Voyage au centre du Hi!

Par Jesshi Blog créé le 22/07/11 Mis à jour le 18/07/12 à 20h54

L'Histoire simple d'un gamer simple. Hiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

Ajouter aux favoris

Édito

 

C'est sur cette thématique que je compte créer mon premier blog depuis l'existence de ces moyens d'expression. De temps à autre, je raconterai ma life à la con, des conneries bien de moi et surtout prodiguer la saucisse printanière.

J'invite également tout le monde à s'intéresser à l'association NTSC de Nancy, qui organise des tournois/freeplay de jeu de combat sur la région nancéenne : http://www.ntsc-fr.com/forum/index.php?sid=a43e22063d6c0caf07ebabeddbe2206b

Welcome !

Je suis également sur Twitter

 

Jeux en cours :

Dark Souls sur Xbox 360

 

Heroes of Newerth sur PC

Final Fantasy VII sur PSP

 

 

Jeux à venir :


Skyrim sur PC






 

 

 

Archives

Signaler
Jeux vidéo

Steam propose pour son offre de mi-semaine de réduire le prix de Terraria de 50%, soit 4.99 euros (pour s'aligner également sur la sortie du dernier gros patch en date). En fait, vous attendez quoi pour partir tester ce jeu ?

Il ne reste que 46 min ! FONCEZ ! C'EST UN ORDRE !

http://store.steampowered.com/app/105600/?snr=1_4_4__40

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)


Signaler
Jeux vidéo

Une équipe française (Virus) participera au fameux tournoi de DotA 2 à la Gamescom de la semaine prochaine, remplaçant l'équipe LGD. Ainsi nos couleurs seront représenté. Rappelons que les participants combattront pour les célèbres 1 mllions de dollars promis aux vainqueurs.

http://portal.aecorp.in/2011/08/virus-from-france-replaces-lgd-in-dota-2-championship/

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo

La release du dernier patch pour Terraria sortant, voici le lien des modifications. Creusons ensemble ce soir ! (Je vous renvoie quelques articles plus loin pour avoir mon avis sur ce jeu)

http://j.mp/nBCLf5

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Culture

Je me permet de relayer l'information, le magazine bien connu Joypad sort officielement son dernier numéro

Bravo pour tout ce parcours. J'imagine que les tenanciers de Gameblog.fr doivent ressentir quelque chose de particulier voyant leur ancien magazine "disparaitre", non?

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Skies

Hello ! Commençons la journée (à partir de midi :s) en volupté avec un ciel d'un vert absolu.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo

Hello les poneys !

N'ayant pas eu le temps de mettre à jour ce week-end mon petit blog, je m'éxecute en ce beau lundi pluvieux, pour parler de mon jeu de la semaine, sur lequel j'ai passé beaucoup de temps.

Et la palme revient à : Terraria !

 

    Ce titre fait partie des jeux indés qui génère une attraction/répulsion chez le consommateur de sadomasochisme vidéo-ludique. Vous les connaissez d'ailleurs, ces titres, si vous lisez du Fumble sur Gameblog théoriquement, vous connaissez Minecraft ou encore son chouchou du moment qui est Dwarf Fortress.Terraria s'inscrit dans cette douce lignée.

    Pourquoi attraction? Voyons, un gameplay old-school aux petits oignons, du graphisme pixel-art du plus belle effet, une musique répétitive à souhait, une durée de vie disons honnête (Nous verrons ce point ensuite), une petite dimension rpg, du combat presque à la Zelda-like 2D. C'est du fun toussa.

    Pourquoi répulsion? Voyons, une durée honnête voulait dire en réalité une infinie de possibilité, qui donne une sensation de vertige après les 2 premières heures de jeu, puis se transforme en véritable tourbillon d'angoisse quant à la somme colossale de travail à réaliser. Les personnes sensées et se tenant au courant du jeu vidéo savent que se plonger dans Terraria et y accrocher signifie en général la décrépitude de sa vie de couple (sauf dans mon cas, j'y viendrai), l'extinction de sa vie social à petit feu, l'enterrement de tout autre errements ludo-numérique. Oh, vous barrez pas va, ce jeu, il est bien, finalement :D

    Le but du jeu, et bien, disons qu'il y a un objectif qui vous tiendra en haleine durant tout ce périple : Survivre. Survivre à la nuit, à ces zombies tambourinant la porte avec hardiesse, survivre à une envie de suicide devant l'exploration infinie des grottes souterraines. Pour le reste, vous vous posé vos propres objectifs, construire une petit bicoque en bois, puis une forteresse de marbre. Il faudra creuser (littéralement, comme dans Worms si vous voyez le concept), pour récupérer les matériaux nécessaire à votre vie terrarienne (Pierre, Fer, Argent ect...). Il faudra couper du bois. Il faudra combattre. Beaucoup. Tout le temps. Car oui, si Minecraft proposait la partie architecture très poussé dans un univers bac à sable, Terraria base quant à lui sa vocation sur le combat, l'exploration de donjon, le butin, ce qui l'axe presque dans un rpg (à tendance bien sûr multijoueur - prochain paragraphe). Seul, l'expérience est cocasse, sympathique et très rafraichissante, bien que très très très longue devant tant de choses à faire. Et quand vous êtes en peine face à un déménagement, vous faites quoi? Vous appelez des copains? Et bien, Terraria, c'est pareil !

