Un Chat au Japon.

Un Chat au Japon.

Par Kaminos Blog créé le 09/02/10 Mis à jour le 26/11/15 à 02h54

Blog d'un chat gamer expatrié au Japon, qui bosse dans le jeu vidéo :)
C'était pas facile de faire comprendre aux douanes que je devais pas aller en quarantaine, mais j'ai réussi.

Ajouter aux favoris
Signaler
BLOG

A la base, cet article était un simple commentaire, sur le dernier billet de Kolia, ma foi fort intéressant et assez représentatif d'une certaine génération de "geeks". Mais je me suis dit que ce serait mieux de donner mon avis sur la question aux yeux de tous. Donc voilà, voilà (et accessoirement, pas de mise en page et tout, j'ai tout tapé en tant que commentaire et la flemme de tout reprendre)

 

 

Billet intéressant, qui reflète très bien le sentiment qu'on beaucoup de personnes de la "génération Dorothée". Perso j'ai jamais eu ce problème, ma mère m'interdisait de le regarder, j'ai découvert Dragon Ball, City Hunter and co bien plus tard. (perso j'ai eu mes premières expériences avec Conan et Pokémon, m'enfin bon).

Je vais d'abord revenir sur un point très important aujourd'hui, et particulièrement en France ou manga and co sont très développés. Ce que j'appelle les "kikoujap" (ou Weaboo dans le langue de 4chan http://www.urbandictionary.com/define.php?term=Weaboo ). Les dessins animés tels que Naruto, Bleach, sont destinés AUX ENFANTS. En France, beuaocup d'ado en rut en sont fans, mais ce n'est pas pour eux que ces produits ont été créés. Au Japon, au dessus de ses 13 ans, Naruto, ça fait marrer.
De même que ces expos genre Japan Expo. Je veux bien reconnaitre que c'est un bon endroit pour se retrouver entre membres d'une communauté, c'est d'ailleurs pour ça que j'y suis déjà allé par le passé. Mais ce n'est en AUCUN CAS un reflet de la sphère geek japonaise.
Allez au TGS, au Wonder Fest ou au Comic Market, et là, vous aurez une bonne idée de ce que c'est qu'un réel otaku.

Pour continuer sur ma lancée, les "amateurs de sushis et de -culture- japonaise". Ces gens que j'exècre. Enfin plutôt que je regarde de haut, quand je découvre leur ignorance. Un peu comme un gamin de 10 ans qui se dit rebelle métalleux parce qu'il écoute du Slipknot. Oui, je sais, je ressemble à un connard élitiste en écrivant ça. Et pourtant.
Il faut bien se rendre compte qu'au Japon, être un otaku, n'est pas quelque chose dont on est fier, qu'on crie sur les toits et qu'on affiche. Au contraire. On le cache, si on veut garder un peu de vie sociale.

Parce qu'au Japon, on a vraiment beaucoup plus de personnes recluses sur elles-mêmes, avec JV, manga et compagnie. Combien de personnes m'ont dit "je déteste les geeks, ils puent, ils pensent qu'à leur PSP, ils se masturbent toute la journée devant des figurines". Le problème, c'est que c'est loin d'être totalement faux, au Japon. Ca rentre certes de plus en plus dans la mythologie urbaine, mais il existe encore pas mal de choses dans le genre.

Enfin tout ça pour dire : ces "amateurs" sont tout autant crédibles que les membres du 15-18.

Tu parles rapidement de J-POP, je suis d'accord avec toi. J'en ai écouté un peu il fut un temps, mais j'avoue que je ne m'y retrouve pas du tout. Sache cependant que le Japon est un pays bien plus ouvert à la musique d'une manière générale, que la France. Quel que soit le genre musical que tu aimes (rap, rock, metal, électro, techno, classique, jazz, etc), le Japon possède une véritable scène très active. De même, tu serais étonné de voir tous les véritables disquaires ou magasins de musique là-bas. Ils sont bien plus nombreux, bien mieux fournis qu'en France. De même, les vendeurs y sont de vrais passionnés de musique et sauront non pas te vendre la dernière soupe à la mode, mais te faire découvrir des groupes géniaux. De même question concert : tu as un nombre incroyable de scènes, tous les jours, à Tokyo. Je pense que le Japon est le pays le plus réceptif du monde, à ce niveau.

