La chocolaterie barberie de Kahnettan
Signaler
Kahnettan test (Jeu vidéo)

 

American McGee est sûrement le développeur de jeu le plus étrange de ces dernières années, en plus de faire des jeux qui ne peuvent sortir d'aucune tête à part la sienne, il multiplie les coups de gueule contre la seule boite d'édition qui a bien voulu de lui : EA (pas que cette dernière le mérite pas, mais si il veut continuer à développer faut peut être se plier).

Enfin bref, en 2011 celui ci sort la suite direct d'American McGee's Alice, sorti en 2001 sur PSone et PC : Alice Madness Returns (ou Retour au pays de la folie pour les frenchies, mais c'est moins classe) sur 360/ps3 et PC.

La partie en rouge est celle qui n'était pas dans l'article original.

 

 

Une Alice plus folle et dégradée que jamais

Cette fois ci Alice démarre dans un foyer en dehors de l'asile pour tenter de se démarrer une nouvelle vie, sans le nouveau look. Malheureusement pour elle, ces vieux démons ne sont pas restés dans l'asile, et elle se retrouve donc à continuer à chercher désespérément le coupable de l'incendie dans sa maison familiale. Elle retourne donc chercher des réponses dans le pays des merveilles, complètement mis à mort part un train destructeur qui sonne le rebours de la mort du pays imaginaire, et d'Alice au passage.

Le jeu est séparé entre les phases dans le pays des merveilles et à la réalité. Le jeu dans le monde réel n'est jouable qu'à la marche, il sépare en fait les différents mondes du pays imaginaire et Alice va donc partir à la rencontre de chaque personne auquel elle est proche pour au final se faire aspirer de l'autre côté. Autant dire que Londres n'est pas la partie principale du jeu, elle est juste la pour la narration.

Cependant la DA est tout aussi intéressante dans la ville anglaise, celle ci étant très sombre et les personnages très caricaturaux. La prostituée par exemple sera particulièrement laide, mais avec une poitrine démesurée, elle remplit les conditions de son job quoi.

Je n'ai pas spécialement envie d'habiter dans le Londre d'Alice

 

Le pays des non-merveilles

Chaque nouvelle phase au pays des merveilles a pour objectif de trouver un personnage spécifique qui peut aider Alice à obtenir une des clés de la réponse. Evidemment c'est les personnages emblématiques du conte de Lewis Caroll qu'on retrouvera à chaque fois. Ceux ci étant complètement déformés par American McGee, notamment le chat qui n'a plus que la peau sur les os, ou le chapelier qui lui n'a plus que sa tête.

Plus les niveaux passeront, et plus Alice va péter un cable, ça se ressent particulièrement dans la DA qui donne tout ce qu'elle a et la façon de parler d'Alice, sur d'elle au début du jeu, et très tremblante à la fin, au bord de la crise. Le jeu n'est pas spécialement beau graphiquement, l'héroine est très approximative, très lisse et surtout ses cheveux ont le même effet que ceux de Lara Croft dans le reboot, ils s'envolent au moindre coup de vent, ça n'a rien de réaliste.

En fait, ce qui rend le jeu beau, c'est la DA, celle ci étant soigné jusqu'au moindre détail sur tout ce qui n'est pas en mouvement, les décors au loin sont splendides, le jeu ne se contente pas de ce qui est autour de soi, en laissant l'horizon vide, le chateau de la reine vu de loin est magnifique et donne envie de se dépecher pour aller le rejoindre. Cette DA étant aussi particulièrement glauque (les deux derniers mondes atteignant le summum), tellement qu'on sent une sorte de mal-être dans certains moments, les obstacles cherchant à nous redonner systématiquement ce sentiment.

Chaque détail a été pensé

 

Le caméraman n'a pas pris que du thé

Si Alice Madness Returns est magnifique dans sa DA, et qu'on s'attache à Alice très facilement, tout en ayant une grosse envie de ne jamais la croiser, le jeu a selon moi un gros point faible.

Le gameplay du jeu n'est pas critiquable car il tente beaucoup de choses, et les réussis avec plus ou moins de difficultés, cependant c'est la caméra qui viendra régulièrement gacher vos sessions de jeu. A un point ou on en arrive à detester ce même gameplay qui dans le fond n'est pas mauvais, la caméra essaye tant bien que mal à se retrouver derrière Alice, mais lors des sauts ou du lock sur les ennemis, elle deviendra statique. Alors pendant le saut ce n'est pas gênant à par pour notre pouce car on devra sans cesse la régler. Mais quand en plein combat on doit s'amuser à délocker, régler la caméra, locker l'ennemi à nouveau, la perte de temps donc les dégats qu'on se prend son considérables. Il m'a fallu personnellement 2/3mondes pour enfin maitriser ce problème et du coup prendre du plaisir à battre les ennemis.

