Wax Blog

Par iWax Blog créé le 26/12/11 Mis à jour le 13/11/12 à 17h04

Bienvenue sur le Blog d'iWax
Ici, nous parlerons Jeux Vidéo, avec de nombreuses découvertes, des playthrough, des vidéotest.
Nous parlerons également Cinéma.
Ce blog sera relié en permanence à la chaîne YouTube, la Wax Zone.
Bonne visite à tous !

Ajouter aux favoris
Wax Blog
Signaler

Vous n'êtes pas sans savoir dernièrement que le site de partage communautaire "MegaUpload" à été fermé par le FBI jeudi dernier.

Ce phénomène à lancé une vague de sujet divers et variés sur le NET, créant un petit buzz a lui tout seul, on parle actuellement de la World War Web

Dans tout ce fouilli est ressorti une petite vidéo, inspiré par un autre phénomène média du moment, j'ai nommé Bref, afin de l'adapter à la sauce de la fermeture de megaupload et de nous laisser entrevoir le vide cela laisse pour beaucoup d'entre nous ...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

salut à tous,

Vu que le temps du moment n'est pas très propice au soleil, à la mer, et aux bonnes glaces d'été, je me suis dit qu'une petite vidéo découverte de Dead Island vous ferait le plus grand bien ! Cette vidéo à été l'une de mes premières, il y a maintenant 2 mois. J'espère que vous aimerez les cadavres ambulant à moitié nue ...

La chaine Youtube : http://www.youtube.com/user/Iw4x?feature=mhee

La page Facebook : iWax

Voir aussi

Jeux : 
Dead Island
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Nous continuons notre aventure pour ce 11 ème épisode intégralement dans la taverne de la Jument Pavoisé.

Au programme, de la bagarre, de la beuverie, et de la boustifaille !

La chaine Youtube : http://www.youtube.com/user/Iw4x?feature=mhee

La page Facebook : iWax

Voir aussi

Jeux : 
The Elder Scrolls V : Skyrim
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Voici la suite de ma partie multijoueur sur la map Strike at Karkand tiré de l'extension "Back to Karkand" sur PC

Pour ceux qui n'auraient pas vu la première partie, ça se passe ici

La chaine Youtube : http://www.youtube.com/user/Iw4x?feature=mhee

La page Facebook : iWax

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

La Nouvelle polémique enfle de plus en plus après une rectification nette du côté de Microsoft concernant l'apparition de la prochaine XBOX au salon de l'E3.

Rien n'est moins sûre après une nouvelle déclaration du côté monsieur de José Pinero, le directeur Marketing et relations presse Microsoft.

«Pour le moment, nous n'avons rien à annoncer. Nous avons vu que Kinect a allongé la longévité de la Xbox 360. Historiquement, durant la 6ème ou 7ème année de commercialisation, les ventes d'une console commencent à ralentir ou même à baisser amorçant un peu la fin de vie d'une machine. De notre côté, le lancement de Kinect il y a un peu plus d'un an, a permis de constater une renaissance de la console. Kinect a fait de la 360 une toute nouvelle console. Pensez à Kinect, pensez au nouveau dashboard, pensez à la nouvelle interface que nous venons de lancer en novembre dernier, c'est comme avoir une toute nouvelle console ! Et nous voulons que cette Xbox devienne l'appareil de divertissements ultime dans votre maison capable de vous donner des jeux, des films, des séries télé, de la musique, du sport et toutes sortes de divertissement. Je pense que nous verrons encore beaucoup de choses sur Xbox 360.»

XBOX 720 ?

Et vous amis Gameblogueurs ? Qu'en pensez vous ? Là ou pas Là ?

Voir aussi

Plateformes : 
Xbox, Xbox 360
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

 

L'opérateur est le premier en Europe à proposer une plate-forme de location de jeux, avec un contrôle sur la qualité du service. Il négocie avec les grands éditeurs pour y proposer des superproductions, à la vente ou à la location.

 


L'offre de jeux vidéo via la box de SFR, première du genre en France, va devenir multiécrans : une partie commencée sur le téléviseur pourra bientôt être poursuivie sur une tablette ou un smartphone.
L\'offre de jeux vidéo via la box de SFR, première du genre en France, va devenir multiécrans : une partie commencée sur le téléviseur pourra bientôt être poursuivie sur une tablette ou un smartphone.

 

Vous avez aimé la VoD - la vidéo à la demande ? Vous allez adorer la GoD - sigle anglais pour « jeu à la demande ». C'est, du moins, ce qu'espère SFR. L'opérateur télécoms a annoncé hier que son offre de jeu vidéo via la box, testée depuis octobre 2010 sur le parc le plus ancien de décodeurs, est désormais étendue aux Neufbox Evolution. Elle va aussi devenir multiécrans : une partie commencée sur le téléviseur pourra bientôt être poursuivie sur une tablette ou un smartphone.

