Un Chat au Japon.

Un Chat au Japon.

Par Kaminos Blog créé le 09/02/10 Mis à jour le 26/11/15 à 02h54

Blog d'un chat gamer expatrié au Japon, qui bosse dans le jeu vidéo :)
C'était pas facile de faire comprendre aux douanes que je devais pas aller en quarantaine, mais j'ai réussi.

Ajouter aux favoris

Catégorie : GB UNDER

Signaler
GB UNDER

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

 

Zig et moi montons l'escalier. Il me conseille :

« On s'équipe léger. Faut qu'on soit rapide, mais qu'on soit prêt si on rencontre des zombies.

- Tu prêches un convaincu Zig. On se contente d'une hachette chacun et d'un couteau au cas où. Dans deux putains d'heures, on est de retour ici. »

Cinq minutes plus tard, on est dehors. Il fait encore plus froid qu'avant. J'aime bien faire de la buée.

« Marche rapide ?

- Ouais, on fait comme ça », dis-je en commençant à marcher.

On revient en territoire connu. Certaines personnes ont commencé à se barrer apparemment. Le bordel est déjà là. Heureusement qu'on a pris les devants.

Je crie à Zig, deux mètres derrière. « On s'arrête pas, si on nous fait chier, on taille dans le gras ! ». Je le vois rapidement acquiescer, et imagine déjà la scène de charge du rétro lanzor, Zig aux commandes. Ce serait mieux qu'il garde ça pour les zombies ...

Un cri. Un connard en train de dépouiller une épicerie. Dans pas longtemps, ça va être la foire. Il nous reste combien de temps jusque chez moi ... Quinze minutes ? Faut qu'on se magne.

Mine de rien, la hachette dans la main, c'est pratique. Ça tient les gens à l'écart.

On arrive chez moi. Je m'empare des 3DS. Un chargeur histoire de jouer plus de 20 minutes. Zig pisse un coup et me raconte sa vie :

« J'aime pas le froid ... Mes mains tremblent, mes pieds glissent. Pas le top pour une attaque zombie. Il auraient pas pu faire ça en été ?

- Je sais pas, l'été ça fait trop teenage movie mainstream ? Et puis bordel, t'es pas censé être un pingouin ? Depuis quand les pingouins ça aime pas le froid ? Allez, barrons-nous. Tu veux des Pim's Framboise ? J'en prends un paquet, je sais pas si y'en a là-bas.

- Ouais je veux bien. Allez hop, on y va, fissa. »

Zig attrape le gâteau que je lui envoie, le fourre dans sa bouche et emboîte le pas.

On quitte le quartier. Le bordel dans la rue a bien évolué. C'est la mêlée générale. Pas besoin de zombies en fait, une alerte suffit à semer la panique. Je regarde devant moi, un type s'approche de Zig. Pauvre gars. Il sait pas à qui il a affaire. Pas le temps de toucher deux mots, en cinq secondes, il est par terre. Je m'approche de lui, tout recroquevillé qu'il est.

« Tu nous voulais quoi ?

- ** kof kof ** Savoir où est le métro ...

- Oh merde. Bah il est juste derrière en fait. Désolé gars, faut qu'on trace. »

Je lui donne un Pim's pour me faire pardonner.

On continue à marcher, et arrivons finalement devant l'entrée de service du Leroy Merlin. Elle est ouverte. Zig et moi nous regardons. Ça sent pas bon. On avance avec précaution, la hachette brandie.

Par terre, une énorme trace de sang. Putain. Je vois Félicien terré dans un angle, et vais vers lui. Viens là mon gars, monte sur mon épaule. Ça ira maintenant. J'ouvre la porte où est censé être tout le monde, le chat perché à côté de ma tête, comme un perroquet.

 J'écarquille les yeux.

Devant moi, juste là ... Putain de bordel de merde.

 

 

PS : oui, je sais que c'est marqué 3. Keuchtof, envoie-moi la nouvelle bannière quand tu veux :p

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
GB UNDER

Chapitre 1

Chapitre 2

 

Nous marchons tous, proches, rapidement. Combien avons-nous ... Une heure de marche ? Oui, tout au plus. Rien de bien compliqué. Quel froid. Normalement, l'arrivée de zombies s'accompagne d'orages et de pluies diluviennes. Là, non. C'est étrange. Le parterre est gelé. On ne distingue même plus les voitures, recouvertes de neige.

Putain que c'est moche. La neige dans Lost Planet est carrément plus sexy.

