :) ).

Le fait d'avoir de belles boîtes agréable est forcément un "plus": j'aime prendre soin également des objets qui m'environnent et je nettoie de plus en plus automatiquement mes acquisitions suite à ton article, mais il est évident que d'acheter des jeux en occasion est souvent la roulette russe (même s'il est nécessaire de vérifier l'état de l'acquisition avant, je suis parfois tombé sur des jeux qui refusaient de se lancer malgré un état irréprochable (DVD)).
Du coup, est-ce que tu favorises plutôt l'achat des jeux en neuf (ou en occasion en état quasi-neuf) afin d'éviter cela, quitte à en restreindre la fréquence d'acquisition ?

Pour les titres présentés, j'ai pu tester Bio Hazard Battle et il est vraiment bon : la difficulté est bien présente, c'est certain :) mais la musique entraînante est vraiment top, ça donne la pêche pour avancer dans le titre !

Fire Shark est encore en standby mdr j'ai bien pris en compte ton avis, mais il est vraiment rugueux :) je me lancerai un jour peut-être dans ce titre hé hé.

Pour Super Fantasy Zone, je m'attendais pas à ça, il est vraiment cool et frais : la musique est super rigolote, l'armement nécessite d'être pensée en fonction de la zone, mais c'est vraiment le type de jeux qui ne vieillit pas du tout ! Chouette découverte en tout cas, je suis fan !

Ah les musiques, on en a bien discuté c'est vrai, et il est vrai que c'est juste génial de les écouter dans les transports en commun ou pendant qu'on effectue une tâche complexe !
Cela a tendance à me remotiver et à me faire aller de l'avant ! Un peu comme avec ma dernière découverte qui est la bande son de "gate Of Thunder" qui est juste....SUBLIME !!!!! Purée, ça fait longtemps que je n'avais pas écouté un tel chef d'oeuvre :D

J'attends en tout cas la suite de cette vidéo (et d'autres également sur des sujets divers) pour découvrir de nouvelles pépites cachées !! J'en suis friand ! :) Encore bravo pour ton travail !
Kenji Seang
Signaler
Kenji Seang
C'est bien ça Adamou ; )

Héhé Lord_Hure, oui, quitte à avoir le jeu physique, je souhaite l'état le plus proche du irréprochable. Après, je nettoie méticuleusement les boites (je ne supporte la crasse, encore plus celle des autres ^ ^).
Oui, tu vois, au Dojo, on prend en compte les suggestions des lecteurs : D

Bio Hazard Battle est vraiment unique. Comme tu dis, on pourrait le rapprocher d'un EVO pour le côté organique, mais en shmup, je ne vois que Apydia sur Amiga (et encore, la direction artistique diffère). On pourrait penser à la série Darius mais c'est bien plus mécanique. Après, il faut puiser dans les titres plus obscures comme Cyber Core sur PC Engine !

Fire Shark, tu peux lui redonner une seconde chance oui. Après, il reste rustique, il faut aimer le réflexe pur et prendre le temps de chopper la vibe (le lance flamme upgradé quoi !). Perso, comme je l'évoque, il me procure beaucoup de plaisir, malgré sa "rusticité" ^ ^

Super Fantasy Zone, c'est le meilleur de la série à mes yeux. Si tu as aimé celui de la Master System, celui là va te souffler. Gère bien ton armement, c'est vraiment le plus important (le jeu change de pénible à jouissif en fonction de ses capacités à bien dépenser l'argent récolté).

On en parlait sur les musiques rétro ; )
Ce genre d'interludes me permet de partager mes coups de coeur et pourquoi pas, sensibiliser (à ma petite échelle) ceux qui seraient moins réceptifs aux musiques des jeux rétro. J'entends ou je lis parfois que les musiques de jeux rétro ne s'écoutent pas en dehors du jeu, je suis totalement en désaccord avec cette affirmation.

Au plaisir de te relire Lord_Hure ;)
Adamou
Signaler
Adamou
Merci pour ce très bel article.
Si j'ai bien compris, nous pouvons jouer à l'ensemble de ces jeux pal en 60 hz avec une console modifiée?

Adam
Lord_Hure
Signaler
Lord_Hure
Hello Kenji,

Yeah ! une nouvelle vidéo, ça fait un moment que j'attendais ça ! :)
c'était un régal de la visionner !!

La mise en scène est super chouette, avec le reflet dans la megadrive, des bouts de ta ludothèque disséminés à droite et à gauche mdr je t'avais fais une petite remarque dans ce sens dans un de mes premiers commentaires, et ça me fait plaisir de voir tout ce beau monde sur autant de machines incroyables (surtout que tes boîtes ont l'air d'être vraiment dans un état impeccable) !