 

Si Orange prépare sa propre offre de « cloud gaming », SFR est, à ce stade, le seul opérateur en Europe à avoir déployé une plate-forme de ce type. Un moyen de se différencier par rapport à ses concurrents et d'occuper le terrain face aux acteurs Internet tels que Onlive, tout en accroissant le revenu moyen par abonné. Le marché du jeu vidéo en France pèse 3 milliards d'euros, dont 1 milliard est déjà réalisé en ligne. Et il continue à croître.

 

Depuis octobre 2010, quelque 500.000 box ont « joué » 7 millions de parties. Julien Vin-Ramarony, directeur des contenus, se félicite :« Cela fait déjà deux fois que nous réajustons à la hausse les capacités de notre plate-forme, qui sont deux fois plus importantes qu'au départ. »Le service de jeu en ligne aurait conquis à peu près autant de clients que la formule de vidéo à la demande par abonnement (SVoD), « Infinity », lancée en novembre dernier.« Nous visons à terme un marché équivalent à celui de la VoD, plus celui de la vidéo par abonnement »,ajoute Jérémie Manigne, le directeur de l'innovation chez SFR.

 

Les détenteurs d'une Neufbox peuvent payer 5 euros pour jouer pendant un mois aux 85 jeux que propose SFR sur sa plate-forme. Mais, s'ils veulent utiliser une vraie manette de jeux plutôt que la télécommande, l'addition monte à 10 euros par mois (sans engagement). C'est apparemment la formule préférée des joueurs qui acceptent de payer - sachant qu'un tiers des adeptes se contentent des jeux gratuits.

 

Toucher un public plus averti

 

Jusqu'à présent, SFR ne propose que des jeux simples pour un public de non-initiés (« casual gaming »), tels que « Montezuma » ou « Farming Simulator ».« Nous avons beaucoup de jeux d'adresse ou de style Tetris, mais nous proposons déjà des jeux multijoueurs en ligne et nous allons monter en gamme - sans aller jusqu'à des dizaines de milliers de personnes connectées simultanément »,expose Julien Vin-Ramarony. L'opérateur ne va pas devenir un repaire de « gamers », ces accros de « World of Warcraft » ou de « Counterstrike », qui ne jurent que par la console ou le PC. Cependant, il veut progressivement toucher un public plus averti. Il négocie donc avec cinq grands studios de production, comme Activision (qui appartient à Vivendi, la maison mère de SFR) ou Electronic Arts, afin de proposer des jeux « AAA » - certains seront dans le forfait, d'autres en supplément. Parmi ces superproductions figure un jeu Vivendi, « Call of Duty ».

 

« C'est une forte évolution du modèle économique des éditeurs qui vendent des jeux "AAA" pour console autour de 60 à 70 euros pièce,reconnaît Jérémie Manigne.Mais nous leur offrons une seconde vie. »Faisant un pas vers ces éditeurs, SFR va aussi proposer avant avril une formule, non plus de location, mais d'achat de jeux en ligne.

 

Pour rassurer les grands éditeurs, SFR met en avant la qualité de service sur son réseau. C'est elle qui permet d'éviter la congestion dans la télévision via la box, en panachant des algorithmes de compression, de gestion des flux prioritaires et des serveurs dédiés. Dans le jeu, la priorité est de réduire le temps de réponse : en termes de latence, l'offre de SFR est moins performante que celle des consoles, mais plus que celle des jeux sur le Web. L'opérateur s'appuie sur la plate-forme technologique de G-Cluster. Ce spécialiste, qui démarche lui-même les studios de jeux, négocie également avec Orange.

 

Source :

17/01 | 07:00 | Solveig Godeluck 

Les Echos.fr

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

Comme vous-le savez sans doute, l'un des jeux du moment, j'ai nommé Skyrim est un peu mon coup de coeur du moment !

Cf : vous trouverez ici la playlist du Playthrough que je réalise en ce moment même : Playthrough de Skyrim, Waxas l'elfe iroquois

Écrit par Guillaume Carnel le 16-01-2012 / 59Hardware


On savait que la tablette Transformer Prime d'Asus était une vraie bombe mais elle cachait bien son jeu ! Elle arrive à faire tourner le dernier The Elders Scrolls : Skyrim et sans saccades !


Bon, il y a un peu de vrai et un peu de faux là dedans, je l'avoue ! La Transformer Prime fait effectivement tourner Skyrim mais tout ceci est réalisé en streaming par rapport à un autre ordinateur. Les seules choses à avoir sont une bonne connexion, un PC équipé d'une carte graphique Nvidia ( surement une question de compatibilité avec le SoC Tegra 3 de la tablette ) et bien entendu une tablette pour faire fonctionner le tout. 

Il suffit simplement de brancher une manette sur la tablette et le tour est joué. Le jeu s'exécute sur le PC, puis est envoyé par Wifi ou Ethernet sur la tablette avec une faible latence, pour pouvoir apprécier au maximum le jeu. La technologie utilisée se nomme Splashtop THD.