Félicien a froid, je le récupère des bras de Keuchtof. T'inquiète mon gars, ça ira.

Encore 20 minutes de marche.

On distingue un type sous un pont, on s'approche. Sûrement un clochard.

Je le distingue à peine, tellement il est enseveli sans un tas de couvertures cradingues. Et là, je découvre un jeu porno avec des filles-chats. Aucun doute, c'est Kirahorde. Il lève les yeux, et supplie :

« S'il te plait, Kaminos, mets-moi dans ton histoire ...
- Ah. Ok. Bah voilà, c'est fait. Adieu. »


On continue d'avancer, et nous arrivons aux limites de Gameblog-city. Leroy Merlin est après la zone tampon qu'on appelle dans notre jargon « Les coms' de news à troll ».

Ca y est, Leroy Merlin est en vue.

Je prends la parole :

« Hey, quelqu'un peut regarder sur son tel si les gens sont au courant maintenant ? J'ai pas envie de me salir les mains en utilisant mon Android. »

Poufy sort son iPhone, et me regarde, étonné :

« Hey Kaminos, j'ai plus la 3G, c'est normal ?
- T'es chez Free ?
- Oui.
- Ouais, c'est normal alors. »

Jo' dégaine son Alcatel pourri, et me dis :

« Oui, ça commence à filtrer sur Google News. Faut qu'on aille choper Leroy Merlin avant que le coin se fasse squatter par des campeurs.
- Oui, clairement. »

On arrive devant. Baie vitrée. La meilleure barricade anti-zombie. On passe par derrière. Chocolat crochète la serrure de la porte. On arrive dans le poste de sécurité. Parfait. On allume tout. L'énorme centre Leroy Merlin s'illumine. On prend nos repères. Pas d'armes pour le moment, on a encore du temps. Plutôt penser aux vivres. Parfait, la cafétaria en est remplie. De quoi tenir pendant des mois. On se sépare, on fait un tour. Toute façon, c'est vide.

Je vais bien évidemment voir le rayon bricolage. Tout cet équipement ... Parfait. Je déambule, en me disant que finalement, ce serait pas si dur de survivre. On a tout. Je reviens au poste de sécurité, où le groupe a élu domicile. Tout le monde est déjà là.

Papayou s'avance :

« Bon, on a du temps à tuer avant le début des hostilités. On se fait un Mario Kart ? »

Tout le monde sort sa 3DS, sauf Zig et moi. Je m'exclame :


« Vous êtes sérieux là ? Mais j'ai pas pris la mienne ! »

Zig me regarde, dubitatif. Je continue :

« Il y en a deux chez moi ... Tu penses que ... ?
- Ok. On va aller les chercher.
- T'es sûr que ça ira question timing ? Faut qu'on soit de retour ici rapidement.
- Ca devrait aller, mais prévoyons quand même. Viens, on va s'équiper, et on y va.»

 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
GB UNDER

Chapitre 1

 

Les seins ? J'en ai d'autres des questions à la con ?!

Y a pas de filles sur Gameblog. Genre Ashlotte. Comme si on savait pas que c'était un script développé par MisterP pour ramener du click.


Je prends les escaliers. Oui, jamais les ascenseurs. Avec le froid qu'il fait, il n'y a personne dehors. Les gens ne sont pas au courant ? C'est pas plus mal, ça nous évitera les mouvements de foule.
J'arrive au point de rendez-vous. Comme prévu, tout le monde est là.


« Les gars, vous êtes bons ? »


Papayou prend la parole.


« Ecoute Kami, on est venu parce qu'on te fait confiance. Mais t'es sûr de ton coup, là ?
- La source est sûre à 100%. C'est pas la même que pour la Wii Hi-Fi.
- Sérieux ? ... On est dans de beaux draps alors.
- Pas forcément. On est mieux préparés que quiconque. On connait déjà tous les scénarios possibles. Faisons en sorte que le nôtre ait un happy end. J'imagine que vous avez tous déjà élaboré un plan de survie dans le passé ?
- Tu nous prends pour qui, s'exclame Chocolat. C'est l'évidence même ! »


Suis-je bête. Evidemment.


« Vous proposez quel endroit ? Moi je pense à ... »


D'une voix, d'une seule, tout le monde clame :


« Leroy Merlin ! »


L'endroit idéal. 5 étages. Eau, électricité. Facile de s'y barricader, le tout est en baies vitrées. Plusieurs milliers de mètres carrés d'armement. Une cafeteria avec plusieurs mois de vivres. Le wifi. Des meubles. Des sanitaires. TOUT.


