Cross-medias

Par julian-kuja Blog créé le 05/03/14 Mis à jour le 07/07/14 à 18h42

Plusieurs oeuvres, plusieurs supports, une thématique.

Ajouter aux favoris
Signaler
AC (Art)

J'ai modélisé l'emblème des assassins aujourd'hui.

J'en ai profité pour faire quelques fonds d'écrans dans la foulée. Avis aux amateurs !

 

 

On m'a demandé une version 1680 x 1050 sur reddit, la voici si il y a d'autres demandeurs.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
AC (Jeu vidéo)

Pour rebondir sur le thème de mon dernier article : Ubisoft & Downgrade : "Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras" et les éventuels doutes que l'on peut avoir au vu des superbes trailers d'AC Unity, voici ci-joint un mash-up du trailer de l'E3 2013 d'AC Blacklag et d'un walkthrough de l'actuelle performance du jeu.



Comme je le disais précedemment, on a là l'exemple un exemple frappant avec un teaser présenté à l'E3 2013 légèrement enjolivé. Ca fourmille de détails (regardez les torches, la fumée noire, les nombreux pnj, animations au poil, etc.), Edward se dissimule parmis les pirates ivres et à droit à quelques phrases plutôt amusantes... Et une version du jeu moins étoffée sur ce passage en réalité. La qualité espérée n'étant malheureusement pas atteinte.

AC unity nous envoie du rêve avec une promesse de graphismes époustouflants, 5000 PNJs en monde ouvert seamless avec passages en intérieurs, événements aléatoires et approche systémique (factions, interactions du peuple, etc.). Espérons que le jeu sera vraiment aussi bon ! En tout cas on sait à quoi s'attendre même si globalement Ubi fait du très bon quand même.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Ubisoft (Jeu vidéo)

Et bien voilà la conférence Ubisoft vient de se terminer il y a quelques minutes...
Et ça a poutré sévère. On regrettera l'absence d'un éventuel BG&E2 ou d'un AC Comet mais ce qu'on a vu d'Unity était très convainquant et donne vraiment envie.

J'aimerais pourtant revenir sur certains aspects de la communication de la marque bretonne,  souvent montrée du doigt et notamment tout récemment avec Watch dogs et son downgrade. 
Alors peut-on se fier à ces trailers ? Petit rappel et comparatif.



Alors peut-on faire confiance à ces trailers solo et co-op' ?
Forcément, à moins d'être un expert absolu ou un insider d'Ubisoft il est difficile de savoir à quel point ces trailers seront fidèles à la réalité. 
Cependant je n'ai pas vu de grosses folies dans ces trailers hormis le nombre de PNJ vraiment élevé, les détails (trucs qui volent, une chaise qu'on lance sur une barricade) et le seamless en coop'. Espérons que le jeu soit aussi bon, en tout cas il y a beaucoup de bonnes idées.

update : La partie Coop' présenté à la conf' Microsoft serait "fidèle" car réellement présenté sur une xbox one.

Pour autant Ubisoft a déjà triché par le passé (on se souvient de l'effet Watch Dog) et on est en droit de se méfier. Petit rappel des faits et définition de la ruse employée.



Commençons par définir de quoi nous parlons ici : la fausse promesse / la promesse biaisée / le downgrade.
Pour cet article je vais m'attarder sur l'exemple d'Ubisoft, j'en ai déjà parlé dans mes deux précédents articles sur la série des AC (faits que je vais rappeler et enrichir dans cet article) et enfoncer un peu plus le clou.
Alors bien que j'ai une grande affection pour Ubisoft et ses jeux (les Assassin's creed, les Rayman, etc.) force est de reconnaître que la firme à recours à cette technique pour la plupart de ces campagnes marketing ! Ce n'est évidemment pas la seule entreprise à le faire mais c'est la peut-être la plus symptomatique et la plus discutée actuellement.

