Un Chat au Japon.

Un Chat au Japon.

Par Kaminos Blog créé le 09/02/10 Mis à jour le 05/12/14 à 14h11

Blog d'un chat gamer expatrié au Japon, qui code chez Gameloft Tokyo.
C'était pas facile de faire comprendre aux douanes que je devais pas aller en quarantaine, mais j'ai réussi.

Ajouter aux favoris

Catégorie : BLOG

  
Signaler
BLOG

 

Cela fait une éternité que j'y pense, et ce sera très bientôt une réalité : un site de référence Français sur les jeux de la Team Ninja, l'équipe de développement de Tecmo Koei s'occupant, entre autres, de la série Dead or Alive et de la série Ninja Gaiden. www.TeamNinja.fr (oui, c'est foutrement original comme nom)

Le site est encore en période de construction, et comme je suis un gros sagouin, je ne fais pas ça en local. Si vous y allez maintenant, vous aurez donc le droit à une magnifique bouillie numérique. Mais je compte bien que cela change, très rapidement.

 

Quelle est la fonction du site ?

TeamNinja.fr a pour vocation à devenir la référence francophone sur les jeux de la Team Ninja. L'actualité est brûlante, avec l'arrivée en automne prochain du cinquième opus canonique de la série, et la récente sortie de Ninja Gaiden III.

TeamNinja.fr est un lieu où peuvent se rencontrer les fans des productions de la Team Ninja. Discussions, échanges de bons plans et d'astuces, j'ai aussi en ligne de mire l'organisation de tournois de Dead or Alive, sur internet comme en vrai.

Le site a aussi pour but d'être une source d'informations complète sur les Ninja Gaiden, Dead or Alive et les autres jeux de la Team : dossiers, créateurs, interviews, tests, concours ... A terme, TeamNinja.fr a pour objectif d'être la source numéro-1 francophone d'infos. Cela passe bien entendu par un suivi détaillé et pointu des news relatives aux productions de la Team.

A l'heure actuelle, je suis seul sur le projet, et cela ne me pose aucun problème, car je ne suis pas pressé, et préfère prendre mon temps pour tout mettre en place.

 

Cependant.

 

Si des personnes motivées souhaitent me rejoindre, je les accueille les bras ouverts. J'ai ainsi besoin :

D'un graphiste, pour créer un logo et un design complet (bannières, fond, favicon, icônes). Un bon niveau de Photoshop est une obligation, comme vous pouvez vous en douter.

Un ou deux rédacteurs pour des dossiers et de la news. Une bonne maitrise du Français et une bonne connaissance de la Team Ninja sont obligatoires.

 

Je ne vous cache pas qu'à l'heure actuelle, c'est d'un graphiste dont j'ai absolument besoin, sans qui je ne peux décemment pas lancer le site. Si vous pensez être le gameblogueur de la situation, merci de le faire savoir dans les commentaires !

Voir aussi

Groupes : 
Dead or Alive, Metroid, Ninja Gaiden
Sociétés : 
Team Ninja, Koei Tecmo Holdings
Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Signaler
BLOG

Il y a quelques semaines, Kaminette (édition japonaise limitée à un exemplaire dans le monde) me balançait un bon gros teasing : « je vais bientôt recevoir un colis de ma mère, il y a un cadeau pour toi dedans ».

Aujourd'hui (c'est d'ailleurs comme ça que j'ai appris qu'en Japonais, « bientôt » signifie 4 mois), je la vois arriver avec un gros sac, et les mots suivants « regarde ça tranquille quand tu es rentré ».  Forcément, quand je rentre, je me rue à l'ouverture du grand sac. Et là, ô, joie, Kaminette, t'es fucking awesome.

 

Deux artbooks dont je crevais d'envie (le visual works de Tony pour Shining Hearts, un RPG que j'ai bien apprécie sur PSP et dont je vous parlais dans un podcast d'1PA4), et l'artbook tiré de 999 et de Good People Die, les deux jeux avec lesquels je vous tanne depuis trois plombes.

