Le Project Chaos.

Édito

Tu vois mon blog ? Oui ? Et bien j'écris des choses dessus ayant un rapport avec les jeux vidéo. Et toi ça va ?

 

 

PSID : Jamesismad

Gamertag : Jamesismad

Code ami : 1547 5617 1109

 

 

 

Archives

Favoris

Le Project Chaos.

Par Jamesismad Blog créé le 18/08/10 Mis à jour le 14/07/13 à 04h58

Ce que tu possède finit toujours par te posséder.

Ajouter aux favoris
Signaler
Test

Avant de commencer :

Organisation de mes tests :

Le test ne sera pas trop long car je ne suis pas fan de lecture des tests à rallonge peut importe la qualité d'écriture. De plus j'ai envie de donner un avis simple suffisemment détaillé pour donner envie à un joueur de l'acheter ou non. Mes tests s'articuleront pour la plupart en trois parties qui sont pour moi les trois critères nécessaires à un bon jeu :

Introduction

1-Graphisme 

2-Gameplay

3-Univers, Ambiance et Histoire.

(4-Bonus : Multijoueurs)

Conclusion. (+ Note)

 

Une belle histoire d'amour, ce jeu.


Avant d'être disponible sur Xbox 360, car c'est sur ce support que j'ai joué au jeu, The Witcher 2 n'était qu'un fantasme parmi tant d'autres jeux sur PC,  les graphismes du jeu en High m'avaient littéralement subjugués. Quand j'ai appris que le jeux allait être disponible sur 360 je n'ai pas hurlé de joie car j'en avais pas. Et puis j'en ai eu une... Pour faire un petit rappel, The Witcher 2 est un RPG développé par les polonais de CD Projekt Red et édité par Namco Bandai sorti en 2011 sur PC et cette année sur Xbox 360. On incarne Geralt De Rivie (oui, de Rivie), chasseur de monstre contraint de prouver son innocence car il est accusé d'avoir été l'acteur principal d'un régicide. Le jeu est sur deux DVD et possède : La Soundtrack, la carte papier, un petit guide détaillant les quêtes de Geralt De Riv ainsi qu'un vrai manuel tel qu'on en fait plus. On peut dire qu'on se fiche pas de nous. Le jeu va nous confirmer tout ça de manière remarquable.  


Graphisme

N'essayez même de de comparer cette version avec la version PC, elle ne tient absolument pas la route. Cependant ne vous détrompez pas, le jeu reste très réussi et fait parti des plus beau jeux sur cette génération de console. Une référence graphique pour la Xbox aux cotés des Gears of War 3 et Forza Motorsport 4. Les décors sont très détaillés, bien mis en place pour rendre le jeu parfaitement immersif. Les textures du jeu sont très réussies malgré quelques petits soucis, mais j'en reparlerai plus tard. Les effets visuels sont vraiment très réussis, le jeu est très coloré, et les univers très variés . Le jeu n'a aucun problème de fluidité, et ce, pendant les combats également. J'ai comparé l'aspect graphique à Gear of War mais, il reste techniquement moins réussi car les textures mettent plus de temps à s'afficher. De plus j'ai noté pas mal d'Aliasing (Effet escalier sur les bordures) ainsi que du Tearing (Mauvaise synchronisation verticale des graphismes causant un effet de déchirure à l'écran) qui noirssissent le tableau. Vers la fin du jeu, on voit même certaines scènes de dialogues ou les bouches restent fermé, on sent que la console tire la langue au niveau de la puissance à moins qu'il y ait une capacité "ventriloque" à débloquer dans ce jeu...  Mais bon, on sent que le portage, même s'il a été globalement de très bonne qualité, à été difficile pour cette console. Je n'imagine même pas ce que ca aurait donné sur une PS3 qui aurait pu tenir sans doute la route mais certains portages sur la console de Sony ont été difficiles quand le jeu n'est pas développé avec celle-ci en base...  Bref, pour conclure je dirais donc qu'hormis quelques soucis d'ordre technique, The Witcher 2 est très beau, immersif et est une des référence graphique sur console HD bien qu'à des années lumières de la version PC.

Gameplay


 

