Le Blog avec une saveur de Toulouse

Le Blog avec une saveur de Toulouse

Par Jehlahd Blog créé le 13/03/14 Mis à jour le 21/06/16 à 16h02

Parce que dans le Sud, il se passe des choses bien pour les gamers, autant en parler régulièrement =)

Et de l'univers vidéo-ludique en général aussi.

Et de choses diverses, pas forcément intéressantes mais marrantes =D

Ajouter aux favoris
Signaler
Tests (Jeu vidéo)

"Ne vas pas vers la lumière au bout du tunnel." 

La Russie, l’une des plus grandes puissances mondiales actuelles, détentrice de l’arme nucléaire, un territoire tapissé de neige et de glace, avec pour capitale Moscou, une ville grandiose et dont les stations de métro sont parmi les plus belles du monde…eh bien oubliez tout de suite les jolis paysages glacés de carte postale, le caractère accueillant des Russes et imaginez maintenant des bâtiments en ruines, une bonne dose de radiations en guise d’engrais et des habitants reclus dans les stations de métro de la ville pour échapper à l’holocauste nucléaire qui a ravagé la Russie en 2013 et a ainsi permis à des mutants de peupler la surface. Vous, vous incarnez Artyom, un jeune homme né à la surface mais qui a grandi dans une des stations. Mais un jour, votre foyer est attaqué par des vagues de mutants, vous obligeant à fuir pour aller demander de l’aide à un autre station et vous voilà donc parcourant les tunnels du métro et confronté aux mutants, aux néo-nazis, aux communistes en mal de magnificence et autres ennemis qui vous barreront la route.

Pas top comme situation, n’est-ce pas ? Pourtant, vous allez devoir faire avec car c’est dans cet environnement que vous allez devoir survivre et menez à bien votre périple dans les tunnels moscovites, et bien que l’ambiance soit des plus glauque, vous ne serez pas pour autant démuni face à la kyrielle d’ennemis qui vous barreront la route et pourrez compter sur la sécurité de certaines stations pour souffler, améliorer votre équipement ou encore parler avec les habitants pour obtenir des informations sur le reste de votre périple. Niveau équipement, vous pourrez compter sur quelques armes, allant du simple pistolet au fusil de sniper semi-automatique pourvu d’une lunette, d’une crosse et d’un silencieux, avec aussi des fusils d’assauts et même des couteaux de lancer. Une des particularités de Métro 2033, ce sont ces munitions justement, il en existe deux sortes : les crasseuses, fabriqués par les gens du Métro, abondantes mais infligeant peu de dégâts, et les balles de qualité militaire, datant d’avant le cataclysme, nettement plus rare mais plus puissantes. Jusque là, rien de particulier, sauf que les balles militaires servent également de monnaie dans les boutiques et les armureries alors il convient de bien gérer son stock pour avoir un équipement correct et une bonne puissance de feu (mais il existe des échangeurs de munitions, qui vous donneront des balles militaires contre des munitions crasseuses, et inversement).

Parlons du point qui fait de Métro 2033 un titre original : la survie pure de votre personnage. En plus de votre arsenal pour vous défendre, vous devrez faire attention à l’état et veillez à l’entretien d’un objet primordial : votre masque à gaz. Indispensable lors des phases en extérieur, votre masque est votre seul protection contre l’environnement même de Moscou…mais il est loin d’être infaillible et il vous faudra absolument y prêter régulièrement attention car il est fragile et les filtres nécessaires à son fonctionnement ne sont pas auto-renouvelables. Vous devrez donc éviter de vous jeter en pleine mêlée, le couteau à la main, si vous ne voulez pas le voir peu à peu se fissurer, avant de carrément voler en éclat, et vous penserez à changer votre filtre à air sous peine d’entendre Artyom pousser d’immondes râles qui vous feront surement paniquer la première fois que vous en serez victime émoticône grin.

Avant de conclure, petit point sur le plus gros défaut du jeu…la gestion de la difficulté. L’alternance du niveau de difficulté d’un niveau à l’autre est simplement affolante car on passe parfois d’un niveau façon promenade champêtre à un niveau où une formation assidu chez les Spetsnaz est plus que minimum pour espérer arriver au bout du tunnel.

P.S. : La version Redux de Métro 2033 apporte un lifting bienvenue aux graphismes et un meilleur équilibrage de la difficulté. Il est donc plus que judicieux de se tourner vers Métro 2033 Redux pour une excellente expérience de jeu.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Mon blog, c'est n'est pas le blog d'un mec qui veut absolument devenir journaliste. C'est plutôt le carnet de voyage d'un joueur passionné qui a envie d'écrire (des tests, des critiques, des articles de fond, des blagues à deux ronds et des jeux de mots bidons) sur le monde du jeu vidéo et d'autres sphères geeks =)

C'est un blog où le sérieux a sa place...mais il est en colocation avec la déconne =D

Bref, un cyber-carnet d'un joueur avec ses chouchous, ses némésis, ses goûts, ses égoûts, son sens critique et son sens de la désorientation.

J'espère que vous y passerez, ne serait-ce que par curiosité =)

Archives