Le Blog de Shauni et Myster Mask

Le Blog de Shauni et Myster Mask

Par Shauni & Myster Mask Blog créé le 25/01/11 Mis à jour le 26/10/11 à 19h37

Shauni et Myster Mask, les testeurs de l'extrême !

Ajouter aux favoris
Signaler
Tests

Il y a des jeux qu'on ne penserait jamais avoir entre les mains. Le jeu dont je vais parler aujourd'hui en fait parti. Un soir, Shauni est rentrée de son travail en me disant : « Tiens, regarde ce qu'on a reçu ».

Red Faction Armageddon était devant moi, et il était peu de dire que je n'étais pas du tout enthousiaste, tout simplement parce que le premier Red Faction sorti à l'époque sur PS2 était un FPS et que j'ai vraiment horreur de ce genre de jeu. Et contrairement à d'autres personnes (sur des sites qu'on ne nommera pas), quand je n'aime pas un genre de jeu je ne crache pas dessus en mettant sur tous les forums un « c'est nul » affligeant. Non, quand je n'aime pas un genre, je n'y joue pas. C'est plus simple et en plus on gagne du temps.

Mais je ne sais pas pourquoi, au lieu de condamner en disant que je n'y jouerais pas (je n'avais pas le choix, Shauni ne voulait pas y toucher), et bien je me suis hasardé à insérer le jeu dans la console et la surprise fut grande car je n'avais pas affaire à un FPS mais à un TPS. Voilà quelque chose d'inattendu qui tombe à pic !

Le jeu commence et une voix nous met dans l'ambiance en nous racontant l'histoire. Les humains ont colonisé Mars, mais un jour un grand méchant du nom d'Adam Hale qui se fait appeler « l'Elu » décide de combattre les humains. Ces derniers ne se laissent pas faire et une guerre éclate. Vous commencez le jeu lors d'une mission de l'armée qui consiste à reprendre un bâtiment à l'ennemi. Cette première mission est l'occasion de se faire une petite idée sur les graphismes, qui ne sont pas extraordinaires sans être laids pour autant. Le plus gros problème venant du fait que tous les personnages se ressemblent. Et ce qui en résulte logiquement est un fort manque de charisme et une réelle impossibilité de s'attacher aux différentes personnes que vous rencontrerez au fil de l'aventure. Aucun personnage n'a une petite chose qui le différencie des autres et on peut dire que c'est réellement dommage. Cette première mission - qui sert de tutoriel - permet aussi de se familiariser avec le gameplay qui est simple et efficace. Gâchette gauche pour viser, gâchette droite pour tirer et joystick droit pour déplacer le viseur.

Le jeu commence plutôt bien car en plus de son gameplay basique, Red Faction Armageddon offre une innovation. Un instrument appelé la nanoforge vous permet de reconstruire des éléments du décor qui ont été préalablement cassés, ainsi vous pourrez vous construire un abri dans un combat un peu difficile. Mais ce n'est pas tout : la nanoforge pourra aussi vous servir d'arme, en envoyant un rayon destructeur droit devant vous.

Malheureusement, après ce début très prometteur, les choses se ternissent. Les bugs se trouvent à chaque coin du décor. Il n'est pas rare de passer à travers un mur, de se faire tuer à travers un mur et même de voir un adversaire fondu... dans un mur. En résumé, les murs ne sont pas le fort de ce Red Faction. Vous êtes assistés au maximum durant toutes les phases de jeu : vous bénéficiez d'un GPS, des munitions se trouvent à foison absolument partout  et les ennemis ne sont pas très coriaces (certains vous ratent alors que vous êtes à 2cm d'eux, d'autres meurent sans que vous les touchiez...) On peut se dire au début que tout cela n'est là qu'à cause de la première mission et que le jeu se corse un peu par la suite... Eh bien non.

Après l'introduction, la véritable histoire commence. Le grand méchant Adam Hale, pas très content que son plan ait échoué à cause de vous, s'arrange pour vous envoyer dans les entrailles de Mars. Vous voilà donc dans des souterrains remplis de monstres avec pour mission : survivre. Et surtout sauver les colonies qui elles aussi se font attaquer.

Première constatation, nous avons droit à une nouvelle bonne idée de gameplay, le fusil magnétique. Il vous suffit de placer deux aimants sur le décor pour que le magnétisme détruise votre cible. Mais une fois cette nouvelle idée passée, toutes les mauvaises surprises reviennent. Vous êtes encore plus assistés que dans la mission tutoriel. Des viseurs viennent se fixer sur vos objectifs, mais ils sont tellement mal conçus que vous serez souvent perdu. L'action assez nerveuse devient très confuse dès que vous êtes attaqué par plus de trois ennemis et surtout l'énorme point noir du jeu...

C'est très répétitif ! Voici un résumé simple du jeu : tuer monstres, appuyer sur bouton, détruire bâtiment, tuer monstres, appuyer sur bouton, détruire bâtiment.

Voici les seuls choses que vous pourrez faire.

La musique n'est vraiment pas réussie du tout. Elle tape énormément sur les nerfs et est très répétitive. Par contre, les doublages (en VO) sont très bons et chaque voix colle parfaitement à chaque personnage. Une quête annexe consiste à collectionner des journaux intimes des victimes de vos ennemis. Seulement, tous ces extraits ne sont pas sous titrés, et si vous avez du mal avec la langue anglaise vous ne saurez pas ce qu'a ressenti la victime avant de mourir... Un oubli de taille pour l'histoire.

En fait, pendant tout le jeu j'ai eu l'impression de me trouver devant un mix raté de Mass Effect et Dead Space. Car oui, Red Faction Armageddon emprunte énormément aux deux titres, que ce soit l'ambiance ou le système d'amélioration des armes.

En conclusion : Red Faction Armageddon n'est clairement pas le jeu de l'année, il est rempli de défauts et n'est clairement pas au niveau d'autres productions. Pourtant, malgré tous les points noirs que l'on y trouve, cet épisode de Red Faction n'est pas désagréable à jouer grâce à ses petites innovations qui ont quand même un impact. Mon plus grand conseil serait de vous le procurer en occasion, à moindre coût, si vous aimez les jeux d'actions qui ne sont pas révolutionnaires mais qui se laissent quand même jouer.

C'est vraiment dommage, car si le jeu avait été soigné, on aurait eu droit à un mix réussi entre Mass Effect et Dead Space avec des ajouts innovants au niveau du gameplay, mais le destin en a voulu autrement.

Ma note de 2 étoiles peut paraître sévère mais il s'agit en réalité de 2,5 (mais bon, les demi points sont impossibles sur Gameblog... ) Disons que pour se faire une réelle idée, sa note sur vingt serait de 12 /20.

 

Myster Mask

Voir aussi

Jeux : 
Red Faction : Armageddon
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bonjour, bonsoir. Bienvenue dans l'antre des jeux moisis et/ou rétros !


 

Shauni, 21 ans. Pigiste jeux vidéo. Geekette, otaku. Collectionneuse de vieilles consoles. Eternelle nostalgique des vieux Sonic ou Donkey Kong. Spécialiste des oldies.

 

Myster Mask, 22 ans. Venant d'ouvrir une maison d'édition. Fan des point & click. Collectionneur de vieilles consoles. Geek. Testeur de l'extrême. Spécialiste des mauvais jeux.

 

 

Shauni & Myster Mask

Archives