Un Chat au Japon.

Un Chat au Japon.

Par Kaminos Blog créé le 09/02/10 Mis à jour le 26/11/15 à 02h54

Blog d'un chat gamer expatrié au Japon, qui bosse dans le jeu vidéo :)
C'était pas facile de faire comprendre aux douanes que je devais pas aller en quarantaine, mais j'ai réussi.

Ajouter aux favoris
Signaler
JV

Ce soir, billet à moitié mylife.fr et à moitié invitation au débat, suite au récent statut de Skywilly mais aussi de ce qu'il m'est arrivé aujourd'hui.

 

Vous le savez peut-être, en plus des mes études, je suis rédacteur chez AVCesar.com, où je m'occupe depuis quelques temps déjà de la partie jeux vidéo. Aujourd'hui, je passe donc à la rédac, et en discussion, on aborde mon test de Homefront, jeu que j'avais bien dézingué dans mon test.

Encore aujourd'hui, je pense que le jeu vaut peanuts et je trouve ma critique parfaitement juste. Cependant, comme ça arrive quelquefois, mon boss a adouci mes termes, arrondi les bords. A chaque fois, je ne le cache pas (pardon si tu me lis Frank!), ça me fait un peu ièch, j'ai l'impression que je n'ai pas de liberté dans mes tests et qu'autant je peux me permettre d'être dithyrambique, comme je l'ai été avec Heavy Rain et Alan Wake, que quand on me file des bouses à tester, j'ai moins le droit d'être honnête.

Seulement voilà, jusqu'à aujourd'hui, je n'avais que très peu conscience de quelque chose de très important : le public visé. Du coup, je vais me permettre de quoter mon rédac-chef, qui explique mille fois mieux que moi :

 

« On n'est pas un site de jeu vidéo, c'est une partie annexe. Autant on peut se permettre de fracasser quand on test du matériel haut de gamme ou du blu-ray, parce que c'est notre créneau, qu'en jeu-vidéo, ça n'a pas de sens de mettre une note en-dessous de 3 / 6 (puisque nos notes sont sur 6). Tu as parfaitement le droit de ne pas apprécier un jeu, mais si c'est réellement une daube, il vaut mieux ne pas publier le test que de lui mettre 1 / 6. Les éditeurs nous font des fleurs en nous envoyant les jeux, ils n'ont pas besoin de nous pour vivre, contrairement à notre partie matos / films. Si jamais ils voient qu'on ne fait que fracasser leurs jeux, ils peuvent parfaitement arrêter de nous en envoyer, et dans ce cas, y'aura plus rien à tester.

Notre public est composé à 35% de retraités, et pour eux, le jeu vidéo, c'est soit de la Wii, soit un cadeau pour l'anniversaire de leur petit fils. Chaque site a son public, nous ce sont les 35-70 ans, Gameblog a le sien, Lesnumériques a le sien. Dans Téléloisirs, tu vas sûrement lire que le jeu vidéo TRON est très bien, alors que pour toi c'est une daube. Et pourtant, tout le monde a raison, le journaliste ne parle simplement pas aux mêmes personnes ».

 

Ça m'a pas mal ouvert les yeux, et pas que sur ma manière de tester, mais bien sur toute la presse en générale. C'est con à dire, mais je comprends mieux beaucoup de choses. On va dire que grosso modo, les gens qui lisent jeuxvideo.com sont soit le très grand public qui consomme le jeu vidéo de manière très large et veut juste voir la note du dernier PES, soit les 15-25 ans. Ainsi, je trouve que ça fait sens de mettre en home le dernier troll d'EA sur le dernier Call of Duty.

Gamekult et Gameblog s'adressent à un public plus averti et âgé je crois. A vue de nez, je dirais du 20-40 ans, avec souvent pas mal d'argent pour le budget high-tech. Ainsi, parler tout autant des AAA que des jeux avec des moyens, mais pas autant de com, me paraît sensé (vous me suivez pas ? Je parlerais par exemple de mettre en home le dernier Samurai Warriors sur 3DS, alors que JVC a testé ça vite fait, sans même une news).

JE ne pense pas que ce soit le créneau de Gameblog de parler d'indies. Honnêtement, même à moi, ça me parle très peu, alors que je devrais être le premier à y être sensible (puisque je bosse sur un jeu XNA, notamment). En venant sur Gameblog, j'espère pas voir du indie, ce n'est pas mon horizon d'attente. Je viens pour voir du contenu plus poussé qu'autre part sur les gros jeux, à travers les podcasts, les interviews, etc. Je pense qu'il y a déjà beaucoup de boulot à faire de ce côté, et comme la rédaction de Gameblog n'est pas non plus super grande ...