En sus, une DSi LL Loveplus Plus Nene, en parfait état, toute bien protégée avec des écrans de protection partout, une pochette en silicone. Encore un exemple du vieil adage kaminien : « l'occaz au Japon, c'est mieux que le neuf en France ». Elle est vraiment magnifique, et est accompagnée d'une très belle pochette officielle aux couleurs de Nene, qui est donc, si vous avez suivi, une des trois filles de Loveplus.

Et enfin, 5 neko jarashi, des instruments de torture démoniaques à destination de nos amis félidés. Mais je reviendrai plus en détails sur ces derniers, dans la journée.

En clair, merci Kaminette, t'es une bien chic fille.

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Signaler
BLOG

 

5000 likes, pile juste ! Ca commence à faire pas mal non ? Merci à vous de me lire, et apparemment de prendre du plaisir quand vous visitez mon blog. J'en prends moi aussi beaucoup à le tenir à jour. Aussi, je suis entré dans le Top 10 des blogs, et écoutez, que dire si ce n'est que ça fait vraiment plaisir ^^

J'aime beaucoup de Gameblog. Certains choses m'énervent chez la rédaction, mais j'adore aussi de nombreuses choses. Côté communauté, c'est un peu pareil. Tout n'est pas parfait, mais j'ai rencontré plein de gens formidables, et me suis vraiment fait de nouveaux amis (Tcho, Seb, Papayou, Kakao, Keuchtof, Kokoro, MisterP, Parodius, Florent, Kitsune, Ashlotte, BBali, Chipster, Kiflam, ZigEnfruke, Lasecousse, Oz, Serial ... -là, c'est habituellement le moment où on se dit "merde merde merde, qui est-ce que j'oublie"-). Bref, vous êtes une bande de joyeux lurons avec qui j'aime bien parler jeux vidéo.

Joniwan, je sais que t'es en train de te dire "roh mais je suis pas dans la liste !". Ouais. Mais toi, on était potes avant :D

 

Bon, je change de design. Attention, c'est une grande première pour moi, j'ai fait la bannière moi-même. Et sur Paint. No Fake. Vraiment, Paint. Donc pardonnez-moi si elle est pas terrible. Mais bon, je l'aime bien quand même ! (double F5 si elle n'apparait pas !)

 

Bon, et apparemment, faut faire un concours non ? Celui qui était en cours pour Risen 2 est reporté, mais sera aussi grandement amélioré. Mais bon. Là, je vais en faire un vrai. On va faire gagner un jeu, c'est un peu normal. On va faire gagner un bon jeu, c'est même encore plus normal.

Bon allez, on va même faire gagner un jeu avec lequel je vous soûle depuis des semaines, 999. Pour participer ? Un p'tit like messieurs dames -oui, oui-.

Le concours prendra fin dans deux semaines, à minuit !


Le jeu est sur DS et en Anglais. Si vous ne souhaitez pas participer, dites le moi simplement dans les commentaires !

 

Bonne soirée, et champagne !

Ajouter à mes favoris Commenter (50)

Signaler
BLOG

Je m'ennuyais un peu, donc j'ai écrit ça à l'instant. C'est pas génial, mais dites-moi ce que vous en pensez si le coeur vous dit de me lire.

 

 

Enfin, mon tour. A moi de briller. Mon heure de gloire est arrivée. La cuisine, c'est ce qui me permet de décompresser. De me sentir vivant. Cette émission de télé réalité, pour moi, c'est une chance. La chance d'épater ces amis qui m'ont délaissé. D'épater Carole. Carole ? Mon ex. Pourquoi diable m'a-t-elle quitté celle-là ? Depuis des mois, elle a rompu tout contact.

Avec un peu de chance, elle regarde l'émission. Après tout, pourquoi pas : nous sommes sur la première chaîne du pays, en prime-time, et en direct. Ça se tient. Elle va regarder, elle va me voir briller, et elle va revenir. Voilà mon plan. Voilà ce que je souhaite.

Je prépare les plats depuis très tôt ce matin. Les caméras s'affairent autour de moi. Je suis en transe. C'est enivrant comme situation. Ce sentiment d'être au milieu du monde, d'en être le nombril. Mais mieux ne vaut pas que je m'égare. Le menu ? Un tartare de poivrons, suivi d'un haché de viande rouge, une papillote de boeuf et des fagots d'haricots. Le dessert ? Une panna cota aux fruits rouges. Ce repas sera mon triomphe. C'est la finale française après tout. Toute ma vie, je l'ai consacrée à la cuisine. Quand j'étais petit déjà, j'allais regarder ma mère préparer le souper. Je lui demandais conseil, l'aidais. J'ai grandi. J'ai rencontré Carole. J'ai passé quatre ans à tenter de la convaincre. Un jour, elle m'a finalement accepté. Ce jour, je veux le revivre. Je ne veux pas qu'elle soit loin de moi. Je veux qu'elle soit à moi, je veux la posséder, je veux être en elle. Alors pourquoi m'a-t-elle laissé ? Certaines nuits, je la vois revenir. D'autres, au contraire, je comprends pourquoi elle m'a quitté. Je ne veux pas me rappeler de ces nuits-là. Les rejeter, les oublier, c'est le seul moyen que j'ai de préserver ma santé mentale.

Elle reviendra. J'en suis sûr.

Vingt heures. Les invités arrivent. La plupart, je les ai vus à la télé. Une bande d'incapables qui ne comprennent rien à l'amour de la cuisine. Pour eux, c'est un passe-temps. Non. Non. Non. La cuisine, c'est l'oeuvre d'une vie. On doit être prêt à tout pour elle. Mais la télé est là. Hors de question de gâcher mon succès pour quelques incivilités. Alors les voilà les ronds de jambes. « C'est beau chez vous », « Quelle magnifique décoration » ... Arrêtez votre char. Je m'en fiche de votre avis. Mettez-vous plutôt à table.

Vingt et une heures. Je n'en peux plus. On vient seulement de se mettre à table. Tant de niaiseries. Obligé d'être agréable, de faire semblant de m'intéresser à leurs vies de merde. Les gens doivent penser que je suis sympathique. Même les caméramans se joignent au repas. J'apporte les entrées. C'est un triomphe bien entendu. Tout le monde a fini. Quoi !? Ils recommencent à parler ? Mais c'est ridicule, ne peut-on pas passer au plat principal !?

Encore une trente minutes de perdues. J'apporte le plat de résistance : ils s'en repaissent comme des bêtes. La viande est encore un peu saignante. C'est dingue, ils ne se rendent même pas compte que la viande a été décongelée. Ils n'y connaissent vraiment rien.

Vingt-deux heures. Ils finissent enfin le repas. Comme prévu, les porcs s'endorment. Ces somnifères sont exceptionnels. Je m'empare d'une caméra. Combien ai-je de temps avant que le direct ne soit coupé ? Une minute ? C'est suffisant.

« Ils ne se réveilleront pas. Je les aurai tués avant. Ce que je vais faire d'eux ? A quoi bon le dire ? VOUS le savez déjà. »

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
BLOG

Une grande figure du jeu vidéo se trouve sur cette image ... Saurez-vous la retrouver ?

 

Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Signaler
BLOG

 

Qu'est-ce que la Kamitower ? C'est un fantasme que j'ai depuis toujours, et qui s'est affiné, d'année en année. Ça vient du collège, où on s'était dit avec trois amis que si on ratait nos études, on achèterait un immeuble. Et cet immeuble deviendrait un immeuble à thèmes, à forte tendance geek.

L'idée que je me faisais du concept a bien évolué, et est aujourd'hui physiquement réalisable, même s'il m'est impossible de réunir l'argent nécessaire. Cependant, j'en suis convaincu, un tel concept aurait des chances de fonctionner : nous abordons de plus en plus la question de « l'humain » dans le commerce, le e-commerce, le jeu vidéo ... Avant, j'allais dans une boutique pour passer le temps, et le temps passé amenait parfois un achat. Maintenant, je vais chez GAME chercher un jeu commandé six mois à l'avance, et une personne que je n'ai jamais vue me donne mon jeu à 60 euro avec un code de DLC exclusif à la boutique. Et bien la Kamitower, c'est tout le contraire.