Alors qu'est ce que la fausse promesse ? C'est le fait de tricher un peu dans les teaser, les trailers ou les démos de gameplay et ce à des fins Marketing. On va embellir le produit, ommettre deux-trois éléments un peu branlants ou utiliser de bons vieux cache-misère.
Et c'est de bonne guerre ! La roublardise c'est un peu la base de tout bon commerçant et surtout un élément indispensable pour survivre dans ce monde de brute :' S
On en voit des exemple quotidiennement et surtout ailleurs que dans le jeu-vidéo.


"Nothing is true everything is permitted"

En packaging par exemple on parlera d'emballage "voleur", c'est courant en parfumerie, une graaaaaande boite toute belle pour un tout petit flacon bien calée entre plusieurs bouts de carton. C'est subtile, parfois juste quelques milimètres de remplissage ou d'illusion.
On va juste un peu biaisée la réalité pour vous donner envie d'acheter. C'est une petite altération. Coté jeux-vidéos elle peut se faire sur plusieurs aspects : très souvent sur les graphismes nettement plus beau que ceux du véritable jeu mais aussi sur des éléments de gameplay, des minis-jeux ou des features (qui viendront à manquer dans le jeu final, perdu dans l'océan du développement).
Là aussi ça peut se comprendre, créer et produire un jeu est éminemment compliqué : des mois de développement, des sommes astronomiques investis, des investisseurs à séduire et maintenir, des délais tendus et une concurrence assez vénère... Autant d'éléments qui vont pousser à ce genre de combines.

Passons maintenant aux exemples !

On passera de l'anodin à  l'obvious, vous m'en excuserez.

- On va commencer par parler du premier Assassin's creed (vu que vous l'aurez compris, j'aime bien taper sur cette série mais "qui aime bien, châtit bien" tout ça, tout ça).

En 2006, Ubisoft nous en met plein la vue avec son teaser d'Assassin's creed à l'E3. Une nouvelle licence qui va faire très mal. Une scène CGI (en image de synthèse quoi) qui ne ternit pas la réalité mais seule ombre au tableau : L'arbalète utilisée par Altair dans la vidéo ne sera finalement pas accessible au joueur. Bon ça va, ça passe !



La séance de gameplay qui a suivi était relativement fidèle au jeu à l'exception du fait (omis) qu'il s'agit d'une véritable boucle de gameplay : Oui le jeu consiste à répèter inlassablement la même boucle (escalader, enquêter, tuer) un brin redondante. On aurai apprécié qu'elle varie d'avantage, toujours avec le même soin dans les features.  Mais, encore une fois, ce n'est pas bien méchant.

- Bim, saut dans le temps, on passe maintenant à AC III.

Pour cet opus, la firme d'origine bretonne va nous innonder d'une campagne marketing très intense dans les mois qui suiveront l'E3 (trailer, teaser, musiques, démos, screenshot, making-of, etc. seront mis à jour pratiquement toutes les deux semaines).

Avec ce teaser, Ubi nous parle de "side missions" qui s'intègre naturellement au gameplay, voyez à 0:50, une femme demande l'aide de Connor et attire un garde pour qu'il le poignarde. La possibilité d'éléments aléatoires (à la manière de celles de Red dead redemption) était également mentionné par un dévellopeur dans l'une de ces vidéos (vol de pommes il me semble et connor "choisissait" de ne pas y participer). Vous l'aurez compris, élément manquants au jeu final,  on notera également l'absence du canoé promis sur les screen-shots.


C'est dommâge parce que tout ça, ça avait l'air assez cool. C'est anecdotique mais rageant un peu nan?

- 3e exemple coté AC avec Blackflag.



On a là l'exemple le plus frappant avec le teaser qui suit, présenté à l'E3 2013.
Ca fourmille de détails (regardez les torches, la fumée noire, les nombreux pnj, animations au poil, etc.), Edward se dissimule parmis les pirates ivres et à droit à quelques phrases plutôt amusantes... Bref c'est trop cool.
La séance de gameplay ressemble pas vraiment à ça. Voir un walkthrough ici.

