Un Chat au Japon.

Un Chat au Japon.

Par Kaminos Blog créé le 09/02/10 Mis à jour le 26/11/15 à 02h54

Blog d'un chat gamer expatrié au Japon, qui bosse dans le jeu vidéo :)
C'était pas facile de faire comprendre aux douanes que je devais pas aller en quarantaine, mais j'ai réussi.

Ajouter aux favoris
Signaler
CONCOURS

 

Vous connaissez mon amour pour la série de combats de la Team Ninja.

J'ai eu la possibilité de mettre la main sur un deuxième code pour la version alpha de Dead or Alive 5. C'est un code Xbox 360.

Je vous propose donc un concours express afin de gagner le dit code et profiter en avant-première du nouvel opus de la série.

Comment participer ? En mettant simplement un "j'aime". Oui, oui, je sais, c'est un peu de l'arnaque. Mais c'est comme ça ! Le concours prendra demain à 13h.

En attendant, je vous souhaite un bon week-end et vous incite à participer au concours de blagues que j'organise demain !

 

 

ET NOTRE GAGNANT EST ... KEUCHTOF !!

Poisson d'avril, je ne l'ai même pas mis dans la liste :D Non, le vrai gagnant est Krunkenstein ! Va voir tes mp !

Voir aussi

Jeux : 
Dead or Alive 5
Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Signaler
JV

 

J'ai enfin reçu ma Nintendo 3DS Manaka de New Love Plus, le fameux simulateur de petite copine. Eh bien croyez-moi, ça n'aura pas été de tout repos. Entre la boutique Konami Style qui ne respecte pas ses engagements, les équipes de développement du jeu incapables de coder proprement et l'incompétence de Nintendo en termes de quality check (Seal of Quality Nintendo, le macaron de la honte !) et de online, j'ai été servi.

 

Je vous la fais courte :


New Love Plus, sorti le 14 février sur 3DS, arrive dans une première fournée toute bugguée, provoquant ainsi, bien légitimement, le mécontentement des joueurs. A l'instar de Mario Kart, Nintendo ne peut pas proposer de patch correctif en ligne ... Parce que ce sont des incapables. Point. Y'a pas d'autre mot.


Bref, l'intégralité des exemplaires de New Love Plus est rappelée, et le jeu est remplacé mi-mars. Pour les 3 bundles différents incluant console jeu et goods en fonction de votre bourse, il aura fallu attendre encore plus longtemps. Bref, je reçois fin mars un bundle sensé sortir mi-février.


A l'ouverture, c'est tout de même l'émerveillement, tellement cette console est magnifique. Manaka est une des trois filles de Love Plus, dont j'espère avoir le temps de davantage vous parler, à l'avenir. Cette version 3DS propose énormément de features, des graphismes somptueux, une utilisation intelligente des possibilités de la 3DS, de l'e-shop, du spotpass et du streetpass. Je dirais même qu'il est même une sacrée vitrine technologique pour la dernière-née de Nintendo.


Sachez que même si ce n'est aucunement officiel, Konami serait en train de réfléchir à une sortie occidentale pour New Love Plus, ce qui me ravirait au plus haut point, et m'aiderait à faire comprendre que non, le jeu n'est pas malsain, et qu'il est même très plaisant à jouer.


Cette petite 3DS ira parfaitement avec le magnifique cadeau de ma dulcinée (la vraie !), une DSi XL Love Plus aux couleurs de Nene, une des deux autres filles.
En attendant, je pense sûrement revendre ma 3DS Japonaise rouge. Place aux photos !

Elle ira parfaitement avec la pochette confectionnée par l'épouse de Mr Omake !

Et en bonus, puisque je sais que vous l'aimez !

Voir aussi

Jeux : 
New Love Plus
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
BLOG

Puisqu'il vient de sortir (gratuitement !) sur l'E-shop 3DS Japonais, je m'en vais succinctement vous parler de Bijin-Tokei, une application que je trouve aussi drôle qu'inutile.

"Bijin" (美人) veut dire "belle personne", physiquement parlant. De ce que j'en sais, ça s'utilise presqu'exclusivement pour les femmes. Tout du moins, je n'ai jamais entendu parler de cette expression pour un homme.

"Tokei" (時計) veut dire "horloge" ou "montre". Un truc qui donne l'heure en gros.