Enfin à nous le plaisir de jouer dans son lit, aux toilettes ou ailleurs à des jeux nécessitant de la puissance, le tout sur une tablette légère, qui ne chauffe presque pas et qui ne fait pas le bruit d'une turbine d'un avion. Beaucoup seront séduit par cette trouvaille.

L'application devrait être disponible prochainement sans pour autant donner de date.

La vidéo de démonstration ci dessous ( en Anglais ):


La chaine Youtube : http://www.youtube.com/user/Iw4x?feature=mhee

La page Facebook : iWax

Voir aussi

Jeux : 
The Elder Scrolls V : Skyrim
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

De retour à blancherive, je décide de découvir d'autres principes du jeu, le forgeage ainsi que le vol.

Nous nous arrétons dans l'auberge afin d'y aider une rougegarde en bien mauvaise posture.

La chaine Youtube : http://www.youtube.com/user/Iw4x?feature=mhee

La page Facebook : iWax

 

 

Voir aussi

Jeux : 
The Elder Scrolls V : Skyrim
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Dans ce nouvel épisode, nous affrontons mimulnir , le premier dragon de l'aventure pour un combat complètement épique ! 

Nous découvrons par la suite que nous sommes le dovakhin l'enfant de dragon supposé mettre fin à une légende mysterieuse !

Bonne vidéo !

La chaine Youtube : http://www.youtube.com/user/Iw4x?feature=mhee

La page Facebook : iWax

Voir aussi

Jeux : 
The Elder Scrolls V : Skyrim
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Le suspense était insoutenable, et c'est presque avec un sentiment de libération que les journalistes ont assisté mardi matin au lancement de Free Mobile au siège parisien de l'opérateur. Les forfaits, objets de nombreuses rumeurs depuis plusieurs mois, sont enfin dévoilés. Un forfait tout illimité à 19,99 euros par mois (15,99 pour les abonnés Freebox), et une offre bas de gamme à 2 euros par mois pour une heure de communication et 60 SMS. "On vous presse comme des citrons, c'est nous, les pigeons, et on en a ras le bol de se faire arnaquer avec les prix les plus élevés d'Europe", a martelé Xavier Niel dès le début de son discours.

Le patron de Free a posé ensuite un principe commun à toutes les offres : pas d'engagement. "On part du principe que nos offres seront toujours les meilleures, donc, on n'est pas inquiets", a lancé Xavier Niel, parlant debout sur une estrade, dans une mise en scène qui rappelait forcément les célèbres présentations de Steve Jobs chez Apple. Deuxième principe, l'illimité. "Quarante destinations sont intégrées dans un forfait idéal", prévient Xavier Niel. "Il faut aujourd'hui que les SMS et les MMS soient illimités et inclus dans le forfait idéal que souhaite Free", a-t-il ajouté.

Offre basique à 2 euros

Xavier Niel a ensuite abordé la question de l'accès à Internet, le coeur de métier de Free. "Internet, ce n'est pas que l'e-mail et le Web, on va vous proposer un véritable Internet", a annoncé Xavier Niel. La limite du "fair use" (utilisation raisonnable au-delà de laquelle l'accès est bridé) est fixée à 3 gigaoctets, six fois la moyenne du marché.

Xavier Niel a également abordé la question du téléphone, que Free souhaite dissocier des forfaits téléphoniques, à la différence des autres opérateurs. Le patron de Free a annoncé la signature d'un accord avec Apple (une première pour un opérateur qui se lance tout juste), et propose l'iPhone 4S... à 1 euro. Évidemment, le reste du téléphone devra bien être payé par le client, mais il aura la possibilité d'étaler ses règlements. 

Ce n'est pas tout. Free a dévoilé également un forfait "social", à 2 euros par mois, pour 60 minutes d'appel et 60 SMS. Une offre accessible à tous sans condition de ressources, a assuré Xavier Niel. Et plus encore, le forfait est gratuit pour les abonnés à la Freebox (télévision, téléphonie fixe et Internet). Ces forfaits sont destinés "aux personnes qui n'ont pas les moyens et sur la tête desquelles (les autres opérateurs) ont tapé de manière scandaleuse", a expliqué Xavier Niel, visiblement agacé.

Tensions à venir

Pour compenser sa couverture encore partielle de la population (actuellement autour de 30 %), Free Mobile s'appuie sur le réseau d'Orange. Cela permet à l'opérateur historique de mieux rentabiliser son infrastructure, grâce, notamment, à l'accord d'itinérance d'un milliard d'euros signé avec Iliad en mars 2011. Mais il risque aussi de voir sa bande passante saturée par les clients de son nouveau concurrent, réputés plus technophiles que la moyenne.

Nul doute que des frictions apparaîtront rapidement autour de la disponibilité du réseau 3G, qu'Orange pourrait réserver en priorité à ses abonnés, au détriment de ceux de Free, comme il le fait déjà avec les abonnés de Virgin Mobile.

Source : Lepoint.fr

http://bcove.me/7giyp82a

 Calculez les économies que vous feriez avec #freemobile si vous résiliez votre forfait : http://freemobile.nyro.com/

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Édito


 

Archives

Favoris