PK Blog

Par Lugar Blog créé le 17/01/11 Mis à jour le 07/11/12 à 15h18

Je ne sais pas comment décrire ça, moi-même je ne sais pas trop ce que c'est.

Ajouter aux favoris
Signaler

J'ai fini le très bon Pokémon Blanc 2 il y a quelques temps. Rien d'anormal.

Par contre, j'ai pas arrêté de, excusez-moi le terme, crever comme une merde tout au long de cette fantastique épopée SUPER DIFFICILE BORDEL.

Sérieusement, je m'estime comme plutôt bon à cette série, mais là, pour la première fois, j'en ai vraiment bavé: l'aventure est incroyablement plus exigeante qu'elle l'était auparavant, et pourtant, on ne peut pas dire que le jeu soit mal équilibré. Les Champions ressemblent enfin à des boss, avec des niveaux d'avance, des équipes assez bien fichues et des coups qui font bobo, et perdre contre eux n'est pas une chose exceptionnelle. Idem pour les fameux Topdresseurs, ces métrosexuels bien peignés rencontrés au coin d'un plateau ou d'une plaine, qui sont plus déterminé que jamais à nous refaire le portrait façon Mickey Rourke, voir pire encore (est-ce seulement possible?). On (en tout cas je) en arrive donc à un point où il va falloir être innovant, rusé... Ou tout simplement utiliser ses objets, son argent. L'aventure est donc devenue une vrai aventure, avec son lot d'embûches. J'oserai presque affirmer que Pokémon peut prétendre au titre de J-RPG à l'ancienne.

Enfin bref, vu que je suis quand même un sacré guedin (bon d'accord, pas tant que ça), j'ai fini ce jeu, et par la même occasion débloqué la myriade de contenu supplémentaire qui accompagne la victoire sur la ligue: nouvelles zones (là encore, avec des niveaux plus élevés que d'habitude), nouvelles bestioles, nouveaux tournois inutiles...

Sauf que non. Enfin si, mais non.

"Nan mais tu joues un pikachu top-tier, c'est pour ça que tu gagnes"

Les tournois sont toujours aussi inutiles, mais ils prennent une dimension nouvelle: les adversaires ont des pokémons optimisés. Mais optimisés comme ils le sont sur les logiciels dédiés aux affrontements "sérieux", avec tier list et tout le tintouin. Je ne me base sur aucune données, seulement sur le ressenti de toutes ces années de jeu, mais je ne peux que constater que sortir une équipe "au pif" comme auparavant ne suffit absolument plus à s'assurer la victoire. A côté de ça on ne nous a jamais fourni autant d'options pour optimiser de la manière qu'on le souhaite nos protégés, aussi bien niveau techniques (avec les maîtres de capacités), qu'au niveau des statistiques (EV et IV inclus, avec une réserve sur ces derniers).

Je ne peux alors que me poser une question: Et si les développeurs avaient enfin pris conscience de la popularité du jeu compétitif, et avaient décidé d'orienter les joueurs dans ce sens?

En y réfléchissant un peu, quasiment tout y est: on laisse la liberté au joueur de profiter du jeu de la manière qu'il lui convient, tout en incluant des options l'incitant à se diriger vers le jeu "haut niveau". Les équipes des gagnants de tournois officiels sont d'ailleurs disponibles en téléchargement, afin de nous permettre de nous mesurer aux champions, aux vrais. Nintendo et Game Freak auraient-ils enfin décidé de donner plus de crédit à la compétition?

Signe de maturité évident de la série, Pierre porte désormais des pulls à col en V.

Nintendo, ce papa-poule possessif

Pas si sûr, car il y a un hic: les affrontements d'équipe de 3 apparaissent comme privilégiés par rapport aux affrontements 6 contre 6. Et ça, c'est une pratique peu populaire sur la scène compétitive de Pokémon. On peut donc se demander quel est l'objectif, si ce n'est d'unifier tous les joueurs de pokémon sous une même bannière (c'est beau comme phrase)?

Sortons un peu de Pokémon (mais pas trop non plus) pour parler deux secondes d'un des seuls autres jeux Nintendo à avoir une scène compétitive: la série Smash Bros. Melee (le deuxième épisode) était un jeu très populaire en tournoi, pour la même raison que la plupart des jeux de bastons: un système efficace, mais qui laisse place à l'inventivité des joueurs et à l'exploitation de points obscurs du système (comme Street Fighter 2 en son temps). Vint ensuite Smash Brow Brawl, qui introduisit un élément purement anti-compétitif: les personnages peuvent trébucher de manière totalement aléatoire.