« Tu sais combien de temps il nous reste avant l'épidémie ?, s'enquit Joniwan
- Quelques heures, tout au plus ...
- Ce qui nous laisse le temps d'arriver jusqu'à bon port à pied.
- Exactement ».


A nous sept, nous dominerons l'invasion. Nous survivrons. Nous ressortirons grandis. Nous serons là pour la sortie de The Last Guardian. Nous y arriverons.


« Keuchtof, tu fous quoi ?
- Euh, bah ... On y va, non ?
- Et mon sac, il va se porter tout seul ?
- Ah, oui, désolé, s'excuse-t-il en corrigeant son erreur.
- Tout le monde est bon ? Dans ce cas ... »


En route.

 

 

(merci à Keuchtof pour les images)

Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Signaler
GB UNDER

Un vendredi banal. 17h30. Un froid glacial sur la petite ville d'habitude si douce de GB-City. Pris d'une de mes flemmes légendaires, je glande tranquillement sur ma Xbox. Oh, un nouveau DLC pour ce jeu débile auquel j'ai joué 20 minutes ! Oh, c'est un costume pour foutre l'héroïne en bikini !

Buy.

En plus, ça me motivera pour commencer le jeu pour de vrai. Le téléphone sonne. Comme d'hab, je laisse sonner 10 secondes et préparer mon petit « allo » féminin dont je suis si fier, même si je sais pas pourquoi. Une voix haletante. C'est Dopamine. Il hurle presque, voix crispée

« Tu te rappelles toutes tes conneries de zombies ?

-          Ouais, why ?

-          Tu déconnais pas quand tu disais que tu t'y étais préparé ?

-          Ouais, why ?

-          Il va être temps de prouver que tu mentais pas. Epidémie. Je viens de l'apprendre. Ça se propage à une vitesse folle. Pour nous, c'est fini. Je me suis fait mordre. Les flux RSS cachent la vérité. Regroupe la communauté, et barrez-vous ! »

 

Ca raccroche. « Dopa, c'est un mec sérieux. Il plaisanterait pas avec quelque chose d'aussi grave. Faut que je prévienne les gars ».

MP général. Merde, c'est limité à 6 destinataires. Putain, P, t'aurais pas pu penser à des cas d'urgences comme celui-là ?! Je prépare le texte. Je me remémore les écrits de Broox. Faut pas que je prenne des boulets. Ou je survivrai pas. Il me faut que les meilleurs.

 

Joniwan. Sa grande expérience à Resident Evil me sera utile.

Papayou. Les asiats ne meurent jamais. C'est génétique.

Les gènes ... Me faut un black qui se sacrifie. Lushlife ? Non, il m'a déjà posé un lapin. Bon, ce sera Chocolat.

ZigEnfruke. Grand, imposant. Sait bien s'en tirer avec un gros calibre.

Keuchtof. C'est ma biatch, il fait toujours tout ce que je lui dis. Il sera utile.

Merde, je prends qui en dernier ? Bordel, pas le temps de réfléchir, le temps presse. Il faudrait ... Quelqu'un qui soit là pour raconter. Pour le mettre en ligne sur Gameblog. Quelqu'un qui fasse de la vidéo, qui a toujours une caméra sur lui en loozedé. Il me faut ... Poufy.

 

Ok, à nous sept, on s'en sortira. Le MP part. Rendez-vous devant le jardin, dans 10 minutes. Pas le temps de vous expliquer. Faites-moi confiance. Aucune réponse, mais tout le monde l'a lu. Ils seront présents.

Je prends ma Vita, Félicien, mon iPad, le Guide de Survie en Territoire Zombie, ma 3DS. Ah non, sa batterie tiendra jamais, je la laisse. Je fous le tout dans un sac. Félicien gueule et griffe. Mais c'est pas grave, il comprendra en temps voulu.

C'est bon, j'ai pris ce qu'il y avait d'important. J'empoigne mon katana et fourre un couteau de cuisine dans ma poche arrière. Ça ira pour l'instant. Je sors.

 

Et merde. J'ai oublié. Parmi ceux que j'ai contactés. Y'a pas de boobs. Merde.

Ajouter à mes favoris Commenter (39)

Édito

 @AxRiff (ou cliquez sur l'icône)

Retrouvez-moi aussi sur :

Gamerside

AVCesar

Project-Imas

Archives

Favoris