Du coup, devant vos yeux ébahis, je vous traduis ce que veut dire bijin-tokei : une horloge de jolies filles !

 

Le concept est simple : c'est une application où chaque minute, une jolie Japonaise tient un panneau dans la main indiquant l'heure. A côté, des informations tels que son nom et prénom, son groupe sanguin (ça se fait au pays des sushis), son métier, son groupe de musique préféré ... Bref, le kit parfait du petit stalker en herbe.

Plus sérieusement, j'aime bien le concept, totalement futile donc indispensable. Il en existe bien sûr plusieurs déclinaisons, avec des beaux mecs, des étrangères, des présentatrices télé, des gals (ces Japonaises qui se maquillent beaucoup, se changent la couleur des cheveux avec des coupes pas possibles, etc), pour chaque préfecture, etc. Il y a même eu des personnages de Dead or Alive une fois !

Bijin-Tokei est disponible sur plein de plateformes, de l'iPhone à la 3DS, en passant bien sûr par des widgets, des sites internet et tout le tralala.

Certaines versions proposent même des réveils, ce qui semble donner un peu d'intérêt à la chose.

Je vous laisse en compagnie de ces quelques images rafraichissantes, et vous invite à consulter le site officel pour plus d'infos  ! (en Anglais)

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
JV

C'est à croire que certains Japonais prennent le générique de Pokémon au premier degré. Quand on dit que "devenir maitre Pokémon, c'est ta destinée", c'est peut-être pas au sens littéral.

Du coup, après s'en être rendu compte, ce gentil Japonais a décidé d'arrêter sa carrière de maitre Pokémon. Ou alors, c'est sa copine qui n'en pouvait plus. En tout cas, il en résulte une des enchères les plus marrantes de l'histoire.

 

1000 cartouches Pokémon à vendre. 201 vertes, 166 rouges, 71 bleues, 99 jaunes, 208 argent, 190, 65 cristal. A noter que c'est en loose. Vous êtes intéressés ? C'est par ici, et les enchères sont à 16500 yens (150 euro)

(je fais un bisous à Tiger s'il lit cette news)

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
JV

Il me semble que c'est avec Chipster que j'en avais parlé, y'a pas longtemps. Je n'aime pas refaire mes jeux. Certains plus que d'autres, certes. La chose que je préfère dans un jeu, c'est de ne pas comprendre les fondamentaux de son game design. De préserver la magie, de ne pas tout analyser dans sa structure.

Bien évidemment, certains jeux sont pensés pour être faits plusieurs fois : je suis par exemple en train de prendre un pied monstre sur 999, un jeu DS développé par Chunsoft. C'est un visual novel, où le scénario est par conséquent très important. En un run sur le jeu, impossible de le comprendre : en fonction de ses choix, certains pans de l'histoire nous sont inaccessibles, et des choses qu'on pensait être des incohérences se révèlent parfaitement logiques quand on recommence le jeu. En ça, la narration de 999 est selon moi une des meilleurs dans un jeu-vidéo, à ce jour.

De même, pour les jeux à skills, comme les hack'n'slash, shmups ou beat'em all, il est dans l'essence du jeu d'être recommencé : après avoir terminé Ninja Gaiden 3 en Hard, il me parait évident de le recommencer en Master Ninja. Car le plaisir tiré de ce genre de jeux ne vient non pas de son histoire, mais de son système de jeu.

Passons rapidement sur les jeux de courses, jeux de combats, de stratégie, les MMO ... Ces titres se vivent différemment.

 

Non, quand je dis qu'un jeu ne se fait qu'une fois, je parle de tous les autres. Je parle des RPG, je parle des shooters solo, je parle des jeux d'aventure, des survival-horror. Me replonger dans Uncharted 2 ou dans Project Zero 3 serait la plus grosse erreur que je pourrais faire.

Je ne parle même pas de mon jeu préféré sur cette génération : Bioshock. Recommencer ce jeu aujourd'hui briserait quelque chose au plus profond de moi. Il détruirait mes souvenirs, toute l'expérience d'à-côtés que j'ai eue avec le jeu : aller l'acheter dans un magasin, me rendre compte que l'édition collector est dure à trouver à cause de la figurine qui se cassait facilement, mon expérience quand j'ai mis le disque dans la Xbox.