Ensuite, tu parles, entre autres, de THE [email protected] Premièrement, je trouve cela un peu bête de ta part de juger quelque chose que tu ne connais visiblement pas. Je t'invite à découvrir l'excellent test de Greg sur Gamekult concernant le 2e opus, qui donne une excellente idée de ce qu'est réellement le jeu : http://www.gamekult.com/jeux/test-the-idolmaster-2-SU00009737t.html?pf=xbox-360-160031
Enfin, sache que, même au Japon, ce genre de jeux ne s'adresse qu'à un public très restreint. Ne vas pas croire que tous ceux qui jouent à Monster Hunter passent leurs soirées sur THE [email protected], qui reste réellement un jeu de niche. Qui plus est, ce public est un public adulte. En gros, à la fin de son tome de Naruto, on va pas jouer à IMAS.



J'en arrive à l'objet de cette réponse : ne fais pas d'amalgames.

Il existe, encore aujourd'hui, de véritables trésors d'animation, de jeux-vidéo et de manga au Japon.
Lost Odyssey, Ghost in the Shell : Stand Alone Complex, Zetman, GANTZ, Lucky Star, le dernier film de Suzumiya Haruhi, K-On, Berserk, les shooters CAVE, Blazblue, Mahou Shoujou Madoka Magika, Xenoblade, Catherine, Disgaea, etc.
Simplement ils sont occultés par ces oeuvres grand public, conventionnelles et malheureusement mal comprises et mal markétées en France.
Tu as une image biaisée parce que tu ne regardes que ce qui t'es accessible facilement, que ce qui fait du buzz, ce qui est en devanture de la FNAC. C'est dommage. Très dommage. Mais tu es malheureusement loin d'être le seul, et tu n'es pas à remettre en cause : au même titre qu'il y a plus de monde qui regarde Secret Story que les documentaires sur LCP, il y en a plus qui regardent Naruto que GANTZ.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (101)

Commentaires

Strife
Signaler
Strife
@Kain2097> Haaa Tetsuo, il déchire ce film! <3
Niveau ciné expérimental et avant-gardiste les jap' ont toujours été très bons, peut-être justement à cause du côté très "formaté" de leur société :)

Entre les billets de Kolia et Kaminos et tout le débât qui s'ensuit on lit des choses très intéressantes, et je peux dire que c'est un des trucs que je préfère sur Gameblog ^^
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Pedrof
11/08/2011, 22:30
Ériger certains critères au-dessus d'autres, je trouve que ça n'amène rien de bon (on se dévalorise soit et les autres à tour de rôle).


Je dis pas ça pour toi parce que je sais que tu n'es pas comme ça, mais perso ça m'énerve les gens qui se sentent attaquer personnellement quand on critique un film, c'est puéril. Y'a rien de dévalorisant à aimer un film pas terrible, par contre valoriser aveuglément de la merde avec mauvaise foi parce qu'on a aimé, là ça devient ridicule et profondément stupide.
chocolat
Signaler
chocolat
http://odieuxconnard...rucs-instables/
Spades
Signaler
Spades
Pedrof, tu est la voix de la sagesse...
Pedrof
Signaler
Pedrof
@BlackLabel
"Y'a pas de valeur absolue, mais on me fera pas non plus croire qu'il n'y a aucune différence qualitative entre Le Parrain de Coppola et Piranha 3D."

Tu dois forcément pouvoir trouver des critères qui mettent plus en avant Piranha 3D que Le Parrain. Mais pour dire ce que tu dis, tu supposes que ces critères valent moins que d'autres dans le jugement d'une oeuvre cinématographique. Et c'est là que je ne suis pas d'accord.

Par exemple je sais que certaines personnes attachent beaucoup d'importance au message, à la morale d'un film. Moi pas du tout : ce qui m'intéresse c'est l'histoire du héros et l'intensité avec laquelle le film la raconte. Du coup les premières personnes vont trouver certains films géniaux que moi je trouverai sans intérêt. Je ne suis pas d'accord pour dire suite à ça que je n'apprécie pas parce que mes goûts ne sont pas assez bons. Mes goûts sont ce qu'ils sont et je n'ai aucune envie de leur attribuer une valeur négative. Ériger certains critères au-dessus d'autres, je trouve que ça n'amène rien de bon (on se dévalorise soit et les autres à tour de rôle).
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Pedrof
Ça me paraît difficile d'évaluer la valeur absolue d'une oeuvre...


Y'a pas de valeur absolue, mais on me fera pas non plus croire qu'il n'y a aucune différence qualitative entre Le Parrain de Coppola et Piranha 3D.