Mis à part ça, le système de saut est bien vu puisque pour pallier à ce problème, 4 sauts à la suite et le planage sont possible, les 2 derniers bonds sont la pour faire planer Alice plus longtemps, mais ils résolvent bien des soucis de gestion des distances parfois.

en plus d'être utiles, les sauts sont esthétiques

 

Poivre ou... Poivre ?  

Le jeu a 4 types d'armes, toutes très différentes et utiles dans chaques cas. La première étant le logique couteau de boucher dont notre gentille folle en a trouvé une bonne utilité. Le principe est simple, et il viendra à bout d'un grand nombre d'ennemis.

En revanche le poivrier, la masse et la théière canon sont tous utiles dans chaque cas, par exemple un certain monstre vous demandera de d'abord lui pulvériser  sa garde avec la masse, avant de le finir au couteau. Cependant on se rend vite compte que chaque monstre est tuable avec chaque arme, ce n'est pas une mauvaise chose puisque ça permet la diversité. Les armes sont aussi boostable, à l'aide de dents (la monnaie du jeu). Mais on se rend vite compte qu'en boostant au maximum la théière, celle ci devient complètement fumée et écrase n'importe quel monstre en 3 tirs maximum, vous me direz ça résoud le problème de caméra.

"A quoi cela va t'il bien me servir ?"

 

En plus de coller des roustes, Alice dispose de sympathiques pouvoirs à sa disposition, celui de rétrécir par exemple sert non seulement à trouver des passages secrets permettant la plupart du temps à attraper des souvenirs pour en apprendre un peu plus sur l'histoire, ou alors des bouteilles qui elles ne sont la que pour la collectionnite (je ne sais pas si elles ont un réel but au final mais rien n'a l'air de me l'indiquer), mais aussi à découvrir des plates formes invisibles essentiel pour l'avancée ou pour trouver d'autres secrets. Certains secrets étant aussi cacher par un groin, assaisonnable avec le poivrier.

Quand Alice s'en prend un peu trop plein la tronche, elle peut aussi s'enrager, une sorte de berserk mode limité dans le temps ou elle devient alors une tueuse invincible et surpuissante. En réalité, une fois passé les premiers niveaux on se rend compte que ce mode est pratique uniquement pour l'invincibilité car les monstres gardent le même système de garde, on prend donc le même temps pour les tuer.

Le jeu en lui même n'est pas difficile, c'est encore cette caméra qui au final vous posera le plus de problème, en fait une fois le système de combat correctement cerné et les armes un minimum améliorés, ce jeu se passe tout seul étant donné que les phases de plates-formes restent ultra basiques.

Le mode berserk, en plus de décupler les forces d'Alice, donne une nouvelle vision du jeu

 

Des mini-jeux toujours aussi sombres

Le jeu n'est pas seulement une succession de niveaux, avec des phases de Beat'em all. Il y a aussi beaucoup de petits jeux qui couperont Alice dans son élan, pour atteindre une autre partie du niveau ou encore récupérer des trésors.

Ils sont assez nombreux pour que la répétition ne se fasse pas sentir, et la variété de gameplay est vraiment la ! Bon certains comme le shoot'em up ne sont pas vraiment intéressant, mais d'autres comme le parcours avec la tête d'Alice, ou encore le niveau en 2D à l'ambiance artistique vraiment incroyable donnent une vraie bouffée d'air frais au jeu, et on s'accroche d'autant plus.

En plus de ça, des salles challenges sont disposés dans l'aventure, cependant, comme je l'ai dis plus haut certaines sont très coriaces et du coup avec les problèmes de caméra, on a vite tendance à s'arracher les cheveux. Cependant je les ai toujours réussi à termes, mais il faut vraiment passer au stade coup de chance pour qu'un monstre ne vous attaque pas par derrière alors que vous ne le voyez pas...

Les salles challenges sont parfois vraiment compliqués avec la caméra qui fait des siennes.