Bien que maladroit, cet ajout semble montrer que Nintendo n'aime pas trop qu'on s'approprie leur jeu, et aime bien avoir un peu de contrôle sur leur produit. Les choses sont à remettre dans le contexte: cela fait 4 ans que Smash Bros Brawl est sorti, et entre temps, Nintendo s'en est un peu pris plein la gueule par une bande de sauvageons mal élevés qu'on appelle les "hardcore gamers".

La compèt' c'est chouette (je n'assume pas ce titre)

Cette parenthèse fermée, revenons-en à nos Pikachu. On observe, tout comme avec Smash Bros, cet envie de contrôler ce qui se fait avec leur création. Cependant, un grand pas a été fait par rapport à Smash Bros Brawl: Le jeu compétitif est ici clairement encouragé. Simplement, Nintendo ne semble pas encore près à lâcher la bride de sa licence. Cette évolution est sans aucun doute en lien avec l'envie du célèbre constructeur de renouer avec les joueurs chevronnés.

Si un jour pokémon devient comme ça, j'achète 10 exemplaires


Comme on dit, il n'est jamais trop tard pour apprendre, et Nintendo nous le démontre en étant plus enclins à laisser ses jeux vivre d'eux même. Ce ressenti que j'ai passe principalement par la série Pokémon, mais il ne faut pas oublié qu'à côté de ça, Nintendo a fait appel à Namco pour développer son prochain Smash Bros, firme habituée à la baston avec Tekken et Soul Calibur. Cette évolution de la position d'un des plus grand acteurs du marché du jeu vidéo permet-elle d'espérer un positionnement plus avantageux pour les joueurs? Rien n'est certain, mais si évolution il y a, c'est un premier pas dans la bonne direction.

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Kahnettan
Signaler
Kahnettan

Pour les EV, j'ai jamais trouvé ça difficile, ça m'amuse même de faire un "entrainement personnalisé" à chaque Pokémon :D
Et puis c'est pas long, faut juste noter les combats effectués histoire de pas se tromper.


Pas compliqué non, mais vu que personne en parle même indirectement dans le jeu (a part le type qui te les calculent approximativement), du coup ceux qui ne sont pas au courant de ce système indispensable a un certain niveau, ils passent a côté d'un tout nouveau système de gameplay et d'évolution.

Quand je jouais plus jeune a rubis, un PNJ me calculait les EV en disant "tu t'occupe beaucoup/pas assez/pas du tout de ton poké" du coup je comprenais pas comment elle pourrait être contente, vu que je savais que ce n'était déjà pas la PNJ qui évaluait le taux de bonheur, et que je n'étais même pas au courant de l'existence des EV.
Lugar
Signaler
Lugar
C'est exactement ça Keijy. Sauf qu'avant, tu pouvais faire le jeu sans trop de soucis avec un Papillusion quoi, et là j'ai tenté avec un Akwakwak (pas mauvais, mais pas top non plus), je l'ai changé au bout d'un moment, il arrivait à rien le pauvre...
Mais après, c'est vrai que le jeu met des bestioles bien balèze à ta disposition rapidement, et le jeu après la ligue est juste génial.
Dacka
Signaler
Dacka
Pour les EV, j'ai jamais trouvé ça difficile, ça m'amuse même de faire un "entrainement personnalisé" à chaque Pokémon :D
Et puis c'est pas long, faut juste noter les combats effectués histoire de pas se tromper.
Keijy
Signaler
Keijy
Personnellement j'ai pas trouvé le jeu particulièrement dur. Il suffit de prendre des Pokemon rapides et puissant, de bourriner et ça passe comme dans du beurre. Je me suis fait le jeu avec quatre Pokemon seulement (pour que le niveau moyen de l'équipe soit plus élevé) : Mentali, Shaofouine, Minotaupe et Arcanin. Et encore j'ai pas fait l'affront de prendre Genesect que j'avais choper dès le début.
Les seuls combats qui m'ont posé problème sont en effet les topdresseurs tapis au fin fond d'une grotte avec 6 Pokemon assez balèzes, alors que les notres commencent a tomber a court de PP. Mais les infirmiers viennent quand même un peu diminuer cette difficulté. On est parfois même en binôme où notre coéquipier nous soigne a chaque fin de combat.