Et des critères il y en a, après tout dépend du support, mais rien que le jeu vidéo, tu peux évaluer le travail technique, la qualité de la modélisation et des animations, la profondeur d'un gameplay, la finition d'un jeu, la qualité du doublage, etc. Après bien sûr qu'on sera jamais "absolument" d'accord sur tout, et qu'il y a toujours une part de subjectivité, et que certains accordent plus d'importance à un critère qu'à un autre.

Reste que soutenir que Piranha c'est une plus grande oeuvre cinématographique que Le Parrain, c'est juste inconcevable.
Pedrof
Signaler
Pedrof
@BlackLabel
Ça me paraît difficile d'évaluer la valeur absolue d'une oeuvre... ce serait automatiquement placer des critères au-dessus d'autres et ça ne je ne vois pas comment ça peut se justifier. De plus, il y aurait des débats même entre des personnes se basant sur les mêmes critères, alors la valeur absolue je n'y crois pas du tout.
Spades
Signaler
Spades
@ DhEITaA: Y a pas de mal t'inquietes, simplement quand tu veut ouvrir un dialogue sur un sujet précis, écoutes aussi les personnes a qui tu t'adresse plutot que de rester renfermer sur toi (d'autant plus que depuis le début je suis plutot d'accord sur l'existence d'une forte pression sociale même si elle n'est pas aussi exagéré que tous le monde le dis en France... et je tiens ça de Japonais rencontrer dans le cadre de meon boulot, otake et salary men qui la subissent mais ça les empeche pas de vivre non plus), ce que je dis depuis le début et que tu refuse de comprendre, c'est qu'il existe aussi ici une forme de pression sociale, les culture française et japonaises étant différentes, le comportement vis a vis de celle ci est forcement différents aussi, mais nier son existence comme tu le fait c'est juste stupide. Quand Kaminos raconte son histoire de fille qui ne lui a plus adressé la parole après avoir appris qu'il était un otaku sa s'appelle de la pression sociale... et une c****sse aussi (désolé Kaminos de juger tes connaissances comme ça ). C'est pas tes arguments qui m'on gonflé, c'est surtout le Rien a foutre que tu affichais
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Spades
11/08/2011, 20:13
ce qui fait la qualité d'une oeuvre pour une personne c'est son ressentit devant l'oeuvre en question, il ya certainement des mangas/animes/livres/films que tu aimes qui pour moi n'ont aucuns interet et inversement. C'est une question de gout et le gout des gens ça se respecte, que tu emettent un jugement négatif, que tu fasse preuve d'arrogance, de suffisance et de pseudo supériorité, s'en est une autre...


Ça n'a rien d'arrogant de ma part, je ne suis juste pas du tout d'accord avec le fameux "les goûts et les couleurs ça ne se discute pas". Sinon on passerait pas son temps à en discuter ici ou ailleurs, comme sur ton sujet sur le dernier Batman.

J'ai certains goûts de chiotte comme tout le monde, sauf que j'en suis conscient, et que je fais la différence qualitativement parlant entre les oeuvres. J'ai bien aimé le dernier film de Liam Neeson (l'espèce de thriller identitaire) tout en sachant que ça valait pas grand-chose. Je passe plus de temps à me divertir qu'à me cultiver, sauf que j'essaye pas de me convaincre que mes divertissements sont des oeuvres enrichissantes. En gros, et ça j'en suis assez fier je l'avoue, je ne suis pas complètement englué dans ma subjectivité et ma petite gloriole.

À partir de là, oui, j'ai trouvé risible la soudaine passion pour le Japon chez des gens qui découvraient 5 ans après tout le monde trois mangas pas terribles et se la pétaient de suite spécialistes. Passion, quoi, le mot est fort. Je leur conseillais des trucs de qualité (j'avais pas mal plus lu qu'eux en même temps) qu'ils dédaignaient pour du Kyo et autres trucs du genre, un peu comme si tu faisais écouter Pink Floyd à un gars qui préfère Tokio hotel. On a le droit de pas aimer Pink Floyd, hein (d'ailleurs j'aime pas), mais quand on manque de curiosité pour des valeurs sûres et qu'on s'étale dans les nullités à la mode avec de grands airs, oui c'est ridicule.