 

Un jeu crade, flippant et magnifique

Si la troisième définition est en contradiction avec la première, c'est bien parce que le jeu est beau sur tout ses côtés morbides, le jeu donne clairement la chair de poule et rend mal à l'aise, notamment dans les scènes de "marche" ou on a pas d'autre choix que de suivre Alice dans ses délires. La scène de l'asile est clairement LE moment que je retiendrais dans ce jeu, et c'est sûrement le moment à retenir dans cette génération de jeu. Rien dans ce jeu n'est beau dans le sens touchant, c'est une constante avancée jusqu'aux enfers qu'Alice nous fait.

C'est aussi ce genre de jeu qui se joue surtout pour sa DA, le jeu est un simple jeu d'action/aventure avec plus ou moins d'idée, mais accompagnée d'un côté artistique de folie, d'une bande son flippante et d'une vraie narration dérangeante !

Pour moi, ce Alice est le Alice qu'aurait du faire Burton, au lieu de son pseudo pays des merveilles pas aussi dingue qu'il a voulu nous montrer. Et dieu sait que j'ai une tendance à suivre aveuglément le petit vieux (mon blog le dissimule à peine).

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

Martinman
Signaler
Martinman
Pfiou, enfin lu ! Je sais pas si tu m'as donné envie de jouer au jeu, ou si les problèmes de caméra me rebutent assez pour me faire fuir...

En tout cas, la DA m'attire vraiment, donc en fait, le choix est fait ! Dès que je le trouve à pas cher, je le prends :thumbup:
Kahnettan
Signaler
Kahnettan
Oh ! :wub:
skalp-hell
Signaler
skalp-hell
dsl ça n'a pas de rapport avec l'article (je l'ai bientôt fini et j'aime bien pour le moment)

mais comme je passais par là et que je m'ennuyais un peu :

http://i83.servimg.c...9/35/kahn10.jpg
_Mrrockpsy95_
Signaler
_Mrrockpsy95_
Faut vraiment, vraiment, vraiment que j'y joue...
Zinzolin
Signaler
Zinzolin
La théière, on l'a relativement vite et le jeu devient bourrin pour moi.
Kahnettan
Signaler
Kahnettan
Oh ça m'a fait pensé que j'ai même pas parler des "mini-jeux"...
Pourtant, quand on a pas la théière (aka l'arme qui tue n'importe qui), il faut jouer avec toutes les armes pour tuer un ennemi, par exemple les crabes ne sont tuables qu'en leur renvoyant leur canon, puis en les frappant au marteau. Pour moi c'est ça la "variété de gameplay". Des monstres qui n'ont pas les même points faibles.

Ciné : Non, ils sont dispensables. Ça t'apprends des trucs mais c'est tellement minime qu'on peut s'en passer. M'enfin tu verra en jouant, mais perso même si ce n'étais pas mon objectif, le petit trou dans le mur à chaque fois me forçais à aller voir ce qu'il y avait de l'autre côté.
Zinzolin
Signaler
Zinzolin
Kahnettan : En faites je devrais dire variété de gameplay ou variété de situations. Mais dans un même gameplay on peut avoir différentes situations comme dans Resident Evil 4 où les situations se renouvellent. La les situations restent grosso modo identiques au sein des différentes phases de gameplay comme le toboggan, les plate-formes invisibles, les combats, les énigmes, les jeux avec la tête de poupée... Plein d'idée en somme mais toujours esquissé.
Cinemax
Signaler
Cinemax
Questions : ces anecdotes dont tu parles, elles sont indispensables au scénario où c'est juste des petits bonus.
Si je fais le jeu, je ne me sens pas d'attaque à fouiller dans tous les recoins.
Kahnettan
Signaler
Kahnettan
Il y a bien les souvenirs planqués en jeu, chacun te donne accès à une anecdote d'un personnage de Londres à propos d'Alice.
Fenrile
Signaler
Fenrile
me tate a le prendre, vu que j'ai au combien adoré le premier qui je me souvient, avait parmis les livrets, le carnet psychiatrique d'Alice avec ces traitements, et le journal intime de sa doctoresse.