 

Enfin bref, tout ça pour dire que que chaque site a son créneau et son public, et qu'il doit écrire non pas en fonction de lui-même mais en fonction des gens qui lisent. C'est évident, mais en lisant du contenu, je n'y pense que très rarement. Pour l'histoire, je me disais que je serais bien emmerdé pour faire un test d'un jeu que Ar Tonelico 3 ou Neptunia : objectivement, ce sont des daubes, et pourtant je les ai adorés. Parce que ce sont des jeux qui me parlent à moi en tant que joueur, mais qui ne sont pas sensés me parler à moi en tant que rédacteur. Et y'a un putain de fossé entre les deux.

 

Du coup je pense que c'est beaucoup mieux que chaque site fasse ce qu'il fait comme il sait le faire, qu'il reste sur son créneau, et qu'il laisse les autres faire leur bonhomme de chemin. Et c'est en ça que le site de Skywilly, Game Side Story, fait sens par exemple. Enfin moi j'dis ça ...

Ajouter à mes favoris Commenter (26)

Commentaires

KaspOu
Signaler
KaspOu
Oui disons que sur Gameblog l'équivalent serait si Gameblog dit "sur l'ipad c'est génial on peut faire ça"; ils vont pas te sortir un article sur une autre tablettes disant qu'elle est nulle parce que son app store n'est pas abouti, effectivement le public de gameblog s'en tape de ce second avis qui finalement n'aide pas et ne peut que nuire (à la qualité du contenu du site et aux relations avec les industriels).
Kaminos
Signaler
Kaminos
Bah c'est plus ou moins ce que je dis, et qu'on m'a dit finalement.

Mais c'est juste que j'avais jamais vraiment compris que finalement, c'est quelquefois mieux de pas tester que de saquer.
B!gBossFF
Signaler
B!gBossFF
Un article intéressant, ne serait-ce que parce que il aborde un problème bien connu, sous un angle un peu moins connu, c'est a dire d'un autre point de vue que celui du joueur/lecteur. ;)

Je suis cependant moyennement d'accord avec le propos de l'article, car a sa lecture, j'ai eu l'impression d'une certaine confusion entre ligne éditoriale et éthique journalistique. Ainsi, je suis d'accord avec toi quand tu affirmes qu'il faut adapter le ton éditorial d'une critique en fonction de son lectorat. En revanche, je suis en désaccord quand il s'agit d'orienter le "résultat" (la note par exemple...) de la critique pour préserver ses propres intérêts éditoriaux. C'est une faute éthique, tout a fait condamnable sur le plan moral. La solution pour un site non spécialisé JV, comme tu le dis, c'est probablement de ne pas publier un test d'un jeu trop mauvais. Mais pas de mettre deux points de plus a la note pour continuer a recevoir des jeux, car ça, c'est manquer de respect vis a vis de ses lecteurs.
Kokoïne
Signaler
Kokoïne
Dans tous les domaines ça me semble important de savoir se mettre à la portée de ses récepteurs, mais surtout ne jamais chercher à abaisser le niveau de réflexion. L'idée c'est de changer la forme pour être accessible sans toucher au fond. Et c'est pas toujours facile.

Je suis pas sûre que ça s'applique pleinement à la remarque de ton rédac chef. Vu que son problème, soyons francs, est essentiellement stratégique: si les éditeurs le boycottent à cause des mauvaises critiques, il ferme sa rubrique jv.

Enfin je me demande souvent si à la place des + et des - qu'on voit souvent en résumé en fin de test on ferait pas mieux de présenter ces synthèses sous la forme "ceux qui aimeront" / "ceux qui aimeront pas" (et dresser des profils type; du genre "les impatients", etc...). Parce qu'au final, je suis assez d'accord que c'est pas tant la façon dont le testeur a perçu le jeu qui compte que la capacité du jeu à plaire à un public.