Les goûts de chiotte existent, on en a tous. Ça ne nous empêche pas de faire la part des choses. En tout cas ça devrait idéalement ne pas nous en empêcher.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Je soutiens DhEITaA sur la définition sociale qu'il donne. :)
DhElTaA
Signaler
DhElTaA
@Spades Navré que tu le prennes comme ça. Ma remarque initiale n'était qu'une parenthèse dans le débat lancé par Kolia et Kaminos. Je ne remets absolument pas en cause ton expérience personnelle (je vois mal comment je pourrais). C'était juste pour souligner cet aspect des choses qui semblait important. Encore une fois, ce que je dis ne vise en aucun cas ta personne et ce que tu peux vivre au quotidien, la question est autre tout simplement.
Spades
Signaler
Spades
@ DhEITaA: je tiens a m'excuser d'ors et déjà parce que les termes que j'ai vais utilisé c'est sous le coup de la colère contre toi et ton comportement a te borner a vivre dans tes certitudes et a nier chaque sujet pouvant bouleverser tes petites certitudes et qu'en temps normal je serais plus conciliant, mais la pas envie. Donc voila continue a vivre dans tes bouquins, tes ouie dire, tes reportages parce que moi, malheureusement, je vis dans la vrai vie!!
DhElTaA
Signaler
DhElTaA
Mon commentaire précédant visait simplement à préciser que, par définition, toute sous-culture ou contre-culture ne peut se comprendre qu'au sein de la culture environnante "globale" (qui est toujours complexe) au sein de laquelle elle s'inscrit. Et chacun sait qu'il y a des différences majeurs qui nous séparent du Japon.

Ni Spades, ni Kelun , ne m'avez convaincu que les situations japonaises et européennes peuvent être comparées comme phénomène social (pour les raisons mentionnées précédemment). Des supporters d'une équipe de foot vont charrier ceux d'une autre équipe ou se moquer de ceux ayant d'autres intérêts, ça n'en fait pas pour autant des exclus ou des marginaux. C'est simplement comme ça que beaucoup de rapports humains fonctionnent, par mouvements d'agrégation et d'exclusion. Au Japon, la question est plus "globale" (faute de trouver un terme plus adéquat).

Bref, je crois que vous avez juste rencontrez un peu trop de beaufs dans votre vie malheureusement :( (et on sait tous que cette espèce envahit nos contrées).
Spades
Signaler
Spades
"De même je trouvais chez eux risible la passion du Japon à travers du manga de mauvaise qualité, quand perso chez moi c'était de la curiosité avant tout qui s'élargissait d'ailleurs au cinéma et à la littérature. " ça c'est un peu la phrase qui fache mon cher BlackLabel, ce qui fait la qualité d'une oeuvre pour une personne c'est son ressentit devant l'oeuvre en question, il ya certainement des mangas/animes/livres/films que tu aimes qui pour moi n'ont aucuns interet et inversement. C'est une question de gout et le gout des gens ça se respecte, que tu emettent un jugement négatif, que tu fasse preuve d'arrogance, de suffisance et de pseudo supériorité, s'en est une autre...
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
J'ai du mal à comprendre les réactions négatives à l'article de Kaminos. Peut-être a-t-il manqué de nuances (encore que je ne trouve pas), mais l'essentiel est là. Ce que j'en comprends, c'est qu'il n'aime pas les gens s'arrogeant des titres, comme par exemple le gars qui aime juste Star Wars mais se pose en cinéphile, ou celui qui se la pète spécialiste du Japon parce qu'il lit Naruto en mangeant un sushi.

Je comprends très bien cela, car à l'époque où j'ai commencé à lâcher les mangas, j'ai vu des potes les découvrir, et pas forcément du bon côté. J'avais découvert par les Gunnm, Akira et compagnie, j'étais d'ailleurs très réticent car beaucoup d'autres séries me plaisaient pas du tout. Eux, 5 ans après la guerre, se réclamaient de Kyo et toutes ces merdes. De même je trouvais chez eux risible la passion du Japon à travers du manga de mauvaise qualité, quand perso chez moi c'était de la curiosité avant tout qui s'élargissait d'ailleurs au cinéma et à la littérature.

En fait à l'époque je ne me suis jamais considéré comme un spécialiste de mangas ou de jeux vidéo (plutôt comme un "connaisseur"), par contre j'ai vu des gens le faire alors qu'ils n'y connaissaient absolument rien. C'est ce que j'ai compris de l'article de Kaminos, et si c'est bien ça son propos, je suis en complet accord avec.
Killyoh
Signaler
Killyoh
WEEABO FTW!!§§
Image IPB
Ashlotte
Signaler
Ashlotte
Coucou, c'est ici la troisième guerre mondiale?