Le gameplay est un des points fort du jeu. Il dénote fortement avec la majorité des jeux actuels qui convergent tous vers du bourrinage non-stop. Attaquer un groupe de trois personnes en fonçant dessus n'est pas ce qui est de plus conseillé dans ce jeu, surtout au début. Car le système de combat de The Witcher 2 est calibré pour le un contre un et non pour une mélée. Il faut donc éviter d'être encerclé et pour cela être constamment en mouvement car l'IA est plutôt réussie à mon goût. Il faut aussi utiliser la bonne épée en fonction de l'adversaire car entre un humain et un non-humain, il y aura une certaine différence dans les dégâts si vous utilisez toujours la même épée ! Les combats d'épée à épée sont donc dynamiques et très agréables à jouer. Il est également possible de se servir de la magie pour se défendre. Cinq sorts sont disponibles pour le sorceleur. Il est possible de projeter, enflammer, contrôler un ennemi, l'immobiliser ainsi que de se protéger temporairement. Les cinq sorts étant améliorables via un arbre de compétence ma foi assez classique. Cet arbre de compétence est divisé en quatre parties. La première, obligatoire, est nommé Entraînement  qui vous permet d'acquérir les manipulations de base du héros comme jeter des sorts, préparer des pièges voire même lancer des projectiles. Une fois arrivé au bout de la première partie on à le droit de d'améliorer ses compétences via les trois autres. La première, concernant les sorts, où on pourra les améliorer (obviously), en activer plus dans un temps limite ou de gagner de la vie. Il sera possible de  gagner de la vie dans les trois autres parties de l'arbre, evidemment. Il est possible de se spécialiser dans un des trois domaines mais franchement j'ai tenté de me spécialiser sur ce domaine et on se rend compte qu'on gagne suffisamment d'expérience tout au long du jeu pour booster les deux autres parties de l'arbre, ce que j'ai fait uniquement avec la partie Arme qui permet d'améliorer ses compétences d'épéiste (Contrer ou éliminer deux personnes à la fois) ce qui est vital dans le cas d'affrontement direct avec des gardes. La troisième partie, celle consacré à l'Alchimie est plutôt dispensable à mon sens car améliorer la fabrication des potions c'est sympa, mais pas forcément important car les potions sans améliorations sont suffisantes pour ne pas rencontrer de difficultés particulières pendant l'aventure. D'ailleurs le système de fabrication des potions est super simple, on regarde dans un menu si les ingrédients sont là ou non en fonction de la potion à faire et si c'est le cas on pousse gentillement le bouton et la potion se fait automatiquement sans assembler les ingrédients soi-même. Le système d'alchimie et de création d'épée ou d'habit est similaire. Mais on se tournera vite vers un forgeron ou un alchimiste dépenser ses orins empochés tout au long de l'aventure. Bref, le coté purement RPG du titre est très classique et un néophyte peut parfaitement s'acclimater au système moyennant un temps d'adaptation car il faut reconnaître que le jeu est n'est super ergonomique par moment. Pour en venir aux défauts du jeu qui existent malgré le nombre incroyable de points positifs que j'accorde au jeu, je dirais que la difficulté est assez bizarrement dosé. Le début est assez compliqué mais après un temps d'adaptation et de montées en puissance le jeu se facilite puis je suis tombé sur des boss bien hardcore à battre, des batailles bien ardues en milieu de partie et enfin la fin est assez simple notamment le boss final qui est le boss le plus simple du jeu pour moi. De plus le lock automatique inauguré pour cet « Enhanced Edition » est un peu défaillant par moment, changeant de cible sans que le joueur le souhaite. Inutile de parler des "à coté" qui consistent pour le plupart à exécuter des actions contextuelles sympas (combats, Bras de fer..) mais pas plus que ça. Elles ont au moins le mérite d'exister pour densifier l'expérience de jeu. Une réussite !

 

Univers et Histoire.


Il y a vraiment beaucoup de chose à dire sur l'histoire de ce jeu. Comme beaucoup de gens le savent, l'histoire est tout sauf linéaire. Oui, au cours de l'histoire il vous arrivera d'avoir certains choix qui se dressent pour vous. Des choix de dialogue ou d'action spécifiques qui auront une réelle influence sur le futur et sur les relations que vous nouerez avec les individus que vous aller rencontrer. Il me sera donc assez difficile de parler du scénario sachant que vous risquerez d'avoir une histoire assez différente que la mienne (Il est possible de faire un chapitre totalement différent ou de carrément en sauter). Mais je peux dire que l'histoire que j'ai suivi a été très passionnante et que le scénario est plutôt bien ficelé. Le personnage de Geralt est super charismatique, les autres personnages sont également assez intéressants bien que je ne les ai pas vu tant que ça, mon aventure s'étant faite « en solo ». Mais The Witcher, c'est surtout un univers, une ambiance super cohérente qui te donne envie d'en savoir beaucoup plus un peu à la manière d'un Mass Effect (c'est en tout cas ce que j'ai pu ressentir pour les deux licences). La seule différence avec ce dernier c'est que The Witcher s'inspire d'un roman et non l'inverse. D'ailleurs, je suis en train de lire le premier Tome de Sorceleur d'Andrzej Sapkowski (Lisez bien son nom, j'ai galéré à l'écrire !) et ce que je peux dire c'est que l'univers est parfaitement respecté. Entre le nom des signes (Aard, Yrden), l'effet des épées (Argent pour les monstres..) ou même les nom des villes et du Roi (Foltest.), les gars de CD Projekt Red ont fait un boulot juste monstrueux. D'ailleurs au cours de l'histoire, vous trouverez des livres qui densifieront encore plus l'univers du jeu. Les thèmes abordés sont aussi très explicites avec le sexe ou le racisme et justifient parfaitement son PEGI 18+ avec des scènes également très explicites. Bref, tout cela pour dire que l'aspect de cet univers dark-fantasy est devenu un de mes préférés assez aisément. Une référence.