 

La Kamitower a quatre étages, chacun de 150m². Voici une description de chaque étage.



Le rez-de-chaussée est un magasin de jeux vidéo. Dans celui-ci, l'intégralité du personnel est passionné, s'y connait, à ses propres références. Monsieur A est un grand connaisseur de FPS, et saura à même de conseiller le client afin de savoir si le oui ou non, le dernier Modern Warfare est mieux que celui de l'an dernier. Tandis que Mademoiselle B, elle, son rayon, c'est les RPG : elle est née dedans, son grand frère l'a éduquée à grands coups de Dragon Quest et de Final Fantasy. Alors Mademoiselle B, elle va expliquer à Papa Eric que non, le RPG Japonais n'est pas mort, même si Mass Effect aussi, c'est bien. Vous voyez le tableau.

Il est important que la boutique propose les jeux qui grands publics qui se vendent bien, mais tout aussi important qu'elle propose des jeux qui l'ont marquée. Ainsi, chaque vendeur nommera ses trois jeux fétiches, et je m'assurerai qu'ils soient toujours disponibles dans la boutique. Elle fera donc un peu d'import et de oldies, mais uniquement pour des titres très spéciaux.

 

Le second étage est une salle d'Arcade et une salle de jeux en réseau. D'un côté, une quinzaine d'ordinateurs accompagnés de Xbox / PS3 permettront aux utilisateurs d'organiser des LANs, que ce soit sur League of Legends ou sur Battlefield 3. Il est d'ailleurs possible de réserver les postes pour une journée toute entière : parfait pour une IRL ou pour fêter la fin d'un semestre.

De l'autre côté, un petit coin Arcade : la plupart des bornes sont réservées au Versus Fighting, qui recommence à avoir le vent en poupe. Les dernières mises-à-jour de Street Fighter et de King of Fighters sont présentes, sur de beaux écrans 0 lag, accompagnés sur les bornes de panels Sanwa ou Seimitsu.

Mais le Versus Fighting n'est pas tout, et la salle propose une borne de Project Diva Arcade, de DJ Max Technika, et surtout de Taiko no Tatsujin, transformant la salle en un rendez-vous incontournable pour tous les férus d'Arcade. D'ailleurs, de nombreux tournois y seront organisés, afin de la faire connaitre : attendez-vous à voir défiler du beau monde.

 

Le troisième étage est plus calme ! Il propose un large choix de bandes-dessinées, de comics et de mangas. A l'instar du rez-de-chaussée, tous les vendeurs sont des vrais passionnés, et sauront vous conseiller dans les moindres détails. Quelques étagères sont réservées aux produits dérivés : des figurines, des porte-clefs, des posters, des peluches ... Tout pour ravir aussi bien le féru de Marvel  quadragénaire que la petite fille fan de Clamp. Et un seul mot d'ordre ici : halte à la contrefaçon. L'intégralité des produits est soigneusement vérifiée par le staff afin de garantir aux clients un caractère original indéfectible. Au comptoir, il est possible d'acheter des cartes à jouer : aussi bien Magic que Pokémon. De grands classeurs contiennent des cartes vendues à l'unité. Sur le côté, une petite table. Celle-ci permet aux collectionneurs d'échanger leurs cartes, ou même de se provoquer en duel, pour peu que cela se fasse dans le calme. Car dans cet espace, tout est calme et apaisant.

 

Enfin, le dernier étage, mon préféré. C'est un maid café, idéal pour venir se ressourcer après une grosse session de Call of Duty au second étage. On y est accueilli par les fameuses soubrettes. Non, non, rien de sexuel, c'est mignon tout plein. Vous serez d'ailleurs surpris de constater qu'il y a pas mal de clientes, qui y apprécient le calme. Il y a même quelques chats qui paressent tranquillement dans un coin de la pièce. Des petits gâteaux, des boissons fraîches, l'air conditionné. Tout y est gentil et reposant : parfait pour lire son manga acheté à l'étage d'en dessous, ou feuilleter la notice du jeu acquis au rez-de-chaussée.