Bon, plus sérieusement, je pense que le souci, c'est que dans son article , Kolia ne parle QUE de sous-culture, ce qui n'a absolument rien à voir avec la culture à proprement parler. La culture japonaise, c'est pas les jeux-vidéo ou les mangasses, c'est surtout l'histoire, l'art, les religions , les écrivains et cinéastes célèbres, les monuments, la géographie, and so on.

Aimer la culture japonaise, c'est une chose qui n'a rien à voir avec aimer les mangasses et les jeux vidéos. Bien que oui, les gens qui aiment le japon et la culture japonaise sont souvent fans de sub-culture avant-tout, voire être un weaboo total. (Kimochi kawaii desu desu ^_^).
Je ne m'en cache pas, moi-même j'aime bien les dessins-animés et les bandes-dessinées japonaises. N'associer que ça à la culture est dommage, puisque ce n'est vraiment pas là que se trouve toute la richesse et la beauté japonaise. Et ne me dites pas que les dessins-animés ou les jeux-vidéos, c'est de l'art, tout ça, vous prêchez une convaincue . Mais ce n'est qu'une infîme partie de la culture japonaise. Celle qu'on connait le mieux, car la plus médiatisée (ça et le bukkake) , mais une infîme partie tout de même.

Alors je ne sais pas vraiment si le débat se trouve là, mais faire des généralités, d'un côté comme de l'autre, c'est dangereux. D'une part quand on a pas une vision globale de la chose, et d'autre part de vouloir se montrer elitiste et fermé.

Celà dit Lost Odyssey, Ghost in the Shell : Stand Alone Complex, Zetman, GANTZ, Lucky Star, le dernier film de Suzumiya Haruhi, K-On, Berserk, les shooters CAVE, Blazblue, Mahou Shoujou Madoka Magika, Xenoblade, Catherine, Disgaea, etc sont Très , mais alors très Weaboo , Kaminos. Weaboo ET hipster . :3
Ashlotte
Signaler
Ashlotte
Coucou, c'est ici la troisième guerre mondiale?

Bon, plus sérieusement, je pense que le souci, c'est que dans son article , Kolia ne parle QUE de sous-culture, ce qui n'a absolument rien à voir avec la culture à proprement parler. La culture japonaise, c'est pas les jeux-vidéo ou les mangasses, c'est surtout l'histoire, l'art, les religions , les écrivains et cinéastes célèbres, les monuments, la géographie, and so on.

Aimer la culture japonaise, c'est une chose qui n'a rien à voir avec aimer les mangasses et les jeux vidéos. Bien que oui, les gens qui aiment le japon et la culture japonaise sont souvent fans de sub-culture avant-tout, voire être un weaboo total. (Kimochi kawaii desu desu ^_^).
Je ne m'en cache pas, moi-même j'aime bien les dessins-animés et les bandes-dessinées japonaises. N'associer que ça à la culture est dommage, puisque ce n'est vraiment pas là que se trouve toute la richesse et la beauté japonaise. Et ne me dites pas que les dessins-animés ou les jeux-vidéos, c'est de l'art, tout ça, vous prêchez une convaincue . Mais ce n'est qu'une infîme partie de la culture japonaise. Celle qu'on connait le mieux, car la plus médiatisée (ça et le bukkake) , mais une infîme partie tout de même.

Alors je ne sais pas vraiment si le débat se trouve là, mais faire des généralités, d'un côté comme de l'autre, c'est dangereux. D'une part quand on a pas une vision globale de la chose, et d'autre part de vouloir se montrer elitiste et fermé.

Celà dit Lost Odyssey, Ghost in the Shell : Stand Alone Complex, Zetman, GANTZ, Lucky Star, le dernier film de Suzumiya Haruhi, K-On, Berserk, les shooters CAVE, Blazblue, Mahou Shoujou Madoka Magika, Xenoblade, Catherine, Disgaea, etc sont Très , mais alors très Weaboo , Kaminos. Weaboo ET hipster . :3
Spades
Signaler
Spades
@kelun: tu me rassures un peu quand même la, la seule vrai différence entre le geek et l'otaku c'est que l'otaku il va trop loin dans le délire (le mec qui se marrie avec sa DS par exemple). Mais ce dernier point est plus une condition culturel qu'autre chose (les programmes télé japonais sont quand même très WTF hein...)
Kaminos
Signaler
Kaminos
guilman => On est bien d'accords. D'ailleurs, je parle de sous-culture. Et finalement ça rejoint assez ce que je veux dire : j'ai du mal à comprendre ceux qui disent adorer le pays alors qu'il n'en connaissent qu'un pan restreint, et dans ce dernier, pas grand chose. C'est la seule et unique chose qui me chiffonne.


