Je Game Moi Non Plus

Je Game Moi Non Plus

Par Je Game Moi Non Plus Blog créé le 09/05/13 Mis à jour le 08/10/15 à 17h47

Le podcast d'analyse vidéoludique et d'ouverture culturelle. Se voulant pointu mais aussi drôle (on essaie !) et accessible.

Ajouter aux favoris
Signaler
Podcast

JGMNPBan14

Sadisme : « Conduite dont le but est de ressentir du plaisir relatif à la souffrance ou l'humiliation d'autrui sans qu'une dimension sexuelle y soit nécessairement rattachée».

Quoi de mieux, pour fêter la nouvelle année, que de s'attaquer à un sujet particulièrement casse-gueule et funeste ?
Plus fort que le froid, la neige ou la famine vidéoludique de début d'année, les chroniqueurs de Je Game Moi Non Plus ont bravé leur malaise pour certains, leur état grippal pour d'autres. En ressortiront-ils indemnes ?

Cette émission parle des comportements sadiques que peut adopter le joueur, en partant de nos expériences et ressentis personnels. Pour ce faire, les bourreaux en herbe que nous sommes graviteront autour d'une question posée au fil de l'émission : Qu'est-ce qu'un comportement sadique au sein d'un jeu vidéo me dit sur moi-même ?.

Est donc exclu le sadisme que le jeu et son créateur peuvent infliger au joueur, vous comprendrez pourquoi en fin d'émission (ça tease dans les chaumières !). Sont aussi exclues les représentations esthétiques et narratives du sadisme pour elles-mêmes, telles la dominatrice ultra-violente Bad Girl (No More Heroes) ou le prince sanguinaire Luca Blight (Suikoden II). Ici, le but est de se concentrer sur l'implication active du joueur. En d'autres termes, sur ce qui se passe chez le joueur lorsqu'il adopte un comportement sadique, plutôt qu'inventorier les représentations du sadisme à l'écran. Nous ne parlerons des représentations que lorsqu'elles sont le produit des actions du joueur, donc de ce qui est exclusif au jeu vidéo.

Concrètement, Mehdi livrera les premières clés du sujet en définissant le sadisme. Fred, lui, analysera la manière dont un jeu récompense le sadisme et ce que cela induit en termes d'implication émotionnelle. Olivier se penchera pour sa part sur l'exploration des interdits moraux. Quant à Gaëtan, il traitera d'esthétisation du sadisme. En fin d'émission, c'est à nouveau Mehdi qui ouvrira le sujet vers d'autres perspectives (ça re-tease !). Après tant de sang, de tentacules et de bottes de cuir, on retrouvera en bout de course l'espace détente « À quoi vous jouez », une lecture de commentaires (cette fois dédiée aux retours sur NoWatch), et le générique de fin choisi par Olivier.

Merci à tous nos auditeurs de nous suivre, n'hésitez pas à commenter/critiquer notre travail, et rendez-vous le mois prochain pour un sujet au moins aussi tordu et... mortifère !

PS : nous sommes conscients des petites sautes audio dans cet épisode, malheureusement indépendantes de notre volonté... Nous travaillons sur des solutions pour que ça ne se reproduise plus.
-
Crédit d'illustration : Masahiro Itô (Silent Hill 2, Konami)
Crédits audio : Bayonetta - Launch trailer (La Roux - In For The Kill, Skream Remix) / The Darkness - Gameplay Music / Beautiful Escape: Dungeoneer / Madworld - Trailer E3 2008 / Gary Jules - Mad World / Super Hexagon (Chipzel - Focus) / Metal Gear Solid - The best is yet to come (Rika Muranaka)

Vous pouvez vous abonner sur iTunes ou en Flux RSS et nous rejoindre sur Twitter et Facebook.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Ariakkan
Signaler
Ariakkan
Rah, j'ai trois podcasts à vous de retard, vivement les vacances !

Archives

Catégories