Oh, oui, ce début de jeu : l'avion s'écrase dans une magnifique «cinématique », le héros sort la tête de l'eau et contemple l'océan en flammes, puis attend, pendant cinq minutes, quelque chose. Il ne bouge pas. La « cinématique » freeze. Ceux qui ont fait le jeu à sa sortie comprennent parfaitement de quoi je parle. Le jeu était tellement beau que je n'avais pas compris que c'était du in-game. Cette prise de conscience et l'introduction d'anthologie qui en suit est un des plus beaux moments de ma vie vidéoludique.

Alors non, je ne veux pas le recommencer. Je ne veux pas le revivre. Je veux garder en moi ce souvenir, même amplifié par le temps et les discussions d'émerveillements entre amis.

Je ne referai pas non plus Heavy Rain. Ah, non, surtout pas lui. D'autant plus que son squelette narratif est apparemment très simple à distinguer et que nos choix ne sont pas si importants. Non, je n'irai pas découvrir la vérité et savoir que tel choix n'avait aucune incidence, que le jeu est rempli d'artifices et de faux semblants. Non. Je préfère très largement comparer ma fin et mon expérience avec celle de mes proches.

Il y a 2 ou 3 semaines, Papayou  m'a gentiment invité chez lui pour que je fasse Journey, le jeu de sa vie. J'ai adoré. Littéralement. Depuis, je l'ai acheté sur le SEN. Par soutien uniquement, parce que je sais que je ne le referai jamais. Certains diront que la force du titre vient de son expérience en multijoueur. Je leur rétorquerai que non, la force du titre est dans l'émerveillement du joueur à la découverte de nouveaux environnements. A la découverte de cette fin pleine de sens et d'espoir.

 

Non, je ne referai jamais non plus Star Ocean 2. Ni Shadow Hearts Covenant. Ni Xenosaga 3. Ni Final Fantasy 6. Ni tous ces Tales of que j'ai adorés. Je m'en contrefiche de marquer tel succès ou débloquer tel costume. Non, Non, Non, je ne les referai pas. Ils appartiennent à mon passé de joueur, ils ont servi à construire mon profil, ma personne, mes goûts, mes envies, mes références. Et c'est parfaitement suffisant. Place aux expériences futures. Et dans 50 ans je raconterai à mes petits-enfants pourquoi j'ai aimé F.E.A.R. ,plutôt que de leur montrer.

Ajouter à mes favoris Commenter (33)

Signaler
JV

Alors que le blog arrive sur ses 4500 likes et ses 15 mois d'existence, ce n'est pas toujours facile de savoir ce qui plait et ce qui plait moins.

Même si je ne compte pas changer (au court terme tout du moins) le contenu de mon blog, il est toujours intéressant de savoir ce que vous en pensez, ce que vous aimez, ce que vous n'aimez pas.

N'hésitez pas à me faire part dans les commentaires de vos suggestions !

 

 Et puis histoire que vous ne soyez pas venus pour rien ...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Signaler
JV

 

Ninja Gaiden 3 est selon moi le grand incompris de ce début 2012.

Visiblement, la plupart des gens sont passés à côté, y crompris des fans de la série. Pourquoi ? Je ne sais pas. Un bout de mauvaise fois je pense. Et de préjugés. Une volonté de prouver que sans Itagaki, la Team Ninja n'est bonne à rien.

J'ai commencé le jeu en me disant que j'allais le massacrer. Que j'allais me sentir trahi, que j'allais me venger et l'assassiner dans un test.

Vraiment, je n'aurais pas hésité une seconde, et avait déjà préparé une tonne de vannes. Mais en deux heures de jeu, il m'a conquis. Ce jeu est un véritable incontournable de cette année, et une belle référence pour tous les fans de beat'em all et de jeux hardcore. Car oui, Ninja Gaiden 3 est résolument hardcore. Pour peu qu'on cherche à le comprendre.

Mon élément de réponse. 

 

Je vous invite aussi à lire l'article que Kiflam lui a consacré, d'un autre point de vue, mais résumant parfaitement le jeu.

Voir aussi

Jeux : 
Ninja Gaiden 3
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
CHATS

Like a Boss

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)


Signaler
JV

Les joies du Xbox Live ...

 

Voir aussi

Plateformes : 
Xbox 360
Ajouter à mes favoris Commenter (25)

Édito

 @AxRiff (ou cliquez sur l'icône)

Retrouvez-moi aussi sur :

Gamerside

AVCesar

Project-Imas

Archives

Favoris