Un Chat au Japon.

Un Chat au Japon.

Par Kaminos Blog créé le 09/02/10 Mis à jour le 26/11/15 à 02h54

Blog d'un chat gamer expatrié au Japon, qui bosse dans le jeu vidéo :)
C'était pas facile de faire comprendre aux douanes que je devais pas aller en quarantaine, mais j'ai réussi.

Ajouter aux favoris
Signaler
MANGA

 

Aujourd'hui je vais vous parler d'une série de manga qui représente beaucoup pour moi : GANTZ.

 

Je suppose que certains d'entre vous connaissent déjà, mais faisons un petit tour du proprio pour ceux qui souhaiteraient découvrir : GANTZ est un manga de science fiction, se déroulant au Japon, à notre époque.

Un lycéen nommé Kurono Kei y vit une vie normale, jusqu'à ce qu'un jour, dans une station de métro, un clochard tombe sur la voie. Un jeune homme se décide à l'aider : il s'agit de Masaru Katô, un ami d'enfance de Kurono. Ensemble, ils réussissent à sauver le clochard, mais meurent écrasés par le métro.

Seulement, à leur décès, ils se retrouvent téléportés dans un appartement, avec d'autres personnes venant elles aussi de connaître la mort. Une énorme sphère noire se tient au beau milieu de la pièce, s'allume, et demande aux personnes présentes d'aller tuer un alien. Elle leur pourvoit des armes toutes droit sorties du futur, une combinaison noire, et les transfert dans un quartier de Tokyo, pour le début de la chasse. Ils ont une heure, et ceux qui tuent des extra-terrestres marquent des points. A 100 points, les "gantzers" regagnent leur liberté.

Dorénavant, ces humains seront convoqués de temps à autres pour partir à la chasse à l'alien, marquer des points et essayer d'échapper à leur funeste destin.

 

GANTZ est plutôt unique dans son déroulement : les personnages y sont incroyablement humains, avec un héros qui pense plus à sauver sa peau et à se faire dépuceler qu'autre chose. La vie humaine n'a pas grande importance dans GANTZ, et j'aurais même tendance à dire que l'auteur prend un malin plaisir à faire crever tout personnage auquel on commence à s'attacher. Il n'hésite pas à prendre tout le monde de court, pourrir des volumes d'amitié et de vie en une image image ... Le manga dépeint en effet autant la vie de tous les jours des gantzers que leurs missions : leur doutes, leur pseudo toute puissance rapidement mise à mal par l'ennemi ... GANTZ réussit à nous faire nous identifier aux personnages comme aucune série n'a su le faire.

Tous les environnements et effets sont traités par ordinateur, donnant au trait un caractère froid, mécanique et réaliste magnifique : les personnages y sont travaillés, les missions comme la vie de tous les jours y est dépeinte dans un savant mélange de réalisme et terreur. L'auteur améliore d'ailleurs son trait de volume en volume, et dans les récentes parutions, ke dessub est simplement divin.

 

Malheureusement, l'oeuvre se perd pas mal depuis une dizaine de tomes, mais du premier au vingtième volume, GANTZ est de l'or en barre. Le manga est très gore, très cul et très cru, mais tellement enivrant ... A noter qu'il existe des films GANTZ, que je n'ai pas vu mais qui sont apparemment pas mal du tout ... Cependant, contrairement à certaines légendes urbaines, il n'existe AUCUN ANIME DE LA SERIE. AUCUN. Si vous en avez vu un, ou que vous en avez entendu parler, on vous a menti. Point barre, aucun discussion possible.

 

Je donne par ailleurs un gros thumbs up à l'édition française de chez Tonkam, plutôt excellente. Vous pouvez aussi allez zieuter GantzOtaku, la référence française (mondiale?) sur la série, où vous pourrez me trouver sur les forums, et peut-être même d'autres Gameblogueurs infiltrés ...

Ajouter à mes favoris Commenter (10)


Signaler
CHATS

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
CHATS

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
JV

La collector de Persona 3 portable, et Akiba's Trip. En plus, amiami m'ont envoyé la magnifique OST avec, que du bonheur !

 

C'est marrant quand même, j'aurai jamais autant joué à la PSP qu'aujourd'hui, alors qu'elle arrive en toute fin de vie.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
JV

J'ai récemment recommencé Final Fantasy XIII, que j'avais déjà fini deux fois. Pour histoire, j'ai fait un run sur la version Japonaise PS3 du titre, un sur la Française Xbox 360 et mon actuel sur la version Chinoise, que je considère comme la meilleure. Pourquoi ? Simplement parce qu'elle est la seule au monde à proposer les doublages en Japonais, ô combien supérieurs aux Anglais, avec un sous-titrage en Anglais. Cela nous évite donc la double traduction de notre édition à nous (pas qu'elle soit spécialement mauvaise, mais bon).