Kaminos
Signaler
Kaminos
Tournures de phrases surtout, et jeux de mots bien foutus mais méchants.
Yuno
Signaler
Yuno
Je suis allé voir le test de Homefront sur le site dont tu parles, et moi je trouve qu'il se fait quand même pas mal descendre ce jeu...quel genre de "pommade" ton rédacteur en chef a-t-il passé sur ton test?
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Sérieux, ton rédacteur en chef pourrait être de Gameblog, Gamekult ou jeuxvideo.com, il te sortirait le même discours. Après bien sûr, si tu travailles dans un magazine pas spécialisé dans le jeu vidéo, genre TéléPoche ou Picsou magazine, tu t'adaptes au public cible car c'est pas vraiment important sur l'ensemble du produit que tu vends. Mais lorsqu'il s'agit d'un site de jeu vidéo, qui s'adresse à des joueurs, casuals ou non, cette excuse-là c'est de la pure hypocrisie.

Peu importe le public, une merde reste une merde. Après bien sûr tu as une ligne éditoriale, et des goûts qui diffèrent. C'est surtout les avis divergents qui sont importants pour le public et l'industrie, c'est ça que les tire vers le haut, quand ils sont poussés à réfléchir par eux-mêmes à travers un réseau de critiques croisées et contradictoires.

Mais la divergence d'opinions, ça n'existe quasiment pas dans la presse du jeu vidéo, à quelques rares jeux près. Toujours les mêmes jeux encensées partout, avec plus ou moins la même idéologie, les mêmes critères et un vocabulaire cliché à base de "maturité, profondeur, poétique". Les différences entre sites, sur les tests, ne sont souvent que cosmétiques. Chaque site aborde son test par un coin différent pour au final dire la même chose et donner plus ou moins la même note.

Poutrquoi ? Parce que ce n'est pas le public-cible, le coeur du sujet. C'est "Les éditeurs nous font des fleurs en nous envoyant les jeux".
misatosan
Signaler
misatosan
Chaque magazine a une ligne éditoriale dans laquelle ses rédacteurs doivent s'inscrire, justement pour ne pas perdre son public. Ca n'empêche pas de tirer son public vers le haut en lui conseillant les bonnes choses, et plutôt que d'adoucir la note autant ne pas publier le test. (et gros +1 à Upselo)
Eldaryze
Signaler
Eldaryze
Certainement que le mot "adaptation" n'étais pas le meilleur pour désigner cela mais je pense qu'au final on est tous d'accord ! En fait Pedrof, si tu remontes quelques post plus haut, tu remarqueras que c'est exactement ce que dit Kaminos : le critique doit adopter, tout en gardant son point de vue, un angle d'approche différent (ce qu'entendais Kaminos par "adaptation"). Et effectivement, cela se traduit concrètement par des critères de jugement différents (critère graphique, sonore, ludique, familial, narration, etc...). Là, on chipote sur les termes : ce n'est qu'une question de rigueur.
Pedrof
Signaler
Pedrof
Ben non, pas vraiment. Ta démarche en soi n'est pas de t'adapter à un public mais répondre aux exigences de tes employeurs. Ils te demandent d'axer tes textes sur le quotient ludique familial, tu le fais parce que c'est ton travail. Ce n'est pas à toi de faire les recherches concernant ce qu'attend la cible de ton site internet. Tout ce que tu as à faire c'est écrire des textes selon certaines directives.

La critique ne "s'adapte" pas, elle est rédigée dans ton cas selon d'autres critères que les tiens. Il y a dans le terme adaptation quelque chose qui me gêne, comme si la critique y perdait quelque chose. Or pour moi la critique ne perd rien en changeant ses critères, elle ne s'intéresse juste pas aux mêmes choses. A priori c'est toi qui y perds puisque tu dois rédiger dans une optique qui peut-être diverge de ce qui t'intéresse le plus ou de ce dans quoi tu te sens le plus expert.

Je ne pense pas qu'on adapte ses critiques, je pense qu'on les rédige selon certains critères et que dans certains cas on peut avoir le choix de ces critères. Par exemple, je n'ai pas l'impression que Gameblog s'impose certains critères. Personnellement j'écris selon les critères qui m'intéressent.
Kaminos
Signaler
Kaminos
Pedrof => Bah c'est du pareil au même non ?

