Le Blog avec une saveur de Toulouse

Le Blog avec une saveur de Toulouse

Par Jehlahd Blog créé le 13/03/14 Mis à jour le 21/06/16 à 16h02

Parce que dans le Sud, il se passe des choses bien pour les gamers, autant en parler régulièrement =)

Et de l'univers vidéo-ludique en général aussi.

Et de choses diverses, pas forcément intéressantes mais marrantes =D

Ajouter aux favoris
Signaler
Tests (Jeu vidéo)

"Vers l'infini et au-delà !"

  En tant que suite directe de Mass Effect, il vous est possible de charger votre personnage pour retrouver votre commandant Shepard et toute l’équipe que vous avez rassemblés dans le 1er volet de la saga. Pour ce qui est du scénario, l’histoire commence peu après la fin des évènements qui concluent Mass Effect 1 : Le Normandy traque des poches de résistance Geth dans les systèmes Terminus car le Conseil cherche à étouffer l’affaire Saren. En guise de début, le Normandy est attaqué et détruit par un vaisseau d’origine inconnue et Shepard meurt. Oui oui, vous mourrez purement et simplement en entrant dans l’atmosphère d’une planète (ce qui est relativement classe quand même). Alors comment me direz-vous ? Comment le jeu va se dérouler ? Vous le saurez au bout de 10 minutes de jeu donc je vous laisse le plaisir de la découverte 

  Pour ce qui est du game system, il reste le même au niveau de l’ossature de Mass Effect : l’important reste toujours la causette et la prise de décision. Histoire de quand même montrer que c’est une suite et donc qu’il y a des trucs en plus : dorénavant, et tant que vous n’aurez rempli certaines conditions, vos décisions affecteront votre apparence physique en faisant ressortir plus ou moins des cicatrices (plus vous serez Conciliant, plus votre visage sera beau et plus vous serez Pragmatique, plus vos cicatrices seront imposantes). On notera aussi l’apparition de QTE qui permettent parfois de s’écarter de votre « schéma psychologique » classique (si vous êtes quelqu’un de très Conciliant, vous pourrez coller une baffe magistrale à un personnage si ce dernier vous énerve). Pour ce qui est de votre équipe, elle se compose de beaucoup plus de membres que le volet précédent et ils ne sont plus aussi « stéréotypés » au niveau de leurs compétences. Il vous sera aussi possible de gagner leur loyauté lors d’une mission propre à l’histoire de chacun afin de leur débloquer une compétence supplémentaire.

  Passons à la baston. Maintenant qu’EA est aux commandes de Mass Effect, le gameplay a pris un sacré coup de fouet au niveau des fusillades : le système de couverture est plus dynamique, l’arsenal se voit malheureusement réduit à un faible choix d’armes (malgré l’apparition des mitraillettes) et les mods ont purement et simplement disparus. Exit aussi le choix de l’armure : maintenant, vous récupérez différentes pièces (casques, épaulières, plastron, gantelets et jambières) afin de former une armure qui correspond à votre style de jeu car chaque pièce a un effet particulier (bonus de bouclier, de santé, de dégâts des armes, de délai d’utilisation des pouvoirs). Pour ce qui est de l’aspect RPG, on assiste là aussi à une grosse réduction des possibilités : les capacités sont uniquement au nombre de 3 + 1 pour les membres de votre commando et de 5 pour Shepard. En plus, le comptage des points est différent car les capacités vont du niveau 1 à 4 et à chaque niveau correspond le nombre de points nécessaires à l’achat du rang. C’est compliqué à comprendre mais voilà un exemple : Incinération est au niveau 2, j’ai 1 point de compétence en réserve donc pour acheter le niveau 3, j’ai encore besoin de 2 points de compétences.

  Maintenant qu’on a vu les nouveautés du combat, passons à l’exploration spatiale. Nouveau jeu, nouveau secteur, fini l’espace sous la législation du Conseil et bonjour aux systèmes Terminus, ghettos spatiaux où la loi se fait dans le sang, la poudre et les baffes car ici, ce sont les gangs et autres criminels en tout genre qui rédigent le Code Pénal. Il faut aussi signaler la malheureuse disparition de l’exploration en Mako : désormais, lorsque vous avez quelque chose à accomplir sur une planète, vous serez projeté dans un niveau linéaire. C’est triste mais pratique certes. Vous devrez aussi vous approvisionner régulièrement en carburant et en sondes d’explorations car ce sont ces dernières qui vous permettront de récolter des ressources (ézo, platine, iridium et palladium) afin de mener à bien divers recherches d’améliorations dans le labo du Normandy. Ce sont des phases relativement ennuyeuses et, manque de chance, abondantes à souhait si vous voulez vraiment faire beaucoup d’améliorations.

  Côté ambiance visuelle, cet opus se veut plus sombre, plus adulte et plus oppressant : vous serez amenés à traversés des coins malfamés (une zone contaminé par un virus mortel pour les non-Humains, un centre de recherches clandestin ou bien encore une colonie complètement vide.). La modélisation des visages a été encore plus poussée et les animations sont également moins rigides que dans le précédent opus. Côté ambiance sonore, la bande son et les musiques n’ont rien perdu de leur superbe, les bruitages donnent toujours le réalisme adapté à l’univers. Pas grand-chose d’autre à dire sur l’aspect purement technique au final x).

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Mon blog, c'est n'est pas le blog d'un mec qui veut absolument devenir journaliste. C'est plutôt le carnet de voyage d'un joueur passionné qui a envie d'écrire (des tests, des critiques, des articles de fond, des blagues à deux ronds et des jeux de mots bidons) sur le monde du jeu vidéo et d'autres sphères geeks =)

C'est un blog où le sérieux a sa place...mais il est en colocation avec la déconne =D

Bref, un cyber-carnet d'un joueur avec ses chouchous, ses némésis, ses goûts, ses égoûts, son sens critique et son sens de la désorientation.

J'espère que vous y passerez, ne serait-ce que par curiosité =)

Archives