Intrigue

Par Snake_in_a_box Blog créé le 14/12/10 Mis à jour le 03/09/17 à 15h55

Look up at The Sky...
There must be a fantasy.

Ajouter aux favoris
Signaler
Gothic Lolitas

C'est parti pour le spécial Halloween. ^^





 

 

VIII. Dans les ruines.

Attention, ceci est un épisode spin-off spécial Halloween car oui sur ce blog on fait comme les séries américaines avec des spin-off spécial Halloween qui font peur même si globalement ça ne fait pas peur et ça reste hyper commercial. Comme ce post d'ailleurs, qui est au final hyper commercial et qui ne fait pas peur, car je ne pense qu'a faire du clic, dixit les images ci-dessus.
Si vous ne comprenez pas de quoi je parle, allez ici, puis
Attention, ce spin-off se déroule plus en avant des évènements déjà décrits.  


Edgar Figaro enveloppé dans sa cape réajustait l'un de ses outils fétiches qui détonnait pourtant avec son port princier. Son arbalète automatique était retendue, rechargée et graissée. Bref, prête à lui rendre une nouvelle fois de fiers services même si il s'habituait de plus en plus à utiliser cette "Magie" avec "une certaine efficacité" se plaisait-il à avouer.

Il se remit sur ses jambes, arrangea sa tenue et alla rejoindre ses compagnons d'infortune qu'un étrange appareil avait mis sur sa route. Un vaisseau avaient-ils dit. "Que non", avait rétorqué Edgar. Et les vaisseaux ça le connaissait, il était ingénieur de formation, en témoignait ses nombreux outils qui le suivait partout. "Mon ami Setzer possède lui un vaisseau, munis d'ailes et d'un ballon pour assurer sa sustentation dans les airs. Un tel engin ne peut certainement pas voler! " s'était-il exclamé.
Il avait pourtant du se rendre à l'évidence, ils s'étaient tous bien transportés à son bord vers un monde entièrement nouveau pour lui.
C'était son premier voyage à bord de l'étrange machine. Ils étaient arrivés au crépuscule, surplombant une vaste plaine fermée par une chaîne de montagne. Au centre de la plaine se trouvait une tour étrange de la forme d'un octaèdre évidé, elle-même entourée de ruines dont les contours se distinguaient à peine dans les ténèbres naissantes de la nuit.
Edgar profita de ce nouveau panorama qui s'offrait à lui. Il ne pouvait cependant s'empêcher d'être blasé, lui qui avait passé les derniers mois à courir le monde et à découvrir ses merveilles.Trop de nouveautés peuvent vite avoir un goût de déjà-vu, pensa-t-il.
Pendant que son regard vagabondait, une étoile naissante dans le bleu foncé du ciel attira son regard. Pourtant, même si l'ombre des montagnes les plongeaient d'ores et déjà dans la nuit, la voûte céleste restait d'un azur crépusculaire. Il avait déjà été surpris en sortant de la cabine par cette lune d'une proximité effrayante, mais désormais cette étrange étoile trompait son inquiétude. Elle acheva de se rendre intéressante quand elle se déplaça soudainement sur la droite puis sur la gauche avant de progresser à une vitesse régulière vers... "Vers nous?" s'étonna Edgar.
L'objet volant se rapprochait laissant entrevoir sa forme, rappelant celle d'une soucoupe. 

L'engin dépassa sa hauteur, puis se figea sur place. Il entreprenait maintenant de faire demi-tour et s'arrêta exactement au-dessus d'Edgar. Le roi-ingénieur de Figaro ne quitta pas le phénomène des yeux et laissa son arbalète. La soucoupe descendait vers lui doucement, sans un bruit. Elle faisait deux mètres de diamètre environ avec un demi-globe transparent à son sommet. Elle se stabilisa à hauteur d'homme et un rayon de lumière jaune fut projeté par en-dessous. Edgar se pencha pour admirer le prodige lorsqu'il fut surpris par la petite créature qui en surgit. Elle était toute bleue, nue visiblement, car elle n'avait rien qui pouvait faire penser à des vêtements. Une tête semblable à une boule surmontée par une antenne avec un lampion au bout, elle se déplaçait vers Edgar sur deux petits pattes caché par un corps rond lui aussi. Arrivant devant lui, cet étrange lutin bleu regarda Edgar de ses petits yeux noirs et se mit à gesticuler avec entrain. 
─ Bonjour? se risqua timidement Edgar.
La créature, sans bouche, n'esquissa pas une réponse mais une voix résonna dans la tête du roi de Figaro:
─ J'ai besoin d'elixirs!
Surpris par le ton impérieux de la demande, Edgar se précipita sur sa besace qu'il entreprit de fouiller.
─ Oh! Euh... Vous désirez ceci?
Edgar présenta un objet, il tendit un flacon ouvragé contenant un liquide iridescent. La petite créature hocha vigoureusement la tête. Edgar l'approcha encore un peu de l'extra-terrestre qui l'attrapa de ses deux appendices courts et sans doigts. Elle semblait exprimer de la gratitude avec force gesticulations.
L'elixir serré très fort contre lui, le lutin bleu regagna sa soucoupe volante dans laquelle il embarqua immédiatement. Elle décolla à la verticale avant de bondir en avant. L'air déplacé par ce départ fit voler de la poussière et un bout de papier se cola à la botte d'Edgar. Une fois que l'engin volant fut hors de vue, il se baissa pour le ramasser. Le papier, vu son épaisseur et sa coupe, semblait être une carte, elle représentait le petit extra-terrestre qui s'appelait Koyo K visiblement. Dans le coin gauche de la carte, 4 chiffres disposés en losange. Le roi de Figaro empocha cette carte sans demandez son reste...
Edgar, toujours troublé par cette apparition soudaine entreprit de faire le tour de ses outils. Il avait envie de se changer les idées et de s'empêcher de réfléchir à ce qu'il venait de vivre. Alors qu'il finissait de vérifier la sécurité de son arbalète un homme apparu sur un chemin tout proche.
─ Vous venez, Edgar?
─ J'arrive messire Cloud. Edgar jeta un dernier regard dans la direction de l'apparition qui se tenait là quelques instants plus tôt. "J'arrive."
 
___________
 
─ Eh ben tu vois, on y est arrivé! Zell en profita pour mettre une tape dans le dos de Squall Leonhart qui n'affichait pas le même entrain.
─ Mouais, mais je t'avoue, j'aurai préféré tomber ailleurs. Genre chez nous, tu vois.
─ Boah arrête. On est à quelques... Centaines de kilomètres de l'orphelinat, c'est plutôt une bonne nouvelle non? Zell tenta vainement de remettre en place la mèche, qui faute de gel, tombait régulièrement sur son visage. Squall se demanda ironiquement si c'était la proximité de la BGU ou de sa trousse de toilette qui le rendait enthousiaste.
─ Vous connaissez cet endroit? demanda Tidus. Est-ce bien votre monde?
─ Oui. Mais le souci c'est que ce coin là, on ne le connait pas très bien, expliqua Squall. La dernière fois qu'on est passé par là, ça remonte à dix ans à peu près. Et on avait fait un sacré détour en plus.
Selphie avait été très chiante cette fois-là. Oui, plus que d'habitude. Elle avait voulu arrêter la BGU pour visiter les ruines de... Les ruines de quoi déjà? Centra..? Toujours est-il que Squall avait dit non, Selphie avait fait un caprice, Squall s'était énervé, Selphie avait pleuré de façon plus insupportable encore et Squall à bout, avait décidé de buter des trucs dans la serre de combat pour se passer les nerfs. Mais il avait tenu bon. "Des fois, je me demande comment on a fait pour sauver le monde", se dit-il.

Lightning Farron s'approcha du directeur de la BGU, devenu vaguement chef de ce groupe hétéroclite.
─ Bon, c'est quoi le plan?
Squall aimait bien cette fille. Directe, pragmatique, avec une pointe de misanthropie.
─ L'objectif, c'est de traverser ces ruines pour arriver de l'autre coté de la plaine. Une fois là-bas, on pourra rejoindre facilement les Seed Blancs. Des amis à moi, on va dire. A partir de là, on rejoint ma fac et je vous ramène tous ici avec mon vaisseau. On se dit adieu, on se fait des promesses de retrouvailles qu'on ne tiendra jamais et vous rentrez tous chez vous avec la cabine.
─ Ça me va, approuva la garde du PSICOM.
Lightning sorti le pistolame du Sanctum de son fourreau pour en vérifier le chargeur et la sécurité.
─ Okay le groupe, on y va.
C'est à ce moment que Cloud et le nouveau venu, Edgar, réapparurent du lieu d'arrivée de la "Police Box" comme ils l'appelaient désormais.
Tidus parti devant comme à son habitude, l'air décontracté avec ses mains derrière la tête tout en marchant.  Cloud fermait la marche, assurant à lui seul l'arrière-garde avec la force hallucinante dont il avait fait preuve à plusieurs reprises.
 
Ils suivaient un sentier qui descendait dans la plaine. Au bout de quelques heures de marche entrecoupés de pauses, le groupe décida de poursuivre, malgré la nuit tombée depuis un moment. Il devait être minuit mais venant tous de mondes différents, il s'en suivait un décalage horaire assez phénoménal. Si Squall et Zell avait repris un rythme a peu près normal, ils avaient quand même quitté le monde d'Edgar en plein après-midi pour se retrouver à la nuit tombée. Autant dire qu'ils étaient très motivé pour continuer plus avant. La pleine lune garantissait une excellente visibilité, ils abordaient donc les ruines de Centra dans les meilleures conditions possibles.
La tour qui tronait au centre laissait deviner une sorte machine faite d'un métal à la couleur fanée. A ses pieds, se trouvaient les ruines proprement dites.
L'entrée de celles-ci se faisait après une volée de marches. Le perron était encadré par un arc en marbre fissuré mais toujours debout. Juste après cette entrée se trouvait une vaste fontaine asséchée, elle même surmontée par un obélisque. Squall et les autres prirent le temps de faire le tour de la fontaine. Le sol était fendue à de nombreux endroits laissant apparaitre par endroits de curieuses canalisations. Lightning comtemplait la statue qui ornait la fontaine avec Edgar. Squall, Zell et Cloud examinaient les alentours avec une attention particulière pour les hautes colonnes qui entouraient l'endroit. Effondrées, elles témoignaient de la grandeur de ceux qui habitaient ici il y a des siècles. Tidus de son coté, continuait plus avant l'exploration. Il avait enprunté un escalier ascendant puis enchainait immédiatement avec un autre quand il avait achevé l'exploration du précédent.
"Ne t'éloigne pas! lui cria Squall."
Mais aucune réponse ne lui parvint...
Le groupe, moins Tidus, se réunit au pied de la fontaine morte. Si Lightning demanda où étaient passés les habitants de cette cité, Squall fut bien incapable de répondre. Il expliqua que seuls les continents ouest et est étaient habités. Ces ruines avaient sans doute été les victimes d'une Larme Sélénite, expliqua ce dernier. Alors qu'il décrivait ce phénomène qu'il avait vu de ses yeux, un cri de terreur se fit entendre plus haut.
Tous dégainèrent leur arme et attendirent.
─ Merde, Tidus! s'écrièrent-ils tous en choeur.
Cloud et Lightning, toujours plus prompts à la réponse, se précipitèrent vers l'escalier. Tidus était en train de courir vers eux, visiblement paniqué.
 
─ Nous sommes là messire Tidus, que vous arrive t-il? demanda Edgar.
Cloud, professionnel, dépassa Tidus et assura ses arrières avant de l'escorter jusqu'au groupe, la main serrée sur sa lame broyante. 
─ Mais qu'est-ce que tu as vu pour gueuler comme ça? demanda le chef des Seed.
─ J'ai vu... Un poisson... 
─ Un poisson? s'étonna Squall.
─ Et... Comment était ce poisson, messire Tidus, questionna Edgar.
─ Affreux... Il avait un bandana noir, un imper gris et il gueulait "Seraaaaaah!", s'exclama Zell.
Lightning ne put réprimer un sourire en coin et plaça un high five que Zell fit claquer de façon sonore.
─ Il... Il marchait sur deux petites pattes, continua un Tidus paniqué.
─ Alors, déjà "deux petites pattes". J'ai envie de dire: avons-nous bien à faire à un poisson? interrogea Squall. Si l'ironie était un parpaing, il aurait pu se construire une maison.
─ Mais c'est vrai! Il était tout vert avec deux yeux ronds et jaunes qui me fixaient... Et puis... Et puis il s'est mis lentement à avancer vers moi...
─ Et il était armé? lança Zell plié de rire.
─ Oui! Tu l'as vu?! se ressaisit Tidus.
─ Hein? Non! Je disais ça pour déconner...
─ Il avait un couteau et il tenait une petite lanterne qu'il agitait vers moi, décrivit Tidus.
─ C'est pas ta soirée, toi, compatis Squall.
─ La créature mesure combien de haut? coupa Lightning pragmatique.
Tidus mit sa main à l'horizontale à hauteur de sa tête, puis descendit méthodiquement jusqu'à son genou découvert.
─ Ca, je dirais. A peu près... 
Un silence pesant s'installa.
─ Si vous avez besoin d'aide pour le ligoter et le laisser quelque part, vous me dites...
La voix de Cloud aurait filé des frissons à un ours polaire.
─ Mais il était vraiment effrayant, geignit Tidus. Il a tué un monstre devant moi! D'un seul coup!

Lightning repris la conversation en attrapant Tidus par les bretelles
─ Écoute la surfeuse, t'as peut-être eu une vie pas facile, j'en sais rien. Mais chez moi, sur Cocoon, je butais à la chaine des robots de l'armée de douze mètres de haut. Et j'étais avec un môme de 14 ans qui chialait après maman, une conne qui gloussait en regardant un piaf lui chier sur l'épaule et mon beau-frère de merde. Alors tu vas me faire le plaisir de sortir tes couilles ou j'égalise ton putain de short en te coupant les jambes. J'ai été assez claire?
Déjà que Tidus était bien pâle, il menaçait maintenant de virer au gris.
─ Allons, allons. Edgar s'interposa subtilement. Dame Lightning, il faut gardez son sang-froid. Messire Tidus a été bouleversé par cette apparition pour le moins étrange. Ne remettons pas en doute sa parole. Il y a sans doute un fond de vérité que nous allons découvrir sous peu. (car moi, j'ai rencontré une petite créature bleue arrivant à bord d'une soucoupe volante qui m'a taxé un elixir!) garda-t-il pour lui.

Lightning s'éloigna de Tidus, croisant les bras pour réprimer l'envie de lui mettre une main dans la figure. Cloud parti devant dans la direction qu'avait emprunté Tidus, lame broyante chargée sur épaule.
La gigantesque lune emplissait le ciel et ne pouvait être voilée par les minces nuages qui sillonnaient la nuit. Sa lumière éclairait les ruines de Centra dans un bleu foncé totalement uniforme. Seules les ombres des ruines découpaient de larges pans de ténèbres impénétrables. 
Cloud Strife avançait au milieu des statues détruites et des murs fissurés avec une certaine prudence. Une sorte d'instinct lui disait que l'histoire de Tidus ne pouvait être qu'une simple hallucination.
Neutralisant chaque angle mort d'un bref coup d'oeil, l'ex-Soldat progressait avec rigueur et professionalisme. Il s'arrêta soudain au coin d'un mur effondré. De sa main libre, il fit signe de s'approcher aux autres avec un doigt sur la bouche pour intimer le silence.
Tous s'approchèrent prudemment du coin de mur et dépassèrent leurs têtes. Tidus qui reconnaissait l'endroit, restait un peu en retrait.

─ Putain, mais il avait raison ce con... Squall faisait de son mieux pour dissimuler son étonnement.
Il fallait se rendre à l'évidence. Plus loin, une créature ressemblant en tout points à celle décrite par Tidus se tenait là. Pire! Le poisson vert marchant était habillé d'une robe de bure monacale.
Spectacle difficilement concevable. Enfin, pas plus que de tolérer une cabine téléphonique se déplaçant dans l'espace et le temps. Squall commençait même à trouver que c'était une conclusion logique à tout ce qu'il avait vécu depuis une semaine.
Lightning, toujours circonspecte, dégagea la sangle de son pistolame en se déplaça sur le coté de quelques pas. Cloud gardait la chose du coin de l'oeil, totalement neutre à l'étonnement qui gagnait ses compagnons.
La chose semblait piétiner sur place sans but. Sa lanterne s'agitait et elle avait bien un couteau à la main, pointé vers l'avant.
Edgar souffla aux autres:
─ Messire Tidus, je pense que nous vous devons tous des excuses.
─ Ah! Merci...
─ Mouais, c'est vrai que c'est spécial quand même, reconnut Squall.
─ Eh bien on va lui dire bonjour.
─ Mais où tu vas, toi? demanda Squall
Zell s'avançait déjà à la rencontre de la créature qui avait effrayé Tidus.
Arrivé à quelques mètres, l'étrange poisson se retourna. Il avisa Zell de ses deux yeux jaunes brillants, puis avec beaucoup d'efforts, il commença à marcher vers ce dernier. Sa marche était malhabile, cahotante mais elle semblait étrangement inarrêtable et mettait les observateurs de la scène curieusement mal à l'aise.
─ Prenez garde, messire Zell, nous ne connaissons pas ses intentions.
─ T'inquiètes, l'aristo. Je gère...
La créature avait parcouru à peine deux mètres et stoppa sa petite trotte quand Zell fût à sa hauteur. Il se pencha, les deux mains sur ses genoux et s'adressa au poisson-moine pédestre comme à un animal de compagnie.
─ Alors, petit bonhomme? Tu fais quoi de beau? Hein? C'est pas bien de faire peur aux gens comme ça...
Squall avait un mauvais pressentiment. Une espèce de monstre inconnue et endémique dans l'un des coins les plus reculés de son monde ne pouvait être que suspect. Dans le doute, il posa sa main sur son front, se concentra et lança un Scan sur la créature. Cloud, Lightning et Edgar comprirent la manoeuvre et attendirent le résultat.
Le sortilège permettait de quantifier le nombre de dégâts que pouvait recevoir la cible et d'avoir une vue sur ses faiblesses. Les informations que reçu Squall en retour n'étaient pas normales. Vraiment pas...
─ Zell? Reviens Zell, y'a un truc qui cloche.
─ Quoi? Mais non! Regarde, qu'est-ce que tu veux qu'il me fasse avec son couteau?
Le Tomberry leva ses deux petits yeux ronds et jaunes vers Zell qui s'était tourné vers Squall pour lui répondre. Puis il lui planta légèrement son couteau dans le mollet.
Zell s'effondra instantanément.
 
─ Oh putain... Squall n'en revenait pas. Son ami était étalé sur le sol, comme mort.
Lightning claqua des doigts et partie dans un dash avant entourée d'éclairs, Cloud la suivi quelques centièmes de secondes plus tard arrachant le dallage dans son impulsion.
Sans freiner, Lighning fonça sur le Tomberry et le catapulta d'un coup de lame. Cloud arrivant trop tard, s'arrêta à l'endroit où se trouvait la créature un centième de seconde plus tôt. Il prit une nouvelle impulsion qui l'amena à hauteur de son ennemi où il pu déchainer huit larges tailles de son épée. Lightning, au sol, finissait son enchaînement par des sortilèges. Quand la gravité repris ses droits, Cloud et le Tomberry atterrirent de concert.
─ J'arrive, compagnons!
Edgar venait de sortir un outil de sa besace. Il fonçait à son tour vers le monstre avec ce qu'il semblait être une tronçonneuse! Les trépidations de la machine le secouait d'étranges spasmes mais il parvint à en garder le contrôle et il abattit la lame vrombissante sur le Tomberry. Écrasant la poignée des gaz, il coupa proprement la créature en deux. Le Tomberry ne saigna pas une goutte et s'évanouit dans les airs.
Squall profita de l'assaut monstrueux de ses compagnons pour se précipiter auprès de Zell talonné par Tidus.
─ Bordel! T'as pas un MT-Psy? J'ai rien pour le faire revenir, demanda Squall
─ Euh... Je crois que je dois avoir une Queue de Phénix avec moi... Ca sert à relever les gens en cas de K.O.
─ Je prends. Envoie avant qu'il ne soit trop tard.
Squall pris l'objet des mains de Tidus et l'utilisa sur Zell qui repris immédiatement ses esprits.
─ Ah merde, ma tête... Zell porta sa main sur son front en essayant de se relever
─ Ouais, je sais. Attends deux secondes, je vais te remonter un peu.
Le chef des Seed se concentra et lança deux SoinMax qui revigorèrent Zell en un instant. Ce dernier se remit sur ses jambes, prêt à en découdre.
─ Il va bien? demanda Cloud.
─ Oui, c'est bon. Je ne suis pas encore mort, confirma Zell.
─ Alors si vous pouviez filer un coup de main, ça serait pas refus.
Cloud et Lightning étaient côte à côte, Edgar un peu en retrait avec son arbalète automatique à la main. Ils furent rejoints par Squall, Zell et Tidus, les armes à la main.
Dans les ténèbres des ruines, une myriade de petites paires d'yeux apparurent, avançant dans la clarté de la lune. Accompagnés de leurs fidèles lanternes blafardes, une armée de Tomberry se dirigeait à petits pas vers le groupe de guerriers. 
─ Bon! Eh bien on dirait que le retour n'est pas pour tout de suite, ironisa Squall. Cloud, Lightning, vous pouvez nous refaire le même que tout à l'heure.
─ Non, répondirent-ils en coeur.
─ Et merde, répondit Squall. 
Soudain, les yeux des Tomberry disparurent comme éteints, même leurs lanternes furent occultées.
─ Déjà fini? demanda Zell
 
Au-dessus d'eux, deux tâches rondes et jaunes apparurent au milieu des ruines. Tous reculèrent d'un pas, et en ajoutèrent un autre lorsqu'ils virent une lame pointée vers eux. Tomberry Senior sortait des ténèbres des ruines pour venger son petit protégé.
─ Je jure que si on sort vivant de ce truc, lança Squall. Je retrouve le mec qui a fait atterrir cette foutu cabine dans mon parking et je l'extermine.
Squall bondit en avant avec sa gunblade, suivi par tout ces compagnons.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

kirahorde
Signaler
kirahorde
En repassant par ici, je me rends compte qu'il y a UNE NEKO ET MIO ! :wub:
Donald87
Signaler
Donald87
Avec un jour d'avance, un (grand) article superbement illustré.
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Faudra me rappeler que je dois lire tout ceci quand je reviendrai.

Celim, qui part.
P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
J'adore !
Rien que pour la réplique tranchante de Lightning lancée à Tidus ! :D
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Tiens ! Pas de personnages de "Rosario+Vampire" !!
C'était l'occasion pourtant ! :P

Bon, je lirais demain, là je vais dodoter !
kirahorde
Signaler
kirahorde
:wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub: :wub:
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
Bah oui! Si y'a pas neko, y'a Mio et la réciproque est vraie aussi. :D
kirahorde
Signaler
kirahorde
Y A PAS DE NEKOOOOOOOOOOO


Mais y a Mio :wub:
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
J'ai failli être déçu par le bluff' de l'absence de texte, au démarrage.
Mais failli seulement.

Rien à redire, c'est un combo parfait de références, d'humour Kaamelotéen et de récit parfaitement maîtrisé. Du coup ça se lit tout seul et on n'a rien à faire, à part savourer.
Le hic, c'est que par conséquent, c'est trop court.
J'espère que tu es d'ores et déjà en train de rédigert la suite... ;)
Onink
Signaler
Onink
Je lirais ce beau pavé demain! En attendant, je like pour les images. :wub:

Édito

L'actualité trépidante du jeu vidéo oblige à la plus grande prudence.
Le but de ce blog est donc de proposer à tous les joueurs en quête de la vérité des news de qualité, vérifiées et objectives.
Mais la rigueur de ces articles n'empêche pas néanmoins d'exposer des avis affutés et des critiques constructives qui ne manqueront pas d'élargir l'esprit des gameblogueurs ouverts aux thèses les plus audacieuses.

Si ce blog reste un oasis d'où jailli une source intarrissable de savoir, il n'en reste pas moins un havre accueillant où les sens seront nourris d'illustrations de qualité, bien que portés plutôt sur un look en particulier.

Quand l'actualité (toujours trépidante, rappelons-le) me laissera quelque latitude, je parlerai aussi d'animation et de sujets autrement plus graves comme... Euh... Le jeu vidéo, tiens. Ou les mechas.... (c'est important les mechas, vu les  films de merde qui sortent en ce moment...)

Sur ce...

Archives

Favoris