Ce que va me demander le site c'est d'écrire selon des critères, qui seront définis par rapport à une ligne éditoriale ... qui a pour but de toucher un certain public !
Donc ça revient au même non ?
Pedrof
Signaler
Pedrof
De ton point de vue, je dirais plutôt que tu dois écrire tes critiques selon les critères revendiqués par le site qui t'emploie. C'est à eux de choisir de quoi ils veulent parler dans leur espace JV, en fonction je peux le comprendre de la cible visée. Exemple, ils visent des retraités, donc ils vont penser que c'est un public qui recherche avant tout le loisir familial et ils vont te demander de critiquer les jeux sur leur aspect "loisir familial", si c'est réussi ou non. Là comme ça je comprends.

Je pense qu'une critique ça se base toujours sur des critères bien précis, pour ma part j'essaye toujours de critiquer les jeux sur l'aspect de la narration et de l'émotion, dans mes textes je vais parler de ça, dire c'est réussi ou non et argumenter.
PatAMUFFIN
Signaler
PatAMUFFIN
En gros Kaminos, il faut que tu démocratises auprès de ton lectorat, à travers tes tests, tes connaissances de spécialiste du JV :)
Eldaryze
Signaler
Eldaryze
En tout cas, merci pour ce petit article. C'est ce genre de choses qui, pour certains, parraissent évidentes car relevant du bon sens et qui, pour d'autres, ne leur viennent pas forcément à l'esprit. Et, comme toi, ce rapport rédacteur/destinataire assez particulier ne m'apparaissait pas clairement à l'esprit.
Concernant ce que tu dis upselo, dans l'idéal, c'est effectivement le lecteur qui devrait trouver une critique à sa portée. Mais, là où je rejoints Kaminos, c'est que dans les faits, le critique doit s'adapter ne serait-ce qu'un minimum à son lectorat afin d'être lu, compris et plébiscité !
Kaminos
Signaler
Kaminos
Bah globalement que tu adaptes ta critique à ton public.
Pedrof
Signaler
Pedrof
"Notre public est composé à 35% de retraités, et pour eux, le jeu vidéo, c'est soit de la Wii, soit un cadeau pour l'anniversaire de leur petit fils. Chaque site a son public, nous ce sont les 35-70 ans, Gameblog a le sien, Lesnumériques a le sien. Dans Téléloisirs, tu vas sûrement lire que le jeu vidéo TRON est très bien, alors que pour toi c'est une daube. Et pourtant, tout le monde a raison, le journaliste ne parle simplement pas aux mêmes personnes »."

J'ai rien compris et je n'ai rien compris non plus à la suite de ton article. Ce que j'ai compris, c'est que ton site internet ne peut pas casser les jeux car sinon on ne leur enverra plus de copies et ça sera la fin de la rubrique JV. Tout le blabla sur le public visé je n'ai absolument rien capté.
Kaminos
Signaler
Kaminos
Le jour où j'arriverai à faire tout ça, j'ouvrirai mon site et je serai riche upselo :o
upselo
Signaler
upselo
La question que je me pose c'est : est ce que toi tu recherches que la baffe graphique et sonore ? Est ce que tu ne sais pas que Prince of Persia fait pareil que Tron en 10 fois mieux ?
Si tu as un avis éclairé, ça me parait du gâchis de ne pas l'utiliser pour justement informer la masse. C'est censé être le principe du critique. Je trouve ça dommage d'avoir une approche si défaitiste.

Pour moi c'est plus au lectorat de s'adapter au critique que l'inverse. Enfin, c'est déjà pas évident de formuler un avis critique pertinent, si en plus il faut essayer de deviner les attentes et les réactions d'autrui, tu t'en sors pas.
Kaminos
Signaler
Kaminos
Bah pour le coup, c'est exactement ce que mon boss m'a dit : quand c'est de la daube, autant ne pas le publier.

Mais pour le coup, on peut avoir plusieurs sens d'approche : vas-tu nécessairement trouver Killzone 3 moyen si tu ne cherches que la claque graphique et sonore ? (j'ai l'impression que c'est ce que recherche le public de mon site)

Vas-tu cracher sur TRON si tu ne sais pas qu'il y a Prince of Persia qui fait la même chose mais en 10 fois mieux ?

Si, la critique est forcément très influencée par le public à qui tu t'adresses. Attention, je dis pas qu'un jeu que je trouve mauvais aura une bonne note juste parce que c'est mieux pour notre public (je n'ai JAMAIS dit ou pensé ça). Simplement il y a des angles d'attaque différents, et en fonction de ces derniers, la note peut être différente.