Cela étoffe beaucoup le contenu de la vidéo je trouve, et donne envie de tâter ces titres (j'en découvre pas mal finalement grâce à toi,étant donné que j'étais plutôt du côté Super Nintendo à l'époque).

Je ne connaissais pas "Bio Hazard Battle" : le design organique est vraiment étonnant, je n'avais jamais vu un shoot-them-up dans un tel univers, voire même un jeu tout court (certains s'en rapprochent, mais ce sont des univers dédiés spécifiquement, tels Spore, E.V.O., etc.). Il semble vraiment différent de la masse, je pense que je vais devoir me faire une partie sous peu pour voir son potentiel !

Je connais le "Alysia Dragoon", mais pas ce Fire Shark, ou du moins pas vraiment : je l'avais testé rapidement en émultation, mais son côté visuel assez ancien ne m'avait pas poussé à y jouer davantage, malgré son gameplay intéressant ! Il me semblait trop rustique pour être un "bon" jeu, surtout en comparaison de ce qui se faisait en parallèle via d'autres compagnies. J'ai peut-être eu un avis trop rapide, j'essaierai de lui redonner sa chance dès que possible ! :)

Pour le Fantasy Zone, hormis celui de la master system, je ne savais même pas qu'il existait un tel titre sur Megadrive ;) on en découvre tous les jours !

Autre point : j'ai beaucoup aimé également les à-côtés concernant les compositions musicales, ça donne un petit plus bien sympa et rafraîchissant à la vidéo.

J'attends la suite, pour découvrir de nouvelles pépites cachées :)

Merci en tout cas d'avoir recommencé les vidéos, j'approuve à 200% !
Kenji Seang
Signaler
Kenji Seang
@Locutus : haaaa oui, Crackdown est très intéressant, et encore plus à 2 joueurs ! (Puis la musique est vachement bonne !). Rolling Thunder 2 est excellent, et ce petit côté City Hunter est tellement bon !

J'ai toujours mis un point d'honneur à conserver le format écrit @Atred ; )
À ce propos, je trouve vraiment dommage que la vague des blogs de 2010 a laissé place à une hégémonie Youtube. La vidéo et l'article écrit sont deux formats différents. Et au lieu de cohabiter sereinement et de se complémenter, l'un (YT vidéos) phagocyte complètement l'autre ! Tellement dommage !

@Zecchi : Ah oui, sur le côté ambiance et sonorités marqués (+ inspiration du monde vivant), on pourrait effectivement rapprocher Bio Hazard Battle de Ecco (mais uniquement sur ce plan là haha).
Ne plus jouer à une console, quelle idée, voyons ^ ^ !

J'espère que tu apprécieras le trip @Indianagilles (c'est vraiment spécial, mais le gameplay reste carré).
Le Snes possède d'autres atouts. Je suis ravis que les 2 supports se complètent finalement. L'une est un monstre de vitesse avec un scrolling de fou (parfait pour les shmup ou les jeux d'action qui nécessitent de la patate) et un son FM purement synthétisé. L'autre est moins véloce et plus posée (parfait pour les jeux de plateforme et RPG) avec plus de couleurs, de détails, et un son symphonique faisant allègrement appel à des samples d'instruments réels !

Merci @Gunhed et @dispoza ! Au plaisir.
Indianagilles
Signaler
Indianagilles
J'ai beau avoir aimé la Snes et la MD, cette dernière c'était quand même autre chose. Rien que la résolution, la fluidité et la vitesse de la pupart des jeux par rapport à la Snes et son proc dégueulasse... !
Je ne connaissais pas le premier jeu que tu présentes, merci pour la trouvaille !
Zecchi
Signaler
Zecchi
Grandiose!!! Un immense merci à toi, je n'en connaissais aucun. Je vais tester Bio Hazard Battle, qui me fait spontanément penser à Ecco... La Megadrive, définitivement une sublime console, probablement celle à laquelle je jouerai toute ma vie.
XxIcarusxX
Signaler
XxIcarusxX
Bio Hard Battle, Super Fantasy Zone et Alisia Dragoon
dispoza
Signaler
dispoza
Cool! je vais brancher mon raspberry pour test ça.
Atred
Signaler
Atred
Bon article! C'est vraiment cool d'avoir mis la vidéo ET le texte. Tout espoir n'est donc pas perdu :)
Locutus
Signaler
Locutus
Article super cool. J'ai toujours préféré la Megadrive à la Super Nintendo, en grande partie grâce aux adaptations d'arcade, Crackdown et Rolling Thunder 2 en tête.
Gunhed
Signaler
Gunhed
Superbe article, bravo !
Je vais voir de ce pas ta vidéo

Édito

 

Archives