 

 

Voilà l'idée que je me fais de la Kamitower. Son concept pourrait encore évoluer un peu, mais l'idée m'a toujours semblée sympa. Je ne sais pas si ça pourrait fonctionner. Mais mon dieu que ce projet me ferait rêver. Je serais le premier client de mon magasin.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Ajouter à mes favoris Commenter (19)

Signaler
BLOG

Ca faisait longtemps que j'avais envie d'écrire cet article. Je m'étais résigné, pensant qu'il serait peut être mal pris, et puis finalement ... Pour fêter mon arrivée dans le Top 10 des Blogs les plus apprécies (merci à vous ! Non, y'aura pas de concours ! J'ai pas de thunes xD ), je vais vous l'écrire. C'est ce que j'ai compris peu à peu en un an et demi de blogging.

Voici des petits conseils pour être lu. Parce que oui, même si on écrit aussi pour soi, si on publie, c'est pour être lu, quoi qu'en dise le rebelle trotskiste-léniniste putschiste du fond de la classe.

Tout n'est pas à prendre au pied de la lettre. Tout est bien sûr à filtrer selon vos goûts, vos envies, vos habitudes. Il n'y a pas vraiment de règles. Juste des choses qu'on remarque, peu à peu. Les voici.

 

  • -          Se trouver une identité. C'est le plus important. Dans 10 ans, le mouton de Gameblog, ce sera toujours Sheep, alors qu'il n'est presque plus présent depuis des mois. Pourquoi ? Parce qu'il a pris une identité forte qui n'était pas encore occupée. Se trouver une identité, quelque chose avec lequel les autres vont vous différencier, c'est primordial. Vous pouvez être sûr qu'à chaque news sur un jeu Cthulhu, quelqu'un pensera à notre tentaculaire ami Parodius.
 
  • -          Se trouver un créneau. Soit vous êtes un génie comme Papayou ou ZigEnfruke, et dans ce cas, barrez-vous, je vous hais. Soit vous êtes un type random comme moi, et pour être lu, il faut savoir se montrer un peu original. Il suffit d'un peu de jugeote, d'un bout de papier et d'un stylo. Notez tous ces trucs que vous pensez quand vous êtes aux toilettes, quand vous marchez la musique dans les oreilles. Ce sont ces idées-là qui sont les bonnes. Pas celles qu'on se force à avoir histoire de garder un blog à jour. 
 
  • -          Poster régulièrement. Régulièrement, ça veut dire ce que ça veut dire : ça peut très bien être une fois toutes les deux semaines, même si je pense qu'une fois par semaine minimum, c'est mieux.
 
  • -          Faire preuve de mauvaise foi et d'ironie. Pourquoi ? Parce qu'elles apportent deux choses : le dialogue, et crée une identité, ce qui me ramène au premier point. Il faut le revendiquer, mais le faire avec suffisamment de justesse pour qu'on sache quand on est sérieux ou non. Sinon, c'est la décrédibilisation.
 
  • -          Varier les contenus. Pondre des pavés, c'est bien. Des pavés dont personne à rien à faire, ça ne sert à rien. Il faut poster d'autres choses, histoire d'inciter différents types de personnes à venir sur votre blog, et ainsi créer des ponts. Qui sait, si, il y a un an, je n'avais pas mis telle image de chat trouvée en 20 secondes sur un blog japonais chelou, je n'aurais jamais eu ce terrible échange avec un tel ? Pour poster des choses intéressantes, il faut aussi poster des conneries. 
 
  • -          Appuyer ses dires, en rajouter. C'est sans doute le plus important : sur internet, c'est très dur de se faire comprendre. Beaucoup plus dur qu'en vrai, autour d'une bonne bière. Il est rare que j'aie un avis extrémiste, et pourtant, sur internet, c'est souvent le cas. Pourquoi ? Parce qu'une critique vive suscitera des réactions vives, au même titre qu'une critique moite engendrera des avis timorés. Encore une fois, le but de la manoeuvre est de créer le dialogue, limite, de le forcer. C'est comme ça que j'avais par exemple créé une micro-polémique avec le Japon. Mon avis n'est pas aussi extrémiste que dans mon article (attention, je maintiens cependant en tout point le fond de ma pensée !), mais c'est parce qu'il l'a été qu'on a pu avoir un bel échange.
 