    Si le jeu assure en solo, il en devient complètement enivrant en multijoueur, jusqu'à 8 sur une carte, proposant ainsi de vivre l'aventure entouré d'amis (et dans mon cas, entouré surtout de ma femme, qui a bien voulu essayer. Erreur, car après essai et 6h de jeu non stop plus tard, nous sommes devenu accroc), de creuser dans la joie et la bonne humeur.

    Voili voilou, je pourrais continuer, mais je n'ai pas encore assez d'heures dessus pour être exhaustif. Mais j'ai suffisamment de vécu dans le jeu vidéo pour dire ceci : Quand un jeu vous scotche votre 1er nuit blanche à son 1er essai, vous tenez là un mastodonte dans votre coeur.

 Essayez-le, c'est de ma part et ça me fais plaisir. 9.99€ sur Steam. Rapport qualité/prix/durée de vie impressionant :D

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Skies

Début de semaine, on commence tranquilement avec une image prise par moi-même sur le retour du Luxembourg de ce week-end. La majesté de mère nature.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Skies

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo

 

Hello les poneys !

Nous portons tous un affecte tout particulier à une époque précise de notre existence. Pour certains, ce sera l'adolescence, avec cette profusion d'hormones assiégeant leur métabolisme, les poussant à participer aux plus grandes beuveries de leur faculté et "profiter de la vie", selon leurs termes (et selon les miens, profiter de leurs chambres tapissé de bile). Pour d'autres, ce sera la petite enfance. Souvenir vague des instants d'innocence, de la maitresse de maternelle vous apprenant la langue de Molière, vous servant la brique de lait de 16h avec tendresse. Les premiers amours à base de tenu de main timide avec le sexe opposé (ou pas) dans la cour de récrée.

Ce qui nous intéresse, pourtant, c'est une période précise dans le petit monde du jeu vidéo.

Nous connaissons évidemment toutes les périodes de celui-ci :

-L'époque des premiers jeux électroniques, que seul les quadra ont surement dû vivre

-L'époque des micro-ordinateur, que les trentenaires connaissent bien (Spectrum, Commodore, Amiga/Atari ect ect...)

-L'époque 8-bit (Famicom, Master system...)

-L'époque 16-bit (Super Famicom, Megadrive...)

L'époque 32-bit (Ça s'arrête jamais, en plus de pas être très original. PSone, N64, Saturn...)

Ect ect ect...

Ici même je vais parler (c'est mon blog, je raconte donc ma vie, je fais ce que je veux) d'un moment important de ma vie de gamer, c'est la notion multijoueur, durant ma plus belle époque de joueur : Celle de mes 8-15 ans.

A base de chaque mercredi après-midi et de tous les week-ends, nous profitions de nos pads sur des titres généralissimes tel que Mario party, goldeneye/Perfect Dark. Découvrir Hyrule en 3D sur Zelda OOT, l'adrénaline de 8 gamins dans une pièce de 5m² à se fritter sur Micro-machines sur Psone avec le triangle des enfers, les jeux de baston mémorables même si pas "Arcade Perfect" de cette époque comme Street Fighter Alpha, Ex plus Alpha (skullmania !), Toshinden, Bushido Blade, Rival Schools, Bloody Roar, Super Smash Bros, Tekken et d'autres.

Mais vous savez, les consoles, c'est bien. Mais le PC, c'est mieux ! Et qui dit mes 8-15 ans, dis également les débuts d'internet pour le grand public, le bruit du modem 56k se connectant à AOL pour faire du GOA.fr sur Half-Life et Team Fortress 1 ou la 4ème Prophétie.

 On se souvient des premières fois après-tout, et bien jouer avec des mecs ne faisant pas partie de la pièce à été traumatisant de bonheur pour ma part. Les LAN party ont aussi fait mon bonheur, sur des titres mythiques (Quake/Unreal, Age of Empires, le tryptique War/Starcraft/Diablo de Blizzard) ect ect ect....BREF, ne nous étalons pas.

Vive le jeu vidéo, oui, mais surtout n'oublions pas que même si nous adorions cette époque, ne nous enfermons pas dans notre nostalgie car celle-ci est traître et elle est tout à fait capable de pourrir notre vision présente du jeu vidéo (même si c'est vrai, rien à à foutre, c'était mieux avant...)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)