Alors cette différence "qualité annoncé" VS " qualité du vrai jeu" est-ce un peu abusé ?
Certes, c'est pas non plus un énorme mensonge mais c'est quand mettre la bave aux lèvres aux joueurs avec quelque chose d'excellent pour ensuite leur refiler un cache misère.

- On en vient à parler de la notion de Target render.
Notion qu'on retrouve avec Watchdogs, dont la qualité a été "downgradé" pour le vrai jeu.
Ici un petit comparatif E3 2012 et réalité.



La version présentée à l'E3 2012 est donc un target render, c'est à dire une qualité "esperée". Et quand on voit la différence entre les deux versions, on se dit qu'ils étaient très très ambitieux et peut-être un peu naifs...

- Voilà alors maintenant, qu'en est-il de l'avenir ?

Faut-il s'inquièter pour The division repoussé à 2015 ? Et surtout pour AC Unity ?



En conclusion

Alors sur le sujet en règle générale y'a pas lieu de lapider Ubisoft qui sur des projets d'une telle envergure doit subir des contre-temps et autre difficultés c'est normal (Comme le disait très justement Blinis dans les commentaires de cet article :
"
AC III et Watch_Dogs ont été deux jeux au développement chaotique, c'est avéré. Le premier a souffert d'une folie des grandeurs, ce qui explique que bon nombre de features ne figurent pas dans le produit final, tandis que le second a subit un revers de stratégie avec la décision de le passer cross-gen, ce qui a eu un gros impact sur le développement général du jeu..."
C'est juste un peu frustrant !

J'ai pas l'impression que d'autres éditeurs se plantent autant sur ces aspects, typiquement si on prend l'exemple de Rockstar ou Naughtydog (mais bon, c'est un peu le grâle de l'excellence) mais peut-être que je me trompe ?

La vraie question c'est plutôt est-ce que vous y croyez vous à ces trailers ?


Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
AC (Jeu vidéo)

On poursuit avec une critique d'AC IV Blackflag, même veine !



La question de "test" c'est : Est-ce que la série se gache? J'avais été vraiment déçu par le 3, la faute a une histoire médiocre très mal mené (l'histoire de Connor le teen un peu rebel et la fin assez rushé), des bugs insupportables, un gameplay et des graphismes vieillissants. 
Et bien aussi étonnant que ça puisse paraître rebelote dans ce celui-ci ! Ah si, je suis mauvaise langue : niveau histoire y'a du mieux et pas (ou peu) de bugs à déplorer dans la v1.03 (ça devrait vraiment être la charrette pour le 3 faut croire) cependant 'innovation reste quand même faible pour ce nouvel opus. J'irai pas parler de déception puisque je m'y attendais.

Parmi les fléaux de cet opus on peut noter :

- L'ajout de trucs qui brillent moches absolument partout (les coffres, les ennemis une fois verrouillés qui virent au rouge/orange fluo moche A TRAVERS LES PUTAINS DE MURS), tout ça brillent et miroie à foison rompant complètement l'immersion. ça a toujours briller dans la série des AC mais là.... c'est tellement beaucoup trop.
Il y a parfois trop d'informations à l'écran ou en tout cas trop en contraste avec le reste (notamment lors des attaques de fort). Certes ce sont des informations pratiques et si je laisse le HUD c'est bien parce qu'elles me servent mais je pense qu'en terme d'interface (Amis Designers d'interactivité qu'en pensez-vous ?) ce n'est pas optimisé selon moi !



