Un Chat au Japon.

Un Chat au Japon.

Par Kaminos Blog créé le 09/02/10 Mis à jour le 26/11/15 à 02h54

Blog d'un chat gamer expatrié au Japon, qui bosse dans le jeu vidéo :)
C'était pas facile de faire comprendre aux douanes que je devais pas aller en quarantaine, mais j'ai réussi.

Ajouter aux favoris
Signaler
CINE

 

 

 

Je n'ai jamais été doué pour écrire les critiques de films. Surtout pour des films d'exception. Un film d'exception se vit, plein de choses nous viennent en tête, on les oublie car elle sont rapidement chassées par d'autres. On se retrouve bercé de bout en bout, on perd la notion du temps, on trouve des références ou des inspirations, on garde dans notre esprit certains plans de caméra.

Non clairement, pour moi, un film d'exception se vit dans la salle obscure. Et toute critique doit y rester. C'est bien pour ça que je n'écrirai pas de critique de Sucker Punch. Je me contenterai de vous parler de mon expérience personnelle sur ce film.

 

Et quelle putain d'expérience.

 

Zack Snyder, je l'aime bien ce bonhomme. J'ai vu tous ses films, les ai tous appréciés, ai plus ou moins compris qu'il était un énorme nerd de scénariste, un grand enfant qui sait utiliser la technologie et son talent pour nous faire vivre des choses incroyables. La première fois que j'ai regardé un trailer de Sucker Punch, une seule phrase m'est venue en tête : « ce film est un jeu-vidéo, le jeu-vidéo ultime ».

Après l'avoir vu, je ne sais pas trop si j'avais raison. Que Sucker Punch adopte, emprunte des mécaniques vidéoludiques, c'est évident : sa mise en scène chaude, ses gros plans sur les visages et les fondus lors des changements de scène. Ses chorégraphies guerrières, son suspension of disbelief, ses héroïnes, sa musique, la progression d'un plan à l'autre, l'évolution entendue met délectable de son scénario.

Mais le génie de Snyder est de savoir adapter des concepts de jeu au cinéma. Exactement ce qu'a réussi à faire Uncharted 2 dans le sens inverse, finalement.

 

Vous voulez connaître l'histoire du film ? Mais laquelle comme histoire ? Sucker Punch est une succession de tableaux anachroniques aux inspirations aussi bien cinématographiques que vidéoludiques de premier choix : en sortant de la salle, vous aurez vu tout Peter Jackson, Stanley Kubrick, Alex Proyas, Masamune Shirow, Martin Scorcese. Vous aurez lu tout Robert Harris, vous aurez fini tous les Killzone, Gears of War et Sangoku Musô. Ou tout du moins, vous en aurez compris l'essence. Alors je vous en supplie, ne me demandez pas quelle est l'histoire de ce film. Si vous voulez me poster une question, faites-le plutôt sur le traitement graphique et sonore. Et là, ma réponse sera claire.

 

Sucker Punch est la baffe la plus monumentale de ma vie. Mon premier film en IMAX aussi, et il est clair que cette techno joue énormément. C'est pour quoi je pense qu'il m'est impossible d'en parler objectivement.

Tout ce que je peux dire est qu'il faut impérativement aller le voir en IMAX et en VO (vous pensiez sérieusement aller le voir en VF ??? ) pour profiter des voix aussi envoutantes que tranchantes des actrices. Vous serez, comme moi, happés par la puissance du film. Le plongé de caméra sur le dirigeable. Le changement de grain de peau d'Emily Browning quand elle commence à danser. Le raccord des faux cils de Jamie Chung quand elle se rend compte qu'elle n'est qu'une pute dans un cabaret, se raccrochant à un rêve inaccessible pour ne pas sombrer. Les mèches de cheveux de Jena Malone une fois dans le monde irréel. Etc, etc. Autant d'images qui sont, au moment où j'écris ces lignes, figées dans mon esprit. A chaque changement de plan, notre rétine explose.

Et nos tympans aussi : la bande son est en effet traitée de manière plutôt singulière. La musique sur laquelle danse Babydoll démarre sur un vieux magnéto, nous détruit l'oreille, nous mettant ainsi au même niveau que le public de la danseuse : on transcende le cadre du film, on vit la musique. Souvent hard rock ou électro, elle joue habilement avec le cadre rétro dans lequel elle évolue, sublimant ainsi les mélanges incongrus à l'écran : écouter du Silversun Pickups, à bord d'un bombardier de la deuxième guerre mondiale s'attaquant au gouffre de Helm vous semblera tout naturel, croyez-moi.

 

De bout en bout, l'immersion est totale, et Sucker Punch vient de devenir mon film de référence. Il me sera à l'avenir impossible d'apprécier un de ces blockbusters sans âme, que je me serais laissé apprécier, jusqu'à hier, un peu de popcorns dans les mains.

Car ce blockbuster se retrouvera inlassablement comparé au chef d'oeuvre de Zack Snyder. Et peu de films peuvent se targuer de souffir la comparaison.

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

KiFlam
Signaler
KiFlam
Qu'est ce que je souhaiterais que l'IMAX se téléporte à Lyon...:/
Kaminos
Signaler
Kaminos
En meme temps Tcho quelle idee de pas l'avoir vu la premiere fois en IMAX :/
Tcho Bilout
Signaler
Tcho Bilout
Ah si je vais clairement aller le revoir en IMAX, y'a pas moyen :D
Kaminos
Signaler
Kaminos
Moi je peux le revoir 20 fois :P
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
En gros vous l'avez déjà vu...pas trop la peine de faire un GBnetwork pour ça en somme.
Tcho Bilout
Signaler
Tcho Bilout
Je l'ai trouvé tellement creux le film :/
KiFlam
Signaler
KiFlam
J'ai déjà adoré Watchmen et 300 alors je n'en doute pas pour celui-là avec son univers....P'tain tu es le deuxième à parler de baffe monumentale sur ce film ce matin (tôt d'ailleurs....)
hairaz
Signaler
hairaz
J'adore les deux posts qui se suivent dans la timeline, mais qui ne disent pas du tout la même chose ...
Enfin j'irais le voir, juste pour vérifier :D
Akiru
Signaler
Akiru
Je vais bientot le voir
Phrad
Signaler
Phrad
J'ai également adoré !

Images magnifiques, bande son qui déboîte, scénario interressant (ce qui m'a surpris), héroïnes superbes etc etc...
Je l'ai vu en VF que j'ai trouvé bonne, j'aurais préferé de la vo mais bon, la prochaine fois. Seul regret le son qui était juste beaucoup beaucoup trop fort, ça m'a limite pourri certain passage du film....
Malgré tout je suis sorti le cul entre deux chaises, autant j'ai adoré ce film épique, autant je suis resté sur ma faim. Je trouve qu'il manque une dernière scène, un ultime défi, une ultime bataille je sais pas un truc de ouf pour conclure quoi...


Mais allez le voir !

Édito

 @AxRiff (ou cliquez sur l'icône)

Retrouvez-moi aussi sur :

Gamerside

AVCesar

Project-Imas

Archives

Favoris