 

C'est toi qui m'regarde ? ( (c) Poufy)

 

Je suis un grand joueur de RPGs Japonais, je dirais même que c'est mon genre de prédilection, en dépit de la pauvreté relative du catalogue current-gen à ce sujet. Je ne sais pas combien j'en ai fait, mais à part les Persona, rien ne m'a échappé.

Et honnêtement, je ne comprends pas toute la haine qu'ont les joueurs contre cet opus de la saga de Square. Pire encore, j'exècre du plus profond de mon âme de métalleux endurci ceux qui me disent « c'est un bon jeu, mais pas un bon FF ».

 

Que reproche-t-on généralement à Final Fantasy XIII ? Premièrement, qu'il change trop. Nan mais voyez-vous ça. D'un côté, on couine car le J-RPG n'arrive pas à se renouveler. Voilà t'y pas qu'un essaye, et on le lui reproche ?

Si vous souhaitez du FF6, sortez votre SNES ! Si vous voulez FF7, votre PS1 vous attend !

Selon moi, Final Fantasy est LA série qui peut se permettre de prendre des risques et de mener la danse des RPGs nippons, parce qu'elle est assurée de se vendre, grâce à son nom. Si une série de jeux peut se permettre de faire table rase, c'est bien FF. Et puis soyons sérieux, c'est quoi la marque de fabrique des Final Fantasy ? La fanfare en fin de combats ? Les magasins ?

 

On reproche à Final Fantasy XIII sa linéarité : personnellement, la linéarité, je l'aime, comme j'ai pu vous le dire dans un précédent billet. Mais je comprends volontiers que certains ne l'apprécient pas. Mais pourquoi diable n'a-t-on pas fait le procès de Final Fantasy X, pourtant bien plus linéaire ?

Si je pense que c'est lié à notre époque, où la linéarité est de mise dans la plupart des jeux, je trouve ça fort de café de tout mettre sur le dos d'un titre. De plus, quand on sait que jamais un FF n'a été aussi long à développer (exception faite du Versus XIII, dont on attend toujours la sortie), et qu'il n'est simplement pas techniquement possible de faire un jeu aussi ouvert qu'auparavant, et bien je trouve que ce Final s'en tire avec les honneurs, en nous proposant même de larges pleines ouvertes où l'on se perd avec plaisir.

 

Enfin, et c'est peut-être là le plus vrai, on lui reproche son manque de maturité. Certes, je l'avoue, moi aussi, Hope et Vanille me courent un peu sur le système. Sachez que cela est cependant majoritairement la faute de leurs doubleurs anglophones. Oui, les deux gamins sont bien plus supportables en VO, même si Vanille reste caricaturale. Et puis réflexion faite, n'est-ce pas la première fois qu'on a affaire à une femme forte dans un Final Fantasy, en lieu et place d'une petite cruche de serive ? Qui est en plus le personnage principal ?

Et puis rappelons quand même que Final Fantasy n'a jamais été mature. De bonnes histoires oui, des personnages attachants oui ... Certains thèmes adultes parfois, mais guère plus. Et pour ces derniers, je pense que Final XIII reste dans la lignée, en évoquant intelligemment l'ostracisme, l'homosexualité féminine ou la xénophobie.

 

Le reste ? Réellement, à part des questions techniques (telles que le fait que la version Xbox soit par moments assez immonde), Final Fantasy XIII reste un des meilleurs J-RPG de sa génération, et un des meilleurs Final Fantasy. Beau, prenant, au système de combat simple mais pas simpliste, aux musiques somptueuses et au chara-design de haute volée, Final Fantasy XIII est une perle rare. Enfin j'crois. Sur ce je retourne mater le trailer du XIII-2.

Ajouter à mes favoris Commenter (18)

Signaler
CHATS

Sinon je suis allé voir Very Bad Trip 2. Plutôt fendard même si carrément pas au niveau du premier. Mais y a Jamie Chung dedans, donc c'est un must see.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)


Signaler
CHATS

Puisque je viens de commencer The Witcher premier du nom sur PC, que Triss a super la classe et qu'en plus y'a un chat sur son image (sorcière oblige), le F5 du jour était tout trouvé.

 

Aucun rapport, mais c'est aussi le jeu qui m'a fait briser ma promesse de ne jamais acheter de jeu sur Steam. Voilà, voilà.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
CHATS

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Édito

 @AxRiff (ou cliquez sur l'icône)

Retrouvez-moi aussi sur :

Gamerside

AVCesar

Project-Imas

Archives

Favoris