- Les missions d'écoute détestables (ils ont eut le bon goût d'améliorer les phases de courses poursuites complètement imbuvables de ACIII mais le "cercle d'écoute" qui vibre quand on frôle les limites du périmètre est toujours aussi immonde et frustrant). Je ne suis pas contre le challenge et la difficulté mais là on est nettement plus dans la frustration que le plaisir du défi.
Au final, on entend soit super mal le dialogue entre les deux personnages (mauvaise répartition doublage / bruits extérieurs) soit il est même complètement coupé (souvent à cause d'une détection, certes, mais qui n'empêche pas l'écoute d'être considérée comme réussie) sans qu'on aie pigé quoi que ce soit.

Qui plus est, ces missions me paraissent toujours stupide, c'est quoi le délire des templiers de parler complot dans la rue pendant leur promenades dominicales?


" Oui et donc pour conquérir le monde je propose de...."

- Globalement pas d'avancée de la méta histoire. Et les passages dans le présent sont complètement inutiles et font office de remplissage (pirater les ordinateurs des voisins, écouter des archives, super.)



- Des objectifs optionnels qui apparaissent un peu quand ils veulent : en début, milieu de mission voire pas du tout [mauvaise foi de ma part un peu là].
- Encore et toujours ces défauts de gameplay où Edward escalade quand tu veux courir ou inversement. [RAGE]

- Toujours des missions d'assassinats en extérieur où la suspension d'incrédulité ne fonctionne pas trop type: "ah oui edward, viens me chercher si t'es un homme! Je t'attends sur une terrasse je suis un ouf !"



Bref on pouffe, on se plaint bien souvent dans ce "blackflag". Qui est un meilleur jeu de pirate qu'un jeu Assassin's creed. Où est l'esprit d'enquête du premier AC ? La mise en place d'une stratégie d'assassinat, trouver sa dissimulation, son get-away, recueillir un max d'infos pour préparer le meurtre parfait, etc ?

Ce qui le sauve :

- L'univers pirate franchement sympa (chants de marin, tavernes #SeaShanties forever), c'est dépaysant, c'est plutôt beau. Big up à la Havanne, vraiment cool.



- Le monde ouvert explorable avec son navire


(bon c'est pas tout à fait comme sur ce concept art non plus)

- De belles batailles navales mais rien de bien nouveau par rapports à celles du précédent opus
- Un scénario un poil mieux maîtrisé que d'habitude
- Des missions d’infiltration plutôt sympas et bien gérés



- Des missions d'assassinat décentes bien que peu novatrices.
- Le retour des temples précurseurs, de belles séquences de grimpette.


 En conclusion, un épisode qui corrige certains du défaut du 3 et faisant un peu office de "best of" des épisodes précédents (dans l'esprit de brotherhood) mais qui reste finalement très accessoire.... Le vrai problème c'est qu'il arrive beaucoup trop tard, on lui aurait pardonné si ça avait été ACIII et pas ACIV. La série, pour perdurer a besoin d'une très sérieuse remise en question. Lourde est la tâche d'AC Unity dans cette voie ! On en saura plus demain sur cette promesse.

Et SVP arrêtez de survendre inutilement vos jeux ! Ce sera le sujet de mon prochain article.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
AC (Jeu vidéo)

Allez je me décide à ouvrir ce blog avec un premier article en bonne et dûe forme. Et pour se mettre en jambes je vais poster quelques critiques / articles / random trucs qui trainent dans mes tiroirs.
Pour commencer, et comme j'aime particulièrement la série des Assassin's creed, je vous offre ma critique d'Assassin's creed 3 rédigée à l'époque ! Je le (re)poste ici aujourd'hui car elle est assez représentative des faiblesses de la série et surtout car je reviendrais sur le sujet dans un futur article.
Pour remettre dans le contexte, j'avais pré-commandé le jeu et donc joué à une version où beaucoup de bugs persistaient, alterant pas mal ma vision globale mais malheureusement je n'ai aucune raison de changer mon point de vue aujourd'hui. Allez, on y va.

AC III : Bâclé mais quand même un peu génial.

Ce jeu est truffé de bugs (missions qui ne se déclenchent pas, personnage qui parle la bouche fermée, connor qui se "coince" à l'intérieur d'un arbre (WTF??), Achille accompagné de deux clones de lui même dans le salon et j'en passe et des meilleurs...), c'est baclé, certains personnages (pourtant clés comme Lafayette) sont à peine introduits (mais bon ça c'est pas vraiment nouveau dans les assassin's creed) et la dernière séquence est très étrange et surtout bien vide, sans compter la fin... Bon à la AC quoi ! Mais qui ne m'a pas vraiment convaincu là où les précédentes m'avaient pas mal scotchés.

A coté de ça, ça reste un bon jeu. C'est plaisant, c'est beau, c'est grand, c'est varié, divertissant, rythmé, addictif, les animations sont fabuleuses. On notera quelques jolis efforts en matière de scénario, particulièrement au début où (à la différence du dernier chapitre) on prend son temps ! On introduit les choses, on crée un crescendo qui surprend par un joli twist. Certains regretteront de ne pas jouer le héros de la jacquette avant la séquence 6 mais il faut reconnaître qu'en terme d'immersion c'est réussi.
Les missions navales, la frontière et le nouveau mode de combat sont quand même de belles réussites. Se perdre dans la frontière pour chasser c'est un grand délire même si au final ça ne sert pas à grand chose (voire strictement à rien).
D'ailleurs on ne gagne que peu d'argent dans le jeu hormis grâce aux convois et autre astuce du domaine, quand bien même que faire de sa tune ? Il y a pas tellement d'objets ou armures à acheter. On peut upgrader son navire mais pourquoi ? Les missions sont largement gérable avec le minimum...



Le vrai plaisir de jeu tiens dans l'ambiance dans la frontière, l'escalade des falaises, les déambulations qui sont quand même nombreuses et appréciables ! De belles missions "hollywodiennes" sont également présentes (le bombardement, le champ de bataille) mais finalement très anecdotiques.
Qui plus est Connor est une énorme brute, le coté infltration du jeu est peu présent (en tout cas décevant, on est bien loin de l'époque d'altaïr) et même si les développeurs promettaient que le héros ne serait pas "over-cheaté" qu'auparavant on parvient tout de même à masteriser les combats et s'en sortir sans grande peine à la fin du jeu.
Je regrette cependant l'absence d'un "tutoriel" net à un moment ou l'autre du jeu pour les détails du nouveau système de combat, qu'il n'y ai pas davantage de points d'observations à découvrir et que les courses sur les toits soient si peu présentes, les missions d'assassinats ne sont pas non plus franchement mémorables (et c'est quand même censé être le nerf du jeu!).



De même pour les contrats d'assassinat (seulement 4 par zone) et d'une difficulté/intérêt  minable. C'est dommage pour une série qui s'appelle "assassin".
Par ailleurs en passant que sont devenus les événements aléatoires promis à l'E3 (le gamin voleur de pommes), l'aide des pnj pour faire diversion ou encore le canoé promis sur les screenshots ?

En résumé c'est un bon jeu, pas forcément un bon Assassin's creed mais surtout pas la tuerie annoncée par un battage marketing exceptionnel qui en a trop vendu pour le coup. On nous promettait un jeu aux petits oignons mais c'est vraiment trop frustrant sur certains aspects (bugs surtout)... La faute a un final un peu mou peut-être aussi.
Bref, il devrait offrir une bonne base pour un AC 3.5 façon Brotherhood mais c'est dommage, il y avait matière à mieux. J'ai surtout les boules d'avoir payé 60 euros pour un jeu pas terminé.

Le vrai noeud de cette critique finalement c'est la déception et le contraste entre une communication extrême et un jeu pas à la hauteur de sa promesse. Je crois que c'est vraiment le mal d'Ubisoft ces dernières années et on y reviendra.

Voir aussi

Jeux : 
Assassin's Creed III
Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Édito

Design, cinéma, jeux-vidéos et BDs

Archives

Catégories

Favoris