Question est ce pareil pour celui la? trouve t'on ce genre de bonus en boite :P
shore
Signaler
shore
Alice Retour au Pays de la Folie (le titre en FR) est sympa c'est vrai la caméra j'ai faillis peter un cable surtout en combat mais il a un univers unique ets vraiment prenant mais le gameplay est répétitif mais c'est un bon jeu originaux
Kahnettan
Signaler
Kahnettan
Cinemax : En fait, c'est parce que j'avais du mal avec le gameplay au début, et en plus du mal avec la caméra que je disais ça. Certes le GP est largement améliorable et un peu basique mais une fois maîtrisé il est sympa.
La caméra est le seul vrai soucis en fait, après je l'ai vite passé, mais c'est vraiment un vrai GROS soucis. Surtout dans les maps fermés ou tu es entouré d'ennemis, la il faut juste prier pour pas se prendre une rafle par quelqu'un que tu vois pas derrière toi.

Zinzolin, j'ai pas bien compris ce que tu voulais dire par "variété de contrôle" ?
Cinemax
Signaler
Cinemax
J'avais joué un peu quand il est sorti (et là je devrais bientôt le recevoir sur 360) mais je ne me rappelle pas que la caméra ai été un vrai soucis.
Si tu avais peur de casser le jeu à cause de ce point, ne t'inquiète pas, tu lui rend plutôt hommage et donne envie d'y toucher.
Zinzolin
Signaler
Zinzolin
Un gameplay qui tente trop de chose, moi je le reproche de manquer de cohérence. Enfin, il faut prendre le problème à l'envers : Alice Madness Returns compense la qualité d'un gameplay unique par la variété de contrôle.

La chocolaterie barberie de Kahnettan

Par Kahnettan Blog créé le 20/01/13 Mis à jour le 26/04/14 à 21h35

Bienvenue dans mon humble demeure, ou on vénère ici le Jeu-vidéo, le glauque, Burton, Tim Burton et un peu de tout.

Ajouter aux favoris

Édito

Ce blog est à 75% composé de moi, Johnny Depp comptant evidemment dans les "moi". Mais il m'arrive d'écrire des choses qui peuvent paraître comme des tentatives d'intelligence et de bonnes syntaxe. Cependant il n'en est rien, je reste un incapable qui essayera tout de même de faire partager mon avis à travers quelques articles, ou encore écrire des choses totalement useless qui auront beaucoup plus de chances de finir en Home. Mes articles seront rangés par diverses catégories, cependant les plus vieux ne sont pas forcément dans la bonne, le pouvoir de la flemme.

"lis donc la description des catégories, bitch"

 

Kahnettan's Big Adventure :

Ces posts commenceront tous pas "Je", et évidemment ils vous permettront d'en savoir plus sur la vie trépidante du mec aux multiples face qu'est moi.

 Dossier FF XIII :

Je regroupe ce gros dossier en une seule catégorie, pour bien me rappeler que je dois le finir, chose que je ferais sûrement dans un ou deux ans (un ou deux ans à partir de la date ou vous lisez ceci bien sûr).

OST :

CNC, Chaises Musicales, Découvertes... Ici, tout ce qui touche à la musique s'y trouvera.

Big Fish : 

Attends toi à te faire rick-roller, troller, blaguounetter si tu cliques ici, souvent avec des blagues de mauvais goûts et pas drôles qui plus est.

Kahnettan Test : 

Le titre le dit si bien. Et puis comme je suis tellement égocentrique, mon pseudo sera toujours cité.

Monster Hunter sur GB : 

Voila une preuve qu'il ne faut pas me confier les rennes d'une team/ d'un groupe.

Photographie :

Quand j'ai le temps, et surtout l'envie, je prends des photos. Eh bien c'est ici qu'elles se retrouveront.

Communauté Gameblog, tout ça...

Comme je suis un gros lèche-cul, je fais une rubrique spécial GB. Privates Jokes, colis, tout y passe.

Achat compulsif : 

Je suis aussi tellement peu proche de mes sous, que régulièrement je viole mon compte en banque contre quelques trucs inutiles mais indispensable. Et comme je n'ai aucune fierté, je viens vous les faire partager.

Pourquoi... (dossier) :

Parce qu'il faut savoir être sérieux, ici ce sont des dossiers plutôt complet qui vous attendent. Traitant de tout en général, mais suffisament condensé pour que ça ne parte pas en test.

Kahnettan donne ses impressions : 

Quand je n'ai pas fini un jeu, et que je ne le finirai pas ou que je tiens à faire partager mes impressions avant le test, je posterai ici mon avis. Ce n'est pas à figure de test, donc les articles seront beaucoup moins long.

Je connais un GBeur qui a bon goût

 

 

GOTY 2013 :

Archives

Favoris