Le Blog avec une saveur de Toulouse

Le Blog avec une saveur de Toulouse

Par Jehlahd Blog créé le 13/03/14 Mis à jour le 21/06/16 à 16h02

Parce que dans le Sud, il se passe des choses bien pour les gamers, autant en parler régulièrement =)

Et de l'univers vidéo-ludique en général aussi.

Et de choses diverses, pas forcément intéressantes mais marrantes =D

Ajouter aux favoris
Signaler
Tests (Jeu vidéo)

 

"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"

Child of Eden…Comment décrire, expliquer ce jeu, digne successeur de l’ovni vidéo-ludique Rez…Pour commencer le test, autant commencer par l’histoire. Bien que le scénario tienne sur un post-it et soit simpliste, ce n’est pas un défaut et s’avère tout de même être original : En 2019, le premier Humain extra-terrestre né à bord de l’I.S.S. (la Station Spatiale Internationale) et est baptisé Lumi. A sa mort, son corps est conservé et sa mémoire et ses données sont enregistrées. La seconde moitié du 21ème voit l’exploration spatiale faire des avancées spectaculaires qui permettent à l’Homme de s’étendre dans l’Univers et, pour ne pas oublier ses origines, l’Humanité décide de créer Eden, une base de données colossale qui regroupe en plusieurs Archives, l’ensemble de l’histoire de la Terre et de l’être humain : évolution, histoire naturelle…tout est stocké dans Eden. Et au 23ème siècle, des scientifiques tentent de recréer Lumi au sein même d’Eden, seulement Eden est infecté par un virus et Lumi se retrouve menacé, à vous de la sauver et de sauver Eden.

Bon, un scénario obscur, c’est rebutant et personne ne dira le contraire…Mais Child of Eden c’est plus une expérience qu’un jeu à proprement parler. Bien sur, le scénario permet de définir un objectif que doit atteindre le joueur mais acquérir ce jeu pour son scénario plus que pour son gameplay est une grosse erreur car c’est ce point qui fait toute la force et l’intérêt du titre : vous devez tirer sur les virus qui infestent les différentes Archives d’Eden à l’aide de votre tir à verrouillage multiples et détruire les projectiles avec la Traceuse. Jusque là, on retrouve les codes du shoot’em up classique (avec un nombre limité d’Euphoria, des « bombes » pour les cas difficiles) mais le vrai plus se trouve être son interaction avec la bande-son du jeu car selon la fréquence de vos tirs et l’arme que vous utilisez, le jeu produit des sons instrumentaux différents.

Voilà la pièce maitresse du jeu : le son. Sur des musiques électro rythmées et évolutives au fil des niveaux, Child of Eden rejoint Rez par son principe d’ajout sonore au fil des tirs effectués. C’est pourquoi décrire ce jeu est compliqué car il faut le vivre à sa manière et se laisser transporter par notre propre création musicale et pour cela, le jeu propose un mode Facile complètement orienté sur les sensations que veut éprouver le joueur étant donné qu’on ne prend aucun dégât lorsqu’un tir nous touche, parfait pour profiter de l’expérience unique qui nous est proposé mais qui limite le challenge. Auditivement, c’est un bonheur mais visuellement ? Eh bien ça suit ! Les environnements ont chacun une identité propre mais regorge de couleurs et sont agréables à parcourir du regard tant on peut être grisé par les panoramas qui s’offrent à nous.

Avant de conclure ce test, petite aparté sur la jouabilité : bien que la manette soit dotée de contrôles simplistes étant donné la nature du jeu, l’utilisation de Kinect et du PS Move est plus que plaisante car les systèmes répondent bien et c’est un réel plaisir de viser avec son corps car on s’immerge encore plus dans l’environnement si particulier du jeu.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Mon blog, c'est n'est pas le blog d'un mec qui veut absolument devenir journaliste. C'est plutôt le carnet de voyage d'un joueur passionné qui a envie d'écrire (des tests, des critiques, des articles de fond, des blagues à deux ronds et des jeux de mots bidons) sur le monde du jeu vidéo et d'autres sphères geeks =)

C'est un blog où le sérieux a sa place...mais il est en colocation avec la déconne =D

Bref, un cyber-carnet d'un joueur avec ses chouchous, ses némésis, ses goûts, ses égoûts, son sens critique et son sens de la désorientation.

J'espère que vous y passerez, ne serait-ce que par curiosité =)

Archives