  •          -          Si on soigne le fond, il faut aussi soigner la forme : un bon blog est un beau blog. Personnellement, je n'aime pas les choses trop chargés, à tel point que le gif de la mort de ZigEnfruke me parait parfois de trop. Je pense qu'un beau blog est un blog à la décoration légère, qui met en avant le contenu des articles, et non pas le contenant. De même, on peut soigner un minimum son orthographe. Aujourd'hui, nous avons des outils pour corriger la plupart des fautes. Rédiger son article sur un traitement de textes est selon moi une évidence. 
 
  •       -       ET SURTOUT : Ne pas rester dans son coin : aller voir les blogs des autres, liker, aller dans les statuts, dans les coms et dans les forums, c'est se sociabiliser. Chaque apparition dans une autre partie que son blog est une invitation donnée à toute la communauté pour aller lire ce dernier. Et puis venir aux IRL aussi, ça aide.
Ajouter à mes favoris Commenter (32)

Signaler
BLOG

Pour les intéressés, c'est à Sanukiya, une (la ?) des meilleurs adresses de Paris pour manger de l'udon.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Signaler
BLOG

Après mon plaid de la mort , je vous présente mon Moogle personnel. A une époque, je lui avais donné un petit nom, mais je l'ai oublié.

Je l'ai acheté directement au Japon, lors de mon premier voyage, dans la boutique Square Enix. Oui, car Square Enix possède une boutique physique à Tôkyô, Shinjuku.

C'est une bien belle boutique d'ailleurs, toutefois plus proche d'un showroom.

Maintenant, je regrette un peu de ne pas avoir acheté les stylets Moogle pour DS qui étaient aussi dispo. Qu'est-ce qu'ils étaient classes. Souvenirs, souvenirs.

 

 

A noter qu'on peut l'acheter en France, sur la boutique en ligne de Square Enix

Voir aussi

Groupes : 
Final Fantasy
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
BLOG

 

Cet après-midi, j'ai eu la chance d'être invité à l'inauguration du Jardin Japonais, au jardin d'acclimatation, à Paris. D'habitude, l'entrée coûte dans les deux euros, ce qui ne fait pas bien cher.

Je ne m'attendais pas à grand-chose, et une simple idée de sortie en couple comme une autre, pour un samedi relativement ensoleillé. Finalement, j'ai été très agréablement surpris !

Pour faire simple, on a un vrai petit condensé de Japon en quelques centaines de mètres. L'ambiance est assez proche de ce qu'on a à Asakusa, un quartier traditionnel de Tokyo.

La grande allée du Jardin est parsemée de petites boutiques, qui vendent nourriture, vêtements, accessoires et objets traditionnels. L'intégralité du staff est Japonais, et toutes ces boutiques se sont spécialement déplacées du Japon pour cet évènement. A tel point que certains prix étaient encore en yens !

On peut acheter du takoyaki (beignets de poulpe), des onigiris, divers bentô, des boissons fraiches typiquement japonaises ...). Bref, de quoi passer un excellent moment. On peut aussi apercevoir des cérémonies du thé, des koinobori, des démonstrations de tambours, de cosplay, de chant traditionnel, des présentations hightech de Honda ... De quoi avoir un bon aperçu de tout ce qui est bon et qui peut faire aimer le Japon.

Du côté des « visiteurs », j'ai été étonné de voir beaucoup de Japonais, ou de couples franco-japonais. L'évènement ne durant qu'un mois, je ne peux que trop vous encourager à y aller. C'est suffisamment rare d'avoir un mini-Japon à Paris !

 

(cliquez sur les vignettes pour les agrandir)

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Édito

 @AxelRiffard (ou cliquez sur l'icône)

Retrouvez-moi aussi sur :

Gamerside

AVCesar

Project-Imas

Archives

Favoris