Et c'est ça que j'ai eu beaucoup de mal à piger jusqu'à aujourd'hui.
upselo
Signaler
upselo
Bien sûr que tu dois écrire en tenant compte de ceux qui te lisent, mais ça ne doit rien changer à ton jugement critique, juste la façon de le présenter, avec différentes références pour expliquer ton point de vue.
Perso, continuer pour continuer, quitte à mettre des notes de 3/6, c'est se lancer dans la mauvaise voie pour les mauvaises raisons.
Si les éditeurs décident de ne plus vous envoyer les jeux, parce qu'ils n'ont pas besoin de vous, ok. Mais se dire qu'on sert mieux le public en adoucissant les notes parce que ça permet de continuer à publier des tests (softs...), j'ai du mal à voir comment ça aide le consommateur.
Je préfère qu'on ne me dise rien plutôt qu'on ne me dise que c'est pas si mal quand en fait, c'est très basique et médiocre.
hairaz
Signaler
hairaz
Oui, je sais, ce n'est pas toi que je critique :)
Kaminos
Signaler
Kaminos
Hairaz => Qu'est ce que j'aimerais le faire ! Mais simplement on ne m'en donne pas la possibilité ! Je vais dire quoi, dans un test de FF13 ? Que Resonance of Fate aussi est nice ? C'est pas le genre de trucs qu'on fait. Et on fait pas de news jv donc c'est un peu un cul de sac.

Gorgoth => Je pense pas que ce soit nouveau, qu'en général tout ce qui est très grand public ne va pas en profondeur et n'est jamais super crédible question objectivité. C'est pour ça que je pense justement qu'il faudrait que chacun aie son créneau, qu'il fasse son taff bien. Je dis pas que c'est l'idéal, mais c'est comme ça. Au même titre que je consomme des trucs de manière plus large (cinéma par exemple, je vais plutôt regarder la moyenne des notes sur allociné que les Cahiers du Cinéma). Le grand public aura toujours un moins bon avis que les passionnés, puisque eux iront chercher l'info plus loin.

Enfin après je veux pas dire que certains ont des avis de merde et d'autres non, ce serait débile. Mais que le rand public, puisque justement il touche tout le monde, doit ratisser large. Et ce qui plait à un gamin de 12 ans ne plaira peut être pas à une femme de 45, quelle que soit la qualité ou le type de truc testé.
Gorgoth
Signaler
Gorgoth
Je me doute que la seule influence de ton site ne peut être si grande, mais si tu mets en exergue le fait que ce genre de ton "lissé" est en fait la norme, ou au moins la généralité, à la télévision, à la radio, dans les journaux ( à 2-3 exceptions près), sur les sites Internet... ça commence à faire beaucoup en terme d'influence, non ?
hairaz
Signaler
hairaz
Il l'a mis en homme ? Tu veux dire que les Samurai Warriors étaient des ...
Et TU as une haute opinion de toi :P

Si tu fais référence au statut, ce qui était critiqué était plutôt le fait que GB se dise parfois "vitrine du jeu indé", alors qu'il est plus "vitrine du jeu différent" (ce qui pour le coup est tout aussi vrai que répété).

Quant à la médiocrité de l'attente qualitative des masses, c'est quelque chose contre lequel on ne peut que difficilement se battre, surtout sur le net où tu ne regardes que ce que tu veux. On ne peut pas obliger les gens à regarder les articles vraiment intéressants face à ce qui les intéresse eux. C'est triste, mais il faut choisir son public et s'y adapter.
Après, faut voir ce que s'adapter veut dire. Tu peux aussi descendre un jeu tout en disant qu'il aurait plû à d'autres (le grand public en l'occurence). Et les amener discrètement vers des choses plus intéressantes
Kaminos
Signaler
Kaminos
Honnêtement, je pense pas que ça aille si loin.
Comme je le dis, moi aussi ça me fait chier quand on modifie mon ton (cependant ça ne va jamais jusqu'à changer le sens !). Simplement j'oublie souvent que je ne parle pas à des gamers, mais au mieux à des fans d'high tech qui se font un ou deux jeux grands publics par mois.

Sinon ouais, évidemment qu'on s'en doutait, mais pour autant, j'en avais jamais pris conscience, et que cela devait se refléter dans mes tests ! (et donc finalement dans ma lecture de tests sur d'autres sites !)

Édito

 @AxRiff (ou cliquez sur l'icône)

Retrouvez-moi aussi sur :

Gamerside

AVCesar

Project-Imas

Archives

Favoris