Pour l'histoire d'être sorti avec des Japonaises, je comprends pas ce qu'il y a de prétentieux ? Au contraire, quand j'ai dit à une "amie" que j'aimais animés, figurines et autres, je n'ai plus jamais entendu parler d'elle ... Appelons-ça un retour d'expérience, non ?


Enfin, je tiens à préciser encore une fois que le but de ce billet n'est absolument pas de prouver au monde que j'aime plus le Japon qu'eux ou une autre connerie dans le genre. Que je m'intéresse et que j'aime ce pays, oui, mais j'ai d'autres choses dans la vie, et ne veux justement pas y faire la mienne.
Kelun
Signaler
Kelun
Spades: Entierement d'accord avec toi, il n'y a pas qu'au Japon que le Geek/Otaku ont une pression sociale. Tu habites dans un bled mais dans une ville c'est la même chose, au delà des "cercles" de geek, les autres personnes te perçoivent mal.
Faut surtout pas dire aux gens que t'es un geek à moins de rester dans les clous en mentionnant des généralités du genre, Iphone/Star wars/Lotro et si tu commences à être un peu pointu sur un sujet et bien t'es dans la merde, go les moqueries et autres joyeusetés.
guilman
Signaler
guilman
On te reproche pas d'aimer le Japon Kaminos, mais le pays ne se résume pas à de simple jeux vidéo, mangas et autres, et c'est ce que beaucoup pense, et c'est ça qui est triste. Quand j'en entends qui me dise en plus, qu'ils kifferaient vivre là-bas, mais je suis mort de rire. Y'a un moment faut arrêté le délire là. Bref.
"Crois-en mon expérience (je suis déjà sorti avec pas mal de Japonaises)" Et prétentieux avec ça. :o
Skel
Signaler
Skel
D'un autre coté on ne peut pas aimer ce qu'on ne connait pas.
On peut aimer l'idée qu'on s'en fait a la limite.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
La passion ne se quantifie pas mon cher Kaminos. C'est une hérésie de vouloir jauger ton amour pour quelque en mesurant tes connaissances sur cette objet d'amour.
Spades
Signaler
Spades
@Mokkori: tellement vrai pour My Sassy Girl... mais même comme ça le film reste mieux que le remake américain totalement indigent :)
@Kelun: déconne pas pour une fois qu'on a une discussion super intéressante on en profite ^^
@DhEITaA: Tu ne m'apprends rien que je ne savais déjà ( par contre c'est bien de l'avoir signalé), simplement ce que je remets en cause n'est pas la vie difficile de Otakus japonais, ce que je remets en cause c'est le fait de dire que c'est tout rose pour nous autres les geeks français. J'ignore ou vous vivez, si vous avez un boulot ou pas et le niveau de vie que vous avez socialement, mais quand je parle des Geek français je parle que de vous et moi, je parles de la communauté en générale. Perso je vis a la cambrousse et je te jure qu'ici être Geek ou Otaku ou "t'appelle comme tu veut un passionné de Culture Pop", c'est loin d'être facile, j'en suis a me foutre sur la gueule avec des gros cons qui ont été véxé du fait que je sois dans un bar en train de lire, parce qu'ils trouvent ça inadmissible de lire en public, j'en suis réduit, au boulot, a prendre mes pauses seul, parce que mes collègues me pète les couilles pour que je passe "a des vrai hobby d'homme" style regarder le foot a la télé une bière à la main... et ça c'est que quelques exemples de ma vie quotidienne et c'est tout les jours insultes, sous entendus, menaces parfois... Je suis loin de le vivre mal, franchement , maintenant le qu'en dira-t-on je m'en ça me passe au dessus de la tête, je vis ma vie, je fait ce que j'aime faire et si ça les dérange je les emmerdes, mais je sais aussi ne pas être le seul a vivre ça et que ceux la le vivent très mal au point de pousser au suicide (quelques cas dans mon entourage.... qui heureusement ce sont bien finit).
Maintenant si tu veut croire qu'il n'y a qu'au Japon que la pression sociale est forte contre les Geek/Otaku libre a toi mais je t'annonce ça comme une vérité: c'est le cas ici aussi!

Édito

 @AxRiff (ou cliquez sur l'icône)

Retrouvez-moi aussi sur :

Gamerside

AVCesar

Project-Imas

Archives

Favoris