 

Conclusion

Vous l'aurez compris, The Witcher 2 est la nouvelle référence des jeux de rôles occidentaux. Il parvient, malgré la "mode" actuelle des RPG à monde ouverts tels que Skyrim ou Dragon's Dogma de prendre le genre à contre pied et met à ces derniers une sacrée baffe tant sur le plan narratif que sur le plan graphique. Évidemment, il y aura toujours des débats sur monde ouvert/fermé. Mais je suis un peu plus attaché à l'histoire et donc, un RPG favorisant des zones ouvertes, ce qu'est The Witcher 2 me convient plus, le top du top serait de concilier monde ouvert et narration poussée. Le jeu a quelques défauts certes mais ils sont rapidement zappés pas la qualité du l'univers, de son histoire, de son gameplay exigeant mais terriblement gratifiant. Un incontournable depuis un an sur PC, depuis quelques mois sur Xbox 360. Un candidat sérieux au titre de Game of The Year. Pour moi.

LA NOTE : 19/20

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Commentaires

Skel
Signaler
Skel
Kolia > t'as plus ou moins une zone par chapitre, chaque chapitre se déroulant loin es autres tu as un "village" et la campagne autour par chapitre
Multani
Signaler
Multani
En fait, le jeu est découpé en chapitres, qui amènent à des zones différentes (l'accès à certains lieux dépend d'ailleurs de choix à effectuer dans le jeu). On a quelques grandes villes: Flotsam, Vergen (ville des nains, qui ressemble beaucoup à Markarth dans Skyrim), et les environnements immédiats.

Je trouve la structure du 2 un peu plus hachée que dans le premier épisode. On voyage beaucoup :)
Kolia07
Signaler
Kolia07
Y a plusieurs villages, ou bien un central avec de la campagne autour ?
Vaa
Signaler
Vaa
Me semble que c'est la gérante du bordel de Flotsam :D
Jamesismad
Signaler
Jamesismad
Je n'ai jamais rencontré cette nana, c'est une habitant de la ville.
Kolia07
Signaler
Kolia07
PS: c'est un personnage la nana aux gros boobs de la derniere image ?
Jamesismad
Signaler
Jamesismad
@ Catharsis : A Flotsam, il y a pas mal de femmes.
Catharsis
Signaler
Catharsis
Hmm, je ne sais pas. Perso, je ne me souviens pas d'un personnage féminin (un tant soit peu développé) qui soit autre chose qu'une magicienne ou une fille de joie... Tu as des exemples pour me rafraîchir la mémoire ?
Kolia07
Signaler
Kolia07
Salaud ! J'ai trop envie de me le prendre maintenant ! En tout cas je suis hyper fan du style graphique et de l'univers, medieval crade à la Game of Thrones. Je risque de surkiffer. Réponse fin aout
Skel
Signaler
Skel
Niveau respect des romans, il faut savoir que des personnage comme "Adieu" Pangratt, Roche, Sheala ou Iorveth sont au moins évoqué dans les bouquins. Par contre pour le Geralt De Rivie si tu lit les bouquin tu verra que si le nom est vrai, l'origine n'est pas forcement ce qu'on croit ...
Jamesismad
Signaler
Jamesismad
@Catharsis : Il y a quelques femmes hors "femmes de joie" et "magiciennes" mais moins que d'homme c'est vrai !
Catharsis
Signaler
Catharsis
J'ai également été subjuguée par ce jeu, je compte bien me refaire une partie prochainement pour faire des choix différents et voir ce que ça donne.

Effectivement, je PEGI-18 est clairement justifié, pas seulement pour le sexe, mais aussi pour le langage particulièrement grossier sortant de la bouche d'à peu près tout le monde xD

Sinon, un point que j'ai trouvé marrant/bizarre, c'est que le jeu est majoritairement peuplé de personnages masculins, et lorsqu'il y a des femmes, ce sont pour la plupart du temps des prostituées (ou des magiciennes, mais ça c'est déjà plus rare). Etonnant.
Multani
Signaler
Multani
Excellent jeu, très loin devant certains de ses prétendus concurrents.
C'est cru juste ce qu'il faut pour être réaliste sans en faire des tonnes, l'histoire est bien ficelée, bref du tout bon.

Pour la difficulté, je m'étais amusé à entrer dans la brume noire pour essayer de flinguer les esprits qui s'y promenaient. Bien hardcore, mais très jouissif (et très rentable en xp). Le mode arène est également assez corsé, surtout qu'on dépend pas mal du matos proposé après chaque vague en récompense.