Quant à l'élevage, il est devenu quand même bien plus agréable qu'avant. La nature se transmet a 100% avec la pierre stase, les oeufs éclosent plus vite avec les capacité spéciale corps ardent/Armurmagma et les EVs sont largement gérables avec les brassards (et la galerie concorde a l'air aussi d'aider de ce que j'en ai vu).
Reste juste les IVs qui sont un peu plus laborieux et ou on est obligé d'aller dans le métro de combat pour passer le Pokemon qui vient de naître au niveau 50 et utiliser un calculateur.
Et l'élevage+stratégie sont précisément les deux éléments qui me rendent accrocs a ce jeu aha :D
Lugar
Signaler
Lugar
Ah attention, j'ai pas dit que les jeux étaient extrêmement difficile, juste qu'ils offrent enfin un peu de résistance (ce qui aurait du être le cas dès le début selon moi) avec un pic entre le 3e badge et la ligue, et que ça change énormément comparé aux gen précédentes. Les clés challenge et assistance sont d'ailleurs d'excellentes idées!
A propos des IV je vous rejoins également, d'ailleurs ça ne m'étonneraient pas qu'on ait à nouveau un changement à ce propos sur les gen suivantes (voir une disparition, mais ça m'étonnerais et ça ne serait pas forcément une bonne chose pour le jeu solo). Les EV en revanche, ce n'est vraiment plus un problème avec ces versions. Il y a des PNJ pour les IV et EV, mais sans valeur précise hélas.
Kahnettan
Signaler
Kahnettan
Heureusement que le jeu se corse au fil des épisodes, les enfant (ou non) qu'on était quand on a commencé avec les premiers épisodes ont grandi, et du coup on cherche plus de difficulté. Jusqu'au version N/B la difficulté était minimum vu que Game Freak pensait d'abord aux enfants, je pense qu'ils essayent de contenter tout le monde maintenant.

Sinon je suis d'accord avec Dacka, les IV, EV sont sympa, mais les gérer c'est carrément bordélique, il nous faudrait un PNJ comme celui qui te dit le niveau de bonheur de tes bestioles, parce que souvent je laisse tomber, c'est trop flou pour être précis sans indications minimum.
Hawke64
Signaler
Hawke64
Plus dures que les précédentes, oui. Mais c'est quand même pas de versions impossibles à surmonter! Le plus dur pour moi aura été la première arène, et surtout celle d'Inezia, la championne électrique. A part ça, tout était normal, j'ai même réussi à passer la Ligue du premier coup. Faut juste se faire une bonne petite équipe, sans même avoir besoin de l'optimiser au maximum, et avoir beaucoup d'objets.
Dacka
Signaler
Dacka
Article intéressant :)
Je suis actuellement sur Blanche 2, je n'ai pas beaucoup avancé (2 badges seulement) et je n'ai pas rencontré de difficulté particulière, d'ailleurs j'aimerais bien avoir une clé challenge.
Ce que je regrette le plus au niveau compétitif sur Pokémon, c'est de ne pas avoir un contrôle complet dans la composition de son équipe. Si les natures et EV sont relativement faciles à régler, je déteste le principe des IV qui sont tout simplement une horreur quand on veut créer une équipe bien optimisée. Rajoutez une plateforme online à la ramasse et on se retrouve presque tous à jouer sur Pokémon Online.
Maintenant, j'attends chaque nouvelle génération en espérant que ces deux problèmes seront réglés.
satsuki
Signaler
satsuki
C'est sur que ces versions ont un niveau plus élevé que les autres.
Comme tu l'as dit, les Champions on une équipe plus ou moins bien pensé et contrairement aux autres versions ou on débarque avec 10lvls d'avances sur leurs Pokémon, la on arrive à des niveaux inférieurs^^

J'ai la version Noire 2 donc j'ai pu débloquer le mode challenge et crois-moi, au début ça fait bizarre.
Le gratte ciel noir (et l'arbre blanc) sont aussi corsé. Voir des lvl 86 en face de moi contre un simple dresseur m'a fait bizarre (surtout à mon équipe)

Ça se voit très bien que Nintendo et Game Freak essaye de donner de la compétition dans la license :)

Édito

L'ère des géocoucous.

Archives

Favoris