Iron-Tom's Passion

Iron-Tom's Passion

Par Iron-Tom Blog créé le 09/09/10 Mis à jour le 13/12/11 à 21h32

Bande dessinée, Video Games, Cinema, Dessin... Et autres geekeries qui me passionnent.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéo

Si je n'alimente plus mon blog, je n'ai pas pour autant quitté Gameblog, ni sa communauté que je lis toujours avec plaisir... Aujourd'hui je remets le couvert, sur une petite pensée personnelle.


L'idée de cet article m'est venue en discutant des jouets de noël avec mon collègue, et plus particulièrement les playmobil... En me remémorant le passé, j'ai réalisé pourquoi j'avais adoré ce jeu qu'est Red Dead Redemption !

 

Quand jeu vidéo nous immerge dans notre passé...

 Je suis né en 1984, alors que Playmobil fêtait ses dix ans. Comme beaucoup de membres de ce site, j'ai joué au Playmobil et plus particulièrement ce type de Playmobil :

 

 Les cowboys et les indiens, mais aussi les nordistes, ensuite sudistes (ils sont arrivés un peu plus tard), les bandits, la mine d'or, le bureau du sheriff, le saloon, le ranch... et j'en passe...

   

Lorsque j'étais gamin, je n'étais pas plus attiré que ça par les jeux vidéo. J'avais une megadrive, mais je n'y jouais que de temps en temps, ce que j'aimais ou plutôt adorais, c'était jouer au Playmobil avec mes deux acolytes : les deux fils de ma nourrice. Le bonheur c'est qu'ils avaient une salle de jeu et donc pas besoin de tout ranger à chaque fois !!

 Dans la pièce c'était le Far-West !

 

Ce que j'ai retrouvé dans Red Dead Redemption c'est la liberté et le goût de l'aventure. Manette en main, j'avais l'impression de revenir quinze ans en arrière, mon playmobil cowboy sur son cheval, la ceinture avec pistolet sur le côté, le fusil rangé le long du cheval (grâce au trou dans la selle) à la poursuite des bandits ayant attaqué le village indien.

      

Et le beau temps venu, le jardin se transformait en véritable jungle et c'est les cavaliers en main, notre bouche imitant la course des chevaux, que nous parcourions le jardin. Si certains ont reproché à Red Dead de longues chevauchées, c'est avec un réel plaisir, que, devant ma télé, je parcourais le désert, la pampa ou les forêts du nord.

 

De la mine d'or, au sheriff, des bandits au ranch des Mac Farlane, Red Dead a su rendre virtuel mes jouets en plastique et m'apporter une immersion comme peu de jeux savent le faire.

          

Un petit regret tout de même pour le trop peu d'indiens dans le jeu (j'aurai bien aimé un village indien caché dans les rochers).

 

Bref, je rêve d'un futur jeu pouvant m'envouter et me renvoyer des années dans le passé, où, encore ignorant, je tuais les nordistes sans pitié car je préférais l'uniforme gris des sudistes.

C'est un peu le cas avec Skyrim et mes Lego du Moyen-Age...

Sur ce, bonnes fêtes de fin d'année à tous et à plus tard sur Gameblog !

 

Et pour finir, les premiers Playmobil avec lesquels j'ai commencé mes aventures :

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris