Premium
Le côté obscur de Joniwan
Signaler
Tests de Noël (Jeu vidéo)

Voici un nouveau test avec la notation Noël, celui du premier DLC de The Evil Within, intitulé "The Assignement".

Mais avant toute chose, il convient de parler un peu du jeu de base. TPS horrifique décousu, cette succession de tableaux sans réelle logique était l'occasion de rendre hommage au genre, le tout étant finalement justifié par le scénario. Le jeu retrouvant un peu de "sens" vers la fin, perdait finalement de son inérêt.
The assignement nous conte la première partie de l'histoire de Julie Kidman, un des PNJ du jeu principal, ou cette dernière devient jouable.
La suite sortira le 21 avril.


Les graphismes : Pas différents du jeu original, beaucoup de noirs, vous avez donc intérêt à avoir un bon écran. Ce dernier est très mal géré, ce qui m'a oblige à augmenter la luminosité dans pas mal de pièces pour la diminuer ensuite. J'avais eu le même souci sur le jeu de base. Pas mal d'autres petits défauts, mais cela reste tout de même super agréable sur PS4, même si nous sommes assez loin de The Order. J'ai plus apprécié le jeu ici que sur mon premier run à sa sortie.
La note : Une Noël heureuse mais aussi une Noël perplexe pour la luminosité.

 

 

Les musiques & sons : Rien à signaler, tout est très bien. La VF parfois limite mais rien de bien grave. Le bruit des talons de Julie est très bien retranscrit, celui de ceux du boss aussi, en devenant une des marques de fabrique de cet épisode.
La note : Deux Noël heureuses.

 

 

L'histoire et l'univers : On joue donc Julie Kidman dans un scénario à la "Separate Ways" de Resident Evil 4, comprenez par là que l'on vit les évènements vécus par la belle pendant les aventures de Sebastian Castellanos.
Censé apporter quelques éclaircissements sur l'histoire principale, le personnage de Julie apporte aussi son lot de questions, qui trouveront surement leurs réponses dans la seconde partie du DLC. Un nouveau boss fait son apparition, sorte croisement entre une strip-teaseuse en talons aiguilles et un Big Daddy de Bioshock, à la fois Sexy et dégueu. Oui oui. Quand on termine cette histoire, on a envie de voir la suite. 
La note : Deux Noël Heureuses

 

 

Le gameplay : On note ici la disparition du buff de personnage et de la Safe Room histoire de simplifier le tout. De toutes façons, dans ce DLC, Julie ne se bat pas ! Tout le gameplay est basé sur l'infiltration, genre que je ne porte pas vraiment dans mon coeur avec mon manque de patience. Je suis juste mort 33 fois sur les deux chapitres de cette extension :/ Dont au moins 20 fois contre le Boss de fin du premier.
La note : Une Noël perplexe

 

La durée de Vie : J'ai mis 3 heures pour terminer l'aventure en normal. Quelques collectibles par ci par là, rien de bien folichon.
La note : Une Noël heureuse, une Noël perplexe.

 

 

Le Fan Service : Le jeu commence avec un bon gros plan sur le cul de Julie, et elle défonce le premier ennemi dans une cinématique en lui plantant son talon dans la tête ! 

La note : Une Noël heureuse.

 

Le bilan Final : Première moitié d'une extension en deux parties, The Assignement apporte un nouveau regard sur l'histoire d'Evil Within, et reste plaisant à jouer même pour un réfractaire de l'infiltration. J'ai payé le Season Pass 12e en promo, ce qui reste très raisonnable pour ce genre de contenus. Puis Julie quoi :wub:
La note finale : Une Noël avec des étoiles dans les yeux, une Noël heureuse.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le côté obscur de Joniwan

Par Joniwan Blog créé le 16/09/11 Mis à jour le 28/11/16 à 15h34

Ajouter aux favoris

Édito

Prof gameur, otaku, collectionneur, acheteur compulsif  & looteur. Bienvenue ! 

 

 

Blog GB de l'année 2015 !

Pimp my Blog 2015 !

 

 

Un petit manuel pour les tests :)

 

 Joniwanette !

 

 

Super Joniwan

 

 

Great Teacher Jonizuka

 

Joniwan 

Archives

Favoris